Genève-synergie-Lausanne

Imprimer

Le chômage augmente. Moche ! C’est vraiment moche.Inquietant. En décembre il a passé de 2,7 % à 3 %. C’est une forte progression. On en est maintenant à 118'762 sans emploi. 11'110 de plus en 1 mois."C'est vraiment alarmant si cette chutte ne cesse pas. Vous rêndez-vous le nombre de personne qui vont pouvoir sirez les chaussures comme à Istanbuhl. C'est horrible d'entendre parler aiinsi. Et éet pourtant je l'ai entendu par de nobles gens. 

La demande d’emploi se fait de plus en plus fréquente.

Fin 2008, 3 %,le taux de chômage en moyenne annuelle de plus.2007 il avait atteint 2,7 %.

Le Valais est le canton qui a connu la plus forte hausse du chômage en décembre.

On peut parler de %, de chiffre négatif toute la soirée, ce qui importe est de savoir quelles sont les recettes pour faire baisser ce chômage

Je me demande dans les grandes institutions tel que le CHUV quelles sont les économies peuvant être entreprises.

Que de matériel utilisé à Lausanne. Je suis là, au CHUV, depuis 1 mois c’est époustouflant le personnel au service des malades. Je suis certain que des hospitalisations, les médicaments et des soins sont inutiles.

Il en va la même chose à Genève.

Surtout que des synergies pourraient s’organiser entre ces deux mastodontes et sortir des économies.

Un patient souffre d’un mal de ventre. Il va consulter son médecin de famille. Celui-il lui prescrit des examens. Résultats, le patient souffre d’une hernie ; il doit se faire opérer. Il y le choix entre le médecin privé, faut-il avoir une assurance privée, où le chois des hôpitaux de Genève ou Lausanne. Le cursus programmé par le médecin est plus performant et honorable question de prix.  

Revenons au chômage. Combien on une touffe de poile dans la main. Du travail il y en a si on cherche un peu. Mais voilà combien sont ceux qui ne sont pas satisfait par le choix offert, j’en passe et des meilleurs. Combien le salaire trop bas par rapport auparavant.

Nombre de séances des mouettes blanches se réunissent pour trouver les meilleures solutions.

La médecine coûte cher.

Le jour où il y aura du chômages dans les grands hôpitaux la raison reposera sur le fait qu’il n’existera plus qu’un hôpital entre Genève et Lausanne. Où pour limiter le chômage chaque hôpital aura sa spécialité. Le gosse qui ce casse une jambe ira à Lausanne, celui qui souffrira d’une crise cardiaque ira après les premiers soins à Genève.
Lien permanent Catégories : Développement durable 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.