Les taxis trop chers

Imprimer
images.jpg

Les taxis sont onéreux, voire très coûteux.

 

C’est exagéré. Là le Conseil d’Etat pourrait intervenir pour rendre les prix abordables. 

 

Je l’affirme pour l’avoir vécu à plusieurs reprises ces derniers temps étant contraint de prendre de la taxi, ce mode transport est trop cher.

 

Je monte dans le taxi place du Marché à Carouge. Prise en charge Frs 6,70,--. Arrivé chez moi vers le bureau des automobiles, Frs 6,40 le trajet. Moins cher que la prise en charge. Un autre exemple : Je prend le taxi près du bureau des autos, direction rue de la Maladière à Plainpalais, 5 minutes de trajet, coût Frs 16,20. C'est du "vol".

 

Si je prends un taxi à Carouge, via l’aéroport j’en ai facilement pour Frs 50,--.

 

Je suis d’accord, les chauffeurs doivent gagner leur vie. Cela dit, les compteurs afficheraient un prix raisonnable, les clients seraient plus nombreux.

 

Pas de prix pour les AVS, les AI, ce n’est pas commercial. Je suis l’AI, je voudrais bien bénéficier d’un prix. Non, il n’y a pas de petit profit.

 

C’est beaucoup trop cher. C’est à limite d’être de l'exagération.

 

Et pour conclure, que les chauffeurs soient un peu plus accueillants, moins bourrus.

 

Genève est cher, trop cher.

 

Les taxis sont chers, les cafés sont chers, les cigarettes sont chères. Tout est cher à Genève.

 

Je viens de lire dans la TdG de ce jour que les taxis rechignent à prendre en charge des passagers pour de courtes distances. Mais ils se prennent pour qui ces chauffeurs. Ils font régner la loi de la jungle.

Félicitations à l'Etat pour ses contrôles, car il n'est pas normal que les taxis édictent leur loi.

 

Ils sont vraiment gonflé ces taximan. Nécessité rapide que la Cour des comptes mettent son nez dans cette corporation.

 

Lisez l'article dans la TdG, il est un peu long mais il vaut la peine d'être lu. Vous serez tous sur l'honnêteté des taxis.

Lien permanent Catégories : Développement durable 1 commentaire

Commentaires

  • Belle vitrine pour Genève : taxis chers et pas sympa, glaciers en face de Palaces sur les quais dans des containers plus hideux les uns que les autres, dealers noctambules, et j'en passe et des meilleures. Bref, si on veut redorer l'image du ville on ne fait que nettoyer les rues, on fait un lessivage à tous les échelons dans les pratiques qui sont maintenant courantes et parfois banalisées sur le territoire.

Les commentaires sont fermés.