26/04/2009

Croyant mais pas pratiquant !

Dimanche, palrons un instant de religion.

 

J’ai trouvé en surfant sur internet, un beau texte de Monsieur le Curé de Nantes P. Corbineau.

 

Je vous le livre tel quel :

 

" Croyants non pratiquants, avez-vous dit ? "

" Oh ! vous savez, nous, nous sommes croyants mais pas pratiquants "

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase-là… et pour cause ! Parler de croyants non pratiquants, c’est parler de votre épouse, de votre mari, de vos frères et sœurs, c’est parler de vos enfants ou de tous vos collègues de bureau. Nous les prêtres, nous entendons souvent cette phrase-là : " Nous sommes croyants mais pas pratiquants " : au moment où des jeunes préparent leur mariage, avec beaucoup de sérieux, d’ailleurs, comme des croyants, mais non pratiquants ; au moment où une famille se rassemble pour une sépulture ; au moment où des parents inscrivent leur enfant au catéchisme : tous sont croyants, mais non pratiquants.

Ils le disent soit avec le sentiment de ne pas en faire assez : " Nous sommes négligents, mal organisés ". Beaucoup plus souvent, ils le disent avec cette certitude tranquille qu’ils sont croyants et que c’est bien suffisant et que c’est l’essentiel. Pourquoi pratiquer ? Est-ce si important que cela d’aller à la messe le dimanche ? Ne vaut-il pas mieux vivre en chrétien toute la semaine ?

C’est là que les choses s’embrouillent ! Après tout, qui a raison ? Comment voir clair ? Oui, il faut voir clair sur cette question importante. Je crois utile, pour voir clair, que nous nous mettions d’accord sur les mots " croyant… pratiquant… ". Que mettons-nous sous ces mots-là ?

A des jeunes adultes qui se présentaient ainsi, il m’est arrivé de dire : " croyants, non pratiquants ? En êtes-vous sûrs ? Vous êtes beaucoup plus pratiquants que vous le dites, mais vous êtes probablement moins croyants que vous le pensez ! "

Sans doute, vous ne pratiquez pas la messe du dimanche, mais vous pratiquez tant de valeurs importantes :

  • Vous êtes fidèles dans votre couple, fidèles à vos amis, résolus dans vos engagements,
  • Vous pratiquez la tolérance, vous avez même pardonné, vous pratiquez la justice, le partage, etc

Vous êtes plus pratiquants que vous le dites !

Mais vous êtes probablement moins croyants que vous le pensez. Vous ne croyez pas assez…

  • Vous ne croyez pas assez que Jésus est quelqu’un de vivant aujourd’hui, présent au milieu de vous. Il vous arrive de parler delui, mais jamais vous ne lui parlez. Le dimanche, les chrétiens se rassemblent pour cela.
  • Vous ne croyez pas assez que la Bible lue en Eglise, proclamée, commentée chaque dimanche est une parole vivante de Dieu. Jamais vous ne venez l’écouter. Si votre foi n’est jamais réfléchie, jamais éclairée, comment resterez-vous croyants ?
  • Vous ne croyez pas assez que Jésus ressuscité veut nous communiquer sa vie, son esprit d’amour, dans l’eucharistie notamment. Les chrétiens savent qu’ils vont puiser à une source d’amour régulièrement. Ils ne pensent pas pouvoir s’en passer. Vous, vous croyez pouvoir vous en tirer tout seuls. Vous ne croyez pas assez !
  • Vous ne croyez pas assez que le dimanche est pour les chrétiens le jour où ils font mémoire du Christ, de sa vie, de sa mort et de sa résurrection. Si vous ne venez jamais avec d’autres faire mémoire du Christ, vous finirez par en perdre la mémoire.

Mes amis, faites donc l’expérience de tout cela, si vous le pouvez… Si vous saviez comme je vous le souhaite !

 

P. Corbineau, curé à Nantes

 

07:00 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

26/12/2008

Urbi Orbi

images.jpg

Les grandes foules étaient réunies à Rome où Benoît XVI adressait sa bénédiction Urbo et Les drapeaux des nations flottaient sur tout le périphérique de la place Saint Pierre. Une euphorie déferlante tout autour du siège de Saint-Pierre. Des Tibàtains, des Chinois, des Pays d’Afrique, des Pays et Régions de l’Est, de Terre Sainte, Orbi. Ils sont venus des quatre coins du monde pour entendre le message de sa Sainteté. Ses USA, d’Amérique du Sud, tous et tous étaient là avec ferveur, avec croyance, avec amour de la vie, avec soif d’eau limpide. Des quatre des coins du monde, le cœur de chaque être humain priaient pour la paix, la vrai paix, celle des humains. Ci-dessous, les propos du PAPE BENOIT XVI repris par l’Internet :

22:40 24.12.2008, mise à jour : 16:25 25.12.2008

Noël: appel du pape à la paix en Terre Sainte et en Afrique

Le pape Benoît XVI a appelé à la paix en Terre Sainte et dans les pays d'Afrique, lors de son traditionnel message de Noël délivré du balcon de la basilique Saint-Pierre au Vatican. Il a aussi souhaité que Noël soit source d'espoir pour tous ceux qui souffrent.

Publicité

 

Photo : Keystone

Le pape devant la place St-Pierre

Face à la montée de la crise économique qui rend l'avenir "toujours plus incertain, même dans les nations qui sont dans l'aisance", le souverain pontife a appelé "chacun à faire son devoir, dans un esprit d'authentique solidarité". Il a conclu son message "urbi et orbi" (à la ville et au monde) diffusé par de très nombreuses télévisions du monde entier, par des voeux de bon Noël en 64 langues dont une nouvelle venue, l'islandais.

Plusieurs milliers de Romains et de touristes, malgré le temps maussade, étaient venus place Saint-Pierre assister à l'intervention du pape qui s'est conclue par la traditionnelle bénédiction solennelle en latin.

Des détachements de l'armée italienne en costume d'apparat et le déploiement des gardes suisses en habit chamarré, le casque agrémenté d'un plumet, rehaussaient de touches de couleur la grisaille hivernale.

Célébrant le quatrième Noël de son pontificat, Benoît XVI avait auparavant célébré dans la basilique Saint-Pierre la longue messe de minuit, conclue peu avant 02H00 du matin (01H00 GMT).

Dans son homélie, il avait appelé à prier "pour que la paix advienne à Bethléem", la cité où la tradition chrétienne place la naissance de Jésus, et que "cessent la haine et la violence" dans toute la Palestine , le pays "où Jésus a vécu et qu'il a profondément aimé".

07:00 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/11/2008

Personnes de l'Opus Dei

La semaine passée j’évoquais les activités de l’Opus Dei. Vu le succès de lecteurs, je me permets de vous parler ce samedi des personnes faisant partie de l’Opus Dei. Je vous transcrits un texte trouver sur le site de l’Opus Dei.

Opus_Dei.jpg
Personnes de l'Opus Dei

Sur les 85.000 membres, 98% sont laïcs, hommes et femmes, pour la plupart mariés. Les 2% restant sont prêtres.

La majorité des personnes de l'Opus Dei cherchent Dieu dans le mariage

Laïcs et prêtres
L’Opus Dei est constitué par un prélat, un presbyterium (ou clergé propre) et par des laïcs, hommes et femmes. Dans l’Opus Dei, il n’existe pas différentes catégories de membres, mais un unique, un identique phénomène vocationnel, en vertu duquel tous les fidèles de la prélature sont et se sentent, au même degré, membres de la même portion du Peuple de Dieu. On trouve simplement différentes manières de vivre une même vocation chrétienne, en fonction des circonstances personnelles de chacun : célibataires ou mariés, bien portants ou malades.

La plupart des fidèles de l’Opus Dei sont membres surnuméraires : il s’agit en général d’hommes ou de femmes mariés, pour lesquels la sanctification des devoirs familiaux constitue une partie primordiale de leur vie chrétienne. Les surnuméraires représentent aujourd’hui environ 70% du total des membres de l’Opus Dei.

Les autres fidèles de la prélature sont des hommes et des femmes qui s’engagent à vivre le célibat, pour des motifs apostoliques. Les agrégés vivent avec leur famille, ou à l’endroit qui leur convient le mieux pour des raisons professionnelles.

Les numéraires vivent d’ordinaire dans des centres de l’Opus Dei, car leurs circonstances leur permettent de demeurer pleinement disponibles pour s’occuper des activités apostoliques et de formation des autres membres de la prélature. Les numéraires auxiliaires se consacrent principalement aux travaux domestiques dans les sièges des centres de la prélature ; c’est leur activité professionnelle ordinaire.

Le clergé de la prélature provient des laïcs de l’Opus Dei : des numéraires ou des agrégés qui veulent librement s’engager à devenir prêtres et qui, après des années dans la prélature et après avoir fait les études requises pour le sacerdoce, sont invités parle prélat à recevoir les ordres sacrés. Ils exercent leur ministère pastoral principalement au service des fidèles de la prélature, et des activités apostoliques que ceux-ci promeuvent.

Ambiance de famille

Un trait caractéristique de la physionomie de l’Opus Dei est qu’il y règne l’atmosphère d’une famille chrétienne. Cet esprit de famille imprègne donc les activités organisées par la prélature. Il se manifeste aussi par l’ambiance chaleureuse de ses centres, par la simplicité et la confiance dans les rapports mutuels, et par de nombreux gestes de service, de compréhension et de délicatesse dans la vie quotidienne que chacun s’efforce de vivre toujours.

Quelques données chiffrées sur les fidèles de la prélature

Plus de 85 000 personnes, dont environ 1 900 prêtres, font partie de la prélature. Sur l’ensemble des fidèles, les hommes et les femmes sont en nombre approximativement égal. La distribution par continents est à peu près la suivante :

Afrique : 1 800

Asie et Océanie : 4 800

Amérique : 29 400

Europe : 49 000

images.jpg

 

07:00 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

17/07/2008

Benoît XVI à Sydney....

 

Vivement Sydney !!!Benoît XVI est arrivé à Sydney






Benoît XVI est à Sydney, après une vingtaine d’heures de vol et une escale technique sur l’aéroport de Darwin, dans le nord de l’Australie. A son arrivée, le Pape, qui est apparu en bonne forme, a été accueilli par le Premier ministre australien, Kevin Rudd, par l’archevêque de Sydney, le cardinal Pell, ainsi que par le cardinal Rylko, président du Conseil pontifical pour les Laïcs, qui supervise les Journées Mondiales de la Jeunesse. Salué par une foule massée le long du trajet, Benoît XVI a gagné en voiture la résidence où il prendra quelques jours de repos, au pied des montagnes Bleues, avant de présider,à partir de jeudi, les XXIII° JMJ. Dans ce centre de spiritualité géré par l’Opus Dei, le Pape pourra se préparer à affronter des journées chargées, mais aussi prier et se promener – a indiqué le cardinal Pell.

En attendant, le flot des pèlerins qui affluent vers Sydney ne cesse de s’intensifier dans un climat de fête. Les cérémonies d’accueil dans les paroisses sont souvent égayées par des chants et des danses. Une agréable surprise pour ceux qui ont dû affronter des heures de vols. Célébrations, veillées, moments de prière, catéchèses, Sydney vit déjà au rythme des JMJ. « Un souffle d’Esprit qui revivifie cette métropole » - titre un quotidien local. L’événement occupe d’ailleurs les premières pages de la presse qui accorde également une large place au problème des abus sexuels commis par des membres du clergé. Ce dimanche, au cours d’une conférence de presse, le coordonnateur des JMJ, Mgr Fisher, a cité à ce sujet les paroles prononcées par le Pape dans l’avion qui le conduisait à Sydney. L’Eglise australienne – a-t-il promis – fera tout ce qui est en son pouvoir pour venir en aide aux victimes.
Autre question sensible, la situation des Aborigènes, d’autant que l’accent sera mis au cours de ce voyage sur la sauvegarde de la Création. Dans un geste significatif, l’évêque de Darwin, où l’avion papal a fait escale, a offert à Benoît XVI une copie de la Vierge aborigène vénérée par les populations autochtones. Mgr Hurley s’est dit heureux d’être le premier à souhaiter la bienvenue au Pape au nom de tous les Australiens et en particulier des populations autochtones.

Avant de s’adresser directement à eux à partir de jeudi, Benoît XVI a écrit un message d’espérance à l’intention du peuple australien et des jeunes du monde entier. Le Pape note que de nombreux jeunes manquent aujourd’hui d’espérance face à des interrogations pressantes dans un monde qui les trouble et ils ne savent pas toujours vers qui se tourner pour trouver des réponses. Ils voient la pauvreté et l’injustice, les dégâts environnementaux, la négation de l’existence de Dieu. Or, la vérité chrétienne peut satisfaire leurs attentes les plus profondes. Benoît XVI se dit convaincu que les jeunes sont appelés à être des instruments de renouveau. « Beaucoup de jeunes ont fait de grands sacrifices pour pouvoir entreprendre le voyage vers l’Australie – relève-t-il - je prie pour qu’ils en soient largement récompensés ».


 Rappelons que le thème des XXIII° Journées Mondiales de la Jeunesse à Sydney est tiré du livre des Actes des Apôtres (1,8) : "Vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors les témoins"

Elles se dérouleront du 15 au 20 Juillet 2008.

 

Le grand bain de jouvance du pape Benoît XVI

 

Il est arrivé à Sydner

 

 

 

C’est toujours un moment merveilleux ! Les journées mondiales de la jeunesse c’est une énorme bulle d’oxygène.

Le Pape âgé de 81 ans sera le Maître de cérémonie. Il récupère des fatigues du voyage Rome Sydney dans un domaine à la campagne appartenant à l’Opus Dei.

Historique

A la fin 1983, le Pape Jean-Paul II proclame une année sainte extraordinaire pour marquer 1950 ans depuis la rédemption remportée par le Christ à travers la mort par la résurrection. Le thème était : « Aperité portas Redemptori ».  "Ouvrez les portes au rédempteur ». A la fin de cette année, le Pape invite les jeunes de partout à travers le monde à une grand rassemblement dimanche des rameaux en 1984. La participation fut refaite ainsi en 1985, année internationale de la jeune proclamée l’organisation des Nations Unies, le Pape a invité encore pour une grande réunion la jeunesse le dimanche des rameaux, à Rome. Impressionné par ce succès de rassemblements, le Pape, en décembre 1985, annonce l’institution annuelle de ce meeting de jeunes.

Tous les deux ans devraient être célébrés un jour international de la jeunesse du monde, à un endroit spécifique dans le monde. L’église catholique organise tous deux ou trois ans dans une fille différente les JMJ. C’est le plus grand rassemblement planétaire. Avec Jean-Paul II c’était presque un champ de foire. Ce Pape avait tous les ingrédients pour donner une image chrétienne à ces journées. Une image de rencontre autour de la prière, de la compréhension, du partage.

Les années d’intervalles, les jeunes sont invités à célébrer le jour de la jeunesse du monde sur le dimanche des rameaux dans leurs diocèses, ainsi qu’avec leurs évêques. Par conséquent le jour de la jeunesse du monde 1986 est le premier jour de la jeunesse du monde.

Après les expériences des premiers jours de la jeunesse du monde, le Pape Jean-Paul II a écrit dans son exhortation apostolique ’Christifideles Laici ’(1988) : "l’église a tellement pour parler avec la jeunesse, et la jeunesse ont tellement pour partager avec l’église. Ce dialogue mutuel, en ayant lieu avec la grands cordialité, clarté et courage, fournira un arrangement favorable pour la réunion et l’échange entre les générations, et sera une source de richesse et de jeunesse pour l’église et la société civile."

Les jeunes Suisses rencontreront le Pape ce jour. Ils sont 320 jeunes de chez Nous, entourés de quatre évêques.

En tout ce sont 26 Cardinaux 44 évêques du monde entier qui se rendent à Sydney pour entourer 125'000 jeunes. Dans une atmosphère de fête et sous un doux soleil hivernal à Baragaroo, une vase esplanade donnant sur la baie de Sydney. Un autel géant y a été aménagé pour l’occasion.

C’est une super ambiance que vont vivre ces jeunes. C’est un signe de richesse humain, de cœur et d’esprit qui vont se dérouler ces quelques jours. Il va y avoir une procession de 168 drapeaux représentant les 168 groupes nationaux participant au rassemblement. C’est plus grand que les jeux olympiques de Pékin.

Comme le dit si bien la « Julie » les catholiques sont minoritaires en Australie où ils sont cependant le groupe religieux le plus important (27 %), La société australienne est marquée par une forte sécularisation.

On peut être pour ou contre le Pape, le but de ces journées est de prier ensemble, de se remettre en question ensemble de s’ouvrir l’esprit ensemble. Le pape ont le sait est contre la contraception, le préservatif ou l’homosexualité. Il existe des opposants au Pape. Ils sont regroupés sous le nom « NoToPope » (non au pape). Ils sont décidés d’accueillir les pèlerins par la distribution de préservatifs.

Il est vrai que le Pape est rétrograde sur la problématique de la sexualité et de la contraception. Ca n’empêche pas à des milliers de jeunes de se rendre à Sydney.

C’est tout simplement merveilleux cette grande rencontre. C’est émouvant.

Evidemment que Benoît XVI n’est pas pas Jean-Paul II, avec sa potion magique pour communiquer encore mieux.

Bonne journée

09:00 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

08/07/2008

Les msytères de la vie

 IMG.jpg

 Bonjour à toutes et à tous,

Tout d'abord bonne journée.

Mon blog est aujourd'hui très court.

Il se résument à 4 questions :

1) pourquoi vivons-nous ?

2) que fait battre notre coeur. Nous n'avons pas de pile, nous ne sommes pas branchés à une borne. Nous sommes reliés à rien, si n'est peut être que par des ondes. Aucun médecin, aucun prêtre, aucun chercheur ne donne de réponse plausible, satisfaisante. C'est un flou artistique pour les chercheurs. On nous cache peut être quelque chose, une vérité cachée. Si nous savions, que serait le bon sens de notre vie.

3) Sont-ce  les msytères de Dieu ?

4) pourquoi y a-t-il des hommes et des femmes méchantes, cruelles, j'en passe des meilleures.

Avez-vous une idée sur cette question à la fois basique et à la fois psy. J'aimerais bien comprendre.

Le pavé est jeté dans la marre. Si vous avez des idées venez en discuter. Je suis certain que les moments seront agréables.

Bonne journée à toutes et à tous.

Vive et que vive la vie !

07:00 Publié dans Spiritualités | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook