Politique - Page 3

  • Les "politi'car" de Carouge en route ....

    Imprimer

    1324093822.gifLe compte à rebours à commencer.

     

    Les compteurs déduisent chaque jour qui passe.

     

    Mais pourquoi ?

     

    Bientôt les élections municipales.

     

    Le temps commence à presser, nous voterons en mars 2011.

     

    Les partis s’activent. Recherche de candidats-es, idées et création d’un programme électoral, qui ne tiendra pas la route pendant les 4 prochaines années !!!!! Affiches, je touche la main, je te salue, je bois un verre, je vais me pavaner dans les soirées associatives, etc.

     

    A Carouge, le PDC a son blog sur la TdG (très bien fait, bravo !)

    Semble que les Libéraux-Radicaux préparent une initiative pour la création de parking à Carouge. A ce sujet, pourquoi le Conseil administratif et le Conseil municipal actuels n’ont pas le courage politique de déposer une délibération pour la construction d’un parking sous le boulevard des Promenades et le réaménagement complet du Rondeau de Carouge. Ils n’osent pas, sont-ils mous de l’esprit ?!!!

    Carouge est assez riche pour être visionnaire. Voyez une telle initiative permettrait de créer des zones piétonnes notamment la place du Marché, les rues Jacques Dalphin, Vautier, Saint-Joseph, Filature, etc.

     

    Les Verts ont désigné leur candidat au Conseil administratif en la personne du on politicien Nicolas Walder. Il en va de même pour les socialistes avec la délicieuse Stéphanie Lammar, actuelle Présidente du Conseil municipal.

     

    L’UDC fait acte de présence sur la place du Marché.

     

    A Gauche Tout, ben là rien !

     

    Le MCG, il va faire fort dès septembre, paraît-il. Au de cette tendance politique, les partis traditionnels ont des soucis à se faire au regard de ce qu’il se passe au niveau de la sécurité, des Roms, des étrangers, de Champ Dollon, etc.

     

    Enfin bref……. Faut changer les Autorités et mettre des bons gestionnaires si possibles de métier !!!!! En 2007, un candidat arguait qu’il peut arriver que tous les anciens soient jetés pour laisser la place aux nouveaux. Héhéhé faut-il que les petits bleus ne voient pas leur nombril et œuvre pour le bien de la Commune et des habitants qui sont rappelons le des Contribuables.

     

    En avant l’année des hannetons !

     

    Aller bonne journée !

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • L'armée à Champ-Dollon : quel boulet !!!

    Imprimer

    20061120_gardiens_prison_gd.jpgFaire appel à l’armée pour protéger Champ-Dollon, non mais ça va pas !!!

     

    Parfois, le MCG a de bonnes idées, mais là, non il déraille complètement.

     

    Ce n’est pas le rôle des soldats de garder une prison. Ce n’est pas leur vocation.

     

    A Champ-Dollon, puis aux frontières et en ville « virer » les Roms ?

     

    Il est vrai que la sécurité est fragilisée ; il faut s’en prendre à l’étroitesse de la prison au regard du nombre de détenus. Pas facile la gestion de cet établissement ; là le MCG a parfaitement raison.

     

    En effet, le seuil des 600 détenus pour un établissement pénitencier de 270 personnes devient invivable tant pour les incarcérés que pour le personnel. Il manque notoirement de monde pour garder cette prison et la faire tourner.

     

    Il manque effectivement de personnel pour tous les genres de missions.

     

    On peut se demander si la Ministre de la sécurité est bien au courant de ce qu’il se passe du côté de Thônex. Qu’elles sont ses raisons de ne pouvoir faire face à ce manque d’ouverture vers l’engagement de personnel et surtout vers un réel agrandissement des locaux.

     

    Manque de courage politique, autre stratégie à l’étude, pas écoutée……..

     

    Pourquoi aussi la Justice de statut pas plus rapidement. Faut-il engager des Juges d’instructions.

     

    Indéniablement, nécessité devient urgente de faire face à une situation précaire pouvant engendrer tous dangers liés à la sécurité. Cette prison est devenue une poudrière. A tout moment, une mutinerie, une bagarre, un incendie, un meurtre, peuvent enflammés Champ Dollon, mais quant à mettre l’armée, que nenni.

     

    Nos militaires, qu’ils soient sur le terrain pour des missions humanitaires, associatif ou de bon enfant, no blem.

     

    Et bien, que le MCG garde Champ Dollon ; du concret au moins !!!!

     

    Mais dans quelle société vivons-nous ?

     

    Aller bonne journée !

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • Super, Nicolas Walder se lance... Parking à Carouge...

    Imprimer

    474px-Carouge-coat_of_arms_svg.pngSuper ! Nicolas Walder se lance dans le blog. Enfin, un nouveau Carougeois qui va nous parler de la Cité Sarde. Avec Bertrand Buchs et moi-même ça devenait monotone !!! Bienvenu au nouveau Krougeois, néanmoins Conseiller municipal  et, je l’ai appris hier soir, candidat déclaré au Conseiller administratif. Stéphanie Lammar, Présidente Socialiste du Conseil municipal, est aussi partante sur le chemin de la Mairie.

     

    Que le meilleur gagne !!!

     

    Le parking à Carouge ???

     

    Ca devient la croix et la bannière. Dans dix ans, nous ne pourrons plus rouler e ville, plus se parquer, plus bien vivre.

     

    Que faire des bagnoles ? Les interdire en ville, faire payer une taxe d’entrée comme à Londres, autoriser lundi, mercredi, vendredi, les plaques paires et les mardi, jeudi, samedi les plaques impaires. Le dimanche sans voiture.

     

    Faut-il exiger de prendre les transports publics, le covoiturage pour les Frontaliers.

     

    En ville ça devient le vrai caca !!!

     

    Question parking, je proposerai pour Carouge, une extension du parking souterrain de la Sardaigne sous le boulevard des Promenades. Jusqu’au rondeau de Carouge. Une entrée vers l’avenue Vibert et une sortie côté Salève. Un parking comme sous les Champs Elysées.

     

    On doit bien placer 1000 voitures.

     

    Les gens de la campagne, les frontaliers venant travailler en ville pourraient parquer leur « tas de tôles » et hop prendre les TpG. A ce sujet, s’agissant d’un parking de transit, les communes voisines, la France voisine devrait participer financièrement.

     

    Evidemment, la gauche ne va pas être d’accord. Pourtant, cette idée me paraît intelligente et visionnaire. Ah peut être qu’en période électorale droite et gauche pourraient s’accorder le bénéfice du judicieux !!!

     

    Faut-il mettre d’abord en place les macarons…….chers au PDC Carouge !

     

    Aller bonne réflexion et bonne journée à toutes à tous. Va faire chaud, profitez un max !

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 3 commentaires
  • Sarkozy décline la rencontre avec Mme Leuthard ???

    Imprimer

    Préparation du G20, le 11 février 2011. La Suisse a le droit à la parole.....

    caricature_of_sarkozy_196965[1].jpgNicolas Sarkozy ne rencontrera pas notre vénérée et belle Présidente de la Confédération Doris Leuthard. Ben pourquoi Nicolas ?!!!! Il a décliné l’invitation. Hmmmmmmmm pas sympa Nicos !!!

     

    Pourtant, elle a du charme, elle est intelligente, elle a de l’entregent. Politiquement, c’est la meilleure !

     

    Le Président de tous les Français n’ose-t-il plus sortir de l’Elysée suite au futur retour de l’Equipe de France au bercaille. Minables ces joueurs, la classe enfantine, avec leur petit « caca » nerveux !

     

    Ou alors est-il en vacances mardi prochain !

     

    Perdre sans dignité, quel malheur !!!

     

    Bref, le Nicolas national a décliné l’invitation de la number one Helvétique.

     

    Pourtant, en vue du G20 la rencontre est importante d’autant plus que celle-ci aura lieu à Evian.

     

    La France doit-elle consulter la Suisse sur les sujets à développer même si celle-ci demeure en marge du Groupe ?

    sendobject.jpg

     

    La Suisse doit-elle participer aux décisions ?

     

    La France doit-elle assurer financièrement la sécurité de Genève lors du G20 en 2011. Souvenez-vous le G8…

     

    Animés de ces quelques questions, Nicolas Sarkozy doit rencontrer Madame Leuthard.

     

    Ah ces Français, ça ira mieux après le match de ce jour…. !!!!

     

    Les contraintes de dernière minute du Président de tous les Français sont-ils liés à la digestion de la défaite Française… !!!!!!

    Mais que fait la France elle se fait ridiculiser au Foot et de surcroît le Président Sarkozy décline une rencontre de travail, constructive pour les realtions Franco-Suisse, pas sympa tout ce ça....

     

    Aller bonne journée.

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 5 commentaires
  • Foutage de gueule au Conseil National !

    Imprimer

    Assiette_ronde_Assurancetourix-AST_RIX-1226717819.jpgLe Conseil National déconne !

     

    A quoi pense la droite, à « nationaliser » indirectement les Caisses maladie. C’est impensable, je déteste la décision de revoir l’obligation de contracter.

     

    Donc si nous n’adhérons pas un réseau nous payerons 20 % de participation en plus de la franchise. Faisant partie d’un réseau seulement 10 %.

     

    Où est la liberté dans un état de droit ou la démocratie est + que forte.

     

    Personnellement, je veux choisir mon médecin et ne pas faire partie d’un réseau de médecins à quatre sous.

     

    Ca va donc nous coûter plus cher.

     

    Y a-t-il de l’abus ?

     

    Je suis un peu mal placé pour évoquer une idée, j’ai eu une grave infection au genou, 6 ans entre la maison et le CHUV, meilleur hôpital de Suisse romande ( !). Si les médecins consultaient moins, s’ils ne demandaient pas des examens au moindre mal, s’ils n’exagéraient pas en délivrant des ordonnances.

    Certains médecins sont des grands profiteurs. Le corollaire, les assurances sont acculées financièrement, entraînant des sur coup de la médecine. De plus, ne faudrait-il pas obliger les patients à consulter d’abord le médecin de famille qui jugera de la situation et demandera un examen chez un spécialiste. Inutile de consulter tout le corps médical pour un cancer du poumon.  Ne laissons plus les gens aller de leur propre chef chez le spécialiste, seulement sur recommandation. Et pis, les médecins n’ont qu’à revoir les tarifs, ils gagnent trop.

     

    Lors d’une de mes nombreuses hospitalisations, dans une clinique genevoise, le médecin passait tous les 3 jours, il a facturé une visite tous les jours à Frs 150,--.

    Indéniablement, c’st de l’abus, à la limite de l’escroquerie.

     

    Oui, oui, oui, c’est une « connerie » cette décision des politiques. La droite de chez droite  ne voit que l’intérêt des Caisses maladie et de tout le réseau qui les entoure.

     

    C’est une ineptie cette décision ça va de surcroît à contre sens de la LaMal.

     

    Aller bonne journée à toutes et à tous.

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • UBS : Les sévères lacunes du Conseil fédéral

    Imprimer

    UBS.jpgEn préambule j’aimerais dire que je souhaite un super courage à notre Conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz. Ses manquements dans l’affaire UBS, son âge, son pépin au cœur, vraiment pas drôle pour cet homme.

     

    Alors l’UBS et la Confédération ?

     

    Pas joli-joli le rapport des commissions de gestion (CdG).

     

    Des blocages, des informations lapidaires, un Conseil fédéral pas informé, lapidaire, des mesures non étudiées, manque de capacité à garder des informations confidentielles…….

     

    Le rapport frise un « scandale » gouvernemental.

     

    Les 7 sages du pays sont dans le même panier. Chacune, chacun à sa part de responsabilité.

     

    Comment gouverner un pays lorsque les fondations de l’édifice présentent des faillent. Ce n’est assurément pas rassurant. Faut-il avoir confiance en les politiques ?

     

    Celui qui n’a pas vraiment été loyal et le Radical-Libéral (vu le mariage on peut parler ainsi !!!) Hans-Rudolf MERZ. Il a commis des erreurs voulant agir en solo, grosse erreur envers ses collègues. Vont-ils le lâcher ! Je n’espère pas.

     

    new_cf.jpgLes nuages pleuvent sur le Conseil Fédéral et plus particulièrement M. Merz. Si une Commission d’enquête parlementaire fait le jour, là l’orage, la tempête s’abattront sur la Berne fédérale. Ouvrez les parapluies, mettez-vous à l’abri, les critiques vont faire couler de l’encre.

     

    C’es vrai qu’il reste une kyrielle de questions au sujet de l’UBS, notamment qu’elles ont été les authentiques relations entre la banque, le Département fédéral des finances et la FINMA. Aussi, y a-t-il eu un retard évident dans la transmission des données, des informations. Mais que s’est-il vraiment passé dans cette sombre affaire. La lumière devrait être faite et ainsi lever le rideau sur les vérités.

     

    Afin de faire la lumière, ne sommes nous pas concernés directement, une Commission d’enquête parlementaire devrait voir le jour.

     

    Rappelons que ce « cacas » a coûté des milliards aux Contribuables !!!!!

     

    Merci l’UBS et le Conseil fédéral pour cette mauvaise gestion.

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • CA : Que va décider l'UMP genevoise ?

    Imprimer

    top01.jpgA pareille époque en 2011, les urnes liées aux élections municipales auront parlé. Les nouvelles formations des législatifs des 45 communes genevoises seront formées, reformées, recomposées. Qui sortira grand vainqueur ou à contrario grand perdant. Dieu seul le sait.

     

    Déjà aujourd’hui, des partis politiques sont au front, à la pêche aux bulletins de vote.

     

    On voit naître des blogs ici et là, des articles de presses, des courriers. Tout est et sera bon pour se faire connaître, pour vendre son programme, ses candidats-es.

     

    Au passage, attention à l’UDC et surtout le MCG.

     

    Dans ce monde politique, me turlupine une question au sujet du grand parti Radical-Libéral.

     

    A Genève, les fiançailles ont eu lieu. Donc, l’ »UMP » de Genève devrait présenter une seule liste de personnes. Comment s’associer et partir chacun de son côté au front.

     

    Là ça ne me travaille pas trop.

     

    Ce qui me laisse dubitatif à attrait au Conseil administratif. Là ou il y a des exécutifs composés d’un radical et d’un libéral, à Carouge c’est le cas, comment vont-ils se présenter ??? Désigneront-ils un seul candidat Radical-Libéral ou les deux partiront chacun pour soi, auquel cas ça irait à contre sens de l’union sacrée des deux formations. Héhéhéhéhé, je sens que le mariage Radical-Libéral genevois n’est pas encore consumé !

     

    Je suis curieux de voir la loyauté du grand parti de droite.

     

    Si un candidat unique va su front, la porte reste ouverte au Verts, au PDC, à l’UDC et au MCG. Tout dépend de se qui sortira des urnes municipales.

     

    En Ville de Genève, le médiatique Michel Chevrolet a toutes ses chances.

     

    A Carouge, 1 vert, 1 socialiste, 1 radical-libéral ???? Bonne configuration !!!

     

    Aller bonne journée ! 

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • GE - PDC désormais seul parti au CENTRE

    Imprimer

    %20calza_ge.gifDehors fait gris, dans nos cœurs sont le soleil !

     

    C’est concrétisé, adopté, voté, signé !

     

    Quoi ?

     

    La fusion des partis radical et libéral. Une seule entité pour le pire et le mieux. Le parti radical, le plus vieux de Genève, le père de la constitution, affaibli rejoint donc les rangs du parti libéral, moins connu sur le plan fédéral, mais au combien important sur les rangs du Grand conseil genevois. Le « bébé » est né, va-t-il être chouchouté par les genevoises et les genevois ?

     

    Je suis un peu triste de voir s’éloigner de James Fazy le vieux parti Radical. SALUT LE MONSTRE POLITIQUE, HELLO L’  « UMP genevoise » !

     

    A l’aube des élections municipales, au printemps 2011, une alliance prometteuse, prémonitoire pour gagner des sièges. Pas si sûr, pourquoi ? Pas certain que la grande « UMP, actuellement de Sarkozy » plaise vraiment aux électrices et électeurs genevois.  Les idées des uns des autres convergent-elles vers une parfaite harmonie, pour eux ! N’est ce pas une « combination » pour dire que les échéances électorales ne seront ainsi pas perdues.

     

    Bon, mais alors au centre il reste qui ?

     

    Le PDC !

     

    Pour défendre les valeurs de la famille, les valeurs liées à la condition humaine, au respect de la construction d’une société respectueuse des valeurs de la vie, le PDC reste donc le seul parti de Genève au CENTRE. Considérant, que toutes les couches sociales de la société sont défendues, soutenues face à des partis bien déterminés, le PDC a plus que jamais toute son importance politique.

     

    A sujet de la démocratie chrétienne, j’ai relevé ceci sur Wikipédia :

    « ….Tendances politiques de la démocratie chrétienne [modifier]

    Même si le mouvement démocrate-chrétien est très hétérogène, il s'accorde tout de même sur certains thèmes.

    - la préoccupation sociale telle qu'elle avait été exprimée dans l'encyclique Rerum Novarum ;

    - l'idée selon laquelle la source du droit provient, non de l'État, mais de la personnalité humaine, et qu'il faut donc reconnaître un droit fondamental et une représentation à tous les corps sociaux dans lesquels cette personne humaine s'exprime (famille, profession, commune, province, État, Église, etc.) ;

    - la liberté de l'enseignement ;

    - une décentralisation administrative assez poussée ;

     

    - la participation des travailleurs à la gestion et aux bénéfices de leurs entreprises ;

    - l'idée selon laquelle la solidarité doit être mise en œuvre, pas nécessairement par l'État, mais par des corps intermédiaires tels que la famille, l'Église, les mutuelles et autres coopératives.

    D'une manière générale, la conception de l'État est différente de celle des libéraux : il doit être décentralisé, constitué de différents organes, mais avoir un pouvoir certain.

    Les démocrates-chrétiens voient l'économie comme étant au service des hommes et ne remettent pas en cause le capitalisme.

    La dimension caritative de l'État est ainsi d'une grande importance pour la démocratie chrétienne….. ».

    Actuellement, en bref…..

    Le Parti Démocrate Chrétien maintient bien vivantes ses préoccupations sociales. Actuellement, il mène toujours une politique progressiste dans des domaines tels que la formation, l'emploi, l'environnement, le logement, etc...

    Allez bonne journée à toutes et à tous !

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • La droite a mal / Barack Obama savoure sa victoire historique

    Imprimer

    Alors que la droite se trouve affaiblie, Barack Obama persuade la Chambre des Représentants de voter son projet de réforme de la santé.

     

    ps-carte-regions-quon-aime-regionales-2010-300x281.jpgEn France la gauche fait des pas en avant par pour son programme électorale, il est était maigre, mais bien parce que nous sommes en période de crise et que lorsque qu’une crise vit, les gouvernements en place sont mis à mal. Le réflexe paraît normal.

     

    Une tache sur le tableau du Président de la République et de son gouvernement, ce sont deux claques, l’une venant des électeurs et l’autre des abstentionnistes. Par un non à la politique de droite et par la mauvaise humeur qui ont poussé les Français de ne pas se rendre aux urnes l’UMP a la chance de se remettre en question et de procéder à des remaniements afin de redresser la situation pour 2012.

     

    Ce qui m’amène à penser que la gauche suivie du centre pourraient bien recueillir le même résultat l’an prochain pour les élections municipales genevoises et pour les nationales.

     

    Ah la politique, tout un art !

     

    obama-hope.jpgQuant à Barack Obama, chapeau, il remporte là où ses prédécesseurs démocrates ont passé à côté. C’est une victoire sans précédent. C’est une réforme sans précédent.

     

    Le Figaro de ce matin :

     

    Après des mois d'âpres négociations, le président américain a remporté une bataille qu'aucun démocrate n'avait gagné en 100 ans de vie politique : donner à toute la nation une vraie couverture maladie.

    « Nous avons prouvé que nous restions un peuple capable de grandes choses ». Par ces mots, Barack Obama a salué dimanche le passage du projet de réforme du système de santé américain auquel il travaillait depuis un an, une réforme qui restera probablement le symbole de sa législature et pour laquelle les démocrates se sont battus pendant un siècle.

    Et en Suisse ?

    C’est un système devenu archaïque a moderniser.

    La balle est dans le camp de Didier Burkhalter et des Chambres fédérales !

    Ah la politique sociale, tout un art !

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Hihihihihi le djihad en Suisse

    Imprimer

     

     

    Folie d'un discours ? Propos dépassant la pensée ? Délire ? djihad_ch_2.jpgComme le dit l’honorable Madame Martine Brunschwig Graf, Membre de la commission de politique extérieure du Conseil national, il faut rester calme. Elle a raison car ce que cherche le Colonel Kadhafi n’est autre que la confrontation.

     

    Dans son esprit le Chef Libyen a en quelque sorte perdu une certaine face en libérant un otage. Il est atteint dans sa personne, dans son pouvoir.

     

    D’appeler à « la guerre sainte » n’a rien d’alarmant. Ca fait 100 x si ce n’est pas 1000 x que le djihad est déclaré. Ce sont ces guerres saintes que Paul III avait fait en lançant ce qui allait devenir les Jésuites contre les mécréants.

     

    C’est une tactique qui n’en est pas une, car le colonel n’a aucune légitimité ni politique, ni religieuse pour que son appel au djihad soit entendu. « Ces propos ne sont peut être par bon pour la suisse, mais ils sont sans danger ».

    .

    L'ONU, les Musulmans de Suisse, les autorités Françaises et bien d'autres condamnent fermement l'intervention démesurée de ce despote.

     

    Ce qui compte maintenant, c’est la libération proche du second otage retenu.

     

    Je citai en début de blog Martine Brunschwig Graf, car je pense qu’elle pourrait faire une excellente médiatrice entre Berne et Tripoli. N’a-t-elle pas faire ses preuves à Genève.

     

    Allez rien de grave sous le soleil Suisse !

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • le Conseil Fédéral pas à la hauteur

    Imprimer

    conseil-federal-2010-L-2.jpgL’un  est libre, l’autre est encore retenu à Tripoli dans une geôle.

     

    Je respecte les Libyens, je trouve toutefois qu’ils jouent à des jeux d’enfants. Tu me donne, je te donne, nanananana….

     

    Réussite à moitié partagée.

     

    Réjouissance à moitié partagée.

     

    C’est une grande joie pour Rachid Hamdani, sa famille et ses proches.

     

    Est-ce que l’on peut dire que cette joie ce partage au Conseil fédéral, je me le demande.

     

    Pourquoi ?

     

    Car tant que le dossier était en mains des plus hautes Autorités helvétiques il n’y a eu que des surprises, des mauvaises surprises, des rebondissements. Rien ne laissait présager une libération.

     

    Il aura fallu le concours, l’appui, l’intervention de nos voisins bien aimés. L’Espagne notamment. Le Roi s’en est mêlé en personne. Un grand balai politique et diplomatique, la grosse machine européenne s’est mise en marche et hop en une semaine, un otage libéré.

     

    Je  me demande si la Suisse est prête à ce genre d’incident diplomatique. A sa décharge, c’est une des rares fois où la Suisse est confondue à ce genre de feu d’artifice.

     

    Oserais-je dire que Monsieur Hans-Rudolf Merz, le radical, n’a pas su ménager la chèvre et le chou. Les négociations diplomatiques ne sont pas vraiment sa tasse de thé. Il en a fait des bourdes ! Heureusement, que la Présidente de la Confédération, la belle Doris Leuthard, a pris le dossier en mains. Très rapidement elle s’est rendu compte que la Suisse seule ne pouvait résoudre cette malheureusement crise diplomatique. Elle a eu l’humilité de demander de l’aide à nos voisins Européens.

     

    Les échanges diplomatiques ne s’arrêtent pas, bien au contraire ils prennent une autre dimension de nature certes diplomatiques mais aussi humanitaires.

     

    Mais attention le colonel Kadhalfi est un homme qualité.

     

    Merci mon Dieu de cette libération. N’oublie par l’otage resté sur place qu’il revienne vite.

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Genève est trop calviniste

    Imprimer

    world_financial_center_shangai.jpgLe Conseil d’Etat ne se bouge pas trop les puces. Pourquoi ? En matière de logement c’est la pénurie. Des projets sont pensés et peuvent pourraient être réalisables à court terme, toutefois, les autorisations tardent.

     

    Dans un monde nouveau, les procédures juridiques se succèdent et bloquent bien des projets de construction.

     

    Pour un rien, la mode et de faire opposition parce qu’il manque un arbre, parce que la largeur du trottoir est trop étroite, parce que l’urbanisme ne convient pas. Trop de recours, trop d’oppositions.

     

    Entre l’idée, les plans, les autorisations, la construction, et la mise à disposition des locaux, pas moins de 10 ans s’écoulent. C’est bien trop long.

     

    Actuellement, réaliser un projet c’est le parcours du combattant.

     

    Pourtant, il manque drastiquement de logements. Il est urgent d’élever des immeubles.

     

    Le Conseil d’Etat n’as pas le courage politique de faire avances les dossiers. La peur de faire capoter le projet prédomine sur la réalisation. Et pis politiquement, il faut faire attention du siège éjectable aux prochaines élections.

     

    Il faut avouer que l’immobilier n’est pas au bénéfice de lois favorables, mais bien au contraire à un arsenal de procédures qui bloquent les projets.

     

    Le Conseil d’Etat pourrait fixer le sapin du PAVE le 1er janvier 2015. 2016 se sont les premiers locataires entrant dans les appartements.

     

    Le Conseil d’Etat devrait avoir aussi le courage de déclasser des terrains villas et agricoles en zones immeubles, bureaux, crèches. Ainsi des nouveaux quartiers de mixité pourraient voir le jour. Si j’étais très malhonnête, je dirais qu’il faut avoir les c….. d’aller de l’avant et passer sur les oppositions, les procédures.

     

    La peur demeure, les logements sont bloqués.

     

    Genève est trop calviniste. Les genevois sont des râleurs nés. Ailleurs ça discute moins, les Autorités sont des meilleurs gestonnaires qu'à Genève.

     

    Allez bonne journée.

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • L'armée trop cher - Postfinance se porte bien

    Imprimer

    dyn004_original_512_341_pjpeg_2507134_876829dac16ed2ad99df44df1e793ec0.jpgL’armée ?

     

    Loin de moi de supprimer l’armée. Elle crée de l’emploi et nous avons besoin de sécurité et de sécuriser le pays. Le budget est pharaonique, 529 millions + 24 millions pour l’équipement logistique d’hélicoptère + 31 millions pour de nouveaux avions d’entraînement PC-21.

     

    Lorsque l’on sait que l’AVS et l’AI sont aux soins intensifs, je trouve ce budget colossal, à la limite de l’indécence. Etant une grosse machine étatisée le gaspillage doit certainement gangrener  comme toutes les administrations. Ici et ailleurs des économies peuvent être réfléchies et appliquées.

     

    Je me souviens lorsque j’étais fonctionnaire, c’est incroyable les doublons, le formalisme et évidemment le gaspillage.

     

    Je ne veux pas torpiller qui que se soit, toutefois si l’on gratte avec une petite spatule, ça suffit, on peut dégager des millions pour renflouer d’autres fonds.

     

    Un tel budget devrait faire l’objet d’un vote populaire. A l’arrivée, pas sûr de maintenir cette énorme manne pour l’armée.

    Et pourquoi pas lancer un référendum !!!

     

    logo_postfinance_de.gifPostfinance ?

     

    126'000 clients attirés par ce mastodonte.

     

    Résultat net de 447,8 millions, en hausse de 89,8 %

     

    3042 emplois, 153 de plus qu’en 2008.

     

    Ce sont des bons résultats dans une période de crise. Alors que nos voisins sont dans la plupart des Services publics dans le rouge, ici nous dégageons des bénéfices.

     

    C’est encourageant pour l’économie. Faisant partie du groupe de la Poste, Postfinance pourrait investir dans la poste afin de sauver des emplois, qu’en pensez-vous ?

     

    Cela dit, j’ai trouvé sur le site de cette entreprise l’historique. Sachant que vous y êtes sensible, je vous le retranscris ici, je cite :

     

    Du Service des chèques postaux à l’établissement financier

     

    Au début du 20e siècle, le commerce fonctionnait en Suisse selon le principe "Marchandises contre espèces". L’approvisionnement de la population en argent liquide était assuré par des transports de fonds et des coursiers.

    Les besoins d’argent liquide ne cessant de croître, l’approvisionnement de l’économie en espèces ne suffisait plus. Le conseiller national et banquier bâlois Carl Koechlin déposa par conséquent une motion qui demandait l’institution d’un service des paiements fonctionnant sur tout le territoire de la Suisse.

    C’est ainsi qu’est né le 1er janvier 1906 le "Service des chèques et des virements postaux" qui faisait partie intégrante de La Poste Suisse.

     

    Principaux événements depuis 1906

    1906

    Début du trafic des paiements à la Poste

    1978

    Mise en service des cinq premiers Postomat

    1991

    Lancement de la PostFinance Card

    1997

    Lancement des fonds de PostFinance

    1998

    Lancement d'e-finance
    Lancement des assurances-vie

    2001

    Lancement d'e-trading

    2003

    Lancement des Hypothèques
    et de compte prévoyance 3a

    2004

    Nouveau modèle de prix pour clients privés et clients commerciaux

    2006

    La PostFinance Card se transforme en billet d'entrée électronique. Les clients peuvent télécharger les billets d'entrée directement sur la PostFinance Card Ticket dans Internet. La prestation Giro International plus rend les paiements électroniques vers les pays de l'UE aussi simples que les paiements en Suisse.

     

    L’essor de PostFinance s’est accéléré depuis 1997. Au cours de ces dernières années, nous avons lancé des produits pour l’épargne, les placements, la prévoyance et le financement et continué à investir dans le développement des services électroniques.

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • La Suisse devra rentrer dans l'Europe

    Imprimer

    logo conseil de l'Europe.jpgSuite aux interventions musclées de l’Italie et de Kouchner, nous voici le vilain petit canard de l’Europe.

     

    Le vieux Continent pris en otage à cause en fait de la Libye.

     

    L’avocat des otages Suisses évoque les mauvaises méthodes employées dans ce dossier.

     

    Nous devenons la victime.

     

    En nous positionnant ainsi, la manœuvre de la Libye est rusée. Elle fait porter sur nos épaules le syndrome de la responsabilité alors qu’elle détient nos compatriotes. C’est le comble, mais c’est bien jouer il faut l’avouer. En refusant les visas, la Libye ligue nos voisins contre nous. C'est incroyable, nous sommes devenus les mauvais élèves de l'Europe.  Si les Français se trouvait dans notre situation, cocorico, la terre s'arêterait de tourner !

     

    Evidemment, nos voisins sont de poids. Ils ne veulent pas être égratignés. Et la solidarité ?

     

    Je pense qu’à la base, la Police genevoise aurait dû faire preuve de diplomatie. D’un autre côté elle n’a fait qu’appliquer la loi, ce qui n’est pas pour me déplaire.

     

    Maintenant, nécessité est d’assurer et le Conseil fédéral assume. Que pourrait-il faire de plus ?

     

    Si la Suisse était dans l’Europe, je crois que rien n’y changerait.

    Dans son histoire, je ne suis pas sûr que la Suisse ait connu autant de dossiers épineux. Les affaires Kadhafi, Libye, UBS, listes volées et vendues et j’en n’oublie.

     

    Et maintenant ?

     

    A moyen terme, nous ne pourrons pas rester isolé, nous devrons rentrer dans l’Europe, n’en déplaise à l’UDC. Le monde est en mutation constante, il faut s'y adapter.

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 9 commentaires
  • Pénurie de logements, que fait le Conseil d'Etat ?

    Imprimer

    edc-lr15-logement-social.jpgC’est une triste réalité, il manque manifestement de logements à Genève. Environ 10'000. Alarmant ? OUI.

     

    C’est une crise du logement que nous vivons, une pénurie indécente et insupportable.

     

    Il faut construire de la mixité de logements, soit sociaux, libres, commerces, bureaux et évidemment un bon urbanisme, une bonne arborisation et herborisation.

     

    Le PAVE devrait en principe voir le jour dans ces futures années. Cela suffira-t-il, NON. Combien de temps encore avant que les autorisations soient délivrées. Le temps passe, les demandeurs de logement subsistent.

     

    Emile DUPONT, Conseiller d’Etat PDC, disait que si la construction est tombée si bas à Genève c’est parce qu’il n’y a plus de terrain et parce qu’il n’y a plus de terrain et parce qu’il n’y a, dans le logement, plus de volonté politique depuis longtemps. Depuis sa mort en 1991, les choses n’ont pas beaucoup changé.

     

    Nombre de personnes sont parties s’installer dans le canton de Vaud et en France, 20 % des postes, c’est énorme.

     

    Je n’ai de cesse de dire qu’il faut réfléchir sur les opportunités de construire à Genève.

     

    Le logement contribue à l’économie, il faut donc se donner les moyens de construire. Une authentique politique. Avoir de l’audace et savoir se lancer des défis.

     

    Le Conseil d’Etat s’est lui-même coupé les ailes en 1987 lorsqu’il a annoncé son concept d’aménagement du territoire, concept dans lequel il s’engageait expressément « à ne pas créer de nouvelles zones à bâtir avant d’avoir épuisé les possibilités existantes ». Ces possibilités sont au fond du panier, en devrait sortir alors une nouvelle politique, celle du déclassement de terrains agricoles. Créer un ballon d’oxygène.

     

    Une initiative demande que soient déclassés environ 280 hectares, soit 1 % de la surface du canton, dans les parties actuellement non constructibles en habitation. Ces parties actuellement non constructibles se situent aussi bien dans la zone agricole que dans des secteurs, notamment les zones industrielles, affectées actuellement à d’autres fins que l’habitat. Je trouve cette initiative intéressante dans la mesure où elle pourrait provoquer un électro choc auprès des Députés et du Conseil d’Etat.

     

    Je suis d’avis que le Conseil d’Etat doit se rendre à l’évidence qu’il ne maîtrise pas bien le dossier du logement. Oserait-il se doter d’une politique sur ce sujet du XXIème siècles. 10'000 logements en mixité. Actuellement, ça tergiverse, ça traîne, la peur de mal faire gagne du terrain. L’époque d’Emile DUPONT, père du système HLM, est bien enterrée. Paix à son âme.

     

    OUI au déclassement de terrains agricoles pour construire du logement social et libre.

     

    Allez bon dimanche !

     

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • Un avocat pour défendre les pauvres petites bêbètes ?!

    Imprimer

    avocat_141.jpgNous allons donc voter sur l’initiative visant à instituer un avocat par canton pour faire appliquer la loi sur la protection des animaux.

     

    Pauvres bêbétes !

     

    « Le but n’est pas de changer la législation existante mais simplement de la faire appliquer concrètement », a dit à la presse un représentant des Verts, soutien de cette initiative.

     

    Je trouve que l’on pousse un peu loin le bouchon. Je suis enclin à entendre que des animaux sont mal traités. Puissent les Maîtres être dénoncés au Vétérinaire cantonal ou plus loin à la Police. Si tel est le cas le propriétaire recevra une amende.

     

    Je ne vois pas bien la portée de cette initiative qui ne fera que compliquer les procédures, celles-ci étant déjà assez en nombre et de plus en plus compliquées.

     

    Il ne faut pas tomber dans l’émotion et se dire que se sont des animaux.

     

    J’ai un chat à la maison, il est très gentil, cela dit s’il était méchant et que je le punisse sévèrement, je me verrais mal, très mal, comparaître devant un Tribunal, ça ferait rire toute la galerie. Je me vois mal me présenter face à mon chat accompagné par son avocat ! Eclat de rire !

     

    Ne serait-ce pas plus judicieux de désigner un avocat d’office à toute personnes ayant subi des sévices, des attaques, du mal.

     

    Je trouve cette initiative marrante, mais triste.  

     

    La grande mode des célébrités est d’avoir un chien. J’ai vu une émission sur ce sujet. Les animaux ont leur chambre à eux, une télé, un lit deux places. Ils existent des hôtels pour animaux ! Ces bêbètes sont choyées au point de tomber amoureux !

     

    Non, non, ça va trop loin à mon humble avis.

     

    Lien permanent Catégories : Politique 7 commentaires
  • Fonctionnaire et député n'est pas compatible

    Imprimer

    fonctionnaire.jpgLes fonctionnaires quelque soit l’engagement ne devraient pas siéger dans un législatif cantonal.

     

    Les gendarmes font régner l’ordre, peuvent-ils participer aux débats sur la sécurité, sur Champ-Dollon, sur les amendes, etc.

     

    Un député votant une révision du règlement de la police, est-ce jouable ?

     

    Comment est-ce acceptable que des employés de l’Etat vote le budget de l’Etat. N’y a-t-il pas incompatibilité ?

     

    Je prends Carouge. Quelle morale pour les « gendarmes » de la Commune en votant une augmentation des amendes de Frs 400'000,-- 

    Quelle étique pour un employé du Service travaux voirie qui voterait l’achat d’un camion poubelle.

     

    Quelle déontologie pour les fonctionnaires de débattre de l’avenir du Cycle d’orientation.

     

    Les fonctionnaires ne peuvent pas être juges et parties.

     

    Personnellement, je suis contre la double casquette au Grand Conseil. En outre, un fonctionnaire cantonal peut siéger au sein d'un législatif de la Commune où il habite.

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 2 commentaires
  • Le mea culpa de Barack OBAMA

    Imprimer

    obama-hope.jpgBarack Obama a prononcé devant les deux chambres réunies son premier discours sur l’état de l’Union.

     

    Après une année à la Présidence il a reconnu que ce n’était pas la panacée, il a fait une sorte mea culpa envers les américains. Ce n’est pas facile de reconnaître ses erreurs, les disfonctionnements, les stratégies inadéquates. Ca dénote qu’Obama met en avant l’honnêteté. Il a parlé franc, en Président responsable de ses actes et politiquement correct. Du grand art !

     

    Gouverner à l’heure actuelle où le Grand Maître du monde est l’économie n’est pas si simple que ça peut paraître.

     

    Obama a ouvert des chantiers tels que la sécurité, l’emploi, l’économie, la santé publique,  les banques, l’étranger, etc.

     

    Maintenant et pour l’avenir, avec son grand art d’orateur, il a su apporter la confiance dont le pays à besoin. Sera-t-il écouté, entendu.

     

    C’est vrai, il faut l’avouer, le bilan n’est pas exhaustif. Ca ne fait qu’une année qu’il est au commande d’une nation atteinte par des maux antérieurs à son mandat.

     

    Comme lors de sa campagne présidentielle, il a fait le constat de l’échec de son prédécesseur. Ce dernier selon Obama a laissé un état catastrophique de l’économie et dénoncé le climat délétère et partisan qui règne à Washington, paralysant le travail politique (Le Monde).

     

    Le prix Nobel 2009 a rassuré ses concitoyens sur le travail, l’économie et les américains « l’emploi sera notre priorité en 2010 ».

     

    Avec un Sénat à majorité Républicaine, les cartes ont changé de couleur, il faudra négocier, parlementer, faire de la politique, choses pas évidentes.

     

    Nous sommes dans un monde au tournant d’une situation transitoire entre l’ancien et le nouveau monde.

     

    Laissons le travailler, le bilan viendra en 2013, après le test de l’automne prochain.

     

    Lien permanent Catégories : Politique 2 commentaires
  • Les appétits électoraux

    Imprimer

    Serait-ce déjà l’année des hannetons avec beaucoup d’avance ???

     

    2011 élections municipales et fédérales. Deux choix de partis et de candidats s’offriront aux scrutins des genevoises et des genevois.

     

    Les partis politiques vont commencer à convoiter les appétits électoraux. Les candidats papables vont être approchés pour figurer sur la liste des candidats. Les enjeux vont se calculer.

     

    Les programmes électoraux vont être pensés, réfléchis. Vous savez ces documents remplis de promesses électorales où chaque parti exprime ses souhaits, ses grandes lignes politiques pour les futures 4 années ; la promotion politique.

     

    Nous allons revoir, tient est-ce que ça nous manquait, les stands électoraux, les actions flash.

     

    La grande symphonie en trois mouvements, 1) le casting et les idées, 2) la campagne électorale, 3), les élections, va être interprétée par les politiques convoitant le maximum de sièges dans les parlements communaux et fédéral.

     

    Genève connaît deux candidatures à la candidature du Conseil administratif de la ville de Genève. Deux personnes de taille, énormes dans le sérail de Genve. D’abord Michel CHEVROLET, PDC, bien connu à travers Léman bleu et bien d’autres activités de production et journalistique. Il est intègre, intelligent, reconnu pour être connu pous ses nombreuses qualités; il  serait un bon Conseiller administratif. Jean-Charles RIELLE, médecin, à l’origine du Cipret, l’association anti-tabac, Conseiller national Socialiste, également bien connu.  L'interdiction de fumer sur et dans les milieux publics, on le doit en partie à lui. A propos de ce dernier, deux campagnes électorales, respectivement pour le Conseil administratif de la Ville de Genève et pour le National ; bonne année Monsieur le candidat. Les deux candidats ont de grandes chances pour autant qu’ils soient officiellement candidats désigné par leur parti respectif.

     

    Le gong vient de sonner pour l’envoi des campagnes électorales ; en avant tout.

     

    Vous voyez ça grenouille déjà dans les familles politiques. Ca fait partie du jeu !

     

    Du piment électoral à Genève, ouf on s’ennuyait !!!

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire
  • L'Amérique d'OBAMA

    Imprimer
    ObamaBarack2.jpg

     

    Les dix chantiers d'OBAMA !

    Une année déjà; difficile le juger, de donner son avis sur ses actions.

    Jour pour jour une année que le number one est devenu le 44ème Président des Etats-Unis. Seulement 365 jours pour mettre sur le métier dix grands thèmes sensés améliorer les Etats-Unis et apporter la sécurité au monde (lire article sur l'édition de ce jour de la TdG). Des défis importants pour l'avenir du « nouveau continent ». Chacun sont des chantiers bien avancés, d'autres sont encore à l'état embryonnaire. Alors, pouvons-nous juger les actions d'OBAMA. Non, les résultats positifs ou négatifs ne sont pas encore connus. Il faut laisser le temps au temps pour pouvoir apporter son sens critique ou mieux, constructif ( !).

    Barack OBAMA a toute sa jeunesse pour apporter aux Etats-Unis un renouveau, des améliorations. Toute sa jeunesse car c'est un enfant des dernières décennies, qui a grandi dans le nouveau monde d'après guerre avec les nouvelles technologies, car le monde des cinquante dernière années s'est modifié, a donné une nouvelle mouture de la société. Cette dernière n'est peut-être pas la meilleure, toutefois elle est prometteuse.

    Il a toutes ses chances pour réussir, le monde sort gentiment, lentement, d'une crise mondiale dont l'équipe du Président s'est constituée en « toubib » et essaie de donner un nouveau visage a une société encore bien meurtrie par les aléas de ces années passées.

    Va-t-il réussir ou non ses dix chantiers telles que notamment celui de l'assurance maladie, les différences raciales, l'enseignement, l'économie, le terrorisme, l'Afghanistan.....

    L'Homme fait face aux poisons qui hantent ici est là. Je pense plus particulièrement aux pays dérangés par les problèmes liés à la religion, hantés par le règne de la faim, de la soif et de la misère.

    Certains chantiers sont bien partis, je pense à l'assurance maladie. 30 millions d'américains auront une couverture médicale, aucune assurance ne pourra refuser un client ; c'est un immense pas en avant. Il est vrai que cette nation présente un retard certain en cette matière et cela peut paraître paradoxal au sein des Etats-Unis.  

    Le juger, non pas maintenant il est trop frais dans la cour des plus grands. Les américains pourront se prononcer dans 2-3 ans, voire un deuxième mandat. Il n'a pas une baguette magique et hop tout est pour le meilleur, il ne faut pas rêver. Nous autres, nous voulons tout, tout de suite, nous sommes des grands consommateurs impatients.  

    Une chose est certaine, il n'y a pas de crise d'identité ou que sais-je dans la grande équipe OBAMA. Laissons le travailler, regardons d'abord chez Nous !

    L'Homme le plus puissant du monde n'a pas encore dit son dernier mot.

    Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire