Merci les parents pour tout l'amour et la bonté que vous avez donnés.

Imprimer

 

images.jpgBien le bonjour,

Ce 15 juillet est un jour de souvenirs indélébiles, mon Père est décédé l'an passé.

Ce 15 juillet, un an déjà, un jour triste ?

Non !

Car avec ma Mère décédée le 31 août 2003, ils nous ont donné tant d'amour et de bonté, le corollaire tant de souvenirs.........que nous sommes obligés de sourire à la Vie.

Ils ont été merveilleux, comme presque tous les parents qui aiment leurs enfants.

Les parents Velen ont vécu pleinement dans un amour merveilleux, exemplaire....

Avec mes frères, nous ne leur dirons jamais assez MERCI.

Notre famille, avec son lot de bons moments comme ceux néfastes, c'était la joie de vivre.

Le 7 rue de la Maladière était le refuge de la famille. Les fêtes, les repas, les Noël, j'en passe et des meilleurs, nos parents ont su être les bâtisseurs et les conservateurs de la famille. Ils ont préservé l'image d'une bonne famille.

La famille ......

Nous sommes toujours aussi proche que possible.

Quelle nouvelle inouïe, nous nous aimons toujours autant.

Cette meilleure de toutes les nouvelles, ne devrait-elle pas éclipser tout ce qui est sombre, tout ce qui fait peur et qui fait souffrir dans ce monde ?

Il ne s'agit pas de pleurer en ce jour de fête mais de poursuivre le chemin enseigné par les parents au coeur de l'amour.

L'Amour est vulnérable, ceci dit, grâce aux Parents, l'amour a su résister dans les tempêtes, les orages................... Nous sommes fortifiés.......

Aujourd'hui, notre famille n'a rien perdu. Elle est toujours aussi liée, nouée, car elle pense avant tout que l'amour humain l' unit.

Mains d'une famille, qui respire l'amour, la tendresse, et qui écarte en souriant les petits soucis quotidiens, les différences, la désinvolture, le non respect des valeurs; car les parents on été les transmetteurs de l'amour de la famille.

Dieu merci !

Ainsi se poursuivent les chemins tracés par nos parents, par les ancêtres, par la Vie quotidienne.

A votre mémoire voici un poème trouvé sur internet, écrit par une certaine Sylvie....

Allez bonne journée à toutes et à tous !

 

« Parler de vous

 

Comment parler de moi sans parler de vous
Mes très chers parents je vous dois tant.  
C’est grâce à vous que ma vie ne connaît pas de grands remous
C’est pour cette raison que je débute en vous remerciant

Maman comment ne pas commencer par toi 
Celle que j’aime et qui est ma raison ma foi
Ces nuits parsemées d’insomnies
Au moment même ou j’ai rencontré la vie

Ta patience ta douceur dans aucun berceau
Il n’y avait plus de bonheur
Ta voix rassurante qui m’enchantait de tes mots
Ils se sont posés comme un baume sur mon cœur

Quand j’avais de grands malheurs
Tu ne riais pas, mais consolais mes peurs
Ma mère celle de qui je suis si fière
Personne n’a près de lui la meilleure mère de la terre Toi mon père
Symbole de la force et de ma lumière
Tout ce que tu fais devient l’étendard de mes actions
C’est par toi que se dessinent mes passions

Comment se tenir droit dans la vie
Si on a un tuteur qui se fléchit
Tu es l’arbre solide et droit que l’on m’envie
Tu es là cet amour qui ne m’a jamais trahi

Si un jour J ’accomplis de choses
Je sais que c’est sur vous qu’il faudra que je pose
Les lauriers qui me seront décernés
Parque c’est grâce a vous que je les aurai mérités

On peut se permettre d’avancer droit et fort dans la vie
Quand de tels parents tracent le chemin que je suis
Je sais que je ne parle pas souvent ainsi
Mais il était temps pour moi et je vous le dis

Mes chers parents que j’aime plus que tout au monde
Sachez que partout à la ronde
Je veux que vous soyez si fière de moi
Être ce symbole que vous êtes pour moi

Vous le premier amour que j’ai connu
Et jamais ce sentiment ne sera interrompu
Merci de m’aimer comme vous le faites si merveilleusement
Les outils les espoirs et les rêves m’appartiennent maintenant

Et tout cela grâce à vous chers parents ».


 

 

 

 

 

 

 

 

Lien permanent Catégories : Solidarité 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.