Et la foi dans notre société en mouvance constante ? (29/08/2010)

Profitez bien de votre dimanche, demain sera un autre jour !

 

ecclesia.jpgDe nos jours, les élèves de douze ans ne savent réciter aucune prière par cœur, n’ont plus guère vécu une prière commune à l’église après leur première communion et ne savent pas grand-chose de la foi chrétienne. Il en va de même pour les adultes. Les valeurs prennent la fuite.

 

Notre société vit dans de grandes confusions.

 

La médecine ne cesse de faire de grands progrès et s’acharne à prolonger la vie. Parallèlement, l’euthanasie et les organisations de suicide assisté font de plus en plus de « fidèles ».

 

Les biologistes s’acharnent au quotidien pour rendre possible la fécondité de couples stériles. Toutefois, nous pouvons constater une stratégie mondiale pour légaliser l’avortement dont le nombre prend l’ascenseur, tandis que l’adoption d’un gosse est un parcours extrêmement coûteux.

 

La pédophilie est poursuivie, à juste titre, sans relâche et sévèrement condamnée. Cependant, presque rien ou voire rien n’est mis sur pied pour protéger les enfants contre le culte du sexe à tout prix exploité par l’industrie médiatique, prôné par des publicités outrancières.

 

Le constat de la violence chez les jeunes est accablant. N’est-elle pas des sentiments de souffrances, de manque de repères, d’apprentissage des valeurs de la vie. Ces jeunes souffrent indéniablement d’affect, d’éducation saine de la part des parents, on laisse tout faire, le corollaire, un manque de stabilité familiale, d’identité paternelle et maternelle. La famille c’est la base de l’Etat de droit.

 

On condamne les homosexuels alors que nombre de notable et de simples hommes et femmes se disant hétéros sont bisexuels. Pourquoi cacher la vérité ? Pour qu’elle soit le fuit d’une instabilité psychique. De toute manière : chasser le naturel, il revient au galop. On ne veut rien savoir et on autorise une multitude de rencontres en tout genre d’homosexuel. Bon chien, acceptons notre frère, notre sœur tel qu’il est, comme il est. De vous à moi, nous avons autant de qualités que de défauts comme lui-elle.

 

Autant de paradoxes……..

 

Ainsi va la vie. AMEN !

 

Aller bonne journée.

 

 

 

09:45 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook