Le PDC, vindicatif?!

Imprimer

Voici Dame Helvétie ravie de l’élection au Conseil fédéral. Monsieur Couchepin peut prendre une retraite en toute quiétude.

 

images.jpg

 

Et le PDC ?

 

Le DC Jacques Neyrinck a déclaré que son parti attaquerait tous les sièges vacants. Seraient-ce là des paroles vindicatives. Il devrait rester plus modeste et ne pas arguer au nom du PDC ce genre d’affirmation. Est-ce que la formule magique devait voler en éclat ?

 

Je dirais ceci, que le siège libre au Conseil fédéral devait revenir au parti radical. A écouter les gens de la rue cela paraissait normal.

 

images.jpg

 

Certes, il est vrai de constater que le PLR a fait un pas en avant vers l’UDC.

 

La nuit des Longs Couteaux a bien fonctionné !

 

Aujourd’hui le PLR doit une fière chandelle à l’UDC.

 

Dans deux ans ce dernier prétendra à deux sièges pour autant que son électorat lui soit fidèle et qu’il conserve, voit augmenter, ses sièges.

 

En outre, Monsieur Christophe Darbellay a mal calculé les voix escomptées en faveur de Urs Schwaller. Le parti Socialiste n’a pas joué à fond la carte PDC. Aurait-il dû retirer son poulain et être l’homme fort en 2011 ? Maintenant, le PDC sort affaibli par cette élection. A moins de solides cousins, comme le parti Socialiste, il sera difficile de retrouver un deuxième siège au Conseil fédéral. A moins que le PDC se voit assis sur un ou deux ou trois sièges supplémentaires.

 

La droite est assise sur l’UDC et le parti Radi-Libéral.

 

Et le Tessin ? Il serait normal de siéger au Conseil fédéral. Chaque région linguistique devrait être représentée à l’exécutif.

 

Espérons que les conséquences négatives pour le PDC ne se refléterons pas sur les prochaines élections genevoises.

 

 

 

Lien permanent Catégories : Politique 8 commentaires

Commentaires

  • Le PDC ou le PLR c'est kif kif bouricot! A les voire se disputer sans arrêt pour un siège ça me lasse un peu, car de toutes façons leur politique est semblable!

  • Le PDC, Darbellay et Urs Schwaller n'ont pas senti venir le vent ! Pour un parti de girouettes, c'est étrange !

  • MONSIEUR CHRISTOPH BLOCHER PRESIDENT DE LA CONFEDERATION EN 2009, c'est ce dont les PS et autres PDC nous ont privé en l'évinçant le 12.12.2007! Les magouilles se retournent contre eux, ce n'est que le juste retour de manivelles!
    Toutefois, le pays sort perdant des conséquences, puisque tous les derniers évènements depuis deux ans, nous démontrent à quel point Monsieur Blocher manque au pays, que toutes ses visions exprimées quant à la direction que devait prendre la Suisse, sont reprises maintenant par l'opportuniste Burkhalter; présidence plus longue et avec le ministère des affaires étrangères. Roccade, tournus des départements par les ministres! Refonder le système exécutif suisse, maintenant tous y viennent dans les projets pour notre beau pays. Mais bien sûr on ne dit pas d'où vient l'idée, on se l'approprie!
    En justice quelqu'un qui triche doit être puni, il faut maintenant que ces minables-nullâtres paient pour ce qu'ils ont fait à notre pays!

  • Les pauves UDC... décidément ils ne s'en remettront jamais! Blocher ne respectait pas la collegialité, il s'est fait jetté dehors. C'est normal!

  • Riro, une question : Est-ce que Ruth Dreifuss respectait la collégialité ? Du fait qu'elle est socialiste, est-ce que la collégialité n'a pas d'importance ?

  • A propos d'arrogance et d'impolitesse la palme revient sans discutions à la radicale vaudoise Elisabeth Moret.
    Hier, au Palais fédéral, quelle quérulence envers Darbellay, ce dernier ayant le sens de l’humour il s’est joyeusement gausser des propos de la radicale et la très gentiment envoyée voir si l’herbe était plus verte chez les UDC.

  • @Octave
    Ruth Dreifuss ne faisait pas campagne contre le CF, alors qu'elle y était, contrairement à M. Blocher.

  • Et si vous mettiez vos arguments débiles à vos pieds, et que vous pensiez seulement que Monsieur Blocher n'avait qu'un seul but: servir le pays, le réformer avant tout, car il était le seul à avoir compris l'impérative nécessité.
    Le petit nouveau, opportuniste a déjà annoncé ses réformes qui sont tout simplement made in Blochérienne!

    Alors le constat c'est que nous avons perdu 2 ans pour rien, et que le pays n'aurait pas été aussi malmené avec Monsieur Christoph Blocher en Président de la Confédération. Il aurait su faire la même chose devant les autres dirigeants d'Etats que ce qu'il a fait au CF pour les réveiller la moindre!
    Au vu de cette dernière élection, il faut vraiment être de mauvaise foi pour ne pas relever que c'est grâce à Monsieur Blocher que les choses vont commencer à bouger dans le bon sens!

    Pour ma part, je n'ai pas de regret, je me réjouis d'avance du départ de Merz-Leuenberger-EWS qui seront remplacé, sur un siège en tous cas, par un autre Christoph.........Moergeli!

Les commentaires sont fermés.