Augmentation des allocations familiales ?

Imprimer

logo_caf.gifOn ne fait pas des enfants pour l’argent mais bien pour élargir la famille, pour donner un sens à la descendance. C’est la joie de constituer une famille, famille qui demeure le noyau central de l’organisation de notre société. Un, deux, trois enfants constituent la structure idéale d’une famille.

 

Mais ça coûte cher !

 

L’état doit aider ces familles en allégeant la fiscalité et, d’autre part au moyen des allocations familiales.

 

Les socialistes soutenus par les syndicats on lancé une initiative pour une augmentation massive des allocations familiales.

 

Elever des enfants ne doit plus pénaliser les personnes qui en ont la charge. Il s’agit, très concrètement, de :

  • Soulager les familles lors de l’arrivée d’un enfant avec l’allocation de naissance puis tout au long de la scolarité obligatoire
  • Soutenir les familles monoparentales
  • Limiter le risque de précarité des familles nombreuses
  • Encourager les jeunes à poursuivre une formation professionnelle après 16 ans,

 

  L’initiative demande
• Le doublement de l’allocation de naissance (2’000 frs au lieu de 1’000 francs),
300 francs par mois pour les moins de 16 ans (actuellement : 200 francs)
400 francs par mois pour les 16-20 ans (actuellement : 250 francs)
400 francs par mois pour les jeunes en formation jusqu’à 25 ans (actuellement : 250 francs).

 

Avantages de l’initiative
• Augmenter le pouvoir d’achat de toutes les familles avec enfant-s
• Adapter le montant de l’allocation à la réalité du coût de la vie à Genève.
• Soutenir les familles monoparentales souvent les plus précarisées
• Limiter le risque de précarité des familles nombreuses
• Soulager les familles lors de l’arrivée d’un enfant avec l’allocation de naissance puis tout au long de la scolarité obligatoire

Actuellement, La loi fédérale sur les allocations familiales s'est donnée pour mission d'harmoniser le versement de ces prestations au niveau fédéral. Il existe deux genres d'allocations.

  • Allocation pour enfant

Cette  allocation  est  versée  du  mois  de  la naissance  jusqu'au mois du 16ème  anniversaire. Son  montant  s'élève à   Fr. 200.-.

  • Allocation pour formation professionnelle

Cette allocation est versée du mois qui suit le 16ème anniversaire jusqu'au mois du 25ème anniversaire. Son montant s'élève à Fr. 250.-.

Les enfants qui ouvrent un droit à ces prestations sont :

  • Les enfants avec un lien de filiation - légitimes, naturels et adoptés ;
  • Les enfants du conjoint ou du partenaire enregistré selon le droit fédéral ;
  • Les enfants recueillis durablement et gratuitement au domicile (de l'ayant droit) ;
  • Les frères, les soeurs et les petits enfants (de l'ayant droit) avec preuve de l'entretien prépondérant s'ils ne vivent pas dans le même foyer
  • Encourager les jeunes à poursuivre une formation professionnelle après 16 ans

 A mon avis, ces augmentations n’accroîtront pas la natalité car au-delà des allocations familiales un enfant c’est une volonté naturelle qui passe avant l’aspect pécuniaire. A Genève où les allocations familiales sont élevées, il n’y a pas plus de bébé.  

 

Les déductions d’impôts sont aussi importantes ; la charge doit être le miroir de l’aspect financier acceptable pour une famille.

Dans une société en crise économique, où la reprise est très lente, mettre au monde un enfant demande réflexion. Ce n'est pas Frs 50,-- de plus qui va être décisif.

Les entreprises devront passer à la caisse puisqu'assurant l'essentiel du financement des allocations familiales. Ne sont-elles pas déjà en difficulté ?

Enfin, il n'y a pas plus d'enfants dans les cantons ayant des allocations plus élevées qu'à Genève. Si l'on veut alléger la charge des familles, il faut choisir un ensemble de mesures, allant de l'aménagment du temps de travail aux prestations ciblées pour celles qui en ont besoin, en complément du système de base.

Personnellement, je suis pour une fiscalité allégée et des allocation familiales augmentées au coût de la vie.

Au peuple  genevois de voter.

Allez bonne journée.

 

 

 

Lien permanent Catégories : Société 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.