Ca va, ça vient, ça fait du bien ....!!!

Imprimer

950269054_small.jpgSalut les gens !

 

Bien passé ce traditionnel Noël. Bien festoyé, reçu des présents, pensé à l’autre qui n’a pas pu faire comme nous ???

 

Et now tout reprend le dessus jusqu’à vendredi.

 

2010 via 2011 ! Ca va, ça vient, ça fait du bien !

Ca y est les tordus vous pensez à quoi, à qui, bandent de « cochons » !!!!

 

COOP et MIGROS ont baissé une kyrielle de prix. Est-ce l’implantation de discounters étrangers qui font gommés les anciens prix ? Ou est-ce la gueguerre des deux plus grands distributeurs helvétiques. Je subodore les 2.

 

Toujours est-il que le panier se rempli mieux et plus vite. Le porte-monnaie se vide tout au tant. Car rien n’est vraiment bon marché chez Nous. Tout se paie.

 

Payons nous serons considérés. La Suisse est cher, très cher. On veut nous manger !

 

Certes,  vous avez vu le financement des soins ?

 

La loi de nos chers Autorités sollicitent plus de notre part la main à la poche. Vous me direz que ce n’est pas nouveau.

 

Je ne vais pas rentrer ici dans le détail. Trop compliqué et trop pinailleur, trop « chiant ».  Lisez donc l’article de la TdG.

 

Je relève juste que dans 20 ans et plus, nous apporterons, comme bien des pays dans la dèche, les repas à nos malades.

 

Les rapports avec les EMS, les soins à domicile, vont être dorénavant au désavantage des bénéficiaires.

 

Et oui, la Suisse devient un pays pauvre, dans le besoin, et si ça continue ainsi il sera aux soins intensifs.

 

On nous demande, demande, demander de payer….. les caisses maladies augmentent, augmentent, augmentent…..

 

Notre système de santé est-il malade ? Je dirais oui !

Ils pansent ici et là sans se mettre au microscope et cherche le germe qui gangrène le système de la santé Suisse. Aucun antibiotique éradiquant l’infection (et je sais de quoi je parle !) que des petites injections de calmant.

 

Mais pourquoi ?

 

Trop d’intérêts financiers en jeu, trop de magouilles, manque indéniable de courage politique, pas vraiment d’idées, manque de vision et surtout pas de bons médecins. Le Conseil fédéral et ses chefs de clinique n’ont pas d’authentique politique pour aboutir à des solutions en faveur des malades, des assurés.

 

Et oui, je pense que l’économie dépasse de loin la politique. Ce sont bien les économistes, les financiers, le corollaire l’argent, qui nous mènent par le bout du nez. C’est à se demander si certains Politiques ne reçoivent pas des dessous de table pour voter dans le mauvais sens…. !!!!!!

 

Mais où allons-nous.

Ah oui vers 2011 !

2010-2010, ça va, ça vient, ça fait du bien !!!!!

 

 

 

Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.