Fiat est mal notée !

Imprimer
images.jpg

 

Fiat ressens les effets de la crise, Pourtant Fiat est une voiture qui se vend bien.

 

411 millions de perte nette d’euros contre un bénéfice de 427 millions d’euros un an ans plus tôt.  etIncroyable ce renversement de situation.

 

Au premier trimestre Fiat a accusé une chute de 25,3 % don chiffre d’affaire à 11,268 milliards d’euros.

 

On dit que si l’automobile tout comme bâtiment va mal, alors tout va mal.

 

Là, les chiffres le prouvent, nous sommes en pleine crise.

 

Ce n’est pas mieux au Etats-Unis. Et en Allemagne, avec son taux de chômage où en est-on côté véhicule.

 

Les gens hésitent  d’investir dans une voiture et pensent plus tôt aux vacances.

 

Les indicateurs le disent, la reprisent se dessinent pour fin 2010.

 

En outre, je voudrais bien connaître ce qu’a injecté la planche à billets pour sauver l’économie. Certains parlent de plus de 6 milliards d’euros. Est-ce plus ou moins ?

 

La production de la nouvelle Fiat 500 fait fureur en Italie, ce qui ne permet au demeurant de rester dans les chiffres rouges.

 

Autour de quel constructeur d’avouer souffrir de la crise.

Lien permanent Catégories : Economie 2 commentaires

Commentaires

  • Bonsoir cher François !
    Tu as l'air étonné !!!!!!!!!!!!!!!???????????????????????
    Mais sais-tu que la crise touche toutes les branches de productions !!!!!.......................................................................................................................

  • Ben moi je suis étonnée de voir que tout le monde pense à ses vacances en temps de crise.

    Je croyais qu'il y avait aussi des gens qui espéraient retrouver un boulot, pouvoir finir le mois, et manger correctement, par exemple.

    Dormir paisiblement sans cogiter sur des factures impayées. Mais pas du tout.
    Ils pensent à leur vacances:

    Elle "St-Barth ou Fidji, chéri cette année?"
    Lui "Comment? Veux-tu vraiment partir? Je voulais m'acheter une nouvelle voiture! Et je m'étais dit que cette année, nous pouvions partir dans notre maison au bord de la mer... Il faut voir les choses en face, chérie, nous avons subi une légère restriction budgétaire, (voix étranglée) il faudra désormais choisir"
    Elle (sanglotante): "Mais quelle horreur, comment allons-nous faire?"

    Un vrai drame...

Les commentaires sont fermés.