03/01/2012

Merci Jean-François Mabut et son équipe....

 

images.jpgBien le bonjour,

Ma plume se réjouit de vous écrire tout au long de cette année des blogs sympa. A ce sujet, un grand merci de me lire.

Humblement, étant dans les 10 premiers blogueurs les plus lus, selon Jean-François Mabut que je remercie au passage pour tout le boulot voué au site des blogs de la TdG, je n'ai pas le sentiment de dire que des inepties, surtout que vous ne m'ennuyez pas avec des commentaires à la « con » !

Bonne année Jean-François et ton équipe.

Nous sommes tous conscients que vous faites un boulot ding pour gérer tous les blogs. Vous méritez notre reconnaissance et nos remerciements en ce début 2012. Mais oui Mesdames et Messieurs, nous devons êtres reconnaissants envers celles et ceux qui nous agrément la vie.

Tiens pour remercier cette précieuse équipe de la TdG, j'ai une petite idée.........

Certes.......

De tous les bons voeux reçus, il y en a un qui m'a tilté.

Tellement bien et réel, je l'ai plagié pour mes Amis.

C'est l'Ami Marc de Carouge qui a dit ceci :

« Pour 2012 je te souhaite le meilleur, la santé, l'amour, la joie, et Bla Bla Bla !

Ca suffit tous ces voeux à la con. Je te souhaite plutôt des parties de jambes en l'air incroyables, des orgasmes inoubliables à t'en faire des infarctus ! Que tu travailles la moitié et qu'on te paye le triple ou que tu gagnes à la loterie pour devenir millionnaire. Si tu envoies ce texto à 10 personnes, bah..... Y spassera rien (comme d'hab) néanmoins tu feras sourire quelques ......

Bonne Année :-).... »

Super ce message qui change des traditionnels voeux très politiquement corrects.

Certes....

Dès le 28 dernier, j'étais quelques jours chez des Amis à Londres.

Woua mais quel monde dans cette ville.

Je vous assure que j'ai apprécié mon retour hier soir à Carouge, la plus belle ville du monde !!!!!

J'en ai pris des antidouleurs pour calmer mon imbécile de genou !

Mais bon......

La soirée du 31 sera inoubliable.

Plus d'un million de gens venu d'ici et d'ailleurs vivre le gigantesque feu d'artifice. Le décompte des 10 dernières secondes coulissant sous les feux d'un projecteur sur un immeuble, aux 12 coups de Big Ben, le ciel veillant sur la Tamise s'embrasa de toutes les couleurs.

30 minutes de feux.

Délirant les cris de joie, les rires, les bouchons de champagne, les bisous, les ci et les ça.

Je n'avais jamais vécu un truc pareil.

Surtout la façon dans les Gardiens de la Paix londoniens ont géré le flux de personnes. En effet, incroyable la gestion du million de spectateurs d'un soir.

Je retiens de cette soirée indélébile une fin d'année, un début 2012 qui nous aura fait oublié que nous étions dans des sociétés malmenées pas les économies mondiales et que selon les experts mondiaux 2012 sera une année difficile.

Après 5 jours à Londres, je puis vous assurer qu'il fait bon vivre à Genève.

Nous râlons au quotidien, nous nous indignons contre tout ce qui bouge, nous nous accordons le droit de faire des « genevoiseries », mais allons vivre dans ces méga ville.

Je vous assure que nos bouches de GGG, Grande Gueule de Genevois, peuvent rester muettes à côté de ces mégapoles.

Continuons à parler « genevois » !

Ceci dit, en toute simplicité recevez quelques gouttes d'encre bleues ciel pour cette nouvelle année.

En avant les jeux olympiques 2012 à Londres.

Et plus près, vive Genève et vive Carouge !

Allez bonne journée.

 

 

 

 

08:26 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/12/2011

Les médias sont le 4ème pouvoir !

 

images.jpgBien le bonjour,

Vous avez bien digéré.

Ca y est les rats sont contents !!!!!

Nous vivons nos derniers jours de 2011.

Une année riche en événements de tous les genres.

Ce qui m'a le plus frappé cette année ce sont les médias. Ils s'en sont donné à coeur joie au le coeur des catastrophes, des conflits, des dangers économico -politiques, de la vie Helvétique, des partis politiques, des élections, des soucis quotidiens des genevois notamment, des ci et des ça.

Les médias n'ont aucune pitié. Aux tripes, ils peuvent porter sur la première marche du podium comme détruire une personne.

Ils sont en définitive les Grands Justiciers puisque c'est eux qui se porte comme premier Juge des situations et quelques soient les situations.

C'est vrai, la démocratie c'est le parfait régime politique dans lequel le peuple a presque tous les droits, dont le peuple est le souverain, d'où la liberté d'expression.

Or, au jour d'aujourd'hui, nous sommes dans des sociétés saturées d'informations. A chaque minute tombe une dépêche. Très vite, nous pouvons être informer et nous faire une opinion sur tel ou tel sujet dans tous les domaines.

Et oui, à travers les nombreusesssssss médias nous sommes envahis par toutes et n'importe quelles informations par la presse écrite, par internet, par la télévision, par la radio, etc.

Avec le développement des nouveaux supports numériques, la consommation des médias se fait de plus en plus « nomade » et « individualiste ».

Conséquence de ces multiples informations et parfois désinformations, tous les jours la liberté d'expression informe de tout et de rien résonnant aux quatre coins de la planète ce qui est à on avis un danger.

La libertés d'opinions des journalistes n'a de cesse de courir au moindre petit événement pouvant susciter l'intérêt des gens. Il faut titiller la curiosité, les cordes sensibles, tous les moyens de consommation.

Je dirais qu'en définitive nous sommes manipulés dans un monde ou l'homme devient de plus en plus individualiste, le corollaire, la notion de « peuple » tend à disparaître ce qui est à mon avis un danger pour la construction des sociétés. C'est vrai de dire que les médias influencent l'esprit des gens dans des démocraties en crises.

Ne pensez-vous pas que ces médias peuvent agir sur notre moral et notre façon de vivre.

D'où la célèbre phrase «  Trop d'informations tue l'information ».

J'ai lu sur un blog :

La liberté ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. Mais doit elle, pour autant, n'avoir aucune limite et ne pas s'arrêter là ou commence celle d'autrui ? C'est la question que doit se poser tout démocrate désireux de voir se poursuivre le régime démocratique et les droits de l'homme. De tout homme. Y compris s'il est président d'un état, modèle de démocratique ».

Conclusion, les médias ont de profondes conséquences sur l'Humain et, plus grave, sur l'évolution de la cellule familiale et de tous les liens tissés et s'y rattachant.

Les médias sont bien le 4ème pouvoir.

Allez bonne journée.

 

 

 

 

 

 

07:48 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/04/2011

Pensons aux enfants des guerres..... poème ......

 

Unknown.jpegBien le bonjour dominicale,

 

C'est vrai hier je n'ai pas blogué. Pourquoi ? J'ai imaginé que tout allait pour le meilleur des mondes dans ce bas monde. J'imaginais Nous tous et surtout les enfants vivre en Paix, la joie de vivre, ouvert vers le bonheur, vers son prochain, vers l'amitié, vers la Paix. Qu'il n'y avait rien dire et se laisser vivre. Ce samedi, j'ai pensé aux enfants des guerres.....

 

En fait....... la PAIX pour les enfants.....

 

Nous aspirons tous-tes à nous sentir en paix et en sécurité, à être ouverts aux autres. Pourtant, nous nous ressentons souvent tristes ou angoissés, dépendants, emprisonnés dans des scénarios répétitifs. Souvent nous vivons côte à côte et nous ne nous aimons pas, nous nous critiquons, nous ne savons pas nous aimer.

Nous peinons à nous comprendre et dépasser nos aprioris. Sommes-nous pas parfois idiots-tes ....?

 

Pour l'amour de son prochain, les rayons du soleil de ce dimanche me conduit à vous citer ce poème d'une certaine Noémie et qui parle des enfants de la guerre.

Ayons des pensées......... soyons fraternels...... Nous avons tous-tes le même Dieu.

 

Passez un bon dimanche en regardant votre voisin différemment, avec respect, et amour de son prochain.

 

Allez bon dimanche !

 

« Enfants de la guerre,

Votre vie n'est que misère,

Dieu est grand,

c'est souvent Allah qui est mis en avant,

Mais Allah est comme Dieu,

Un homme super, parbleu.

Pourquoi, se servir de lui pour faire de la chair à canon,

Laissez le dans la vie des croyants pour leur religion.

Les guerres de religion abaissent les enfants,

Comment croiront-il à leur Dieu, dans leur coeur d'enfant ?

Petit enfant, ton air triste, tes yeux pleins de larmes,

On lit dans tes yeux le désarroi devant les armes.

Tu ne vas pas à l'école, elles sont brûlées,

Les enseignants assassinés.

Que vas-tu devenir enfant de ces guerres,

Ta cour de récréation, la rue minée, pas clair,

Des champs de munitions,

Des champs de corps sans vie, existe-t-il une solution ?

Tes jouets, des bombes non désamorcées,

Qui a tout moment vont exploser.

Ces jouets te tueront ou t'handicaperont,

Les photos terribles des journaux, me donne le frisson.

Pourquoi vous les enfants ?

Vous n'avez rien demandé pourtant,

Et très jeunes sans vous avoir demandé, votre jeunesse, soldat sur le front.

Enfants maltraités par une guerre, qui n'a rien de bon.

Petits corps mutilés,

Atrocités,

Pour flatter l'égo de ces gens à la tête d'une nation.

Pour quoi, pour qui, payez vous les enfants la lourde addition ?

 

 

Dommage, on ne peut pas refaire le monde,

Malgré  que la terre est ronde,

Et que vous les enfants vous devez être sauvés,

Et surtout, n'être pas traumatisés.

Guerre, punition, pour les enfants de toute religion,

Qu'avez vous faits pour mériter cette punition.

 

Noémie »

 

(http://boitearimes.bloxode.com/r62062,0,n-26-les-enfants-...)

 


13:10 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

15/05/2010

M. Polanski est-ce vrai ?

polanski.jpgLa Tribune de Genève titre « Nouvelle accusation de viol contre Polanski ».

 

M. Polanski est-ce la vérité ?

 

Tout d’abord, cher Monsieur Polanski, vous avez mon soutien, car des faits remontants au calendre grec devraient rester dans un tiroir fermer à clef. Pourquoi, faut-il toujours ressasser le passé. N’est ce pas le fruit de cette justice trop procédurière. Ou alors de la presse people.

 

Maintenant, c’est une actrice britannique qui argue avoir été « abusée sexuellement » par Vous. Elle avait 16 ans, aujourd’hui 42 ans !

 

Libre au commun des mortels de se poser la question « mais est-ce vrai ».

 

Pourquoi ne l’avoir pas dit plus tôt. Pourquoi venir now avec cette triste histoire, j’en conviens à 100 %, sur la table des médias.

 

Serait-ce pour vous faire juger et punir en toute légalité ou recevoir une réparation financière.

 

Si toutes les femmes ou les hommes abusés il y a 20, 30, 40 ans ressortaient de l’eau, mais les Tribunaux seraient pleins à craquer. Et Champ d’Ollon là serait vraiment une tête d’épingle dans la botte de foin des accusés. A contrario, je pense que la réparation morale, de justice peut aussi guérir les plaies, aider à effacer le passé; ainsi les "victimes" doivent se sentir mieux dans leur tête, il est vrai.

 

M. Polanski si vous étiez un simple citoyen sans casquette artistique seriez-vous l’acteur principal de la scène ? Bien sûr que non. Vous êtes sous les projecteurs donc ils montent en épingle les histoires.....

 

Mais bon si c’est vrai, alors que justice soit rendue, certes avec du retard, beaucoup de retard. La nuit porte conseil, now se sont les années qui rattrapent le temps.

 

M. Polanski rassurez-nous de votre innocence.

 

Aller bonne journée.

 

 

11:46 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

02/01/2010

Merci la Tribune de Genève !

Ca y est, nous y sommes sur le chemin de la nouvelle année. Vous avez bien fêté, digéré repris vos esprits !

 

Effaçons un instant les maux de cette terre et revenons à des choses plus sages.

 

1466952332.jpg

 

 

 

 

Un grand merci à l’équipe gérant les blogs de la Tribune de Genève, sans eux-elles rien ne serait possible. Toute l’année, ils-elles se chargent de les publier, d’assurer la bonne maintenance du site. Toute ma gratitude et bonne année à toutes et à tous, Vous les chargés des blogs.

 

C’est dans cet état d’esprit que souhaite encore à toutes et à tous, en particulier les gens de la TdG,  un excellent millésime 2010.

 

Bonne journée.

 

07:28 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/11/2009

Pas de pub politique à la télé

Quelle bonne décision a pris le Conseil National au sujet des spots publicitaires des partis politiques pour vanter leur mot d’ordre.

 

Ce n’est pas le rôle d’une chaîne de télévision de faire de la politique purement et simplement. Evidemment, que les débats sont autorisés, mais pas de publicité. Regardez les petites formations politiques n’ayant que peut d’argent, pourraient-elle se payer une pub sur la Une. Bien sûr que non trop cher. Ne verrions-nous pas une nouvelle fois un système à deux vitesses ?

 

Je dirais que c’est même très judicieux qu’il n’y ait pas de publicité politique partant du principe que la pub est faite pour les entreprises, le commerciales voire l’économie.

 

Ce matin a paru un article expliquant le pourquoi du comment d’interdire la pub politique à la TV.

 

Si vous ne l’avez pas lu, chance, je vous le transmets « now » :

 

 

« Pas question de laisser les partis recourir à des spots à la TV et à la radio pour vanter leur mot d'ordre en vue des votations fédérales. Par 119 voix contre 58, le Conseil national a refusé d'entrer en matière sur ce projet combattu par la droite et le Conseil fédéral.

Publicité

La nouvelle législation, issue d'une initiative parlementaire d'Andreas Gross (PS/ZH), obligerait la SSR, ainsi que les autres radios et télévisions qui sont subventionnées via le produit de la redevance, à ouvrir leur antenne. Les partis, pour autant qu'ils disposent d'un groupe parlementaire au niveau fédéral, ainsi que les comités d'initiative et référendaires, pourraient diffuser des spots.

Les coûts de diffusion seraient pris en charge par les médias concernés mais ceux de production resteraient du ressort des partis et comités. Les clips politiques ne seraient pas autorisés avant les élections fédérales.

Il s'agit de "faire en Suisse ce qui est une évidence à l'étranger", a plaidé en vain Andreas Gross (PS/ZH). Selon lui, les campagnes manquent de transparence et d'équité. Certains partis n'arrivent pas à se faire entendre, faute de moyens financiers. La population ne peut se forger une opinion si seules certaines voix monopolisent le débat.

Le camp bourgeois a dénoncé un "leurre". Il est impossible de fixer dans la loi quand une campagne est équitable ou ne l'est pas, a estimé Rudolf Joder (UDC/BE). Les spots risquent de se réduire à de simples slogans. "Pensez un peu à ce qui se passerait avec la votation sur les minarets", a lancé Ruth Humbel (PDC/AG).

"Si vous avez aimé les moutons noirs en deux dimensions, vous allez les adorer en trois dimensions", a renchéri Isabelle Moret (PLR/VD) Pire, seuls les partis les plus riches pourraient s'offrir des clips percutants. Et la droite de s'opposer à une intervention de l'Etat ainsi qu'à une législation beaucoup trop compliquée.

(ats) »

 

 

12:37 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/09/2009

La grippe AH1NH ? Du rififi médiatique

La grippe AH1N1 ? Du RIFIFI ! Ils ont crée une psychose démesurée. Les médias en sont pour une grande partie responsable. Une chance, les gens sont plus tôt fatalistes et attendent.

 

images.jpg

 

Comme la grippe aviaire, la grippe n’aura pas plus de méfait sur la population. Tant que le gène ne se mute pas.

 

Pour l’instant c’est une grippe bénigne, une grippe à la normale. On l’attrape, on est mal comme un chien pendant 5 jours et hop elle disparaît.

 

Pour l’instant, il s’agit d’une grippe banale. La AH1NH n’est pas bien méchante, à tout le moins chez nous. Si elle a tué ce sont dans des pays les plus exposé aux maladies infectieuses aux risques fatals.

 

grippeaviaire.jpg

Il est clair que des préventions doivent être prises au sérieux telles que se laver les mains, éternuer dans un mouchoir ou dans le creux du coude, au pire mettre des masques. A ce sujet, les campagnes d’informations sont bien présentes. Si rien n’était mis sur pied, les Autorités sanitaires pourraient être visées et attaquées en justice

 

Ce qui m’amuse dans cette histoire sans rebondissement pour l’instant ce sont les vaccins qui vont être administrés ; j’ai entendu dans une émission scientifique que cet « antidote » arrivera après la pandémie. De plus, le virus devrait déferler sur l’Europe centrale fin septembre, nous y sommes et alors ?! Le vaccin pourra être administré en octobre, après le pic. Non, non, je ne suis pas devin mais si vraiment il y avait danger, mettant nos vies en danger, les Offices de médecine mettraient bien plus de compresse.

 

Ce sont les masses médias qui se déchaîne sur les foules, les affolant et créant la peur. Au sujet des masses médias, je dirais que celles-ci exagèrent alors que les Autorités politiques et sanitaires ne sont pas plus inquiets. Ce qui est rassurant c’est le calme des gens, ceux-ci n’ont pas l’air d’être plus inquiet que ça. On nous avait déjà bourré le chou lors de la grippe aviaire, il n’y a pas eu plus que ça.

 

C’est de l’intox ! Faut bien vendre le journal !

07:00 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

09/09/2009

Carla Bruni-Sarkosy au secours des jeunes...

Carla Burni, l’épouse de Nicolas Sarkosy, a grand cœur ! Elle souhaite donner un coup de cœur aux jeunes de cités à se lancer dans la mode. Il semblerait que Jean-Paul Gautier ait accepté de lui porter main forte.

images.jpg

 

Carla est Présidente d’une fondation qui lance un plan de financement pour les jeunes issus des quartiers chauds, défavorisés, qui désirent développer une carrière dans la mode.

 

Le but est d’encourager les jeunes à postuler dans des grandes institutions françaises. La mode a toujours fasciné les jeunes. Toutefois, ce système favorise généralement les meilleurs éléments d’un groupe au dépend de la masse.

 

Selon le quotidien anglais « Times » qui sort cette information, la première Dame de France a enquêté dans les hautes écoles pour voir si son idée intéressait les banlieusards. Tel est le cas !

 

J’ai lu dans un article paru dans un quotidien de Genève que cette bonne idée, dès plus constructive pour des jeunes en manque de repères, n’est pas nouvelle. En effet, Science Pro et l’ESJ Lilly à Bondy ont déjà pensé et mis sur pied ce genre d’activité.

images.jpg

 

Sa fondation procédera l’an prochain à un spécialiste en la matière, en l’occurrence Jean-Paul Gautier. Il aura la charge de trier les « étoiles » étudiants dans 30 lycées français. Ils suivront des cours supplémentaires pour être admis. Les lauréats se verront leurs études dans la mode financés.

 

Ce n’est donc pas nouveau, mais au moins Carla Bruni mouille sa chemise pour les cités défavorisées. Est-ce élitisme ?

07:00 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/01/2009

Sensible à la presse écrite

Bonjour chères Amies, chers Amis, La presse.

Nous sommes tout début 2009, j'ai  parcouru le 24 heures de ce samedi-dimanche. Excellente presse locale pour la région, au même titre que celle de Genève, Valais ou Fribourg.

Il y en a pour tous les goûts. Je me suis arrêté un instant sur le crime d’Epalinges. Incroyable cette affaire. Même effroyable. Que va devenir cette pauvre veuve elle aussi attaquée. C’est le genre de fait qui laisse pantois. Et dire que ces petits « cons » courent toujours. J’espère une fois pris, ils seront jugés et écoperont de la perpétuité.

Dans le même « Canard » les morts et les blessés de la bande de Gaza. Là, c’est carrément terrible, horrible. Il n’y a pas vraiment de nom pour condamné ce genre d’atrocités. Mais ils sont cinglés, carrément fous. A chaque coin de la rue, le risque d’une rixe. Comment en arriver aux armes.

Dans la presse quotidienne, on y parle aussi des méfaits de l’économie. On balbultie de la finance mondiale.

Selon le quotidien, le présent des nouvelles fracassantes, anecdotique, souriantes.  

Sommes-nous tous d’accord de dire qu’ici, ailleurs, les articles se ressemblent tous. La présentation change pour les uns, pour les autres.

Dans toute cette presse aussi respectable les unes que les autres,  nous retrouvons les mêmes rubriques. Enfin presque toute.

Des différences c’est clair, il y a en a par exemple au niveau de la culture.

Je n’oublierai pas la magie des photos. Comment fonctionne cette grande machine de la photo.

Heureusement qu’il y a des images, des caricatures, des photos, toute cette jungle de photo animent le journal.

Dans la presse, ce qui me fait le plus sourire sont les petites annonces « rencontres ». Ici, il y a à boire et à manger. Vous désirez un instant de plaisir, now problème vous y trouverez la fille de vos rêves.

La question  qui me colle à la peau et celle de savoir comment fonctionne la centrale de l’information. Existe-il des colloques des uns avec les autres pour discuter des sujets ou chacun y va de son propre chef.

Combien y a-t-il de journalistes pour couvrir la région de Genève. Aussi combien de photographes. J'ai pu remarquer d'excellent journaliste qui ont la plume facile, des photographes qui ont la pellicule facile. 

Comment cette grosse machine de l’information de la communication fonctionne.

Je suis ébahi par les charges et évidemment le bonheur qui entourent cette profession.

Tout simplement, la presse m’impressionne, me captive, me procure pas mal d’attention. La presse me fascine. Je crois, avec du recul, toutes les études de presse m’auraient convaincus. Pouvoir être au cœur d’un sujet et le commenter, lui apporter son lot d’importance.

Pouvoir couvrir une affiche, une revue : le rêve d’un jour, celui où j’écris le présent blog. Là ça devient de la prétention de ma part !!!

Un peu d'humour ne fait pas de mal !Sur l'ensemble d'un journal, je me demande le pourcentage de textes qui sont lus. Partant, de toute la presse. Lorsque l'on voit les rayons empli de journeaux sont-ils tous lus ? 

07:04 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/01/2009

La confiance de Merz et des autres

Il n’allait pas dire le contraire le Hans-Rudolf Merz !

« Confiance » tel est le mot clef du nouveau Président de la Confédération. Il s'est adressé à la jeunesse, et encourager les Suisses à d'aller de l'avant même si l'économie mondiale est encore plongée "dans le brouillard givrant"

A ce sujet, avez-vous vu un responsable politique  ne pas articuler le terme « Confiance ». Et bien d’autres mots clefs pour être rassurant. Tous les grands de notre globle se sont voulus confiants.

Ils ont tous encouragé les ouailles à être confiants dans l’avenir. Que 2010 allait être une grande année, celle des changements de systèmes économico-politique.

Ils ont tous évoqué les valeurs du pays, de la société. Ils ont raison. Nécessité est de retrouver des repères fiables.

Ils ont tous encouragé à se mobiliser pour une société active.

Ils ont tous reconnus que les temps étaient difficiles, que des défis s’annonçaient. Qu’il fallait avoir l’assurance du devenir.

Ils ont tous appeler les jeunes à poursuivre leur quête du bonheur et conserver leur joie de vivre (journal).

Encourager les personnes atteintes dans leur santé, les démunis, les pauvres à résister au fléau qui s’acharne sur eux.

……… et bien d’autres sonnerie de clairon.

Toutes pour vous dire qu’en fin compte que rien n’est et ne sera facile. Que nous vivons dans une société en grande mutation, dont les valeurs ont changées.

En fait selon la situation politico-géographique nous retrouvons les mêmes vœux.

En 2010, nous retrouverons les mêmes idéologies dans un style différent.

Une chose certaine, personnellement, je regarde 2010 avec courage et bonheur. Au bout du compte, nous ne serons pas plus malheureux que fin 2009. Et fin 2009, nous n'avons pas vraiment été malheureux. La grande roue a continué à tourner.  

 

 

07:00 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/05/2008

Démission ou viré de la police ?

Encore une démission chez les « flics »

Je croyais que la Cheffe de la police avait fait le ménage. Tout allait pour le mieux dans cette corporation au service de la population. C’est vrai ça fait un bout de temps que l’on entend plus parler des « flics ». C'est tant mieux.

Ce matin le journal le « Matin » annonce qu’un « inspecteur principal avait fustigé l’attitude de sa hiérarchie. Privé d’arme et muté, l’inspecteur principal X jette l’éponge après 26 ans à la police ». Démission ou viré ?

Il semblerait que c’est un homme intègre, selon le « Matin », atypique, Naturopathe, masseur à ses heures et ancien horticulteur. X, 48 ans, a dénoncé l’an dernier – la lâcheté et le manque de soutien – de sa hiérarchie et de son ministre de tutelle, Laurent Moutinot.

Il dément toutefois n’avoir pas démissionné avant d’être viré. Il dit qu’on lui a retiré son arme, changé de service. Il semblerait que la hiérarchie ait voulu le faire passer pour un déséquilibré parce qu’il évoquait dans la presse ce qui ne fonctionnait pas au niveau des supérieurs. Alors, il a manqué à son devoir de réserve ? Il répond au « Matin » oui, parce que les autorités se moquent de la population. Il a dit haut et fort ce que beaucoup pensaient tout bas.

Il répond au journal le « Matin » - la police et la justice devraient être la terreur des voyous et non exercer une répression administrative envers les honnêtes gens. Ce qui se pratique tous les jours avec les multiples interdictions ou obligations subies par la population.

En définitive selon le « flic », néanmoins inspecteur principal, on lui reproche sa lâcheté et sa servilité. En voulant plaire aux politiques, ils en oublient de régler les vrais problèmes, ceux d’une criminalité qui explose. Genève est devenue le marché libre du trafic de drogue sur la voie publique. C’est honteux ?

Le démissionnaire ajoute dans l’interviewe du « Matin » Il n’est pas d’accord avec Monsieur Moutinot. Aucune mesure efficace n’est prise pour éliminer les trafiquants qui sont tous, pour la plupart, des étrangers en situation irrégulière. Les criminels mènent une guerre sans états d’âme. Il faut des guerriers à la tête de la police. Pas de curés !

Pas triste le « flic » démissionnaire. Il n’est pas tendre. Il n’est pas placide. Il est en manque de psychologie. Enfin c’est sa vision de la police. Personnellement, je la vois efficace dans tous les sens, sans à tout pris d’être des « rambos »

Donc, encore une affaire éclatante et écrasante à la Police. Mais que fais la Police. Que se passe-t-il ? Cela dit, a lire les dires du démissionnaire, je pense que la police a besoin de bons flics psychiquement et physiquement. Pas besoin de « Shérif ». Nous avons dans cette corporation des gens biens, connaissant les limites de leur métier.

Que pensez-vous de X ?

Bonne journée.

François Velen

10:44 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook