Les femmes ont la cote !

Imprimer

Mais alors les premières Dames de notre vielle Helvétie sont les bien aimées. S’agirait-il d’un trio de choix ?! Les Suisses préfèrent les femmes ; y aurait-il un film à tourner !

 

HX06Y1CAK735EACAG6PZBACAGBDMQ1CA8KSYF8CAPM1W7UCAW3VE4YCAXN25VLCA7A85Y8CA0IK4N3CAKL0JT2CAM5VC0ECAQZJIG7CAB4BPOGCA3RV1K5CAK2XC63CA3R3FYQCAK4PC0ACANMLP1J.jpgimages.jpgHX06Y1CAK735EACAG6PZBACAGBDMQ1CA8KSYF8CAPM1W7UCAW3VE4YCAXN25VLCA7A85Y8CA0IK4N3CAKL0JT2CAM5VC0ECAQZJIG7CAB4BPOGCA3RV1K5CAK2XC63CA3R3FYQCAK4PC0ACANMLP1J.jpg

 

Mais pourquoi sont-elles sur le podium des jeux politiques. Dirais-je elles font de la bonne politique. Elles sont responsables, ouvertes et dégagent la volonté d’y arriver. Pour la première Dame Doris Leuthard serait-ce son magnifique sourire et ses yeux de femme avertie. C’est rassurant de voire que la gente féminine est mise en avant. Cela prouve qu’elles ont autant de bagage intellectuel et psy. Pour gouverner. Nana aux hommes !

 

Pauvre Hans-Rudolf Merz, il est au planché. Bon, il est vrai qu’il faut un petit dernier. Paierait-il son investissement de bon élan dans l’affaire Libyenne ; sans doute. Son action peut judicieuse aux yeux des Suisses n’a pas payé. Si les otages ou comme dirait Kadhafi les hommes d’affaire, étaient rentrés au pays, et bien notre bon Président serait certainement sorti devant les dames. Pas facile d’être le grand Chef surtout si celui-ci est confronté à une crise diplomatique sans précédent. Le meneur mené par Kadhafi le paie cher.

 

Pascal Couchepin, les Suisses ont raison, il faut qu’il parte par la petite porte. Encore deux jours et nous connaîtrons son successeur. En attendant, le Roi, car dans ses faits et gestes il se prend un peu pour un royaliste, il n’aura pas réglé les problèmes liés à la santé. Aura-t-il donné un nouveau visage à la santé ; j’en appelle aux médecins pour me répondre, notamment notre collègue blogueur le Docteur Bertrand Buchs, candidat au Grand Conseil. Mais oui, le futur ex Conseiller fédéral que laissera-t-il après lui.

 

En définitive, ce n’est pas facile d’être Conseiller fédéral. Les qualités requises se comptent bien au-delà des dix doigts. Pour l’instant, il n’y a que nos trois ministres femmes qui ont compris les enjeux. Je propose que le successeur de Couchepin, avec son sang neuf, décerne les médailles aux trois dames élues par le peuple ( !).

Lien permanent Catégories : Politique 1 commentaire

Commentaires

  • A TOUS LES COMMENTATEURS, rendez-vous chez Blondesen sur ROYAL POURCEAU. Ce que vous lirez vous fera dresser les cheveux sur la tête!

    Bonjour Monsieur Velen, désolée de squatter votre espace, mais j'ai à transmettre un message afin de mettre hors d'état de nuire un être vil, ignoble, méprisable et cruel qui n'a rien à faire sur les blogs de la TdG!

    Merci, de me permettre de le passer pour dénoncer Johann.

Les commentaires sont fermés.