A mauvaise crise, bonnes résolutions ?

Imprimer

Greta.jpgBien le bonjour,

Devrons-nous en effet changer nos habitudes à moyen et long termes, modifier notre façon de vivre, de consommer, de dépenser, j'en passe et des meilleurs. Qui plus est, grâce au Coronavirus, notre terre et son univers ne devrait-il pas carrément tout chambouler et faire face au fléau de ces deux dernières décennies, celui du réchauffement climatique.

De nos jours, les nations mettent en danger notre bonne vieille terre; la pollution s'est installée, les dirigeants ne mesurent pas vraiment, ou ne veulent pas mesurer au risque d'égratigner l'économie, les authentiques conséquences qu'auront le réchauffement climatique nullement naturel mais créé de toute part par, Nous. La respiration des airs nous joue des tours et ceci devient très dangereux pour notre univers, il n'y a qu'à voir ce qu'il se passe des années. Force est de constater également que plein d'autres virus existent bien moins dangereux que la pollution elle-même provoquant bien des morts, très vite leur propagation prend le dessus sur la contagion et dès lors tue + et plus vite.

La pollution ? Voitures, avions, les gaz nauséabondes :

  • l'ozone (O3)
  • le dioxyde d'azote (NO2)
  • le dioxyde de soufre (SO2)
  • le monoxyde de carbone (CO)
et tous autres agents provoquant la population se répondent à petit régime dans notre ciel, dans nos sociétés.
Presque tous les polluants de notre monde se sont mis au ralentis à cause du virus. Nous sommes moins pollués, ceci se remarque sans conteste presque partout. Le monde au ralentis est plus sain. Sans avion, moins de pollution atmosphérique, sans voiture villes moins étouffées respirant mieux, arbres aux anges, certes, la vie des airs vit mieux. Même la lagune de Venise est propre, les eaux des rivières dans lesquels se déversent des produits illicites sont de plus en plus limpides. Sans la grande farandole publique humaine, la pollution perd de loin son activité, et ceci pour le bonheur des preuves à apporter par les scientifiques qui n'ont de cesse d'alarmer le monde avec le réchauffement climatique.
 
La vie freinée, l'air, la terre, les humains respirent mieux,  une nouvelle autoroute de la qualité de vie se construit. Est-ce génial ? Personne ne demande la persistance du virus, toutefois, il est presque la "bienvenue" puisqu'elle prouve que les scientifiques ont raison en affirmant qu'en diminuant ci et  ça la pollution diminue dragtisquement. 
 
A cette suite toute naturelle, comment les grands de ce monde vont à l'avenir réagir et gérer la vie de tous les jours, les années, les décennies. Vont-ils eb tirer les conséquences existentielles, vont-ils établir un nouvel ordre mondial, vont-ils changer les habitudes ? Sur la base de preuves inéluctables, vont-ils surtout prendre conscience que "Greta" et toute sa suite ont raison en prônant depuis des mois, des années, des modifications pressantes de notre mode de vie pour faire face au réchauffement climatique. A tout ceci, je vois dans un proche avenir une grande foire d'empoigne en les scientifiques, les "Greta", les dirigeants, et surtout les milliardaires et millionnaires qui ne veulent pas voir fondre leur "fric" comme neige au soleil.
 
Si la crise actuelle est bien gérée, je n'ose pas imaginer l'épidémie d'avis, les prises de propositions qui au demeurant resteront très souvent lettre morte face à une économie qui ne voudra se détendre car l'économie n'acceptera aucune concession au profit d'un nouvel ordre mondial développant pour les générations futures une meilleure qualité de vie, une qualité de vie sauvant la planète du réchauffement climatique.
 
A mauvaise crise, bonnes résolutions ?
This is the question !
 
Allez bonne journée !
 
 

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.