L'AVS à 68 ans ?!!!

Imprimer

L’AI grande déficitaire de ce début de 21ème siècles devrait être sauvée grâce à l’augmentation de la TVA, d’une part,  et d’autre part à la découverte des « faux » bénéficiaires de rentes. Y a-t-il vraiment eu de l’abus ? Selon les résultats des premières enquêtes il en serait vraisemblable. Des cas abusifs ont été décelés, le tir corrigé. En demeure alors une question à savoir est-ce que qu’auparavant l’AI était trop facilement attribuée.

 

A écouter certains, notamment des médecins, il n’est pas justifiable, car pas décelables, que les maladies psychiques ou les maux de dos, tout ce qui ne se voit pas à l’œil nu, si j’ose parler ainsi, jouissent de rentes AI. Les enquêtes sont longues et s’avèrent parfois sans résultat.

 

Certes, le peuple a choisi une des bonnes solutions. Il a été politiquement responsable par son « OUI » significatif. Il va s’en dire qu’à l’avenir les nouveaux cas seront mieux étudiés, mieux ciblés, mieux orientés vers des réinsertions sociales. Mais attention, nécessité consiste à ne pas négliger les cas déjà existants et qui justifie l’AI.

 

Est-ce suffisant où faudra-t-il trouver encore d’autres bases financières. Aujourd’hui l’AI, dont le déficit ne sera peut-être pas résorbé dans 5 ans, devra ausculter et prescrire d’autres remèdes. Demain l’AVS ? C’est même certain.

images.jpg

 

Et l’AVS ? Il semblerait qu’en 2025 il manquera dans les caisses 14 milliards. Avenir Suisse ne veut pas que l’AVS devienne un second gouffre à l’image de l’AI. Alors, il est temps d’agir rapidement devant le vieillissement de la population, la baisse des naissances. Avenir Suisse a prévenu Berne et a proposé d’adapter graduellement l’âge de la retraite à l’espérance de vie, calculée selon l’année de naissance. Selon Avenir Suisse, le seuil serait repoussé d’un à deux mois.

 

En 2011, l’âge de la retraite serait de 65 ans et 1,5 mois, en 2012, il augmenterait de 1,5 mois supplémentaire et en 2018, il serait fixé à 66 ans. Un jeune né en 1980 devrait dont attendre 69 ans et 4 mois et demi pour toucher sa première rente AVS.

 

Je vois ce modèle assez concrètement. Les plus durs fixeraient toujours au regard de la longévité de la vie et le recul des naissances l’âge de la retraite à 68 ans pour les hommes et 67 ans pour les femmes. Une entrée en matière aussi significative n’est pas acceptable. Je soutiens donc l’idée d’Avenir Suisse. Augmenter l’âge de la retraite graduellement.

 

Deux choses l’une ou nous passerons à la caisse par une augmentation de la TVA ou d’un impôt quelconque, ou augmenter l’âge de la retraite. Ce dernier chemin est loin d’être emprunté, le corollaire, il reste bien des pierriers à gravir avant d’arriver au sommet de la montagne.

 

Comment le Conseil fédéral voit-il l’avenir, a-t-il un tour de passe-passe dans son sac, va-t-il agiter une baguette magique, ou prévoit-il que les Suisses passent à la caisse !

 

Indubitablement, il faut réfléchir à la pérennité de l’AVS, notre jeunesse et les suivants devront être assurés de rentes.

Lien permanent Catégories : Politique 7 commentaires

Commentaires

  • donc un jeune de 18 ans qui commence cette année à travailler, cotisera jusqu'à l'âge vénérable de 70 et 8 mois, et ceux qui naîtrons l'année prochaine travaillerons jusqu'en 2084....
    je me demande bien a quoi on pourra employer tous ces vieux....

  • Bonjour, Monsieur Velen. Voici la question que je voulais vous poser depuis quelque temps, en fait depuis que vous avez changé votre photo : N'avez-vous pas froid, torse nu? ;-)

  • Un bon conseil, si vous pouvez ou si vous voulez, allez
    a la retraite le plus tôt possible car les jours passent si vite
    que on a même pas le temps de nous rendre compte
    que LA FIN APPROCHE….A bon entendeur.
    l

  • Un bon conseil, si vous pouvez ou si vous voulez, allez
    a la retraite le plus tôt possible car les jours passent si vite
    que on a même pas le temps de nous rendre compte
    que LA FIN APPROCHE….A bon entendeur.
    l

  • Concernant la photo, elle est des vacances. Rassurez-vous, je vais en afficher une dont la décence sera de rigueur !!!!
    A vrai dire, je n'y vois pas d'un bon oeil cet âge de l'AVS. J'ai peur de la conséquence des caisses vides.
    Pas facile pour notre jeunesse qui atteindront l'âge de la retraite en 2025.

  • Cette étude a le mérite d'en parler de manière moins abrupte que les recommandations du Dr Couchepin qui d'emblée lançait la retraite à 68 ans. Deux problèmes sont soulevés : l'allongement de la durée de vie et le taux de natalité en baisse. L'AVS avait été créée en 1948 pour éviter que les personnes âgées finissent leur vie dans la pauvreté et les autorités avaient fixé l'âge à 65 ans. Maintenant les personnes vivent 20 ans de plus en moyenne au-delà de 65 ans. Il faut continuer de financer l'AVS, augmenter les cotisations n'est pas supportable pour les jeunes générations déjà largement endettées par leurs parents. Donc l'allongement progressif pour l'instant doit être envisagée. Un second point non soulevé qui devra faire l'objet d'une autre étude, c'est le 2ème pilier dont la participation patronale (salariale aussi) est très élevée et progressive après 50 ans ce qui fait que les milieux économiques hésitent à payer de telles sommes et préfèrent engager des plus jeunes. Là aussi il faudrait revoir la copie.

  • @ demain : Le second point que vous évoquez est particulièrement intéressant, à savoir celui du 2e pilier, dit LPP, à cause duquel tellement de personnes candidates à un emploi salarié se retrouvent "sur le carreau", tant les cotisations sont élevées, au fur et à mesure que l'âge avance.

Les commentaires sont fermés.