Il y a 50 ans, l'horreur du monde......

Imprimer

 

images.jpgBien le bonjour,

Ce soir, nous allons tous jaillir des fusées de bonne humeur, se sont les feux d'artifices de Genève.

Se sentant chez Nous, on va bien s'amuser côté Eaux-Vives.

De l'autre côté, rive droite, bof, c'est fait pour nos Amis étrangers!

Laissons les s'éclater au milieu des grands hôtels et de la politique très genevoise !!!

Mais j'y pense; oui ça m'arrive de penser ! Merci Said, Fred et tous les autres de le relever !!!!! Rigolez vous êtes filmés par les caméras du PDC Carouge !

Donc, en raison du Ramadan nos Amis les Arabes ne viendront pas avant 2014.

Alors, 2012 et 2013 pourquoi ne pas concentrer les Fêtes de Genève uniquement sur la rive sympa des Eaux-Vives, celle des Genevois et de la Région. Hum, à réfléchir.....

Bref, faisons la fête......

1961 – 2011 : 50 ans, le mur de la « HONTE ».

Il y a 50 ans jour pour jour, l'édification de l'une des plus grandes horreurs mondiales.

L'après-guerre laissait ses stigmates d'une société à deux vitesses : les Allemagnes de l'Est et de l'Ouest.

C'est le 13 août 1961 que les Berlinois découvrent avec stupéfaction leur ville divisée en deux par un réseau barbelé. Cette décision prise la veille par le Conseil des ministres de la RDA devait permettre officiellement d'endiguer l'exode de ses ressortissants vers la RFA. Le début de la guerre froide.

1961 marque donc un tournant décisif dans cette triste histoire dont les enjeux potico-économiques et très idéologiques furent au coeur du conflit entre les USA et la Russie.

En 1961 et 1962, les fortifications comptent 12 km de mur. En 1970, elles atteignent 155 km. Dès 1972, le mur est infranchissable. Le nombre de miradors ne cessent de d'augmenter, un second mur est édifié, des pièges, des rondes, Checkpoint Charlie.

Les tentatives d'évasion s'accentuent. 5043 personnes ont réussi à franchir le mur. 239 malheureux fugitifs ont été tués. La plus grande évasion fut celle du tunnel sous les fortifications laissant passer de l'autre côté 57 personnes.

La chute du Mur s'accéléra avec la visite officielle en RFA de Mikhaïl Gortbatchev en 1987. L'homme politique mène une politique très novatrice en abandonnant la doctrine de Brejnev.

Le Pape Jean-Paul II y est aussi pour quelque chose.

C'est le 18 octobre 1989 que l'un des pères fondateurs de ce mur de la « honte », Honecker, est limogé.

Le 9 novembre 1989, le Conseil des ministres de la RDA décide l'ouverture du mur de Berlin, les frontières tombent, l'Allemagne est réunifiée.

Des dizaines de milliers de Berlinois de l'est et de l'ouest se retrouvent autour de ce mur de la « honte » en criant haut et fort « plus jamais ça ».

1961 – 1989, 28 ans de cris, de pleures, d'incapacité à hurler les chances de vivre dans la Paix.

9 novembre 1989, dansez liberté.

La vie est rythme et nous propose de chahuter avec elle, de chanter et de danser notre liberté.

Et aujourd'hui, où en sommes-nous dans ce monde.....

« Désirer, désirer désespérément, désirer jusqu'à la douleur et la détresse jusqu'au grand vide amer, désirer que ce soit autrement, désirer la fin des cruautés, des folies, de la bêtise, de l'abject, désirer la gaité, la lumière, la tendresse, avoir si faim, avoir si soif du monde différent et de soi-même différent » (Maurice Bellet).

Allez bonne journée et bons feux d'artifices !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Histoire 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.