Il faut donner les moyens à la Police pour une meilleure sécurité

Imprimer

Madame Bonfanti, Cheffe de la police genevoise, ne doit pas porter sur ses épaules tous les maux de Genève. Elle est un instrument de Cheffe judiciaire et non politique.

Police_conferenceQ09_0.jpg

 

Elle le dit ce matin qu’ il manque 220 gendarmes. Je pense que ce n’est pas assez. Elle lance une perche aux politiques

 

Je dirais que la police avec les moyens qui sont les siens fait du bon travail. Il faut être loyal en disant qu’elle ne peut pas être en même temps partout. Elle n’a pas les moyens de faire des contrôles tout azimut.

 

Et pis, la justice n’est pas assez sévère. Lorsque la police lui « livre » un dossier dans lequel il y a moyen de faire inculper plus d’une journée un délinquant, et bien voilà la justice  le relâche de suite.

 

Qui a des problèmes dans les histoires malsaines, la police ou la justice ? Grande Dame ces deux entités, ont-elles les moyens juridiques où peuvent-elles faire encore mieux pour appliquer les lois.

 

Il y a des quartiers plus sensibles que d’autres. Notamment celui des Pâquis. Nous le savons tous, c’est une zone à risques. Il n’est pas mal sain, de trop d’engager des sécurités privées, puisque manifestement la police n’arrive pas à faire régner l’ordre puisqu’en manque de personnel.

 

Tous les malentendus entre la police, la justice et les citoyens, malentendus plutôt négatifs, font le lit du MCG. Pour ce dernier, tout est bon à se mettre sous la dent, pourvu que ce soit démagogique. La sécurité est un authentique problème à Genève. A Genève, mais aussi partout. C’est sur le fond qu’il faut se poser les bonnes questions. A lire les médias, nous pouvons penser que la police est à côté de la plaque. C’est facile de tomber sur ceux dont dépende la sécurité. Et ce n’est pas évident.

 

Nous vivons dans un monde en mutations constantes qui nécessite de nouveaux fondements de vie, de nouvelles habitudes, ne nouveaux choix. Ce n’est pas évident de gouverner.

 

Cela dit, est-ce que vraiment 220 nouveaux gendarmes suffiraient à Genève ?

 

Dans l’immédiat à chaud, BRAVO Madame la Cheffe de la police !

 

Lien permanent Catégories : Genève 2 commentaires

Commentaires

  • Vous feriez mieux de faire un billet sur un type que tout le monde semble oublier ces temps-ci : M. Zappelli! Ce n'est certes, pas le moment d'élire le procureur, ce qui peut expliquer le fait qu'on ne le voit pas bouger! Aussi actif qu'une vache qui regarde passer les trains! Elle est belle la justice à la Genevoise...

  • A mon avis, ce ne sont pas les personnes actuellement en place qu'il faut attaquer et critiquer, mais c'est le CODE DE PROCEDURES PENALES en lui-même qui, à mon avis, est complètement déconnecté de la réalité de ce qui se passe de nos jours !
    Il faut revoir complètement ce CODE DE PROCEDURES PENALES pour enfin y trouver les moyens de dissuader véritablement les délinquants (tous confondus).
    A la place des prisons, des camps de travail seraient aussi beaucoup plus utile ! Cela éviterait aux malfrats de tous genres de fomenter de nouveaux coups à leurs sorties !!!! (Les romains l'avaient déjà compris en instaurant les galères !!!).

Les commentaires sont fermés.