COVID : les frontaliers favorisés ?

Imprimer

Le Conseil fédéral devrait annoncer le favoritisme ce jour !

Covid et frontaliers.jpgBien le bonjour,

Le COVID fait des dégâts physiques mais aussi psychologiques.

D'un côté les malheureuses personnes atteintes du Covid souffrent,

risque de contaminer, passons en et des meilleurs. A cela, je respecte les

personnes qui ne veulent pas se faire vacciner pour toutes les raisons que

nous connaissons.

Psychologiquement, la situation devient scabreuse. Surtout aux frontières.

Pass par ici, test par là. Nous sommes toutes et tous concernés par les contraintes

sanitaires qui « sucent » le sang. Le chemin chaotique que le Covid nous oblige à suivre

conduit le Conseil fédéral à mettre en place les meilleures solutions pour éviter la contagion.

La dernière que le CF va peut être mettre en place consisterait à exiger aux frontières tous

genres soit le pass soit un certificat authentique.

Pour tout le monde ? NON !

Exception sera faite aux frontaliers qui viennent travailler en Suisse.

Alors là je ne suis pas d'accord de favoriser cette castre !

Pourquoi ? Logistique super compliquée ?

C'est tout à fait cela.

L'élan responsable du CF, certes, ne me plaît pas et déplait à 300 % les

personnes que j'entends autour de moi sur la terrasse où je suis entrain de boire le café.

Ca râle, ça critique le CF, ça met les frontaliers dans une sale position.

Je vais dans le sens de ses réactions, pourquoi les laisser entrer libre de « menottes sanitaires » ?

Aucune raison de chouchouter ces pauvres « bisounours ».

A oui, la raison est simple, avec de tels contrôles retard au travail, trop de contraintes logistiques, etc.

Bah rajoutons gentiment que sans eux à l'heure au boulot en raison des contrôles ou par leurs absences fautes des papiers magiques, Genève ne fonctionne plus, ce qui n'est pas faux dans certaines branches telles que celles liées au médical, résultat, on va les laisser passer sans faire patte de velours. Allez circulé librement il n'y rien à voir !

Alors NON ! Je dis NON.

Ils doivent être soumis au même régime que toute personne franchissant l'entrée sur sol Suisse.

PRESENTER LE PASS OU UN TEST VALIDE ET RECONNU.

A moins qu'ils soient dans l'obligation de montrer le ou le sésame à l'employeur sinon, bye, bye, vous reviendrez !

Loin de moi de me lier aux xénophobes ou aux racistes, non, non et non, je dis tout haut et tout fort les réactions à chaud. En effet, par ce blog qui ne se veut pas polémique, au contraire, je veux humblement faire le porte parole de tous ceux qui pensent comme moi.

Et de rajouter qu'au risque de se faire traiter de « moutons favorisés, je n'aimerais pas être frontaliers Suisses ou Français, car encore une fois on va arguer, à juste titre dans ce cas, tout le bien que l'on pense de cette castre qui rend bien des services à Genève.

Allez bon week end !

 

 

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.