L'UBS aux soins intensifs !

Imprimer

L’UBS entre les mains du Conseil fédéral.

images.jpg

 

Faudra-t-il que le contribuable casque encore une fois envers la première banque de Suisse.

 

Première banque, je dirais celle qui devrait être en cellule. Toutefois, étant malade elle se trouve actuellement aux soins intensifs.

 

Démontre-t-elle encore une bonne image et surtout inspire-t-elle encore la confiance.

 

Je reste dubitatif sur ces thèmes.

 

Cela dit, avec la divulgation de comptes au fisc américain, nous pourrions nous poser la question de savoir si notre secret bancaire n'est pas entaché.     

 

Actuellement, les yeux des clients de l’UBS visent la BCGe et la Banque Raiffeisen. Les clients de l’UBS n’ont pas tout tort et c’est là en quelque sorte que ce n’est pas bon pour elle. A tout le moins, cette dernière pourrait envoyer une lettre à tous ses clients pour les rassurer et faire en sorte que leur(s) comptes ne quitte pas le navire.

 

En marge de la fuite de clients, cette banque mériterait une bonne leçon ! Une « engueulée » de la part du Conseil fédéral.

 

Que le meilleur soit entrepris avant le pire !

 

Lien permanent Catégories : Economie 1 commentaire

Commentaires

  • pouvez-vous chiffrer le montant casqué par le contribuable dont je suis par ailleurs ?
    ne faites vous pas la différence entre prêt et donation
    le fait que ubs paie 12.5% à la confédération vous inspire vous qui recevez 0.5% de la raiffeisen
    la bcge n'a couté que 2 milliards au peuple genevois et là il s'agissait bien de fonds perdus

Les commentaires sont fermés.