L'ENTENTE AU CONSEIL D'ETAT, OUI !

Imprimer
rsrinfo20090903_11165663_4.jpg

 

Son collège de parti s’est pourvu d’un programme également médiatique. Il y a à boire et à manger. Ce document émane d’un homme intelligent cultivé. Il peut plaire aux jeunes et aux aînés.

 

Pensent-ils être des vrais genevois pouvant apporter un avenir à Genève.

 

Ils sont populaires, ils sont authentiques, auront-ils des chances. Mathématiquement non, mais !

 

Toutefois ! Je discutais avec un analyste politique qui me disait qu’un siège au Conseil d’Etat pourrait bien revenir au MCG. A qui le prendrait-il ? Les deux candidats arguent ouvertement ce que les autres candidats penseraient tout bas. Est-ce vrai ?

 

Logiquement, au regard de la constitution du Grand Conseil, 4 sièges à « Osez Genève », l’entente paraissent normales, 3 sièges à la gauche aussi. Maintenant, imaginons que le MCG place 1 de ses leaders, à qui prendra-t-il le siège.

 

Rien n’est joué, tout reste suspendu à un fil.

 

Ca fait peur cette montée de l’extrême droite.

 

Genève sous la baguette d’un MCG. Imaginez…….

 

L’entente doit placer ses quatre candidats, c’est indubitable. Il n’y a pas à réfléchir dans une Genève internationale, ouverte vers le future, stable économiquement, ne souffrant que peu de la crise. La candidate et ses trois collègues ne peuvent que conforter la confiance en Genève. Faisons confiance à ces quatre personnalités du monde politique.

 

Le Grand Conseil étant majoritaire à droite 4 Conseillers d’Etat de droite me paraît logique, pas vous ? D'autre part, la gauche aurait droit à 3 sièges. Juste équilibre correspondant aux foces politiques du centre politique de Genève.

 

Ne laissons pas s’installer à la tour Baudet l’extrême droite. Dangereux pour Genève.

 

Pas de MCG au Conseil d'Etat !

Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.