J-7, les extrêmes se "bouffent" le nez !!!

Imprimer

J-7 les extrêmes dans le pétrin !

 

Vendredi, j’ai lu avec attention l’article paru sur le boulanger MCG de Bernex. Celui qui engage 83 % de frontaliers. Le député est-il conforme avec les dogmes de son parti ?

C’est trop marrant de constater qu’un Député MCG  prônant l’idéologie d’un parti qui se dit contre les frontaliers et qui en emploie. Bonnet blanc politiquement, blanc bonnet professionnellement !

 

Plus des 4/5ème du contingent c’est beaucoup pour un député qui n’a de cesse de s’associer à la politique anti-frontalière du MCG. Est-ce que ces employés sont moins bien payés, le corollaire pas aux normes du travail en vigueur en Suisse ? En tant que député MCG, toutes les excuses citées par cet employeur ne tiennent pas la route.

 

Le leitmotiv à chaque élection, à chaque parade politique, à chaque discours, les frontaliers sont visés, ils reviennent sur le tapis du « trop » à Genève. Aïe, aïe, aïe, nos biens aimés voisins font couler de l’ancre, font parler les membres du MCG. C’est une lutte fratricide que s’est fixée le MCG, certes qui a payé il y a 4 ans pour les élections au Grand conseil.

 

Evidemment, les Communistes n’ont pas loupé cette occasion rêvée pour sortir électoralement de ses gongs. Un cadeau servi sur un plateau d’argent ! Ils ont donc manifesté, à juste titre, devant la boulangerie du député MCG. Ils ont eu parfaitement raison, l’occasion fut trop belle pour aller à l’encontre de l’extrême droite. Bien à mal le boulanger de Bernex !

 

A l’’Office cantonal de l’emploi, ce ne sont pas les candidats boulangers qui manquent. Il y a des chômeurs Suisses qui ne demanderaient pas de travailler. Alors pourquoi, le boulanger  MCG de Bernex est allé chercher ses employés en France voisine. Contraire au MCG ?

 

Evidemment, le tribun du MCG a réagi en disant que les Genevois, le Suisses ne voulaient pas travailler la nuit, le dimanche, qu’il n’y avait pas de genevois voulant exercer cette profession. S’efforçant de vouloir sauver la face, il est allé jusqu’à faire la différence entre résident genevois et frontaliers ; je ne vois pas de disparate entre les deux. Le pauvre M. Stauffer a dû trouver des excuses valables ou non. S’attendait-il à un tel revers de médaille à J-7 jours des élections. L’un des siens ne l’a pas suivi dans son chemin politique tant défendu devant les électeurs. A propos quelle punition politique pour le boulanger de Bernex ?!!!

 

Le MCG utilise comme argument politique depuis des années des propos, parfois désagréables, à l’encontre des frontaliers venant travailler à Genève. Se sont eux qui prennent nos places de travail, se sont eux qui sont trop nombreux à Genève. Dernièrement, à propos des dernières votations, les protestations contre les frontaliers faisaient la une des affiches notamment sur l’augmentation de la TVA.

 

Les deux extrêmes aux prochaines élections se bouffent donc le nez. Laissons-les, Genevoises et Genevois jugeront et voteront selon…..

 

 

 

Lien permanent Catégories : Politique 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.