06/12/2011

Carouge et F. Longchamp soutiennent "ACTIFS"

 

images.jpgBien le bonjour,

Alors que d'aucuns peignent en gris les murs de la République et canton de Genève, moi le premier, que d'autres jouent les grands « politicards » d'opérette, moi le premier, ou encore les donneurs de leçons, moi le premier, il y en a qui sont sur le terrain et qui agissent activement. Par exemple l'Association genevoise mais Carougeoise ACTIFS.

ACTIFS ?

A pour Adultes,

C pour Collaboration,

T pour Travail,

I pour Intégration,

F pour Formation,

S pour Soutien.

ACTIFS est une association au sens des articles 60 et suivants du Code Civil Suisse installée au 14 avenue Vibert. Elle est soutenue par l'OFAS, l'Etat de Genève, notamment François Longchamp, les communes genevoises, évidemment Carouge, des associations, des privés.

C'est un regroupement en 2009 de deux associations soit Cefca et Pojets. Toutes deux s'occupaient de la prise en charge de personnes avec des limites de capacités intellectuelles.

« 1 + 1 = 1 »!

Avec leurs 40 ans d'expériences à elles seules, ACTIFS a repris les missions de ces deux entités en assumant des prestations entre formations, emplois et formation continue.

ACTIFS c'est une grosse « machine » sociale qui met en valeur son Service de placement professionnel ainsi qu'un centre de formation. Ca s'adresse à des adultes vivant avec limites de capacités intellectuelles, âgés de 18 ans et plus, au bénéfice d'une rente de l'Assurance Invalidité.

ACTIFS a pour but de promouvoir l'intégration professionnelle, mais également la formation continue de personnes actuelles en situation de handicap.

En 2010, 273 personnes avec des limites de capacité intellectuelles ont exprimé un authentique besoin de développer de nouvelles compétences et habilités, de se confronter à des réalités professionnelles différentes, afin de pouvoir augmenter leur participation sociale, accroître leur indépendance et intensifier leur sentiment d'intégration dans la société. En définitive, c'est la volonté d'être confronter à leurs désirs, aux diverses réalités professionnelles et de prouver leur capacité à être reconnu comme des travailleurs à part entière.

Malheureusement, ils n'ont pas tous été pris.

Placements....

En 2010, se sont 41 personnes, 19 hommes et 22 femmes âgés de 18 à 64 ans, qui ont bénéficié des prestation de placement professionnel.

Ceux-ci viennent d'ateliers protégés, formations scolaires, formations professionnelles, d'entreprises et sans activité. Ils vivent soit au domicile personnel, soit au sein de la famille ou en milieu institutionnel.

Lors de leur inscription très motivée, une grande partie d'entre eux, 70 %, proviennent de structures pour personne en situation handicap : ateliers protégés, formation scolaire et professionnelle spécialisés et qui vivaient pour la plupart dans leur famille.

Les domaines d'activités sont l'hôtellerie et restauration, bureau et administration, petite enfance, art et culture, alimentation et vente, maintenance et manutention, construction, fleuristerie, mécanique ou encore structures sociales.

Le service de placement compte 41 personnes.

Formation ....

La formation est très variée. Elle dispose de nombreux cours variés touchant l'informatique, la culture générale, l'expression artistique et bien d'autres encore.

Plus spécifiquement des cours de cuisine, de danse, de gestion de l'argent, de gymnastique douce, l'indépendance en appartement, les sens, l'informatique, le mieux lire et écrire, la mode et les tendances, l'orchestre, la peinture, le permis de conduire, la petite enfance, le self défense, le Taï Chi, le théâtre, etc.

Ce sont des cours qui se donnent aux quatre coins de Genève et demande une participation financière très honnête.

En 2010, ce fut 232 participants, 406 places occupées dans 7 domaines d'enseignement, 47 cours ouverts, 23 lieux d'enseignement et 46 formateurs et assistants.

Les valeurs ....

Une charte existe au sein de cette association.

Elle contient des valeurs que chacune des parties doit respecter. Il s'agit de :

. Potentialité-compétences,

. Vision globale,

. Attentes positives,

. Autonomie-indépendance,

. Individualisation,

. Besoins,

. Moyens et statuts valorisés,

. Implication dans la communauté,

. Expression de la personne.

Le suivi d'ACTIFS ....

Pour l'usager comme pour l'entreprise, le maintien en emploi peut nécessiter une adaptation importante qui au cours des ans peut prendre des reliefs différents et avoir des effets sur l'intégration. Dans l'entreprise : des changements d'équipe, des déménagements, des difficultés relationnelles avec certains collègues. Pour l'usager, des complications liées à l'âge, au parcours personnel, aux épisodes de vie. Tous ces événements méritent un suivi et une intervention d'ACTIFS pour que, en tant que médiateur, ils puissent être résolus par un travail de sensibilisation et d'adaptation réciproque des équipes et de l'usager.

Toutefois, le suivi d'ACTFS ne se limite pas à des interventions ponctuelles de ce type. Il est essentiel d'assurer de manière individualisée le maintien, voire le développement de nouvelles compétences tout au long de la vie professionnelle et la présence d'ACTIFS et de ses interventions définis d'entente entre tous les partenaires qui y contribuent.

Mot de la fin....

ACTIFS n'a de cesse de relever les défis, car les besoins sont bien réels. Pour continuer sa noble mission, il sera nécessaire de trouver encore plus de soutiens notamment financiers afin d'assumer et d'assurer un travail de qualité pour toutes ces personnes en situations intellectuellesment difficiles.

En définitive, ACTIFS c'est le miroir des biens portants dans une société intellectuellement atteinte.

Allez bonne journée !

 

 

 

 

07:22 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

28/11/2011

AVENT : Les visiteurs inattendus.....

 

images.jpgBien le bonjour,

Profitez bien de ce calme automnal, il semblerait que dès mercredi ça change.

Hummm la neige du temps de l'Avent.

Nous entrons dans la belle période des préparatifs de Noël.

Alors n'hésitons pas à nous mettre dans l'humeur de cette belle fête qui rassemble le plus possible de gens, de familles, d'amis autour du l'essence même de Noël.

Pour mener à bien ma plume, j'ai trouvé une jolie lettre accompagné d'un texte qui ne laissent pas insensibles.

Mettons nous dans l'âme de Noël.....

Allez bonne journée !

« Je vous apporte aujourd'hui un conte de Noël, tiré d'un poème de Helen Steiner, et qui vient nous rejoindre au coeur, dans l'essence même du vrai sens de Noël. Je trouve que de nos jours, l'esprit véritable de Noël fait place à un système de valeurs matérielles qui enveloppe tout ce que notre coeur d'enfant a appris au noyau familial.

Bientôt, ce sera Noël, je me propose bien de raconter à mes petits-enfants ce qu'est le vrai sens de la fête. C'est la tradition dans notre famille de recevoir enfants et petits-enfants dans un grand repas où chacun peut exprimer ce qu'il vit, et les enfants aussi ont droit de parole et peuvent s'exprimer sans pour autant les empêcher de jouer avec leurs étrennes qu'ils déballeront dans une grande joie.

Et voici ce conte qui s'intitule:

LES VISITEURS INATTENDUS

Siméon, le vieux cordonnier, vivait seul dans un petit village perdu au creux des Rocheuses. Ses deux enfants partis pour les États ne lui écrivaient pas souvent. Sa femme, depuis longtemps, l'avait quitté pour un ciel plus serein. La franche et cordiale hospitalité du vieux Siméon lui avait mérité l'estime de tout le monde.

Or voici que la nuit précédant Noël, le Christ Jésus lui apparaît en songe: "Siméon! Siméon! Ce soir, c'est Noël. Je viens chez toi."

Le coeur plein d'une sainte joie, le sympathique cordonnier nettoie la boutique, prépare le repas, déblaie la dernière neige, décore l'humble cabane. Tout est prêt pour accueillir dignement le divin Visiteur.

Voilà qu'aux neuf coups de l'horloge, Siméon entend frapper à la fenêtre. Il accourt, ouvre la porte: c'est un enfant tout en pleurs qui cherche sa mère. Vitement, le vieux Siméon rassure l'enfant et se hâte de le reconduire à ses parents.

Le vieux cordonnier attend toujours avec hâte l'invité de marque, lorsqu'on frappe à nouveau à la porte. Entre alors une vieille grand-mère, toute courbée sous les ans et grelottante. "L'hospitalité, monsieur, pour l'amour de Dieu !" La chambre d'Hôte est bien prête, mais ce sera pour le céleste Visiteur. Pris de pitié, Siméon offre à la vieille grand-mère un bon thé bien chaud et quelques galettes.

L'horloge égrène encore les heures, lorsqu'une troisième fois, le vieux Siméon devine le pas d'un visiteur. "C'est Lui!"" Vitement, il ouvre toute grande la porte. C'est un passant, affamé, vieilles bottines aux pieds, manteau troué sur le dos. Ému, le vieux Siméon lui donne ses propres chaussures et quelques vêtements plus chauds.

Les douze coups de minuit depuis longtemps se sont éteints dans la nuit. Déçu, épuisé, le vieux cordonnier tombe dans un profond sommeil. Soudain, il sursaute; ses yeux ont peine à soutenir la lumière éclatante qui baigne sa maison. Une voix très douce appelle le vieux Siméon. Il la reconnaît: c'est le divin Visiteur !

Siméon ! Siméon !

- C'est toi, Jésus ?

Oui, Siméon !

- Seigneur, pourquoi n'es-tu pas venu? J'ai attendu en vain toute la nuit. Pour toi, j'avais tout préparé, nettoyé, décoré. Je désirais tant te voir.

- Mais, Siméon, relève la tête. J'ai tenu promesse ! A trois reprises, ce soir, j'ai franchi le seuil de ta porte. A trois reprises tu m'as accueilli: l'enfant tout en pleurs, la grand-mère toute transie, le mendiant affamé, c'était MOI ! ...

 

(D'après un poème de Hélen Steiner.) »

 

 

07:15 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/07/2011

Merci les parents pour tout l'amour et la bonté que vous avez donnés.

 

images.jpgBien le bonjour,

Ce 15 juillet est un jour de souvenirs indélébiles, mon Père est décédé l'an passé.

Ce 15 juillet, un an déjà, un jour triste ?

Non !

Car avec ma Mère décédée le 31 août 2003, ils nous ont donné tant d'amour et de bonté, le corollaire tant de souvenirs.........que nous sommes obligés de sourire à la Vie.

Ils ont été merveilleux, comme presque tous les parents qui aiment leurs enfants.

Les parents Velen ont vécu pleinement dans un amour merveilleux, exemplaire....

Avec mes frères, nous ne leur dirons jamais assez MERCI.

Notre famille, avec son lot de bons moments comme ceux néfastes, c'était la joie de vivre.

Le 7 rue de la Maladière était le refuge de la famille. Les fêtes, les repas, les Noël, j'en passe et des meilleurs, nos parents ont su être les bâtisseurs et les conservateurs de la famille. Ils ont préservé l'image d'une bonne famille.

La famille ......

Nous sommes toujours aussi proche que possible.

Quelle nouvelle inouïe, nous nous aimons toujours autant.

Cette meilleure de toutes les nouvelles, ne devrait-elle pas éclipser tout ce qui est sombre, tout ce qui fait peur et qui fait souffrir dans ce monde ?

Il ne s'agit pas de pleurer en ce jour de fête mais de poursuivre le chemin enseigné par les parents au coeur de l'amour.

L'Amour est vulnérable, ceci dit, grâce aux Parents, l'amour a su résister dans les tempêtes, les orages................... Nous sommes fortifiés.......

Aujourd'hui, notre famille n'a rien perdu. Elle est toujours aussi liée, nouée, car elle pense avant tout que l'amour humain l' unit.

Mains d'une famille, qui respire l'amour, la tendresse, et qui écarte en souriant les petits soucis quotidiens, les différences, la désinvolture, le non respect des valeurs; car les parents on été les transmetteurs de l'amour de la famille.

Dieu merci !

Ainsi se poursuivent les chemins tracés par nos parents, par les ancêtres, par la Vie quotidienne.

A votre mémoire voici un poème trouvé sur internet, écrit par une certaine Sylvie....

Allez bonne journée à toutes et à tous !

 

« Parler de vous

 

Comment parler de moi sans parler de vous
Mes très chers parents je vous dois tant.  
C’est grâce à vous que ma vie ne connaît pas de grands remous
C’est pour cette raison que je débute en vous remerciant

Maman comment ne pas commencer par toi 
Celle que j’aime et qui est ma raison ma foi
Ces nuits parsemées d’insomnies
Au moment même ou j’ai rencontré la vie

Ta patience ta douceur dans aucun berceau
Il n’y avait plus de bonheur
Ta voix rassurante qui m’enchantait de tes mots
Ils se sont posés comme un baume sur mon cœur

Quand j’avais de grands malheurs
Tu ne riais pas, mais consolais mes peurs
Ma mère celle de qui je suis si fière
Personne n’a près de lui la meilleure mère de la terre Toi mon père
Symbole de la force et de ma lumière
Tout ce que tu fais devient l’étendard de mes actions
C’est par toi que se dessinent mes passions

Comment se tenir droit dans la vie
Si on a un tuteur qui se fléchit
Tu es l’arbre solide et droit que l’on m’envie
Tu es là cet amour qui ne m’a jamais trahi

Si un jour J ’accomplis de choses
Je sais que c’est sur vous qu’il faudra que je pose
Les lauriers qui me seront décernés
Parque c’est grâce a vous que je les aurai mérités

On peut se permettre d’avancer droit et fort dans la vie
Quand de tels parents tracent le chemin que je suis
Je sais que je ne parle pas souvent ainsi
Mais il était temps pour moi et je vous le dis

Mes chers parents que j’aime plus que tout au monde
Sachez que partout à la ronde
Je veux que vous soyez si fière de moi
Être ce symbole que vous êtes pour moi

Vous le premier amour que j’ai connu
Et jamais ce sentiment ne sera interrompu
Merci de m’aimer comme vous le faites si merveilleusement
Les outils les espoirs et les rêves m’appartiennent maintenant

Et tout cela grâce à vous chers parents ».


 

 

 

 

 

 

 

 

07:00 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/02/2011

Les jumelles : Chère Maman, nous sommes là.......

 

images.jpgBien le bonjour,

Alors là, nous vivons des journées idylliques.

Avec ce magnifique soleil, le ciel bleu, cette nature qui se réveille lentement mais sûrement, l'espoir de revoir les beaux jours de printemps nous apporte du baume, de l'enthousiasme, bref la joie de vivre.

Oublions les maux de Genève, les cancans, vivons les instants présents et soyons tous dans le bonheur et surtout solidaire les uns des autres.

Aussi, l'espoir de retrouver les jumelles favorise les esprits positifs. La Maman des petites a besoin d'encouragement, de solidarité, d'amour des autres. Avons-nous vraiment le choix de la laisser tomber ? Evidemment que NON.

Chère Madame, humblement je dirais que nous sommes tous sensible à ce ce vous vivez. Sachez que nous sommes de tout coeur avec vous dans cette épreuve.

TdG, notre bien aimée « Julie », évoque ce jour :

 

La maman des jumelles émeut des millions de téléspectateurs

DISPARITION DE LIVIA ET D’ALESSIA | Des témoins ont aperçu Matthias S. et ses filles en France et en Italie. La maman reprend espoir et s’engage dans les recherches.

 

http://www.tdg.ch/actu/suisse/maman-jumelles-emeut-millions-telespectateurs-2011-02-09

 

Chère Madame, voici un petit poème d'espoir :

 

Poème de Katy Carry

Au pays des rêves

Le pays des rêves
est un endroit magique 
que chacun d'entre nous peut visiter 
c'est un endroit ou nos désirs les plus fous peuvent se réalisent
au pays des rêves on peut voler
on peut être entouré de toute nos stars préféré
on peut être médecin , pédiatre , chirurgien , chanteur et même acteur
au pays des rêves on montre notre vrai personnalité
et même celle que l'on souhaiterai devenir
on peut s'imaginer grand avec plein d'argent
ou remonter vers le passé
et regagné notre enfance chérie
on peut revivre nos plus belles journée
ou vivre la meilleur journée qu'on voulait
on peut idéaliser notre pire journée
et faire ce qui nous plait
chacun a son propre rêve 
a lui de décider ce qui lui plait
mais parfois nos rêves deviennent réalité
et c'est la que notre joie apparait
car on peut rêver tant qu'on veut
rien ne vaut le plaisir de la réalité
car c'est vrai
mais le pays des rêves reste un monde merveilleux
ou chacun de nos désirs est comblé
au pays des rêves
les petits peuvent voler 
et les grand peuvent changer...


happy-girlO_o@hotmail.fr

 

Chère Madame, que cette journée soit emplie de bonnes surprises. Ayez confiance.

Toutes et tous, pensons à cette petite flamme source de vie, espoir et de joie de vivre.

Allez bonne journée.

 

08:05 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

06/02/2011

Prière au peuple EGYPTIEN ! "N'ayez pas peur"

 

images.jpgBonjour Vous qui avez aussi une pensée notamment pour l'Egypte !

Quel monde........

En ce dimanche, Dieu nous protège encore et encore et encore.

Que Vous soyez catholiques, protestants, orthodoxes, juifs, coptes, musulmans et toutes autres religions, Nous avons tous le même Dieu, certes pensé autrement, mais Nous avons bien tous le même Dieu d'amour.

Ci-dessous, j'ai choisi, humble petit croyant, serviteur, et solidaire de toute la misère, que je suis, un petit texte sympa.

Allez en toute simplicité, venant à l'essentiel, excellent dimanche ensoleillé, plein de chaleur envers les autres.

Il émane du site :

http://www.oasisdesartistes.com/modules/newbbex/viewtopic.php?viewmode=flat&order=ASC&topic_id=113955&forum=2&move=next&topic_time=1296938547

Que Dieu sauve l'Egypte!

Que Dieu sauve l'Égypte

La haine,c'est l'hiver qui s'empare du cœur

(Victor Hugo)

 

Je regarde l'horreur à la télé

Jour et nuit

Je ne dors plus

J'ai la nausée

Je ne comprends plus

Je ne crois plus

A rien!

Je n'en puis plus

Je dois écrire

Je dois vomir

J'ai mal au cœur

Je pleure!

Mes larmes épousent l'encre

Et engendrent le sang

Ma feuille devient pourpre

Ma feuille devient le Nil

Malédiction divine?

Le jour devient nuit

La terre frémit

Gémit et souffre

Les sarcophages des pyramides s'ouvrent

Feu, fumée,pierres, poudre, soufre

Les momies des pharaons

Se réveillent soudainement

Ressuscitées par le sang

Des enfants et des innocents

Elles émergent de la nuit des temps

Pour punir le présent

Et ses habitants

Pour leurs erreurs

Leur terreur, leurs horreurs

Le sang coule

Contamine le Nil

Le Nil saigne

La crue envahit la terre

La terre se met en colère

Démence, barbarie, fureur!

Les frères s'entretuent

Dans la rue!

La rue devient un champ de bataille

Horrible, effroyable, épouvantable

Affrontements sanglants

Le Sphinx de Gizeh voit mourir ses enfants

A cause de la folie des hommes

Pour un seul homme

Les hommes partent

Les peuples restent!

Frères ennemis

Fils de la même patrie

Qui ont poussé le même cri

Celui de la liberté

De la justice, de la liberté

Qui se sont soulevé

Contre la tyrannie

Les voilà qui s'entretuent!

La rue devient un bain de sang

Les descendants des pharaons

Ont perdu la sagesse et la raison

Ont donné leurs âmes au démon

Commettant le crime le plus perfide

Le fratricide!

Égypte

Civilisation millénaire

Terre sacrée et fière

Ne sombre pas dans les ténèbres

Émerge de tes cendres

Déterminée et sûre

Guéris tes blessures

Enterre tes martyrs

Lave tes souillures

Enfin pure

Fais ta prière!

Lève-toi et marche

Sans remords et sans peur

Vers une destinée meilleure

Vers une aube de bonheur

De paix et de vie

Pour tous tes enfants

Chrétiens et musulmans

Petits et grands

Enfin libres!

Les hommes partent

Les peuples restent

Et que Dieu sauve l'Égypte!

..............................................

Agadir, le3/2/2011

 

 

10:10 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/12/2010

SIDA, journée mondiale.... ouvrez votre esprit et votre coeur ....

PHOTO-~1.JPGJe viens d’apprendre que c’est la journée mondiale du Sida.

Alors que le Pape autorise désormais le préso dans certains cas, toujours quoi, le sida ne cesse de ravager aux quatre coins du monde. Ce phénomène, est désastreux, navrant, inquiétant dans un monde en mouvance constante.

La Suisse n’est pas épargnée.

Aussi, il faut faire attention, promouvoir la prévention, être solidaire, soutenir, se dévouer pour la bonne (ou la mauvaise) cause.

Nécessité d’être réaliste sur cette maladie.

www.aids.ch renseigne, évalue, conseille, chiffre, offre, explique, sauvegarde, etc.

Voici un extrait du site qu’il faut absolument consulter si ce n’est par solidarité, par prise de conscience, par humanisme !!!!

Allez-y….

« Le VIH et le sida en Suisse

A l’heure actuelle, quelque 25'000 personnes vivent avec le VIH et le sida dans notre pays. Grâce aux traitements modernes, elles ne sont plus confrontées directement à la mort. Leur système immunitaire se rétablit et bon nombre d’entre elles ont une espérance de vie normale. Mais malgré ces progrès médicaux, six personnes meurent encore du sida chaque mois tandis que deux nouvelles personnes apprennent chaque jour qu’elles sont séropositives.

Il n’est pas question de baisser la garde et l’on est encore loin d’une normalisation. Le virus peut frapper n’importe qui : femmes et hommes, hétérosexuels et homosexuels, Suisses et étrangers, jeunes et vieux.

Le VIH et le sida ont quitté les feux de la rampe. Poussées notamment par la crainte de la stigmatisation et de la discrimination, les personnes atteintes ne sont plus visibles, mais elles vivent parmi nous. Elles ont toujours besoin de notre soutien et de notre solidarité, même 25 ans après la première infection.

Et pas seulement à l’occasion de la Journée mondiale du sida.

Rejet quotidien…

Le fait est incontestable : les personnes vivant avec le VIH continuent à faire l’expérience pour ainsi dire chaque jour du rejet, de l’exclusion, de la stigmatisation et de la discrimination dès le moment où elles se dévoilent en tant que séropositives.

Une telle réaction peut émaner de personnes inconnues, mais aussi d’employeurs, de collègues de travail, d’amis et même du cercle familial le plus proche.

…pour toutes sortes de raisons

L’exclusion peut avoir différentes origines : la méconnaissance du VIH, la peur consciente ou non d’une contamination, les préjugés vis-à-vis des groupes dits « marginaux » (par exemple les homosexuels), les accusations à l’encontre des personnes séropositives, l’égoïsme ou l’absence de solidarité avec les plus faibles au sein de notre société.

La société doit s’investir

Quels qu’en soient les motifs, une chose est sûre : la société doit s’engager dans la lutte contre la discrimination des personnes séropositives. La discrimination a des répercussions de toutes sortes et à tous égards sur la vie des femmes, des hommes, des jeunes et des enfants directement concernés. »

Et puisque nous sommes entrer dans le temps de l’Avent, allumons une ptite bougie en marque de solidarité…..

Allez bonne fin de journée !

 

 

 

14:28 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

29/08/2010

Et la foi dans notre société en mouvance constante ?

Profitez bien de votre dimanche, demain sera un autre jour !

 

ecclesia.jpgDe nos jours, les élèves de douze ans ne savent réciter aucune prière par cœur, n’ont plus guère vécu une prière commune à l’église après leur première communion et ne savent pas grand-chose de la foi chrétienne. Il en va de même pour les adultes. Les valeurs prennent la fuite.

 

Notre société vit dans de grandes confusions.

 

La médecine ne cesse de faire de grands progrès et s’acharne à prolonger la vie. Parallèlement, l’euthanasie et les organisations de suicide assisté font de plus en plus de « fidèles ».

 

Les biologistes s’acharnent au quotidien pour rendre possible la fécondité de couples stériles. Toutefois, nous pouvons constater une stratégie mondiale pour légaliser l’avortement dont le nombre prend l’ascenseur, tandis que l’adoption d’un gosse est un parcours extrêmement coûteux.

 

La pédophilie est poursuivie, à juste titre, sans relâche et sévèrement condamnée. Cependant, presque rien ou voire rien n’est mis sur pied pour protéger les enfants contre le culte du sexe à tout prix exploité par l’industrie médiatique, prôné par des publicités outrancières.

 

Le constat de la violence chez les jeunes est accablant. N’est-elle pas des sentiments de souffrances, de manque de repères, d’apprentissage des valeurs de la vie. Ces jeunes souffrent indéniablement d’affect, d’éducation saine de la part des parents, on laisse tout faire, le corollaire, un manque de stabilité familiale, d’identité paternelle et maternelle. La famille c’est la base de l’Etat de droit.

 

On condamne les homosexuels alors que nombre de notable et de simples hommes et femmes se disant hétéros sont bisexuels. Pourquoi cacher la vérité ? Pour qu’elle soit le fuit d’une instabilité psychique. De toute manière : chasser le naturel, il revient au galop. On ne veut rien savoir et on autorise une multitude de rencontres en tout genre d’homosexuel. Bon chien, acceptons notre frère, notre sœur tel qu’il est, comme il est. De vous à moi, nous avons autant de qualités que de défauts comme lui-elle.

 

Autant de paradoxes……..

 

Ainsi va la vie. AMEN !

 

Aller bonne journée.

 

 

 

09:45 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

19/05/2010

Max Göldi libéré ?

goldi--227x170.jpgMax Göldi, le Suisse retenu en Libye serait libéré en juin ?

 

Selon les calculs de son avocat il serait libéré le 12 juin prochain, car rien n'a changé concernant la situation de son client». «Il lui reste seulement 25 jours à passer en prison. Nous avons déjà engagé les procédures pour préparer sa libération le 12 juin» a-t-il déclaré.

 

Faut-il se réjouir ? Si c’est authentique je dirais OUI OUI OUI.

Mais bon avec quelques pouvoirs judiciaires étrangers on ne sait jamais…….

 

M. Kadhafi va bien encore trouver une faille…..

 

Est-ce que la Libye sera loyale et accordera la libération et le retour en Suisse.

 

A ce sujet, on n’a plus entendu parler du Conseil Fédéral. Mais que fait Monsieur Hans-Rudolf Merz !

 

Quel drôle de roman toute cette histoire qui dure depuis juillet 2008.

 

Comme quoi rien n’est simple.

 

Alors espérons en se croisant les doigts que Max Göldi soit libérer. La Suisse le recevra triomphalement.

 

Sa famille est sur le point d’exploser de joie !

 

Question à 2 balles : Est-ce normal l’entrée de la Libye au Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU?

 

 

 

« L’opposition de nombreuses ONG, qui considèrent que le régime de Mouammar Kadhafi n’est pas digne de cette responsabilité, n’y a donc rien fait. "Voir le dictateur libyen, le colonel Mouammar Kadhafi, juger les autres sur les droits de l'Homme ferait du Conseil (des droits de l'Homme) une blague", avait prévenu Hillel Neuer, le directeur exécutif de l'ONG UN Watch.

Dans son dernier rapport, Amnesty international rappelle qu’en Libye, les violations des droits de l’homme "persistent", que la liberté d’expression est "restreinte" et que des cas de torture ont été recensés.

Quel est le rôle exact du Conseil des droits de l’homme ? Officiellement, il s’agit de "renforcer la promotion et la protection des droits de l'homme autour du globe". Ce qui en fait sur le papier le principal organe des Nations unies en charge des droits de l'homme. En mars dernier par exemple, ce Conseil a adopté une résolution sur les manquements au respect des droits de l’homme en Guinée » (source : Europe 1).

Personnellement, je n’ose pas porter un jugement.

Donc le 12 juin c’est la fête des Suisses à Max Göldi !

Aller bonne journée à toutes et à tous.

 

 

 

 

07:54 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

22/01/2010

Quelle belle solidarité des Suisses !

Les Suisses ont été généreux.

 

9500_tv3b.jpg

 

+ 25 millions de promesses de dons pour Haïti. C’est la victoire de la solidarité. Extraordinairement excitant du côté du cerveau. Un feu d’artifice de dons, preuve est faite que les artificiers ont été nombreux 730 téléphonistes, opérateurs, petites mains.

 

+ 4,7 millions promis par les Romands. Auraient pu faire mieux ?

 

C’est un bel élan de Suisses pour l’île.

 

Que ce soit par téléphone ou par internet les Suisses ont fait preuve de leur intérêt émotionnel pour cette bonne cause.

 

La Suisse a prouvé qu’elle pouvait être généreuse, solidaire, touchant le partage. L’action menée par les standardistes, même Micheline Calmy-Rey, se sont mis à disposition de la Chaîne du bonheur pour enregistrer les dons, n’est ce pas magnifique.

 

La Suisse a fait preuve de sa mobilisation.

 

MERCI

 

Oscillant entre 10 et 15 % tout cet argent recueilli ira à l’aide d’urgence, le solde pour la reconstruction. N’oublions pas qu’en marge de l’urgence demeure la remise en ordre de l’île. Le chemin sera long pour la remise sur pied du pays. Toutes les aides sous quelque forme que ce soit sont les bienvenues.

 

Un aspect de cette terrible situation me gêne. Il s’agit de la présence massive des américains. Il est claire que Haïti n’est pas sous tutelle, toutefois en demeure plus de 12 milles soldats sur place. Comment Barack OBAMA voit l’avenir. Est-ce les USA dégage un appétit d’implantation à long terme ?

 

Hier, super journée!

Allez bonne journée.

 

 

 

 

06:18 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

31/12/2009

700'000 pauvres en Suisse, c'est troppppp

Bonne année à toutes et à tous. Que le baromètre soit au vert autant pour la santé, que tout le reste. 2010, confiance, amour, dynamique, respect et surtout ce qu’il y a de plus cher la santé.

 

Fêtez comme voulez  cette nuit de la saint Sylvestre. Pas de folie. Si vous êtes un peu glauque ne prenez pas le volant allez en taxi ou utilisez les TPG.

 

Et un peu de solidarité comme vous le voulez envers les plus démunis. Ils sont 700'000 en Suisse, c’est trop, beaucoup trop. C’est inadmissible.

 

FR_PAR~1.JPG

 

Ce que nous pouvons faire ? J’ai lu ce que dessous. Ce sont des recommandations éditées à l’occasion de  l’Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale à l’occasion de année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale :

Voici quelques exemples du site idoine de choses que nous ferons ensemble :

  • promouvoir l’implication et l’engagement politique de chaque secteur de la société dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en partant du niveau local jusqu'au niveau européen, que se soit dans le public ou le privé ;
  • encourager chaque citoyen européen à participer à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ;
  • donner voix aux inquiétudes et aux besoins des individus vivant dans la pauvreté et l’exclusion sociale ;
  • s’engager auprès de la société civile et des organisations non gouvernementales qui luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale ;
  • aider à démolir les stéréotypes et la stigmatisation liés à la pauvreté et à l’exclusion sociale ;
  • promouvoir une société qui soutienne et améliore la qualité de vie, le bien-être social et l’égalité des chances pour tous ;
  • dynamiser la solidarité entre les générations tout en assurant un développement durable.

Nos Autorités politiques, l’économie et nous autres devrions avoir de l’attention pour ces pauvres êtres humains. Chacun peut donner, offrir, être attentif en offrant un peu de soi-même. Les exemples ci-dessus sont parlants. C’est parlant, le corollaire donner des petites idées pour de l’aide.

Inutile d’être plus exhaustif, je subodore que vous avez compris le message que j’avais envie de faire passer pour 2010.

Bonne fin d’année et surtout plein de résolutions pour 2010.

Je vous embrasse pour cette occasion du Nouvel an.

A au fait, un grand merci de m’avoir lu cette année que cela continue ! Je vous l’accorde il y a eu de bons blogs comme d’autres moins captivant. Etant unique, personne n’est au top.

François

 

 

 

07:30 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/06/2008

On n'a pas le droit d'avoir faim !

Migros offre des bons aux réfugiés !

 

324113975.2.jpg

 

Faut-il donner un bon de Frs 10,-- et avoir la liberté d'aller où l'on veut ou nécessité est de faire "gagner" la Migros ? 

Le requérant d’asile  débouté ou frappé de non-entrée en matière, reçoit une aide d’urgence de Frs 10,-- par jour.

Normalement le requérant pourrait aller où il veut pour faire ces petits achats. Je dis « petits » car avec Frs 10,-- par jour on ne va pas loin. A ce sujet, je ne suis pas certain que des Suisses ne reçoivent guère plus des aides fédérales ou cantonales.

Suivant le lieu de résidence du requérant, ce dernier peut recevoir ces Frs 10,-- en argent liquide, en nature (plateau-repas) ou sous forme d’un bon Migros.

Je ne veux pas reprendre les propos du journal le « Matin »  en signalant que cette pratique à Berne et à Zurich fâche Amnesty International. « Avec ce système, les gens n’ont plus la possibilité d’aller dans les commerces moins chers ».

C’est vrai que cette pratique réduit la concurrence commerciale.

Je ne soutiens pas cette manière de faire. Les requérants débouté ou frappé de non-entrée sont limités à un lieu d’achat qui à tout le moins n’est pas toujours à côté du centre où ils vivent. Et la concurrence ? Pourquoi, ne pourrait-il pas aller à la COOP, chez Denner ?

Une association zurichoise de défense des droits de l’homme, dit le « Matin » a d’ailleurs entrepris de troquer les bons des requérants contre de l’argent comptant pour remédier à ce problème. Frs 4'000,-- à Frs 5'000,-- sont ainsi échangé tous les jours.

Je suis enclin à soutenir la mauvaise humeur d’Amnesty International.

Je salue le geste de Migros. Cela dit, il n’y a pas que ce géant rouge, il y a aussi celui orange et d’autres endroits commerciaux.

Toujours à ce sujet, j’admire les personnes qui s’occupent notamment du « Carré » à Genève. Ce sont des démunis, des déshérités qui vont se nourrir tous les jours dans cette institution privée. Ce qui me laisse pensif dans le bon sens, c’est la nourriture passée date donnée par COOP Acacias au « Carré ». Je ne sais combien coûte le repas, mais pas bien cher.

Par ailleurs, je trouve indécent ceux qui jettent la nourriture. Depuis petits mes parents m’ont appris à finir mon assiette. J’ai transmis cette manière de vivre à ma fille. Je peux dire après mon repas que j’ai la conscience tranquille.

Dire que dans le monde une grande population meure de faim, alors qu’ici on détruit la nourriture. Ca me fait dresser les poils du bras.

Qu’elle belle injustice de laisser mourir des êtres humains, des enfants.

Comme dirait Coluche, « On a pas le droit d’avoir faim…. »

Si chaque personne mettait dans une tirelire l’équivalent qu’il ne mange pas, qu’il jette, je pense que les pauvres en nourriture seraient moins pauvres.

Je suis Chrétien et chaque jour je pense aux pauvres. Je prends le temps de dire « merci »; j’adresse une pensée vers ces gens qui n’ont pas la chance de vivre comme Nous.

C'est la gestion du temps, qui avant toutes autres choses, caractérise une époque. Paraphrasant un adage célèbre, ont pourrait s'amuser à poser comme question "dis-moi ton temps, et je dirai...", tant il est vrai que le fait de mettre l'accent sur le présent, le passé ou le futur, va déterminer la manière de se comporter par rapport à l'environnement naturel et social. De se comporter aussi envers son prochain, savoir venir en aide, déterminer à être utile dans la société.

Je souris toujours des jeunes politiciens aux grandes idées, manquant de modestie, voulant voir les aînés rangés dans le placard, sachant tout. Ils n'ont pas le panache de celles et ceux qui ont la sagacité d'un esprit authentique.

Pensez- y aussi !

Bonne journée.

François Velen

08:05 Publié dans Solidarité | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook