- Page 2

  • Une taxe "écomobile" pour venir au centre de Genève ?

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour,

    David Hiler et ses collègues cherchent de l'argent pour renflouer les caisses de l'Etat subitement mises à mal par une économie presque aux soins intensifs.

    Lire l'article de notre bonne TdG :

    http://www.tdg.ch/geneve/actu/panne-argent-canton-lorgne-magot-sig-2011-12-06

    Pourquoi ne pas ponctionner chez plus riches ?! Tiens ça doit plaire à la gauche !

    Est-ce le seul moyen ? Mais que non, il y en a bien d'autres.

    Par exemple, pourquoi ne pas introduire comme à Londres la taxe sur le trafic dans le centre de Genève.

    Deux choses l'une : un système « écomobile » d'une part, et d'autre par, des rentrées dans les caisses de l'Etat. Joignons l'utile à l'agréable !

    Il faut savoir qu'à Londres ce projet est un succès. Le trafic s'est réduit de façon significatif. Ce système a permis de réduire de 16 % le trafic au coeur de Londres. Les usagers se sont tournés vers les transports publics et les taxis.

    20 % d'augmentation de l'usage des taxis, 30 % d'augmentation des déplacements à vélo et 30 000 passagers de plus par jour dans les transports publics. Les embouteillages ont diminué d'environ 30 %.

    Les bienfaits environnementaux se sont vu gagnants puisque les réductions d'émissions de GES et de polluants atmosphériques sont significatifs.

    Et cerise sur le gâteau plus du 50 % des Londoniens approuvent ce programme.

    Genève devient de plus en plus engorgée de véhicules de tout genre, où piétons, vélos, et autres non motorisés, subissent les méfaits de la population.

    Imposer une taxe de Frs 3,-- par jour à tous les véhicules entre 7 h et 8 h 30.

    Les habitants et commerçants pourraient être exonérés à concurrence de 90 %.

    Les handicapés, les taxis, les services de secours, cyclomoteurs et véhicules consommant des carburants alternatifs seraient exemptés.

    Les automobilistes achèteraient des passes quotidiens, hebdomadaires, mensuels ou annuels sur Internet, par téléphone ou dans des tabacs.

    Celui qui ne s'accommoderait pas de son badge serait contraint de payer une amende de Frs 100,--.

    Nécessité d'installer des caméras de surveillance, capables de lire les plaque d'immatriculation et de vérifier dans une banque de données si la taxe a bien été payées.

    Evidemment, ça imposerait un investissement, mais oh combien bénéfique pour lutter contre l'affut de plus en plus conséquent de véhicules au centre.

    Ne serait-ce pas également lutter contre la pollution et toutes les nuisances s'y rattachant.

    Avec notre nouveau réseau des TPG, qui a coûté un max, avec le futur CEVA, avec des parkings appropriés, c'est tout à fait jouable.

    Faut-il avoir la lucidité et la sincérité de dire que Genève devient impraticable la journée, qu'il y a de ce fait saturation et qu'il faut être un peu visionnaire.

    Ce n'est pas pour « emmerder » les automobilistes, c'est tout simplement pour éviter une ville asphyxiée par le « tout à la bagnole ».

    Mais voilà !

    Qui aura le courage politique de lancer une telle idée ?

    Actuellement avec les « mollusques baveuses » que nous avons à Genève, je ne suis pas certain que d'aucuns auront les « poils au cul » pour se lancer dans un tel programme écolo et jack pot pour l'Etat.

    Un tel projet audacieux, unique en Suisse, lutterait contre l'importance grandissante de la pollution et l'insécurité qui règne dans biens des endroits, tels que les établissement scolaires.

    Non à la pollution et aux dangers, il est temps de tirer le signal d'alarme !

    Inventons de nouveaux chemins vers l'avenir des futurs générations .

    Allez bonne journée !

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • Carouge et F. Longchamp soutiennent "ACTIFS"

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour,

    Alors que d'aucuns peignent en gris les murs de la République et canton de Genève, moi le premier, que d'autres jouent les grands « politicards » d'opérette, moi le premier, ou encore les donneurs de leçons, moi le premier, il y en a qui sont sur le terrain et qui agissent activement. Par exemple l'Association genevoise mais Carougeoise ACTIFS.

    ACTIFS ?

    A pour Adultes,

    C pour Collaboration,

    T pour Travail,

    I pour Intégration,

    F pour Formation,

    S pour Soutien.

    ACTIFS est une association au sens des articles 60 et suivants du Code Civil Suisse installée au 14 avenue Vibert. Elle est soutenue par l'OFAS, l'Etat de Genève, notamment François Longchamp, les communes genevoises, évidemment Carouge, des associations, des privés.

    C'est un regroupement en 2009 de deux associations soit Cefca et Pojets. Toutes deux s'occupaient de la prise en charge de personnes avec des limites de capacités intellectuelles.

    « 1 + 1 = 1 »!

    Avec leurs 40 ans d'expériences à elles seules, ACTIFS a repris les missions de ces deux entités en assumant des prestations entre formations, emplois et formation continue.

    ACTIFS c'est une grosse « machine » sociale qui met en valeur son Service de placement professionnel ainsi qu'un centre de formation. Ca s'adresse à des adultes vivant avec limites de capacités intellectuelles, âgés de 18 ans et plus, au bénéfice d'une rente de l'Assurance Invalidité.

    ACTIFS a pour but de promouvoir l'intégration professionnelle, mais également la formation continue de personnes actuelles en situation de handicap.

    En 2010, 273 personnes avec des limites de capacité intellectuelles ont exprimé un authentique besoin de développer de nouvelles compétences et habilités, de se confronter à des réalités professionnelles différentes, afin de pouvoir augmenter leur participation sociale, accroître leur indépendance et intensifier leur sentiment d'intégration dans la société. En définitive, c'est la volonté d'être confronter à leurs désirs, aux diverses réalités professionnelles et de prouver leur capacité à être reconnu comme des travailleurs à part entière.

    Malheureusement, ils n'ont pas tous été pris.

    Placements....

    En 2010, se sont 41 personnes, 19 hommes et 22 femmes âgés de 18 à 64 ans, qui ont bénéficié des prestation de placement professionnel.

    Ceux-ci viennent d'ateliers protégés, formations scolaires, formations professionnelles, d'entreprises et sans activité. Ils vivent soit au domicile personnel, soit au sein de la famille ou en milieu institutionnel.

    Lors de leur inscription très motivée, une grande partie d'entre eux, 70 %, proviennent de structures pour personne en situation handicap : ateliers protégés, formation scolaire et professionnelle spécialisés et qui vivaient pour la plupart dans leur famille.

    Les domaines d'activités sont l'hôtellerie et restauration, bureau et administration, petite enfance, art et culture, alimentation et vente, maintenance et manutention, construction, fleuristerie, mécanique ou encore structures sociales.

    Le service de placement compte 41 personnes.

    Formation ....

    La formation est très variée. Elle dispose de nombreux cours variés touchant l'informatique, la culture générale, l'expression artistique et bien d'autres encore.

    Plus spécifiquement des cours de cuisine, de danse, de gestion de l'argent, de gymnastique douce, l'indépendance en appartement, les sens, l'informatique, le mieux lire et écrire, la mode et les tendances, l'orchestre, la peinture, le permis de conduire, la petite enfance, le self défense, le Taï Chi, le théâtre, etc.

    Ce sont des cours qui se donnent aux quatre coins de Genève et demande une participation financière très honnête.

    En 2010, ce fut 232 participants, 406 places occupées dans 7 domaines d'enseignement, 47 cours ouverts, 23 lieux d'enseignement et 46 formateurs et assistants.

    Les valeurs ....

    Une charte existe au sein de cette association.

    Elle contient des valeurs que chacune des parties doit respecter. Il s'agit de :

    . Potentialité-compétences,

    . Vision globale,

    . Attentes positives,

    . Autonomie-indépendance,

    . Individualisation,

    . Besoins,

    . Moyens et statuts valorisés,

    . Implication dans la communauté,

    . Expression de la personne.

    Le suivi d'ACTIFS ....

    Pour l'usager comme pour l'entreprise, le maintien en emploi peut nécessiter une adaptation importante qui au cours des ans peut prendre des reliefs différents et avoir des effets sur l'intégration. Dans l'entreprise : des changements d'équipe, des déménagements, des difficultés relationnelles avec certains collègues. Pour l'usager, des complications liées à l'âge, au parcours personnel, aux épisodes de vie. Tous ces événements méritent un suivi et une intervention d'ACTIFS pour que, en tant que médiateur, ils puissent être résolus par un travail de sensibilisation et d'adaptation réciproque des équipes et de l'usager.

    Toutefois, le suivi d'ACTFS ne se limite pas à des interventions ponctuelles de ce type. Il est essentiel d'assurer de manière individualisée le maintien, voire le développement de nouvelles compétences tout au long de la vie professionnelle et la présence d'ACTIFS et de ses interventions définis d'entente entre tous les partenaires qui y contribuent.

    Mot de la fin....

    ACTIFS n'a de cesse de relever les défis, car les besoins sont bien réels. Pour continuer sa noble mission, il sera nécessaire de trouver encore plus de soutiens notamment financiers afin d'assumer et d'assurer un travail de qualité pour toutes ces personnes en situations intellectuellesment difficiles.

    En définitive, ACTIFS c'est le miroir des biens portants dans une société intellectuellement atteinte.

    Allez bonne journée !

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Solidarité 1 commentaire
  • Sandoz "PUB" Novartis !!!

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour,

    Ca y est la neige est annoncée.

    Elle frôlerait la plaine.

    Neige en décembre, Noël en décembre !

    Commencez bien la semaine avec manteau, écharpe, moufle, bonnet.

    Et prenez bien vos petits bonbons préservant l'attaque des germes du rhume ou de la grippe.

    A propos de médicaments, j'ai lu une publicité qui ne ne m'a pas laissé insensible. Ben oui puisque je viens en parlé ici !

    Sur le magazine de décembre 2011 du groupe pharmaceutique Amavita, la pub suivante :

    «En réalité, voilà à quoi nos comprimés devraient ressembler : Sandoz fidèle à la Suisse depuis 1895......

    ....Sandoz reste fidèle à notre Pays....En effet, une société qui a déjà produit des médicaments originaux a toutes les clés en main pour concevoir des génériques de qualité originale : Sandoz depuis 1895 ».

    En plein milieu de la page rouge, cornée d'un coup de pinceau bleu, l'écusson de la Mère patrie.

    Et lorsque vos yeux tombent sur le coin droite de cette bonne pub, un coup d'oeil et vous lisez en petit « Novartis company ».

    Nous l'avons tous compris, Sandoz vient au secours de la crédibilité de Novartis en soignant sa santé à travers la pub indirecte.

    Novartis veut ainsi soigner son objectif qui consiste à présenter les multiples contributions de son secteur de la santé, et ainsi contribuer à l'économie et à l'intérêt public en Suisse. Novartis garde ses liens privilégiés avec la Suisse.

    N'oublions pas que Novartis, Sandoz et les autres n'ont de cesse de développer et de commercialiser avec succès des médicaments innovants, des thérapies pour guérir les maladies pour soulager la douleur et améliorer la qualité de nos vies.

    Il est vrai que son épisode Vaudois n'a pas été du tout élégant. Délocaliser dans des pays étrangers pour gagner plus d'argent n'est pas en adéquation avec la morale Helvétique. Novartis ne joue pas sur ce coup là dans la dentelle.

    Là, c'est un grand dérapage Humain de Novartis. File les doigts à notre géant Suisse.

    Savez-vous que le Groupe Novartis est présent dans 140 pays; c'est l'un des leaders mondiaux du domaine de la santé, qui garde en marge de l'épisode Vaudois, ses racines en Suisse. Dans le monde il se force a montrer une image typiquement Suisse, telles que la qualité, la fiabilité et la loyauté.

    Au fait, où en sont les démarches du gentil Docteur genevois, Député PDC au Grand-Conseil, Bertrand Buchs. Vous vous souvenez son boycot des produits Novartis ?

    Tiens on en entend plus parlé. Lettre morte ? Coup de gueule éphémère ?

    Pourquoi aucune mobilisation des toubibs outre Genève ?

    Pas assez convainquant ?

    Un coup d'épée dans l'eau ?

    Moi qui croyait que notre bon Docteur BB allait réveiller tous ses confrères et marcher sur le chemin de la révolte à Bâle. Mince, je suis déçu !

    Essayé, pas pu .....

    Bref, l'essentiel c'est d'avoir participé comme on dit chez nous.

    Comme quoi les Grands de ce monde resterons toujours les puissants.

    Et nous les petits, nous en ferons toujours les frais à un moment où à un autre.

    Sur ce je vais prendre mes anti-douleurs Novartis !

    Allez bonne journée !

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Santé 4 commentaires
  • Merci les Bénévoles du Téléthon de Carouge.....

    Imprimer

     

    images.jpgBien le bonjour,

    Il pleut sur la route mon coeur en déroute !

    Plus tôt en route pour le traditionnel concert de l'Avent à la Basilique Sainte-Croix de Carouge ce soir à 17 heures, offert à toutes et à tous par la Musique Municipale de Carouge.

    Avec son harmonie, ses tambours et ses cornemuses, la Musique officielle de Carouge vous portera sur le temps de Noël.

    A la fin du concert, vin chaud offert sur le parvis de l'église.

    Chaude l'ambiance à Carouge ce dimanche !

    Chaude aussi hier à l'occasion du Téléthon.

    Sur la place du Marché devant la fontaine, face au marché de Carouge, des bénévoles se sont mobilisés pour récolter des fonds.

    Animées par les Cornemuses et les Tambours de la Musique Municipale de Carouge, l'ambiance très Krougeoises a profité au célèbre carillon de Sainte-Croix. Les cloches du bonheur, de l'espoir, de l'amour de son prochain.

    Même Madame le Maire de Carouge, Stéphanie Lammar, était là avec son sourire et son entrain marquant son esprit d'ouverture à toutes les bonnes causes. Enfin, un Conseil administratif Krougeois proche des causes, des gens.

    Tous les ingrédients furent mis dans la marmite de la solidarité. Dynamisme, prise de conscience, intégration, ouverture, morale, volonté, indentité, innovation, amour, unification, paix.

    A ce sujet, notre « Julie » titre ce jour :

    http://www.tdg.ch/actu/suisse/telethon-suisse-25-millions-promesses-dons-2011-12-04

    Partout en Suisse la mobilisation fut grande pour récolter plus de 2,5 millions.

    Un succès.

    Et pour la faire courte car il n'y a pas grand chose à rajouter si ce n'est la prise de conscience de l'importance du Téléthon et de la solidarité qui doit se dégager autour de cette « Grande Fête », voici un texte trouvé sur internet.

    Allez bon dimanche et n'oubliez pas 17 heures....!!!

    Poème de Caroline

    Ils avaient des rêves,

    Des étoiles plein les yeux,

    Un sourire sur les lèvres,

    Un air si joyeux...

     

    Mais un jour tout a basculé,

    La maladie les a frappé,

    Innocemment, brutalement,

    Injustement...

     

    Ils ont vu leurs rêves s'effondrer,

    Leurs étoiles s'envoler,

    Et leur destin se briser.

    Maintenant c'est une lutte pour la vie,

    Un combat contre la maladie,

    Apprendre à vivre autrement,

    Et affronter le regard des gens.

     

    Aujourd'hui nous voulons croire,

    A des lendemains plein d'espoir,

    Aujourd'hui nous voulons nous battre,

    Dans la solidarité et la fraternité,

    Pour que leurs étoiles continuent de briller,

    Pour qu'à tout jamais ils ne cessent de crier,

    Qu'il ne faut jamais dire jamais,

    Que ce combat nous l'avons enfin gagné !

     

    Dans la vie les plus belles des victoires,

    Sont celles dont on a jamais cessé de croire...

     

    Caroline, bénévole, Strasbourg

     

     

    Lien permanent Catégories : Carouge 0 commentaire
  • Sacré "Coco", PDC, raté.....

    Imprimer

     

    Unknown.jpgBien le bonjour,

    D'ores et déjà, bon week end !

    N'oubliez pas le traditionnel concert de l'Avent à la Basilique Sainte-Croix de Carouge dimanche prochain à 17 heures, offert par la Musique Municipale de Carouge. Venez vous portez dans le scintillement de Noël.

    Certes.....

    Olivier Jornot Procureur de la Genève en mal d'une Justice plus sévère. Bravo cher Olivier !

    Il peut dire merci au MCG. Beau cadeau politique à la droite !

    Heureusement que le gourou Eric a pris position en faveur du nouveau « Justicier  O live 'jour'now », ainsi il conforte un semblant de paix politique entre le PDC et le PLR. Vous Imaginez le Coquoz élu. Woua, la guerre serait déclarée par le PLR au PDC.

    Mais alors ça laisse le champ libre à Philippe Morel pour fantasmer grave pour un siège à la Tour Baudet. Depuis l'éviction du « Sacré" Coquoz, il peut légitimement demander solidarité au PLR pour les élections 2013. Mais comme le PLR n'est pas très franc du collier, comme d'hab il va avaler tout cru le PDC. Ce dernier n'a pas encore compris qu'il se fait avoir à chaque coup par le PLR.

    Faut dire que le PDC est devenu trop à gauche. Il n'y a qu'à constater ses alliances hier soir avec toute la gauche.

    Le PDC manque de « poils au cul », il est mou !

    Bref, PLR-PDC ça ne marchera jamais bien. Alors, misons plus tôt PLR-UDC et laissons le MCG faire l'arbitre, lui qui a vraiment le « cul » politique au Centre. Mais que oui, puisque ni gauche-ni droite.

    D'aucuns comprendrons mon virage à 150 degrés (180 aurait été le MCG. Là non, il est trop impolitiquement correct).

    Au fait, il n'y a que l'UDC qui est loyal envers lui-même et les autres; ce n'est pas une girouette, il a voté en bloc pour son candidat.

    Bonne chance Monsieur le Procureur Olivier Jornot !

    Certes.....

    Selon l'article de la TdG, les Gardiens de la Paix genevois contrôlent les automobilistes :

    http://www.tdg.ch/geneve/actu/police-traque-conducteurs-etat-ivresse-2011-12-01

    Sentons-nous en sécurité ?

    Evidemment sur le tapis routier. Les flics font leur boulot et ils ont raison. Je les soutiens.

    Il en va de la sécurité sur les routes.

    Et pi, ça donne un peu de crédibilité à Isabel Rochat, qui semblerait-il soit assise sur un siège éjectable, tout comme son collège Marc Muller. Les deux PLR n'ont vraiment pas la cote.

    Cela dit, nos bons « Flics » devraient aussi plus contrôler les étrangers, Roms, etc, qui n'ont pas pignon sur rue chez Nous.

    L'autre jour, j'ai constaté à la rue du Mont-Blanc, deux « poulets » postés comme deux statuts pendant 13 minutes. Les gens étaient presque tentés de leur jeter une pièce. Au lieu de se glander, n'aurait-il pas fallu contrôler les papiers de ceux qui ne donnent pas envie de sortir de la gare et de s'engager sur l'une ds plus belle avenue de Genève.

    Mesdames et Messieurs les Gendarmes maintenant que nous avons un bon Procureur, profitez de mettre de l'ordre à Genève et ne laissez pas le MCG prendre du terrain, le corollaire, le pouvoir. Ne laissez pas tomber Genève dans les extrêmes très éphémères. Vous verrez avec un Sauffer comme patron, vous ne rigolerez vraiment plus.

    Conclusion, face à ses constatations très authentiques, n'oubliez pas de venir savourez le concert de la MMC à la Basilique Sainte-Croix de Carouge.

    Allez bonne journée !

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire
  • Les INDIGNES indignent Pierre Maudet .....

    Imprimer

     

    Unknown.jpgBien le bonjour,

    Ca y est, ouvrons la première porte, allumons la bougie de l'Avent, nous sommes le 1er décembre.

    C'est l'escalade (!) du calendrier de l'Avent.

    « Distinguer le présent,

    Le dur, le magnifique,

    Du regret du passé

    Des nuées du futur,

    Voir, aimer ce qui est

    Ce qui est là, vivant

    Présent dans la présence.

    (Henry Bauchau » .

    Certes.....

    Trop de social indigne le Maire de Genève....

    1 contre tous, c'est le Maire de Genève, Pierre Maudet.

    Il s'est indigné contre les Indignés du parc des Bastions.

    Mais que oui à lire l'article de notre « Julie »

    http://www.tdg.ch/indignes-restent-pierre-maudet-va-2011-11-30

    Il n'a pas tout tort le Pierre, car il faut se rendre à l'évidence que les « Romains-Michel » vivent à l'image d'un authentique spectacle de rue.

    Un spectacle de rue dont nous ne connaissons pas vraiment Monsieur Royal.

    Quel titre du spectacle ?

    Quel programme ?

    Combien d'actes ?

    Combien ça coûte à la collectivité ?

    Qui est le Chef de troupe ?

    Qui est le Chef de la communication ?

    Comment sont-ils organisés ?

    Comment subviennent-ils à leurs besoins quotidiens, médicaux, sécurité, bouffes, boissons, pipis, cacas ?

    Sont-ils les nouveaux "soixante huitars" ?

    A la télévision nous entendons parler souvent de ces gens dont je subodore que leur lutte peut se comprendre dans un monde en mutation constante.

    J'ai pu comprendre qu'ils avaient la volonté de changer les sociétés aux quatre coins du monde tel qu'en Suisse.

    Un article intéressant parle des Indignés, en voici un court extrait :

    SORTIR DU MOULE

    Depuis deux semaines, les indignés genevois veulent «résister pour mieux créer». Telle est la devise du mouvement issu du livre de Stéphane Hessel Indignez-vous. Un mouvement mondial qui a pris son envol le samedi 15 octobre, suite à l’appel des indignés espagnols de protester ensemble à travers le monde. Un des campeurs, Alexandre Rochat, 39 ans, a manifesté avec son cousin ce jour-là sur la place des Nations. Depuis longtemps, il a pris conscience de son sentiment d’indignation, même s’il n’aime pas ce terme: «Le mal-être de la société est plus profond que les crises financières. Elles sont un premier prétexte pour s’indigner, pour réagir. Dans le mouvement, on recherche tout d’abord un retour aux valeurs humaines.» Ambulancier à Lausanne, Alexandre perçoit par son travail la misère et la solitude des gens. Cela a renforcé ses convictions. Le sentiment d’être piégé dans une vie banale a eu un impact jusque dans sa vie privée: «Avec ma femme, on s’est séparés lorsqu’on s’est aperçus qu’on essayait de rentrer dans le moule, comme tout le monde.»

    Thierry, 35 ans et exbanquier, a aussi décidé de se défaire de ce moule. Il s’indigne depuis plus de onze ans. Depuis le jour où il a décidé de tout plaquer et de ne plus «se faire complice des inégalités du système». «La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est quand j’ai lu le dossier d’un jeune de 29 ans. Il gagnait 50 millions de revenus annuels pour être l’héritier d’une grande entreprise qui venait de licencier plusieurs centaines de personnes.» La colère est montée, il a participé au G8 à Evian, où il a pris conscience que la violence ne résolvait rien. Il s’est alors consacré au reiki, une médecine de soins japonaise fondée sur les énergies. Il a installé un espace bien-être dans le camp pour en faire profiter les autres.

    Si la présence de certains dans le camp est délibérée, d’autres n’ont pas eu le choix. Pour Chaieb Wisem, 18 ans, le camp des indignés est un refuge. «Ma mère m’a mis à la rue, je n’ai nulle part où aller. J’ai un CFC, mais pas d’emploi. Heureusement, je commence un semestre de motivation le 1er novembre. Je m’accroche à ça. J’essaie de rester propre sur moi», raconte-t-il.

    http://www.illustre.ch/Geneve-indignes-manifestations-Bastion-revoltes_129402_.html

    Ce campement de fortune, un refuge pour cas sociaux ? Des gens dans le besoins, déshérités, pauvres, marginaux, rejetés, incompris, révoltés, pleins de bonnes idées, emplis d'utopies ? Quoi, qui sont-ils ?

    A Genève, nous ne comprenons pas bien. Tiens, j'aimerais bien être invité par les Responsables fantômes pour mieux comprendre........

    Bref, Un camp de revendications politiques, économiques, religieux, ou que sais-je ?

    Cela dit, en marge de leurs idéologies peut-être bien spirituelles, Pierre Maudet a raison, on ne peut pas tout passer à Genève.

    Allez bonne journée !

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Genève 3 commentaires