10/04/2012

Taxer les poubelles..........

 

images.jpgBien le bonjour,

« Merde » c'est déjà la reprise !

En avant les petits congés tels que l'ascension et la Pentecôte.

Espérons qu'il fera meilleur que ces quatre derniers jours.

Bonne semaine à toutes et à tous et pas de folie !

Certes.......parlons poubelles.....

J'ai lu dans la TdG que dans certaines communes telle que Satigny, les éboueurs ne ramassent plus les poubelles et pour évacuer les ordures se sont les habitants qui portent leurs cornets de détritus dans des méga containers enterrés.

Je trouve la solution intéressante dans la mesure où cela responsabilise les gens.

En effet, je pense que les ordures ménagères sont parlantes au delà des odeurs.

En amenant ses ordures à la grande  « Crade », les gens se rendraient compte qu'ils jettent bien, beaucoup, voire énormément, d'où la prise de conscience de notre forte consommation et au regard de celle-ci de ce qui part à la poubelle. Et de préciser que cette taxe indirecte permettrait de couvrir partie des frais liés au Service public qui s'occupent de relever les containers.

Moi même je suis effaré ce que je peux jeter. Je m'inquiète car je deviens un grand usager de la consommation exagérée alors qu'il y a des gens qui meurent de faim; j'ai honte. Figurez-vous que petit à petit je prends conscience de mes achats, ce qui est utile et totalement faux à ma consommation.

Portez ses poubelles au container et une charge « sportive » puisqu'il y a déplacement à pied j'espère (!). Elle permet aussi de réveiller en nous le petit ange qui nous rappelle à l'ordre sur nos achats et c'est très bien. J'irais même plus loin en créant une taxe poubelle comme dans certaines communes d'autres canton.

Ne serait-ce pas le bouquet final de la prise de conscience.

Woua je vais souvent à la décharge et en plus je dois payer mes cornets poubelle. « Merde » je dois vraiment faire attention à mes plans culinaires en achetant ce qui est juste nécessaire et surtout au regard des populations qui crèvent la dalle.

Taxes indirectes.....

Perso, je taxerais bien les voitures qui veulent rouler dans Genève, les cornets poubelles, les ci et les ça. Ne serait pas faire prendre conscience les gens sur ce qui est bien et pas bien et ainsi vivre mieux en ville et dans sa chaumière et devenir des citoyens respectables d'une vie plus simple, une vie allant à l'essentiel.

Venons en au porte-monnaie puisque c'est le seul, l'unique, moyen de faire revenir les gens à la raison.

Allez bonne journée.

 

 

07:15 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

27/03/2012

T'es un "louzeur" ?!!!!

 

Unknown.jpgBien le bonjour,

Nous vivons vraiment des jours heureux.

Que dire de plus ?

Rien si ce n'est merci.

Certes.......

Le choix de ceci ou cela n'est pas toujours évident.

Entre le coeur et la raison il faut choisir.

C'est vrai de dire parfois les choses, dérange. Ca excite le bourichon !

De prendre ses responsabilités rend des gens jaloux, donnant naissance à la méchanceté gratuite.

Monter les échelons peut démonter l'esprit « con » d'aucuns.

Oser faire le saut, aller plus loin, avoir le courage de se découvrir ses facettes cachées sont parfois mal compris.

Pourtant, ça fait un super grand bien d'être authentique et ne pas rester un petit louzeur d'opérette sans ambition.

La vie est pleine de surprises parfois loin d'être anodines.

Rencontrer de nouvelles personnes, découvrir, apprécier, aimer d'autres horizons humains ne peut qu'être enrichissant, ça évite le carcan du cercle bien rond et fermer sur soi-même.

Etre ou ne pas être, il faut choisir.

Bien des personnes n'osent faire le pas vers le bon choix, celui de la joie de vivre.

Faut avouer que des personnes sont compliquées et veulent bien être compliquées. Ils n'ont pas le courage d'aller à l'essentiel et s'enferment dans des chemins super compliqués qui ne ne font que compliquer la vie communautaire.

Un bon virage à 180 degrés ne peut être qu'enrichissant.

Ben oui ça gêne, ça excite, ça surchauffe la machine à paroles, ça donne de drôles d'idées, ça fait sortir des gongs toutes sortes de gens bien jaloux et envieux de celui qui à oser.

Je pense que la monotonie n'est pas excitante et rend les gens dépressif, super mal dans leur peau, au point par exemple de se mettre un anneau à l'estomac, contre nature, pour le paraître, mais dans le fond cacher le naturel il revient au galop. Ce n'est pas la qu'il faut être revisiter mais bien tourner la manette dans le bons sens de son petit cerveau.

Bref, je suis bien dans mon corps et dans ma tête et je remercie Dieu de me conduire sur le chemin de la joie de vivre n'en déplaise à d'aucuns.

Vive la vie d'artiste des artistes authentiques !

Allez bonne journée.

 

 

 

07:34 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

21/03/2012

VIVONSSSSSSSS..........

 

Unknown.jpgBien le bonjour,

C'est le printemps qui nous sourit !

La nature s'éveille, les oiseaux gazouilles, les terrasses s'animent, les enfants jouent dans les parcs, les sourires sont moins crispés par le froid; wouais c'est le printemps.

Ces prochains mois, nous allons vivre de belles journées nous menant tranquillement vers l'été.

A l'arrivée du printemps, mon père entonnait à la Maladière une chanson écrite par l'abbé Joseph Bovet. Vous avez, celui qui a écrit aussi le célèbre « Vieux chalet » (Là-haut sur la montagne).

Alors ce matin, je voudrais vivre un souvenir de famille et partager avec vous un moment harmonieux en ce 21 mars en citant les paroles de cette chanson bien Suisse qui a fait le tour du monde.

Avant tout, nous sommes tous humains et avares de bonnes choses dans ce monde en permutation constante, laissons nous vivre dans le dédales des belles journées printanières. Ouvrons notre coeur vers l'autre pour autant qu'il respecte nos valeurs et soyons bien moins nombrilistes et égocentriques. Soyons libres de l'esprit. Putain, VIVONSSSSSSSSSSSSSS...................

Nous avons toute la vie pour nous amuser, nous avons toute la mort pour nous reposer.

Soyons ouverts à se dire en chantant « Allez bonne journée » !

La Fanfare du printemps :

Il nous vient le gai printemps :

Oui c'est lui, le voici, le gai printemps

Qui vient le visage ensoleillé.

Sur ses pas, les enfants émerveillés,

Chantent, joyeux, le retour du mois de mai charmant.

Son cortège, avec solennité,

Passe auprès des bois de sapins verts.

Et, bientôt, partout dans l'univers,

On n'entend plus que les cris,

Des chants, de la gaité.

Quels ravissants ramages

Surgissent des buissons;

Oiseaux des verts bocages,

C'est vos chansons.

 

 

 

07:15 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/09/2011

Détaché de la ville, il fait bon vivre...

Bien le bonjour,
Je suis toujours dans le Valais.
Après une semaine de soleil, de douceur de fin d été, voici les nuages, la pluie automnale.
Dommage pour le meeting aérien de Sion.
Je puis vous dire sans complexe que le spectacle sera chaud. Depuis les bains de Saillon j ai assisté a la répétition. Quelle joie de les voir voler; leurs figures, leur délicatesse, leur culot, leurs approches de risques, bref un show qui va en jeter sur la plaine du Rhône.
Bref, il pleut, c'est bon pour les champignons, la nature en manque d eau.
Il pleut, la température dégringole, Hummmm la bonne fondue ce soir au coin du feu.
Être a la montagne fait oublier les soucis, les très tracas souvent très périphériques.
On ne pense plus aux "bonnes nouvelles" des médias. Le monde des inepties de nos sociétés s arrêtent avec le regard sur le panorama des cimes, des parois rocheuses, des fôrets.
Les inepties de certains, comme un toubib d opérette, coulent mieux dans le lit des filets d eau ruisselants sur les façades rocheuses.
Les commentaires délirants sur les blogs ne sont plus que taches d'encre.
Ici tout parait plus simple, plus limpide, plus délirant de délicatesses essentielles.
Pourquoi parcourir des milliers de kilomètres quant on a tout sur place pour s évader des tracas urbains.

Partant de ce constat authentique, je me permets de proposer a celles est ceux qui nous gouvernent d installer leur bureau en pleine montagne, la dimension de leurs actes, de leur décision s en trouveraient mieux pensés, plus réfléchis, tant la vision du monde est bien différente.

Pourtant que la montagne est belle......
Même sous la pluie......

Un séjour a la montagne change la vie!

Allez bonne journée!



Envoyé depuis mon IPhone.

08:39 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

06/04/2011

Les Services travaux voirie et environnement sont en émois artistiques ! MERCI...

 

images.jpgBien le bonjour,

« Connaître, ce n'est point démonter, ni expliquer. C'est accéder à la vision. Mais, pour voir, il convient d'abord de participer. Cela est dur apprentissage... (Antoine de Saint-Exupéry (1900 – 1944) » Telle est la citation de ce mercredi 6 avril 2011.

Il faut reconnaître en se démontant l'esprit positivement que les gens qui s'occupent des espaces verts du Canton sont des Maîtres en mettant le printemps en éveil.

Le printemps est naturellement associé à la saison des fleurs, au réveil de la nature et des couleurs vives. D’une grande variété, les fleurs de printemps sont faciles à planter et à entretenir avec la douceur de la saison : un mélange idéal de chaleur, de vent, d’humidité et de soleil.

Genève fleurie, les bourgeons éclosent, il fait beau, températures agréables, c'est idyllique le printemps.

A Carouge, même si les bacs carrés et gris, à l'image de toblorones, garnissant le centre de la Cité Sarde, sont moches, ils sont en outre super bien fleuris, c'est génial Carouge.

Celles et ceux auxquelles il est indubitable d' avoir de la reconnaissance et remercier, ce sont bien les employés des Service de l'environnement des Communes genevoises.

Ils accomplissent leur mission avec courage, délicatesse, goût, couleurs dans l'esprit, parfois égaux à des architectes paysagistes.

C'est eux qui garnissent les coins de terre des villes et les bacs (!). Un grand merci les Maîtres des joyaux naturels !

Les gens du Service travaux voirie et environnement ont aussi la mission de nettoyer les villes. Là aussi, ils n'ont pas la tâche facile, ce n'est pas évident de passer après les fêtards, les gens sales, certaines ethnies non respectueuses du domaine publique. Dans notre société, des humains qui ne connaissent pas la propreté, pas le respect. Allez en ville, ou à Carouge, rue Vautier, le matin tôt, c'est tout simplement dégueulasse. Qui nettoie ? « Les « Voireux ». Parfois, faut-il vraiment avoir du courage. Ne faut-il pas éduquer les gens sans respect, sales, ne regardant pas son voisinage.

Un grand merci les gens de l'environnement !

Multiple sont les tâches des Services cantonaux.

A Carouge, notre Service travaux voirie et environnement, sous la houlette du Conseiller administratif Jean-Pierre Aebi, se donne sans compter pour rendre Carouge propre, fleurie, harmonieuse, sentimentale, tout simplement « mimi ». Un grand merci !

En conclusion, il faut avoir de la reconnaissance et savoir dire MERCI à celles et ceux qui rendent nos villes harmonieuses. Nous sommes bien fleuris, les fleurs du printemps nous ramène le sourire, la joie de vivre.

La violette est dans le pré.
Dans la clairière, la jonquille; 
Sous l'arbre en espoir de famille
On entend le merle chanter
Du mois d'avril au mois de mai. Pierre Menanteau (1895-1992)

Allez excellente journée bien printanière.

 

 

 

 

08:31 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/03/2011

C'est le printemps qui nous sourit..... SOURIEZ !!!!!

 

images.jpgBien le bonjour,

Souriez c'est le printemps !

Elle sera super, belle, chaude, bonne, excitante, enthousiasmante......

Mais qui ça ? La première semaine printanière.

C'est le printemps, vie la vie, les primevères fleurissent, les oiseaux chantent, ça va bourgeonner, les terrasses garnissent les trottoirs, les sourires se dessinent sur les visages, les esprits s'éclaircissent, la vie est belle.

Ce matin de printemps, laissons les médias annoncer les bonnes et les mauvaises nouvelles. Juste  à l'esprit que ce début de printemps n'est pas ensoleillé partout, le Japon, la Libye, la sécheresse, la faim, les blêmes liés aux religions, j'en passe et des meilleurs. Pensons à tous ces gens.....

Laissons monter la sève dans nos bastions et disons que nous sommes bien lotis, sans trop de soucis et que notre vie en Suisse, à Genève, à Carouge, n'est pas si insupportable.

Alors, restons gais pinsons, sympas, la tête haute et l'air intelligent et abandonnons-nous à la lecture de ce petite poème :

 

Victor Hugo

Les poèmes

Victor HUGO (1802-1885)

(Recueil : Toute la lyre)

Printemps

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !

Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,

Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !

Les peupliers, au bord des fleuves endormis,

Se courbent mollement comme de grandes palmes ;

L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;

Il semble que tout rit, et que les arbres verts

Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers.

Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre ;

Le soir est plein d'amour ; la nuit, on croit entendre,

A travers l'ombre immense et sous le ciel béni,

Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.

victor-hugo.info page d'accueil

C'est le printemps qui nous sourit !

Allez excellente journée emplie de tout ce que vous pouvez espérer.

 

 

 

09:56 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/01/2011

Faites du SEXE, vous épouserez la VIE !!!!

 

images.jpgBon début et excellente semaine pleines d'espérances de joie de vivre !

 

Nous avons tous bien mangé, chanté, ri, laché des larmes d'émotions, digéré, rentré du ski, appauvri le porte-monnaie, j'en passe et des meilleurs. HéHéHéHéHé, dès minuit tout a recommencé sur le chemin de ces prochains 355 jours.......

 

Cette fois-ci nous sommes dans le vif de 2011.

 

Et puisque le train train habituel s'est remis en marche plus de sexe !!! Ca dû y aller pendant ces fêtes. Et hop dans 9 mois, un boubeli à la maison. Etant né un 23 septembre je pense que Maman et Papa ont fait cracrac à nouvel an !!!!!!! donc je sais de quoi je parle.

 

Mais non, ne sachant pas à quelle sauce nous allons mangé ou être « dévoré » abandonnez-vous aux choses de la vie : SEXE !

 

DOREMIREDOSILASOL....

 

Hier un temps à faire pâlir toutes les « gueules » déjà enfarinées par la reprise. Toute la journée, le sol a été jonché de gouttes de pluie. Un temps à rester sous la couette, au coin du feu, au coin de la maison ronde ! Hummmm une bonne fondue pour l'occasion. C'est bon pour le moral, bof pas reluisant tout ça.

 

DIESES.....

 

Allons gardons la tête haute et l'air intelligent. Nous sommes bientôt au printemps, courons sur le chemin des beaux jours et restons rayonnants et débordants d'enthousiasme, de rire et de joie de vivre.

 

BEMOLS......

 

Oui mais. Rester dans de bonnes conditions n'est pas évident tant les news des médias de toutes sortes sont indéniablement mauvaises, défaitistes, alarmantes, désespérantes. Il n'y pas une transmission journalistique à la seconde qui soit positive. Ah 2011, ça commence bien. Rien d'encourageant pour vivre une vie pleine de succès.

 

Une avalanche de bonnes paroles serait tellement plus encourageante pour hisser le pavillon du bonheur.

 

Woua un feu d'artifice illuminant un monde meilleur, voilà à ce que nous aspirons tous.

 

A BON ENTENDEUR....

 

Dans un monde en permutation constante, pas vraiment dans le bon sens, nos femmes et nos hommes politiques sont-elles/ils devenus aveugles, plus conscients, le corollaire, n'ont-elles/ils plus la pensée visionnaire pour être heureux ici bas. Que font-ils pour nous agrémenter la vie ? Sans respect des valeurs des sociétés et des religions, sans repère sans audace politique, nous mènent-ils droit dans le mur. J'espère que NON et que restant super optimiste des jours biens meilleurs vont s'offrir à nous.

 

En dépit de ces « bonnes » nouvelles continuons à faire du sexe sans relâche c'est bon pour le moral et la santé !!!!!!

 

vivement les beaux jours.....

 

Allez bonne journée !

 

07:58 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/12/2010

MAGIQUE ! Tout blanc le temps de l'Avent. Poème....

 

adventskalender.jpgAlors que la neige a commencé à tomber hier 16 h 00, dès minuit nous sommes entrés dans le temps de l’Avent. Dans 24 jours Noël. Les petits mais aussi les grands vont jour après jour ouvrir les portes du calendrier, brûler la bougie.

Surtout avec ce magnifique et magique manteau blanc c’est émouvant d’entrer dans le temps de l’Avent.

Ayons une pensée pour les malades, les démunis, les pauvres, les affamés, les marginaux, les familles endeuillées, celles et ceux qui ont tout perdu, quitter leur chez eux, les sans familles, etc.

Offrons leur ce petit poème en guise de solidarité, d’amour de son prochain, d’ouverture de notre esprit et de notre cœur. Soyons un peu plus Chrétien quelque soit la religion à laquelle nous croyons. N’AVONS-NOUS PAS TOUS LE MEME DIEU ……

Merci de laisser brûler dans ce notre cœur cette petite flamme source de vie et d’amour pour son prochain.

 

CALENDRIER DE L’AVENT

Quand revient le temps de l’Avent,

Qui réjouit petits et grands,

Je me souviens des jours d’antan

Où je n’étais encore qu’enfant…

 

Chaque jour, j’ouvrais, délicatement,

Une des fenêtres et une, seulement,

Du calendrier de l’Avent

Que m’avaient offert mes parents.

 

Chaque ouverture cachait présent,

Une friandise le plus souvent,

Qui permettait d’attendre sagement

Noël béni en salivant.

 

Puisque aujourd’hui je suis plus grand,

Je me montre bien moins impatient

Mais c’est toujours mon âme d’enfant

Qui vibre pendant un mois durant.

 

Car il me plait tant ce moment

Où chacun cherche, en se cachant,

Comment chérir amis, parents,

En choisissant bonnes chères, présents.

 

La nuit magique que l’on attend,

Celle où l’on s’aime plus fort qu’autant,

C’est pour demain, c’est maintenant,

Vive Noël et bientôt vive l’An !

 Ampaza, le 22/10/08

Allez bonne journée à toutes et à tous !

 

 

07:03 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/11/2010

Les Genevois sont ouverts d'esprit ....

Non à l'ouverture prolongée des magasins  : OUF !

 

Ca y est les résultats tombent, les jeux sont faits. Les magasins genevois ne changeront pas leurs habitudes, OUF !!! Merci à vous pour votre solidarité envers le personnel, notamment celui de Migros et COOP. A Genève, le bon sens a dominé ……..

 

Bon, on ne va pas parler tout l’après midi de ces résultats ! Un peu de poésie ……..

 

snow%20ist%203.jpgTu as mis ton blanc manteau

Poeme hiver publié(e) par andremor

 

Tu nous as tous étonnés et surpris
Sans aucun bruit, tout doucement
Tu as tout couvert de ton manteau blanc
Que je veux enlever à tout prix

Les flocons, cristaux tout blancs
Se promènent dans le ciel en valsant
Que de beaux souvenirs s'éveillent
Et ce n'était que des merveilles

Notre chère nature n'est pas la même
Depuis que dame neige l'a recouverte
Ses couleurs d'automne sont blêmes
Quand sera-t-elle enfin découverte?


J'espère que ta présence est brève
En effet, tu as dépassé la trêve
De plus, le grand froid t'accompagne
Et tu n'es qu'une vile compagne

 

Allez bon dimanche blanc !

13:10 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/10/2010

Poèmes sur l'automne.....

automne01_clr1.gifPapillons roux

Deux petits papillons roux
tourbillonnent, tourbillonnent
Deux petits papillons roux
tourbillonnent dans l’air doux
et tombe la feuille d’automne.

Louis CODET (1876-1914)

Les saisons

Rouge, les feuilles de l’érable.
Orange les champignons des bois.
Jaune le soleil qui se voile.
Marron, comme le tronc.
Belles sont les couleurs de l’automne !

Il pleut

Il pleut
Des feuilles jaunes
Il pleut
Des feuilles rouges.

L’été va s’endormir
Et l’hiver
Va venir
Sur la pointe
De ses souliers
Gelés.

Anne-Marie CHAPOUTON (1939-2000)

Quand automne en saison revient

Quand automne en saison revient,
La forêt met sa robe rousse
Et les glands tombent sur la mousse
Où dansent en rond les lapins.

Les souris font de grands festins
Pendant que les champignons poussent.
Ah ! que la vie est douce, douce
Quand automne en saison revient.

SAMIVEL (1907-1992)

L’écureuil et la feuille

Un écureuil, sur la bruyère,
Se lave avec de la lumière.
Une feuille morte descend,
Doucement portée par le vent.

Et le vent balance la feuille
Juste au-dessus de l’écureuil ;

Le vent attend, pour la poser
Légèrement sur la bruyère,

Que l’écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière

Où il aime à se balancer
Comme une feuille de lumière.

Maurice CARÊME (1899-1978)

Feuille rousse, feuille folle

Feuille rousse, feuille folle
Tourne, tourne, tourne et vole !
Tu voltiges au vent léger
Comme un oiseau apeuré.
Feuille rousse, feuille folle !
Sur le chemin de l’école,
J’ai rempli tout mon panier
Des jolies feuilles du sentier.
Feuille rousse, feuille folle !
Dans le vent qui vole, vole,
J’ai cueilli pour mon cahier
La feuille rousse qui dansait.

Luce FILLOL (1918- …)

Allez bonne journée !

1431020237_small.jpg

13:13 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05/10/2010

Poème l'AUTOMNE .....

Les jours se suivent et parfois se ressemblent !

 

Je n’ai toujours pas envie de parler de la société….

 

Par la fenêtre je peux jouir d’une vue imprenable sur la nature, notamment de magnifiques arbres revêtant le manteau d’automne. Que les couleurs sont belles.

Avec ces rayons de soleil tout s’embellit.

 

Ce qui m’amène à citer ce poème :

imagesCAL367DH.jpg

 

 L'automne

Salut ! Bois couronnés d'un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire,
J'aime à revoir encore, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois !

Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d'attraits,
C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui,
Je me retourne encore, et d'un regard d'envie
Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !

Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
L'air est si parfumé ! la lumière est si pure !
Aux regards d'un mourant le soleil est si beau !

Je voudrais maintenant vider jusqu'à la lie
Ce calice mêlé de nectar et de fiel !
Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
Peut-être restait-il une goutte de miel ?

Peut-être l'avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j'ignore
Aurait compris mon âme, et m'aurait répondu ? ...

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ;
Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu'elle expire,
S'exhale comme un son triste et mélodieux.

Alphonse de Lamartine

 

Aller bonne journée à toutes et à tous !

12:17 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

30/06/2010

Avez-vs le passeports UE pour votre animal domestique ?!

photo-animal-rigolo-016-rat.jpgPrison ferme pour un homme qui avait cruellement tué son chien

 

Pologne | Un Polonais de 42 ans a été condamné en appel mardi à huit mois de prison ferme par un tribunal de Torun (nord) pour avoir cruellement tué son chien.

 

Titre ce matin le journal préféré des Genevois, LA TRIBUNE DE GENEVE !

 

Mal traité un animal est aussi grave que malmener un être humain.

 

Je ne supporte pas les Maîtres qui aboient contre leurs animaux qui plus est s’ils sont domestiques.

 

Pourquoi avoir un animal de compagnie s’il est battu ?

Un animal de compagnie est un animal recevant la protection de l'homme en échange de sa seule présence, pour sa beauté, ou pour ses talents (oiseaux chanteurs, pigeons voyageurs...), par opposition aux animaux de production tels les vaches (lait) ou les poules (œufs). En raison de leur très longue présence au côté de l'Homme, ils ont fait l'objet d'une domestication. Dans les pays occidentaux, les principaux animaux de compagnie sont le chat et le chien.

On désigne depuis quelques années sous le terme « nouveaux animaux de compagnie » (NAC), des espèces qui sont entrées après les années 1970 dans le cercle des animaux de compagnie. Certains de ces animaux, comme le furet ou le lapin, étaient domestiqués depuis longtemps, mais destinés à un autre usage, tandis que d'autres sont des animaux exotiques considérés, légalement, comme domestiques uniquement dans leur pays d'origine ou comme des individus sauvages gardés en captivité sous certaines conditions.

Dans les sociétés occidentales développées et urbanisées, les animaux de compagnie sont devenus un véritable phénomène de société, avec le chien et le chat tenant le rôle d'excellence.

En 2006 la proportion de foyers possédant un animal familier était de [2] :

Ainsi en France, où 52 % des foyers possèdent au moins un animal de compagnie, on compte 9,7 millions de chats et 8,8 millions de chiens ; le nombre est encore plus impressionnant si l'on ajoute les rongeurs (2,3 millions), les oiseaux (8 millions) et surtout les poissons (28 millions, mais souvent à plusieurs dans les aquariums).

L'animal de compagnie est un objet d'attachement dont la présence est rassurante. Il rompt la solitude et l'isolement social. C'est une aide précieuse pour certaines catégories sociales, notamment les personnes âgées et les enfants.

Depuis le 1er octobre 2004, les animaux de compagnie carnivores (chiens, chats, furets…) doivent être munis d'un passeport pour pouvoir circuler à l'intérieur de l'Union européenne. Ce document est délivré par un vétérinaire habilité et nécessite que l'animal soit identifié soit par tatouage, soit par une puce électronique insérée sous la peau. Les animaux doivent être vaccinés contre la rage. Certains pays (le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède) exigent en outre que leur niveau de protection contre la rage soit évalué par un test sérologique, de façon à vérifier l'efficacité réelle de la vaccination. Le défaut de passeport peut entraîner selon le cas le retour de l'animal aux frais du propriétaire, la mise en quarantaine, voire l'euthanasie.

Où va-t-ton ?!!!

 

Petite note trèsssssss personnelle à savoir lanécessité de respecter les règles idoines à la propreté est de rigueur. Si le « cabots » fait son gros besoin et que le proprio ne le ramasse pas, là c’est un manque de respect total vis-à-vis de la chose publique est doit être amender, même très fortement.

 

Aller bonne journée, profitez un max du temps estival !

10:40 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

23/06/2010

La nature n'épargne rien

amour-pomme-nature.jpgLa nature ne tolère rien ! Elle tue, elle détruit, mais elle belle aussi.

 

Héhéhéhhé les Bleus rentrent dans l’hexagone ! Là ce n’est pas la nature, c’est un état d’esprit, une mauvaise humeur déplacée, une mauvaise gestion, un jeu déplorable, bref on a dans la vie ce que l’on mérite !!! Pauvre Sarko et sa Denise B. !!!!!! "Tchao pantins !".

 

Mon propos de ce jour est dirigé vers les catastrophes naturelles. L’homme ne peut pas lutter contre celles-ci. Elles sont bien plus tenaces, fortes, parfois totalement déjantées. Elles peuvent être cruelles, sans pitié, terriblement injuste, insurmontable tant phy que psy.

 

Terrible la nature !

 

Dernièrement la cheminée du volcan machinchose, Haïti, la Chine, bien d’autres, maintenant le Brésil. Plus près de chez Nous, le var.

 

Et voici la liste des plus grands séismes de l’an 526 à 1995 ayant fait plus de 50000 victimes :

 

 

526

Antioche

250000

1268

Silicia (Asie mineure)

60000

1290

Chihli (Chine)

100000

1556

Chensi (Chine)

830000

1703

Yedo (Japon)

200000

1730

Hokkaido (Japon)

137000

1737

Calcutta (Inde)

300000

1755

Lisbonne (Port)

60000

1780

Iran

60000

1783

Messine (Sicile)

50000

1818

Philippopoli (Bulgarie)

50000

1855

Yedo (Japon)

100000

1903

Messine (Italie)

100000

1906

San Francisco (U.S.A.)

142000

1920

Kan-Sou (Chine)

180000

1923

Tokyo-Yokohama (Japon)

200000

1927

Narka (Chine)

200000

1932

Kan-Sou (Chine)

70000

1935

Quetta (Pakistan)

60000

1970

Pérou

66000

1976

Tangshan (Chine)

242000

1988

Erevan, Spitak (Arménie)

60000

1990

Iran

50000

1995

Kobe (Japon), p.m

5000

 

Evidemment, depuis 1995, il y en a eu d’autres aussi grave.

 

C’est dire que de tout temps, la nature n’a pas laissé tranquille l’homme. Elle tourmente, elle inquiète, elle donne du fil à retordre.

 

La nature ne laisse pas de répits à cette pauvre écorce terrestre. Elle est impitoyable.

 

Certes, combien est-elle agréable, notre bonne vieille terre, à regarder. Une fleur, un arbre, une rivière, une montagne, une dune, un animal, un être humain.

 

Tout est bô sur cette terre pour celle, celui qui sait apprécier.

 

Aller bonne journée !

 

 

 

09:02 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

17/04/2010

Ciel, le ciel nous tombe sur la tête !!!

EyjafjallajokullWSW.jpgPar « Eyjafjallajokull »  le ciel nous tombe sur la tête !

 

Vous l’avez dominé le nom ci-dessus en rouge est celui du volcan Islandais qui se donne sans compter et avec joie.

 

Il semblerait que jamais l’Europe n’ait connu un tel chaos aérien. Force et la nature oblige.

 

Des milliers d’avions, de passagers cloués au sol. La pagaille.

 

Economiquement, ce n’est pas bon. Des millions perdus par jour. Quelles conséquences ? Laissons pour l’instant au repos les avions et tout le réseau s’y rattachant.

 

Pensons aux passagers et passagères bloqués dans les aéroports.

 

Force est de constater que l’on ne peut rien faire contre les caprices de la nature.

Bien plus forte et maline que l’homme ou la femme. Nous ne pouvons pas lutter contre les fléaux de la nature. Cela prouve que la terre est bien vivante et Nous aussi !

 

Certes, je ne sais si vous connaissez bien ce volcan crachant, on dira, la mauvaise humeur de la terre ou des Dieux.

 

Internet m’a renseigné. Je vous communique pour votre gouverne ce qui il est :

 

(Wikipédia) Topographie [modifier]

« L'Eyjafjallajökull est situé entre la vallée de Þórsmörk au nord et la côte de l'océan Atlantique au sud. Le glacier recouvre le volcan actif Eyjafjöll, en français « les montagnes des îles », qui surplombe de ses 1 666 mètres d'altitude[1],[2] les îles Vestmann situées au sud.

Le sommet du glacier est marqué par une profonde dépression correspondant au contour de la caldeira de deux kilomètres et demi de diamètre[1]. Le sommet proprement dit, appelé Hámundur avec 1 666 mètres d'altitude[1], est une excroissance de la bordure du cratère. D'autres sommets secondaires appelés Guðnasteinn se répartissent également sur le bord du cratère.

Géologie [modifier]

Article détaillé : Eyjafjöll (volcan).

L'Eyjafjöll est un stratovolcan âgé d'environ 700 000 ans. Il semble avoir été peu actif, ayant connu des éruptions autour de 550, en 1612 et de 1821 à 1823[3]. L'éruption de 1612 semble avoir été commune avec l'éruption de Katla tout proche mais les documents de l'époque renseignent surtout sur son voisin. L'éruption de 1821-1823 cesse lorsque Katla rentre en éruption à son tour. Ces faits font penser à certains volcanologues que les deux systèmes sont « mécaniquement » liés. Le volcan est à nouveau entré en éruption le 20 mars 2010 autour de minuit après une crise sismique[4],[5], puis à nouveau le 14 avril 2010.

Hydrologie [modifier]

Sur le flanc Nord de la calotte glaciaire, les glaciers de Steinsholtsjökull et Gígujökull s'individualisent de la calotte glaciaire pour descendre jusque dans la vallée de Þórsmörk. La langue glaciaire de Gígujökull, en français « le glacier du cratère », parcours un dénivelé de 1 400 mètres depuis le cratère égueulé en versant nord ; il est notamment visible depuis la route menant à la vallée de Þórsmörk.

La fonte des eaux de l'Eyjafjallajökull alimente de nombreuses rivières qui descendent les flancs escarpés du volcan en y entaillant par endroits de profonds canyons, comme celui de Stakkholtsgjá, bien connu des randonneurs.

De très nombreuses cascades attirent également de nombreux touristes tels que Seljalandsfoss, haute de 65 mètres, ou Skógafoss, haute de 62 mètres, qui reçoit également les eaux de la calotte glaciaire voisine du Mýrdalsjökull ».

L’éruption de ces derniers jours viendra compléter le calendrier de l’activité de ce volcan.

Courage à celles et ceux qui demeurent bloqués aux quatre coins de l’Europe.

Aller bonne journée !

 

12:32 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

28/01/2010

Un homme enceint, est ce moral ?

Pourvu que les gens soient heureux ! Puissent-ils vivre leur vie quoiqu’il arrive sur le chemin recherché pour être heureux.

dyn003_original_510_1544_pjpeg_2501561_fa1b265069f093921f618d7a72d6c394.jpg

 

Un homme enceint est heureux puisqu’il avoir un enfant. Le deuxième homme de notre monde à porter un enfant par insémination artificielle.

 

Petit retour en arrière

 

Auparavant Scott Moore s’appelait en réalité Jessica. Il a subi des opérations tout en gardant ses organes féminin. Etrange !

 

Il transforme son enveloppe en sexe opposé, connaît un ami aussi femme par le passé. Ensemble ils vivent une vie épanouie et décident de se marier et d’avoir un enfant. Le petit garçon naîtra le moi prochain. Est-ce choquant ? Au nom de la moral que représente cet acte, ce vœu ?

 

Les parents on décidé de le nommer Miles.

 

Le couple  peut être égratigné moralement.

 

Ce rare cas doit animer les scientifiques, les médecins mais aussi les politiques, les religions. Pourquoi ? Pour d’aucuns la moral est touchée, mais pas coulée. Ca peut paraître bizarre ce « bazar ».

 

Le mariage de ces deux êtres est reconnu dans certains pays. Le pax est venu au secours de l’union, donnant la possibilité de régulariser quelque part la situation juridique. A ce sujet, manque-t-il un vide juridique ?

 

La naissance, non pas une adoption, peut être gênant pour l’esprit. Est-ce contraire à nos valeurs ? Je suis quasi certain que le Vatican ne reconnaît pas et ne reconnaîtra pas ce genre de « péché ». Personnellement je reste pensif, dubitatif ; je crois que je suis dépassé par cet événement, auquel cas je ne peux porter un jugement direct. Faut que je réfléchisse. Et vous ?

the_moral_brain.jpg

 

Certes, il faut être visionnaire est se poser les bonnes questions à savoir notamment quel devenir pour l’enfant. Tout l’arsenal psychologique, ceux de bonne famille, religieux pourraient répondre selon leur savoir. Difficile situation, que pensez dans sa tête.

 

Evidemment, la petite famille retranchée dans son style de vie sera heureuse dans un avenir qui dans le temps sera peut être griffé par la vie extérieure, la vie au quotidienne.

 

Est-ce un bon destin dans la société du XXIème siècle ?

 

Je me pose légitimement des questions graves.

07:26 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

24/01/2010

Haïti, merci Seigneur !

250g.gif

C’est tout simplement extraordinairement bon de savoir encore un rescapé du séisme à Haïti. C’est une chance grâce à l’élan de solidarité des bonnes volontés. L’homme retiré des décombres peur remercie le Seigneur et ses secouristes.

 

Comme quoi, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.

 

Semblerait-il que cette personne prise au piège de la nature était coincée dans les décombres d’une épicerie et pouvait se nourrir.

 

Ce n’était pas l’heure de cet homme qui a survit certainement grâce à sa croyance.

 

C’est tout simplement extraordinaire cette mobilisation internationale. Toutes ses bonnes volontés qui se sont mise à disposition de la solidarité, ça prouve qu’au cœur des hommes et des femmes l’amour pour son prochain est plus fort que le reste.

 

C’est bon de savoir aussi que les Suisses ont mobilisé leur porte-monnaie pour atteindre des dons dépassant les 25 millions de francs. Hier soir sur la F1 se fut une grande soirée de variétés en faveur d’Haïti. Ici est là, aux quatre coins de la terre les gens sont sensibilisés.

 

En ce dimanche jour du Seigneur, je vous invite, si vous êtes enclin bien entendu, à allumer une bougie et avoir une petite pensée pour les personnes encore vivantes pour que l’on les retrouve malgré l’arrêt des recherches.

 

Cela dit, il ne faut pas oublier les personnes les plus démunies, déshéritées, prétéritées dans le monde. Partout, des gens meurent de la précarité. La faim demeure, les crises intestines demeurent.

 

Allez encore bravo les secouristes.

 

Bon dimanche à toutes et à tous.

06:31 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

05/01/2010

Tombe la neige....

 

Ils annoncent la neige pour ce soir.... 

349654464_83c6c14a7d.jpg

 

 

La Neige

Blanc manteau étincelant,
Flocons tourbillonnants au vent,
La neige, aux mille scintillements,
Nous rend notre âme d’enfant.

Batailles de boules de neige endiablées,
Descentes en luge effrénées,
Bonhommes de neige au nez en carotte,
Ou construction d’igloo, en guise de grotte,

Dans les champs enneigés, éternelles calvacades,
Dans la neige glaciale, innombrables roulades,
Ciel gris, terne reflet du miroir,
D’un sol étincelant, visible dans le noir.

Cristaux d’argents, aux saveurs de fêtes,
Joyaux de pureté, au goût de vacances,
Opales de lumières, à la gracieuse danse,
Les flocons s’élancent, dans une folle conquête

Ptite_coccinelle

 

15:17 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

26/10/2009

Coup de coeur !

Coup de cœur  !

solidarite.jpg

 

Il est facile de parler d’art, de politique, des autres ou de soi-même ; il est en outre difficile de parler de la perte d’un être que l’on a connue et aimé. Il est facile de philosopher sur la vie et sur la mort, en des termes abstraits et généraux ; il est difficile de vivre la mort d’un être que l’on a connu et amé. Il est facile d’exprimer de paroles de réconfort ; il est difficile d’être en quête de réconfort après la disparition d’un être que l’on a connue et aimé.

 

Cher amis, je viens soutenir dans leur cruelle épreuve les familles touchées par un décès suite aux divers attentats en Irak, en Afghanistan, en Iran, partout où la mort traîne en pensant à cette déchirante séparation qu’est la mort. J’en profite pour dire ici que je pense très fortement aux deux Suisses et leurs familles. Soyez soutenus.

 

Ces tragédies viennent nous rappeler douloureusement la fragilité de notre vie et l’absurdité de l’agitation effrénée qui rythme notre quotidien. Elle nous confronte cruellement aux contrastes de la vie : hier, le bonheur ; aujourd’hui le deuil ; ici le désespoir ; là la joie ; la naissance et la mort.

 

Pour beaucoup d’entre nous, seule la foi en un Etre suprême nous permet d’accepter la désespérance de la condition humaine. Mais la conscience de la relativité de notre existence nous porte souvent, nous le savons, à l’humanité et à la solidarité. Nous le ressentons très fortement dans les cathédrales, les églises, les chapelles, au milieu d’un champ.

 

Dans certaines régions de notre monde, la mort est une fête, c’est une façon de vivre le deuil, de mieux supporter la séparation. Dans d’autres, c’est de pleurer une semaine. Enfin, chez nous c’est de prier, de respecter, de se souvenir.

 

La mer solitaire et vide n’est plus qu’un désert aride, où l’œil cherche en vain l’esquif et sur la grève plus sourde la vague orageusement et lourde n’a qu’un murmure plaintif.

 

Ces vers de Lamartine nous parlent à leur manière des journées de désolation de ces rivages de la mort.

 

Pour conclure, si conclusion il y a, ceux qui sont dans le deuil aujourd’hui trouvent toujours auprès de leur famille, de leurs amis, de nous tous, de Dieu, une porte ouverte, une fenêtre éclairée. Ils verront la lumière au bout des ténèbres. Qui que vous soyez, d’où vous veniez, de quelle religion vous êtes, sachez que vous n’êtes pas seul. Qu’il nous soit permis de nous substituer à la douleur en apportant un songe de soutien.

 

Que Dieu nous bénisse.

07:02 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/09/2009

C'est l'automne !

C’est l’automne. Depuis ce week end nous sentions arriver la troisième saison de l’année. En effet, depuis samedi, la grisaille, les nuages entraînant la pluie. L’été nous a quitté, nous donnant rendez-vous en 2010.

automne2.jpg

 

 

 

 

Du point de vue astronomique, l'équinoxe d'automne (le 22 septembre dans l'hémisphère nord et le 21 mars dans l'hémisphère sud) devrait marquer le milieu de l'automne, et le solstice d'hiver (le 21 décembre dans l'hémisphère nord et le 21 juin dans l'hémisphère sud, c'est-à-dire le moment ou le soleil est au plus bas) devrait marquer le milieu de l'hiver. Mais les températures journalières ne diminuent de façon marquée que plusieurs semaines après le 7 août (début astronomique théorique de l'automne), la terre et la mer mettant un certain temps à se refroidir.

images.jpg

Par conséquent, en météorologie, l'automne correspond aux mois de septembre, octobre et novembre dans l'hémisphère nord et de mars, avril et mai dans l'hémisphère sud.

Dans le calendrier républicain français, l'automne est la première saison de l'année et comprend les mois de vendémiaire, brumaire et frimaire. Ces "saisons" étaient toutefois decalées par rapport aux saisons météorologiques conventionnelles. La date officielle du début de l'automne peut varier selon les pays.

Dans certaines régions (Canada notamment), un redoux d'environ une semaine survient pendant la saison d'automne et la température s'élève au point de rappeler une journée d'été. Pour cette raison, cette courte période est appelée « été de la Saint-Martin » en Europe ou « Été indien ou été des Indiens » au Canada.

Clin d’œil : nous nous réjouissons de la Fête automnale à Palexpo du 13 au 22 novembre prochain.

 

10:29 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

31/07/2009

Sauver les éléphants.

Au Kenya c’est honteux ce qu’il se passe. C’est répugnant. C’est une sainte horreur

 

images.jpg

 

La disparition malhonnêtement forcée d’éléphants.

 

Pour le compte de Chinois, des indigènes abattent des éléphants. Le but est de récupérer les défenses pour les revendent à des chinois. C’est du trafic d’ivovire.

 

Les pachidermes sont protégés par des ordonnances, des décrets internationaux. Et malgré ça, ces braconniers tuent pour le l’argent. Il faut dire que le pays est pauvre. Pour se nourrir c’est la loi de la jungle.

 

Comment t

 

Tuer un éléphant. Lorsqu’il vous regarde, il dégage de la sympathie, vooire même de l'humour.

 

Les éléphantos sont trop trognon. A ce sujet une réserve abrite un hôpital pour éléphnanto orphelin. Ils sont une trentaine à s’en occuper. Ca prend beaucoup de temps. Rien que donner les biberons durent 1 heure-.

 

Il faudrait renforcer les patrouilles déjà sur place. Faire peur juridiquement à ces tueurs. Et pourquoi ne pas décréter un arrêt national punissant sévèrement les braconniers.

 

Nécessité est d’agir contre ces massacres. Si je pouvais et surtout si j’avais de l’argent, je partirais au côté des « gardiens de la paix » liée aux éléphants. Je ne veux pas jouer les BB, toutefois, il s’agit d’animaux en voie de disparition.

 

 

images.jpg

13:00 Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook