T'as changé d'assurance ?

Imprimer

T’as changé de caisse maladie ? Non et toi ? Oui.

 

Bien.

 

Est-ce vraiment un gagne « pèpète » ?

 

Sur le moment peut être. Mais attention.

 

L’an prochain votre nouvelle caisse risque d’augmenter ses primes et rebelote, case départ, l’escalade des prix a repris.

 

Je l’ai vécu dans le cadre de mon boulot. A une époque, nous avions changé l’assurance de bien des clients pour payer le moins possible de primes. Sur le moment intéressant. A la fin de l’année, surprise suprise, la nouvelle caisse augmente. Où était vraiment le bénéfice. Cassé les espoirs de l’économie.

 

Case départ !

 

Autant rester dans sa caisse et éviter le tourisme « assurancetourixe ».

assurancetourix.gif

 

 

Lien permanent Catégories : Economie 3 commentaires

Commentaires

  • Vous plaisantez avec votre conclusion ? Vous choisissez votre nouvelle caisse sur la base des prix annoncés en novembre pour l'année suivante, le benefice est donc sur toute l'année a venir.

    Et si en novembre suivant elle annonce une augmentation, rebelote vous changer pour avoir de nouveau le meilleure prix sur toute l'année d'après.

    Pas trop compliqué non ?

  • 100% d'accord avec Eastwood...

    Meme s'il faut changer chaque fin d'année ca vaut largement la peine :

    plusieurs centaines de francs d'économie pour seulement 2-3 click de souris sur un site de comparaison (de préférence pas un "sponsorié" par nos propres primes...), 2 lettre-type à imprimer (1 pour la résiliation, et 1 pour souscrire à la nouvelle), 2x5 CHF pour envoyer tout ca en recommandé fissa (mieux vaut etre prudent). Et c'est tout...

  • À court terme, il est clair que changer de caisses est une bonne opération. Mais cela a un coût. Cela entraîne des coûts administratifs pour chaque caisse. Ces coûts se répercuteront à coup sûr, sur les primes futures de toutes les caisses concernées.

    Si c'est cela la concurrence... c'est un beau miroir aux alouettes !

    La caisse unique aurait été une solution acceptable pour tous les assurés. Mais bon, une majorité de citoyens n'en a pas voulu.

Les commentaires sont fermés.