Ciel, le ciel nous tombe sur la tête !!!

Imprimer

EyjafjallajokullWSW.jpgPar « Eyjafjallajokull »  le ciel nous tombe sur la tête !

 

Vous l’avez dominé le nom ci-dessus en rouge est celui du volcan Islandais qui se donne sans compter et avec joie.

 

Il semblerait que jamais l’Europe n’ait connu un tel chaos aérien. Force et la nature oblige.

 

Des milliers d’avions, de passagers cloués au sol. La pagaille.

 

Economiquement, ce n’est pas bon. Des millions perdus par jour. Quelles conséquences ? Laissons pour l’instant au repos les avions et tout le réseau s’y rattachant.

 

Pensons aux passagers et passagères bloqués dans les aéroports.

 

Force est de constater que l’on ne peut rien faire contre les caprices de la nature.

Bien plus forte et maline que l’homme ou la femme. Nous ne pouvons pas lutter contre les fléaux de la nature. Cela prouve que la terre est bien vivante et Nous aussi !

 

Certes, je ne sais si vous connaissez bien ce volcan crachant, on dira, la mauvaise humeur de la terre ou des Dieux.

 

Internet m’a renseigné. Je vous communique pour votre gouverne ce qui il est :

 

(Wikipédia) Topographie [modifier]

« L'Eyjafjallajökull est situé entre la vallée de Þórsmörk au nord et la côte de l'océan Atlantique au sud. Le glacier recouvre le volcan actif Eyjafjöll, en français « les montagnes des îles », qui surplombe de ses 1 666 mètres d'altitude[1],[2] les îles Vestmann situées au sud.

Le sommet du glacier est marqué par une profonde dépression correspondant au contour de la caldeira de deux kilomètres et demi de diamètre[1]. Le sommet proprement dit, appelé Hámundur avec 1 666 mètres d'altitude[1], est une excroissance de la bordure du cratère. D'autres sommets secondaires appelés Guðnasteinn se répartissent également sur le bord du cratère.

Géologie [modifier]

Article détaillé : Eyjafjöll (volcan).

L'Eyjafjöll est un stratovolcan âgé d'environ 700 000 ans. Il semble avoir été peu actif, ayant connu des éruptions autour de 550, en 1612 et de 1821 à 1823[3]. L'éruption de 1612 semble avoir été commune avec l'éruption de Katla tout proche mais les documents de l'époque renseignent surtout sur son voisin. L'éruption de 1821-1823 cesse lorsque Katla rentre en éruption à son tour. Ces faits font penser à certains volcanologues que les deux systèmes sont « mécaniquement » liés. Le volcan est à nouveau entré en éruption le 20 mars 2010 autour de minuit après une crise sismique[4],[5], puis à nouveau le 14 avril 2010.

Hydrologie [modifier]

Sur le flanc Nord de la calotte glaciaire, les glaciers de Steinsholtsjökull et Gígujökull s'individualisent de la calotte glaciaire pour descendre jusque dans la vallée de Þórsmörk. La langue glaciaire de Gígujökull, en français « le glacier du cratère », parcours un dénivelé de 1 400 mètres depuis le cratère égueulé en versant nord ; il est notamment visible depuis la route menant à la vallée de Þórsmörk.

La fonte des eaux de l'Eyjafjallajökull alimente de nombreuses rivières qui descendent les flancs escarpés du volcan en y entaillant par endroits de profonds canyons, comme celui de Stakkholtsgjá, bien connu des randonneurs.

De très nombreuses cascades attirent également de nombreux touristes tels que Seljalandsfoss, haute de 65 mètres, ou Skógafoss, haute de 62 mètres, qui reçoit également les eaux de la calotte glaciaire voisine du Mýrdalsjökull ».

L’éruption de ces derniers jours viendra compléter le calendrier de l’activité de ce volcan.

Courage à celles et ceux qui demeurent bloqués aux quatre coins de l’Europe.

Aller bonne journée !

 

Lien permanent Catégories : Nature 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.