Le o22 33 141 33 vite débordé.....!!!!!!!

Imprimer

l_08145224.jpg022 33 141 33 GENEVE VITE DEPASSEE PAR LA NEIGE ?!!!

 

Alors que Lausanne se débrouille magnifiquement bien, Genève a vécu dans le chaos.

 

Un grand coup de chapeau au TPL et la voirie de Lausanne. Tout a bien fonctionné.

 

Ils ont même aménagé des rues en piste de ski, de luge. Du vin chaud était distribué gratuitement.

 

La Fête à Lausanne !!!! Ah ils savent vivre les Lausannois !

 

A Genève, bon ça n’a pas mal fonctionné, dira-t-on. Comme d’hab. les gens ont râlé……..

 

Les bus n’étaient pas équipés de chaînes, les trottoirs n’étaient pas superbement nettoyés.

 

Mais dans l’ensemble, ça a roulé si j’ose dire ainsi.

 

Un grand bravo à la voirie, aux TPG, police. Etc.

 

Ce matin :

 

Ce matin, chez certains c’est encore la désorganisation. Par exemple au 022 3314133 les taxis……. Ils sont totalement débordés par les appels…. Certes…

 

L’Opérateur 36, avec tout  le respect que je lui dois, est à l’heure où je vous écris un peu sur les dents. Il est prêt de péter les plombs. Il répond à des centaines d’appels. Le pauvre Homme…… A plaindre ! Se plaint-il lorsqu’il reçoit son salaire.

 

Alors que je dois aller chez le médecin à 08 30, handicapé, je désire réserver un taxi pour 08 00. Woua le drame, j’ai demandé de décrocher Madame la Lune.

 

Crime de lèse Majesté, j’ai osé faire une réservation.

 

Impossible de le faire à 07 00 pour 08 00 ? Une grande explication très nerveuse s’enchaîne. Oh cher Monsieur gardez votre calme ! Trop d’appels, la voiture ne risque pas d’arriver, bref faut rappeler dans 15 minutes avant et là on vous confirmera l’arrivée d’une voiture. Et si à ce moment là il n’y a pas de voiture de libre, hop, je ne peux pas aller chez le toubib, alors que je suis handicapé donc ne peut y aller à pieds, hop, le toubib loupe une consultation.

 

Tout ça à cause du système décrit par l’Opérateur 36 !!!!!!!

 

Vite dépassé à Genève………..

Lien permanent Catégories : Général 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.