UBS dîne de "Con-fédérés" !!!

Imprimer

L’UBS devient aux yeux des Suisses une vraie, une authentique embrouille !

 

Kaspar Villiger sera-t-il le dernier à venir à la rescousse de l’UBS. Ces derniers temps que de changement dans la première banque Helvétique. C’est une image géniale de sûreté face au monde de la finance, aux épargnants.

 

Kaspar Villiger est-il en effet l’homme providence qui peut ramener la confiance de la banque.

 

Cela dit, il n’est pas de la dernière pluie, je veux dire par là qu’il n’est  plus très jeune. Saura-t-il mener la banque avec les méthodes nouvelles, celles du XXIème siècle ? Pourrions-nous avoir un doute.

 

Y a-t-il eu pression de la part du Conseil fédéral pour cette nomination, on pourrait le croire.. Pour raison, il avait affirmé qu’il n’accepterait pas de mandat dans une banque afin de ne pas donner l’impression qu’il retirait les dividendes de son activité au gouvernement. Un cumul de la retraite du Conseil fédéral et les jetons de l’UBS. C’est un bis discutable.

 

Donc après Marcel Ospel, Peter Kurer voici peut être Saint-Sauveur en l’honorable et très compétent Kaspar Villiger.

 

Au fait, faut-il faut voir derrière cette nomination un côté politique.. A ce sujet « il ne faut pas mélanger les genres, on ne cherchait pas un nouveau ministre des Finances mais un nouveau >Président du Conseil d’administration », répond Christophe Darbellay, Selon lui, toutes les personnes cités dernièrement pour remplacer peter kurer comportaient des désavantages.

 

Cette UBS devient une vraie embrouille, un cirque.

 

Faut-il avoir confiance dans ce caca fouillage.

 

Pendant ce temps les G20 prennent de l’avance tout comme les Etats-Unis.

 

A la longue, j’espère que ça ne deviendra pas un « dîner de Con-fédérés chargés de remettre sur pied l’UBS ». !!!».

 

 

Lien permanent Catégories : Economie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.