Celui qui brillera demain, c'est le Soleil !

Imprimer

soleil-1.pngBien le bonjour,

Il y a 4 semaines la vie était active, je voyais du monde, je parlais avec des personnes, j'échangeais de la monnaie dans les magasins, je partageais des moments avec des amis au coin d'une table de bistrot.

Le bon Carougeois Michel était vivant, il empruntait les rues de la cité Sarde sur son vélo avec 78 ans, super actif.

Et boum, une bombe nous tombe sur la tête, le Coronavirus.

Les nuages de particules radio-négatives se déversent partout.

La vie trépidante se calme radicalement.

Selon d'aucuns nous sommes en guerre.

Des Conseillers fédéraux changent notre vie, notre qualité de vie. Tout bascule.

Il faut changer les habitudes, vivre autrement. Le changement n'est pas facile à digérer toutefois en temps de guerre la société doit s'adapter à des mesures autres que le train train quotidien, dodo, boulot, métro.

Le trafic routier devient presque inexistant par rapport aux douloureuses heures de pointe, les autochtones vivent à l'image des couvents, les « vieux » sont cloués sur leur bon fauteuil les yeux drivés à la télévision. Les gens sont priés de rester chez eux et de ne sortir que pour le stricte nécessaire. Les animaux de compagnie sont heureux.

Le travail à domicile s'organise, le paiement avec une carte bancaire se fait presque obligatoire, les distances avec le pharmacien est indubitable, les gens doivent respecter 2 mètres, etc. Circulez il n'y a rien à voir.

L'économie est stoppée dans ses fastidieux élans, c'est le crash boursier, rien ne va plus faites vos jeux.

Je suis à la montagne en Valais depuis plus 15 jours, je peux me balader dans la forêt, sur les sentiers, faire connaissance avec les bisses, je suis presque seul, j'apprends à vivre avec la nature, je vois très peu de monde, je suis aussi en quarantaine naturelle.

Qu'est-ce que ça fait du bien.

Et voilà, la mauvaise nouvelle, la très mauvaise nouvelle, la perte d'un copain exemplaire, un homme aux nombreuses facettes associatives chères à Carouge.

Michel le bon Carougeois, ancien Conseiller municipal, ancien Président du Cartel des sociétés carougeoises, ancien ci, ancien ça, un homme merveilleux, gentil, toujours souriant, calme, ouvert d'esprit, un pilier de la vie Sarde, est mort, je crois savoir à cause du Coronavirus.

Le choc, une perte, une ...... je ne trouve pas les bons mots tellement il en mérite.

Ce virus aura boulversé bien des pays, le corollaire étant que la société marchera sur d'autres horizons. Nous aurons été toutes et tous concernés directement ou indirectement, touchés au coeur de notre existence, de notre système de vie, de nos habitudes.

Ce qui se passe, qui vient de se passer est moche, totalement moche, toutefois, le bénéfice que nous laissera ce Coronavirus sera le réflexe de vouloir vivre, de vouloir vivre autrement certes, mais d'être là.

Et pour conclure si conclusion il doit y avoir, le seul qui n'aura pas été affecté et infecté, celui qui nous permet, celui qui a toujours permis de continuer d'avancer quoiqu'il arrive, et celui qui fera vivre nos enfants, nos petits-enfants.... c'est qui ?

LE SOLEIL.

Allez courage et bonne continuation.

Toutes et tous nous sommes 1.

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.