Les clubs de la cigarette, on y fume

Imprimer

821820349.jpgHéhéhéhé mais ce qu’ils sont malins. Les petit clubs privés, là où la fumette n’est pas interdite. Et oui, c’est privé donc on peut fumé. Une nouvelle mode créée sous forme d’association. Une petite cotisation de Frs 8,-- par année, une carte d’entrée, un peu de thé, une bière et le paquet de cigarette. Ingénieuse l’idée.

 

Paraît que c’est légal. Un nouveau vide juridique ?

 

Je vous invite à lire l’article sur ce sujet dans la TdG.

 

Je pense que l’interdiction de fumer est trop contraignante. On ne peut pas punir tous les fumeurs, ils ont le droit de se « tuer » avec la cigarette dans des lieux publics appropriés. La loi est trop stricte, sévère. Ca n’arrêtera pas les fumeurs de fumer. De la TdG «Les petits bistrots n’ont pas la possibilité d’installer des fumoirs, regrette Lukas Intlekofer, le patron. Il fallait trouver une astuce pour ne pas perdre notre clientèle à 90% de fumeurs. Nous nous sommes donc transformés en association.» D’où la création d’endroit très privé où on doit présenter sa carte d’adhérant pour entrer.

 

A Genève, je serais d’avis que la création de fumoir pourrait donner satisfaction aux parties en jeu. Laissez la possibilité aux bistrots de créer un endroit approprié aux fumeurs, des fumoirs devraient être autorisés. La loi est trop stricte, cassante.

 

Avons-nous tous les droits sur l’interdiction de fumer. A mon avis non, car les consommateurs de tabacs ont des libertés très personnelles de fumer. Réfléchissez un instant : seriez-vous content si on vous interdisait de rouler en ville de Genève sous prétexte de pollution.

 

Je trouve l’idée satisfaisante et bénéfique financièrement pour les bistrots.

 

Mais vous verrez, les juristes vont trouver le petit truc pour interdire ces endroits strictement privés. C’est un acharnement contre les fumeurs et pourtant rien n’arrêtera les fumeurs.

 

Je suis un ancien fumeur, je comprends donc les fumeurs qui sont totalement pénalisés par les opposants à la sèche. Un fumoir ne devrait pas gêner ces derniers.

 

Lien permanent Catégories : Général 4 commentaires

Commentaires

  • Mais y en a marre de cette comparaison entre la fumée de cigarette et les gaz d'échappement!

    Un bistrot plein de gaz d'échappements, ça vous tente?
    Vous rentrez chez vous en puant comme un garage souterrain?
    Voulez-vous mangerz votre entrecôte-frites sous une ventilation qui vous apporte, directement dans l'assiette, les gaz du garage d'à-côté?
    Miam!
    Vivement qu'on créé des clubs de gens qui s'enferment dans des gaz d'échappement!
    On peut aussi créer des clubs de gens qui vont boire leur bière dans les latrines, dans les bonnes odeurs de pipi (gain de temps)

    Les fumeurs ont sans doute le droit de se tuer en fumant, mais alors qu'ils acceptent de payer des primes maladies plus élevées. Un peu de logique, svp! Si vous admettez que la fumée tue, vous admettez aussi qu'elle entraîne des maladies.
    grrrrrrr

  • Hérisson un peu de logique voyons, un cancer du poumon c'est 10 ans en moins de frais d'EMS pour la collectivité, ce qui couvre largement les frais de maladie.

    Les pauvres serveurs qui respirent la fumée, auront tout loisir d'aller timbrer au chômage (ce ne sont pas les buveurs de tisane qui qui font tourner une boutique) déjà -30% de chiffre d'affaire, j'ai hélas dû en mettre deux à la porte, j'espère qu'ils vont tenir le choc qu'ils ne sombreront pas dans l'alcool et les antidépresseurs.

    Les non-fumeurs qui fréquentaient mon bistrot avant la loi, j'ai jamais compris ce qu'ils foutaient chez moi ? dans la rue il y a deux tea room non fumeur ?

    Hérisson! vous roulez en voiture ? pollueur que vous êtes, ne venez pas parquer votre char près de ma terrasse c'est un petit conseil que je vous donne, je deviens de moins en moins tolérant, j'apprend vite.

  • Cher cafetier,
    Je circule à pied, à vélo et en transports public, mais ça n'a aucun rapport. Je vois souvent des cyclistes qui fument en roulant... :-)

    Pour ce qui est de la fréquentation des bistrots, il faudra du temps pour que nous, les non-fumeurs, on retrouve le chemin des bistrots. L'évitement de certains lieux est tellement ancré dans mon esprit que, parfois, je me surprends à me rappeler "ah! mais c'est non-fumeur maintenant!" J'avais mon circuit de lieux non-fumeurs, le restaurant Manora (encore et toujours archi-bondé) et les tea-rooms, mais le soir, il était très difficile de trouver où aller manger ou boire un verre après le spectacle ou le cinéma.

    J'ai juste de la peine à comprendre pourquoi on doit empester pour passer un bon moment au bistrot....

  • Très bon site, grand merci de partager cette astuce et je suis complètement d'accord. Bref, votre travail est sincèrement très bon, j'ai adoré vous lire. Bonne continuation et longue vie à votre blog !

Les commentaires sont fermés.