• Saveur politique !

    Imprimer

    topelement.jpgBien le bonjour,

    Avez-vous pris connaissance du communiqué de presse des jeunes UDC et PLR dévoilant(!) le ticket  Céline-Hugues ?

    Avouons sans conteste que la droite est mal partie pour la Haute chambre à Berne.

    Béatrice et Hugues n’ont pas fait le plein des voix au sein d’une droite la plus bête du patrimoine politique genevois.

    Cette droite s’aime, ne s’aime plus, se comprend, ne se comprend plus, se sépare, se recompose, TOP MODELE !

    Hier, surprise les Jeunes UDC et PLR font campagne pour promouvoir la petite Céline et le Grand Hugues. Contre nature ?

    Alors que les « anciens » du centre et de droite mettent tout en œuvre pour faire passer leurs leader Béatrice et Hugues, voilà que les fers de lance PLR vont plus loin en soutenant le grand Hugues et la petite Céline ; avec le PDC et le MCG, nickel !

    Les jeunes  ont presque tout compris, ils veulent une droite unie, mais si prennent mal !

    Car, un ticket de l’un ou de l’autre des meilleurs à la sortie des urnes, sur une même affiche PDC, PLR, UDC et MCG, aurait bien plus de chance de s’asseoir sur les deux sièges et par là-même représenter une Genève plus forte économiquement, socialement, humainement, j’en passe et des meilleurs.

    Oui, Oui, Oui, une affiche PDC, PLR, UDC et MCG, là les jeunes seraient les champions de tous les jeux olympiques de la droite genevoise.

    Certes, Hugues et Béatrice tiennent l’os et ont raison de ne pas le lâcher.

    Ce n’est pas Hugues qui va lâcher son« nonos », et Béatrice, deuxième à la sortie des urnes est la candidate légitime.

    Alors quoi ?

    En définitive, c’est la petite Céline qui vient semer le trouble avec sa candidature. Elle a son os, le tient, elle ne s’en séparera pas et pourtant.

    Un os pour le bien de la population ou pour l’égo, la question peut être posée ? Car la petite Céline va diviser les voix de la droite, le corollaire étant de faire la voie royale pour le rose-vert.

    Le PDC aurait dû….. le PLR aurait dû……l’UDC aurait pu….

    Aujourd’hui, nous sommes confrontés à d’immenses défis, partant nous devons regarder l’avenir avec optimisme et l’espoir d’une Suisse ayant la volonté de vitaliser son avenir.

    A cela, les batteries ne doivent pas se vider de leur substance en raison de personne qui n’ont qu’une vision, la leur. Manque de clairvoyance, d’intelligence, de logique arithmétique, que sais-je.

    Ceci dit, les jeunes ont osé relever le niveau intellectuel pour mettre encore plus le désordre dans cette droite désunie.

    C’est bien pour cela que les gens ne vont pas voter, ils n’y comprennent plus rien devant  les grandes farandoles (des partis politiques) et surtout les égo nombrilistes des uns et des autres.

    Conclusion, la petite Céline aurait dû lâcher son os et soutenir avec son parti et le MCG les meilleurs sortis des urnes, Hugues et Béatrice.

    UNE DROITE FORTE UNIE PEUT GAGNER !

    Bravo les jeunes UDC et PLR, ce n’est pas facile de jouer dans la cour des Grands !

    Allez bonne journée.

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Concurrence « déloyale » entre MSC et Croisierenet ?

    Imprimer

    MSC.jpgBien le bonjour,

    Concurrence « déloyale » entre MSC et Croisierenet ?

    C’est certain et je peux le prouver.

    ITALIE, GRÈCE, ISRAËL, CHYPRE, CROATIE

    Voulant organiser une croisière de 13 jours, au départ de Venise, le 28 octobre prochain, sur le bâteau Lirica, j’ai sollicité un devis auprès de mon agence de voyage à Carouge ; celui-ci s’élève pour deux personnes à Frs 7'278,-- ; lui-même communiqué par le voyagiste spécialiste en la matière de croisière, MSC, groupe sis à Rieu à Genève.

    Or à mon grand étonnement je vois la même croisière, identique, sur internet « Croisierenet » groupe français, pour Euros 5'798,--, soit en Frs 6'378,--.

    Différence de Frs 900,-- « volé » au consommateur Suisse, le corollaire, étant les commerçants.

    Fort de ce constat dès plus surprenant, mon agence de voyage a pris langue avec MSC qui lui a expliqué que chaque pays a ses offres au cours économique du pays où l’agence de voyage se trouve.

    Et de rajouter aussi que Croisierenet, comme bien d’autres sites internet, achète des circuits à MSC Suisse à des prix d’achats vachement bas et les revend sur le net à des prix défiants toute concurrence.

    L’exemple ci-dessus est parlant :

    MSC Suisse                                                                                              Frs 7'278,--

    Crosierenet France                    Euros 5’798                      Frs 6'378,--

    Différence significative en défaveur du client                        Frs     900,--

    En conclusion, mieux vaut acheter sur un site français ou directement dans une agence étrangère.

    Après on se plaint  que les Suisses vont en France, hehehehehe il ne faut pas chercher le pourquoi du comment, il n’y a pas besoin d’avoir fait l’université pour comprendre une concurrence « déloyale » et au surplus « dégueulasse ».

    Ce n’est vraiment pas normal d’encourager les Suisses à ne pas consommer Suisse et de les envoyer sur le net et de surcroît sur un site Français.

    JE LANCE UN CRI, JE SONNE L’ALARME, J’APPUIE SUR LE BOUTON DE LA BOMBE, JE DEMONTE LA BARRAQUE, J’AGITE LE LANCE FLAMMES CONTRE LES AUTEURS DE CES INEGALITES.

    CECI EST INADMISSIBLE !

    Je suis carrément dégoûté.

    Allez bonne journée

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Les vélos et les autres ?

    Imprimer

    velo.jpgBien le bonjour,

    Alors que le monde entier ventile des paroles pour sauver le climat, les vélos deviennent les rois ; à Genève ils se croient tout permis, des petits rois.

    Je n’ai rien contre le vélo, bien au contraire si je n’étais pas handicapé d’une jambe je serais avec sagesse sur mes deux roues.

    Sagesse ?

    Force est de constater que les rues sont sillonnées par des centaines de vélos qui pour la plus part ne respectent par les règles liées à la circulation et ceci peut être dangereux, très dangereux tant pour l’esprit que pour le physique.

    A Genève, la cité de Calvin avait commencé avec succès il y a quelques années le traçage des pistes cyclables, une politique devenue très jungle,  car souvent absente de la route où encore épousant très mal les autres. Avouons que le travail a été fait peu ou prou.

    Ils viennent de droite de gauche, traversent les feux rouges, les carrefours, montent sur les trottoirs, ne s’arrêtent pas au stop, j’en passe et des meilleurs.

    Les autres de la route et les vélos sont une grande famille, le corollaire étant que tous doivent se respecter, faire attention, se mettre à la place de l’autre qui se trouve en face.

    Alors que l’on s’occupe des composantes de notre atmosphère, bien évidemment, il conviendrait en 2020 de revoir aussi le concept des pistes cyclables afin de donner la possibilité aux cyclistes d’être encore mieux respectés, sauvegardés des aléas de la route, et surtout se marier au code de la route. A ce sujet, je ne vois jamais un Gardien de la « paix » amender une selle dans l’infraction. Je pense que les Polices ne savent pas comment s’y pendre tant les vélos sont splendides !

    Le canton et les communes ont certes cédé à la pression des Verts et des associations, on constate aujourd’hui un certain fiasco.

    Alors, invitons toutes et tous adeptes du bitume les Autorités à revoir le concept des pistes cyclables et se mettre au parfum d’Amsterdam reine des deux roues.

    Parler climat, c’est aussi parler de vélo.

    Allez bonne journée !

    Lien permanent 0 commentaire