Ils sont "fou" ces promoteurs !

Imprimer

immobilier-proteger-faillite-promoteur-maison-L-1.jpg« Salut » toutes et  tous !

 

Entrée en matière pour dire un grand merci de lire mon blog, je suis ému de constater que ma plume intéresse. Je ne suis pas insensible à votre rayon de soleil, encore toute ma gratitude. Ma motivation grandit….

 

Avez-vous lu dans le GHI d’hier « Pro et anti-Khrapunov se dévoilent ».

 

Il s’agit du méga projet du promoteur ci-dessus cité, « Ma Plage » : s’étendant sur 280  mètres, où se situent les vestiaires de Genève-Plage. 1 hôtel 3-4 étoiles 76 chambres. Des boutiques, une crèche, des espaces de conférences, un café avec terrasse, un jardin végétal et un autre solaire. Autres : 1 dizaine de restos et de cafés, un aquarium marin de 2500 m2 au sous sol, un spa et un musée Alinghi.

 

De quoi faire rêver les promoteurs, les entreprises du bâtiment, les PME, les banques, l’Etat. Tous les terrains appartenant à l’Etat, donc aux contribuables, le corollaire, les électrices et les électeurs devraient se prononcer par une votation.

 

Relance économique ?

 

Evidemment que ce projet pourrait apporter du baume à Genève. Tout comme le «PAV » ou le Lignon, à la différence que ces deux derniers sont essentiellement du logement.

 

Toutefois !

 

Une telle implantation immobilière ne serait pas vraiment un lieu de détente comme arguent certains protagonistes.  S’il était tout en herbe et arborisé avec des tennis, des jeux, des emplacements de pique-niques, une plage agréable, etc.

 

Quels avantages ? Aucun si ce n’est une dénature du site : nous n’avons pas besoin à cet endroit d’un cercle renfermant tout ce qui est mentionné ci-dessus. Loin d’être du développement durable de l’environnement. C’est tout le contraire car il s’agit d’un hypra pavé bétonné.

 

Cet espace ne sera visité par les gents aisés, car je subodore que les prix ne seront pas à portée des familles aux revenus moyens. Nécessité de rentabiliser ce projet mammouth avec des prix du centre ville.

 

Le Président du Conseil d’Etat, Monsieur François Longchamp, a raison de comparer l’édification de « Ma Plage » à la « construction d’une belle tour au milieu de la plaine de Plainpalais ».

 

Aller bonne journée !

Lien permanent Catégories : Développement durable 2 commentaires

Commentaires

  • A mon humble(h aspiré), si l'on commence à autoriser ce genre de Centres ou autres projets grandioses, certes mirobolants je t'en fous plein la gueule pour pas un rond, à Genève entre autres, et qui particulièrement a des rêves de Grandeur et Reconnaissance immenses... là alors je crois qu'on est mal barrés pour le futur. Voyez déjà certains exploits automobilistiques des fils de certains milliardaires russes dans nos rues (plus tout ce que le Citoyen Genevois ignore à leur sujet...) Que pourra-t'on alors leur refuser après, à ces chères têtes blondes, une fois que leurs grandes familles auront pignon sur rue, visible ou un peu moins, si ce n'est d'ailleurs déjà le cas ?
    Personnellement, je dirais NIET, certes très poliment !

  • Je suis également d'accord, cela apportera plus de désagrément qu'autre chose.

Les commentaires sont fermés.