05/08/2009

Démocrate Chrétien ?

Amies, Amis du jour, bonjour !

 

Je n’ai pas de réserve à dire que je suis Démocrate Chrétien.

 

Pourquoi dis-je ceci ? A plusieurs reprises, on m’a titillé sur le fait que certains de mes avis n’entraient pas dans le cadre des principes du PDC.

 

Faut-il toujours être d’accord avec son prochain. Faut-il dire Amen à toutes idées venant de son prochain. La liberté d’expression demeure, non ? Que l'ons se rassure, je perçois positivement toute critique à l’encontre de certains de mes blogs. La critique est constructive pour autant qu'elle le soit.

 

Certes.

 

Le saviez-vous ?

 

Le PDC défend des valeurs, qui sont celles tout d’abord de la famille. La famille au large spectre. La famille c’est notamment la défense d’intérêts liés à la stabilité d’une bonne qualité de vie.

 

Ce sont des axes du respect de la démocratie, de la liberté, de la solidarité, de la subsidiarité qui permettent d’avoir une vision positive du PDC, le corollaire défendre une société visionnaire, une société où la priorité repose sur la défense de l’être humain. Tout ce qui entoure la vie demeure dans la protection de l’être humain. Partant, le PDC par son centrisme a la qualité de comprendre et de résoudre positivement l’avenir des femmes et des hommes qui vivent ici. Ce n’est pas le parti de la girouette, c’est le parti de la réflexion, de la suggestion, de la défense des intérêts de la famille mais aussi de l’être humain.

 

Cette fin d’été, nous serons appelés à élire notre parlement et notre Conseil d’état genevois. Ces échéances électorales sont importantes pour la continuité, le développement durable, la démocratie de Genève.

 

Le programme du PDC demeure au cœur des préoccupations mais aussi des projets cantonaux. Il défend des thèmes politiques qui correspondant à votre attente.

 

C’est ainsi que l’ont peut lire le programme, support pour la défense des idées démocrate chrétienne. Il s’agit de prendre en considération le logement, des budgets équilibrés, la sécurité, l’énergie, la formation et l’emploi. Ce sont des axes visionnaires assurant justement une bonne qualité de vie. Je vous me permets de vous encourager à prendre connaissance les détails de ce programme sur le site internet du PDC.

 

Ce programme me donne des ailes, car il est réaliste, il est conscient des situations, et surtout défend la qualité de vie. Il y a quelques années, le PDC avait pour « slogan » « Au centre l’Humain ». Il me plaît car en effet dans notre société l’être humain, une personne, a le droit de vivre décemment, le corollaire basé sur l’encouragement à la défense des valeurs du PDC.

 

Evidemment que ce qui précède n’engage que ma vision.

 

Bonne journée.

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

30/07/2009

Je reviendrais avec le sourire au PDC !

Bientôt  les élections cantonales. Pour l’instant nous parlons du remplacement de la Majesté Couspenerie 1er.  Que va faire Genève avec ses deux candidats, les deux ayant une bonne bouille. Personnellement, de part sont expérience, ses atouts lémaniques, sa côte de popularité, je dirais que Martine à plus de Chance.

 

La tactique de Christian Luscher est loin d’être parsemée d’inepties. En se présentant au Conseil fédéral, il se taille un nom pour les prochaines élections cantonales. Là c’est du stratège intelligente.

 

Tiens, je me remettrais bien à la politique, celle genevoise. De toute manière, il est trop tard pour se présenter au PDC, Grand Conseil. Et pis un candidat à l’AI cela passerait-il ? L’assemblée générale a désigné ses candidats. Ca m’aurait plus car je crois en l’avenir Genève, à son potentiel indéniable d’installations de PME, de défenses des familles sur le plan fiscal, plus d’autonomie envers les Commune. Les grands défis comme le CEVA, la traversée de la Rade, le PAVE, développer l’économie, une meilleure répartition des deniers communaux, plus de synergie entre les communes,  etc…Pourquoi ne pas faire partie d’une Fondation,

 

Sans tomber dans la spirale de l'idéalisme, Genève connaît un fort potentiel de développement, pas seule, avec la région. Ecologiqument des zones peuvent être protégées, créées.

 

Sur le plan fiscal, une baisse d'impôt serait bien pensée, surtout pour les PME et les familles.

 

Une Genève où il fait bon vivre, ou les familles peuvent se promener sur les bords du lac léman sans souci.Des entreprises s'instllnsnts sure le territtoire. Le déménagement du SAN. Des ^points de vues, des idées intelligentes, réfléchies pour le bien de Genève.

 

J’ai eu m’a panne de courant politique aujourd’hui, tout est entré en ordre après un sale périple de santé. Une infection du membre inférieur droit. Aujourd’hui, après une arthrodèse, je ne peux plus plier la jambe. Mais le bénéfice est grand puisque plus d’infection.

 

Je préfère que l’on vienne par humiliation me chercher. Je trouve se présenter, le grand retour, au Secrétariat après 4 ans sest gênant.

 

"Ah si j'étais candidat....!!!"

 

Bonne soirée.

 

07:14 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Je reviendrais avec le sourire au PDC !

 

Bientôt les élections cantonales. Pour l’instant nous parlons du remplacement de la Majesté Couspenerie 1er.  Que va faire Genève avec ses deux candidats, les deux ayant une bonne bouille. Personnellement, de part sont expérience, ses atouts lémaniques, sa côte de popularité, je dirais que Martine à plus de Chance.

 

La tactique de Christian Luscher est loin d’être parsemée d’inepties. En se présentant au Conseil fédéral, il se taille un nom pour les prochaines élections cantonales. Là c’est du stratège intelligent.

 

Tiens, je me remettrais bien à la politique, celle genevoise. De toute manière, il est trop tard pour se présenter au PDC, Grand Conseil. Et pis un candidat à l’AI cela passerait-il ? L’assemblée générale a désigné ses candidats. Ca m’aurait plus car je crois en l’avenir Genève, à son potentiel indéniable d’installations de PME, de défenses des familles sur le plan fiscal, plus d’autonomie envers les Commune. Les grands défis comme le CEVA, la traversée de la Rade, le PAVE, développer l’économie, une meilleure répartition des deniers communaux, plus de synergie entre les communes,  etc…Pourquoi ne pas faire partie d’une Fondation,

 

Sans tomber dans la spirale de l'idéalisme, Genève connaît un fort potentiel de développement, pas seule, avec la région. Ecologiqument des zones peuvent être protégées, créées.

 

Sur le plan fiscal, une baisse d'impôt serait bien pensée, surtout pour les PME et les familles.

 

Une Genève où il fait bon vivre, ou les familles peuvent se promener sur les bords du lac léman sans souci.Des entreprises s'instllnsnts sure le territtoire. Le déménagement du SAN. Des ^points de vues, des idées intelligentes, réfléchies pour le bien de Genève.

 

J’ai eu m’a panne de courant politique aujourd’hui, tout est entré en ordre après un sale périple de santé. Une infection du membre inférieur droit. Aujourd’hui, après une arthrodèse, je ne peux plus plier la jambe. Mais le bénéfice est grand puisque plus d’infection.

 

Je préfère que l’on vienne par humiliation me chercher. Je trouve se présenter au Secrétariat après 4 ans sont gênant.

 

"Ah si j'étais candidat....!!!"

 

Bonne soirée.

 

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/06/2009

4 femmes au Conseil fédéral ?

Bonjour et bon samedi.

 

Un Conseil fédéral majoritairement féminin. Une première en Suisse !

 

Si Martine Brunschwig Graf est élue, il y aura 4 femmes et 3 hommes à l’exécutif fédéral.

 

Je me pose la question de savoir si l’effet femme est toujours en effervescence. Est-ce un avantage d’être féminin ?

« Un récent sondage du SonntagsBlick corrobore ce sentiment. Pour 32% des Suisses interrogés, la compétence compte plus que le sexe. 42% estiment que le successeur de Pascal Couchepin doit être «plutôt une femme» et seulement 21,9% voudraient «plutôt un homme».

Ce n’est donc pas un critère d’éligibilité d’être femme. C’est un atout mais pas une condition.

Pour les hommes, on le sait Pierre Maudet n’est pas candidat. Le jeune et excellent Conseiller administratif du haut de ses 31 ans était un peu jeune pour cette mission.

 

Ne reste à Genève que Martine et Christian Luscher.

 

Plus tous les candidats des autres cantons.

 

Va-t-on voir le PDC se profiler dans cette course.

« Aussi le PLR passe-t-il pour un «lady killer» depuis qu’il a préféré, en 2003, Hans-Rudolf Merz à la Bernoise Christine Beerli. Mais il n’est pas le seul… A propos d’Isabelle Chassot, la conseillère d’Etat fribourgeoise, qui pourrait être une candidate sérieuse du PDC, Christophe Darbellay se rassure: «Des gens de notre groupe sont très ouverts à l’idée que le PDC puisse être représenté par deux femmes.» D’autres pas, semble-t-il. Car dans la photo idéale du «parti de la famille», il y a toujours une figure paternelle à côté de la maman ».

L’été risque d’être  chaud dans les chaumières politiques. C’est bien, ça remue le pays.

Bonne journée.

 

 

 

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

20/06/2009

De 7 à 9 Conseillers fédéraux élus par le peuple ?

Bonjour,

 

Bon week end !

 

Est-ce que l’élection du Conseil fédéral passionne ?

 

Je n’en suis pas sûr dans la mesure où le peuple n’a rien à dire. En effet, pour celles est ceux qui ne le savent pas encore, les Conseillers fédéraux sont élus par l’Assemblée fédérale, soit le Conseil national et le Conseil aux Etats. Ca y est les choses sont claires.

 

Dans un monde en mutation constante où la charge de Chef d’Etat a doublée est-ce que 7 Conseillers fédéraux suffisent pour gérer un pays comme la Suisse.

 

La même question se pose dans les cantons. A Genève, certaines communes devraient pouvoir être gérée par 5 Conseillers administratifs, soit 2 de plus qu’actuellement.

 

En marge de cette question d’efficacité, une autre question me vient à l’esprit à savoir est-ce que le Maire d’une commune telle que Carouge ne serait pas sortir des urnes.

 

En fait, le Maire d’une Commune n’est que représentatif.

 

Je reviens au Conseil fédéral.

 

Le remplacement de Pascal Couchepin est une authentique agitation médiatique. Je soulignerai que cette agitation médiatique s’est attachée à la démission du Conseiller fédéral dans un premier temps, ensuite à son remplacement. Quel bal autour de cette future élection.

 

Il me semble que beaucoup de personnes visent ce siège. A Genève, nous connaissons deux noms chez les Libéraux. Chez les radicaux, les candidatures sont ouvertes.

Dans les autres cantons nous connaissons déjà les candidatures.

 

Je suis enclin aux propos d’Antonio Hodgers qui disent « cette élection doit être politique ».

 

J’en viens au but de ce blog. Est-ce que les Conseillers fédéraux ne devraient pas être élu par le peuple. Et de surcroît, passer de 7 à 9 membres, la charge de Conseiller fédéral s’étant bien alourdie depuis des années.

 

Le peuple ne devrait-il pas avoir le pouvoir de désigner les sages du pays. Ce qui serait beaucoup plus politique et moins calculateur comme ça l’est maintenant. Car, les chichis, les tracas, les contraintes, les tractations vont bon train sous la coupole fédérale.

Le chemin pour arriver au Conseil fédéral est long et chaotique.

L'idée défend la démocratie. Cette élection par le peuple serait bien plus démocratitque que maintenant où la fumée blanche sort comme au conclave.

 

Ces quelques questions ne vont pas me perturber plus que cela. Je vais passer un excellent week end et vous le souhaite également.

 

 

 

 

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

24/04/2009

Harcélement politique ?!

Déjà !

 

Vous avez la primeur de cette nouvelle.

 

Je viens de recevoir un appel téléphonique d’un parti politique, je terrai le nom par respect, me demandant si je ne voulais pas y adhérer.

 

Grave harcèlement.

 

J’ai fait marché mon interlocuteur en lui posant des questions sur l’idéologie du parti en question. Ce qu’il pensait des étrangers, des frontaliers, de la crise économique. Etc.

 

Comment son parti voit-il l’avenir.

 

Au bout de 10 minutes, je lui ai avoué que j’étais fermement attaché au PDC et qu’il regarde ailleur, tout en précisant que je trouve la méthode de recrutement déplorable. Bientôt, ils utiliseront l’informatique.

 

Tous les moyens sont bons pour trouver des votants, des volontaires et ce 6 mois avant l’échéance. Il s’y prend tôt ce parti dit politique.

 

Je me suis bien amusé

12:36 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

21/04/2009

Le PDC a le vent poupe

Elections cantonales cuvée 2009 a commencé. Comme on dit c’est l’année des hannetons.

 

Il s’agira d’élire cent membres et 7 Conseillers d’états.

 

J’ai surfé sur tous les partis et j’ai constaté que seul les Démocrates Chrétiens étaient titulaire d’une liste de candidats et pas des moindre.

 

Des ligne directrices d’un programme ouvert à toutes et à tous, du XXIème siècle.

 

Le PDC a les idées claires et ce qu’il faut pour un parti politique, savoir dams quelles eaux vont nager les candidats, les membres.

Notre programme se décline en six thématiques validées lors de l’assemblée des délégués du 8 décembre 2008. Le thème ombrelle étant la famille qui couvre l’ensemble des thématiques :

Les candidats

 

 

Notre programme se décline en six thématiques validées lors de l’assemblée des délégués du 8 décembre 2008. Le thème ombrelle étant la famille qui couvre l’ensemble des thématiques :

 

 

 

 

 

 

Logement

 

 

 

Energie

 

 

 

Pouvoir d’achat

 

 

 

Education

 

 

 

Sécurité

 

 

 

Economie et emploi

 

 

 

 

 

Logement

 

 

 

Energie

 

 

 

Pouvoir d’achat

 

 

 

Education

 

 

 

Sécurité

 

 

 

Economie et emploi

 

 

 

Le programme succinct du programmme

 

 

 

Les élections 2009 : c’est partiELECTIONS 2009 : C'EST PARTI

 

 A votre disposition et à votre choix, toutes les mesures nécessaires à nous soutenir activement, quels que soient vos moyens, capacité, temps. Chaque voix compte et nous comptons sur chaque voix !

 

 

 

Je deviens membre

 

 

 

Je donne du temps

 

 

 

Je donne des moyens

 

 

 

Je donne l’envie

 Je désire m’inscrire à la newsletter des élections cantonales 2009, je clique ici

 

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/03/2009

"Autonomie significative" pour le Tibet

images.jpg

Bien que je sois catholique croyant, j’admire le dalaï lama.

 

C’est un grand homme d’une grandeur égal si ce n’est plus grand que celle de l’actuel pape Benoît XVI.

 

Mardi c’était le 50ème anniversaire d’un soulèvement raté contre Pékin en mars 1959.

 

Combien de morts sont tombés lors de cet événement inscrit dans l’histoire de notre monde.

 

Voici certains propos recueilli sur bluewin :

 

"Ces 50 dernières années ont été celles de la souffrance et des destructions pour le territoire et le peuple du Tibet

"Une fois le Tibet occupé, le gouvernement communiste chinois y a mené toute une série de campagnes de violences et de répression (...) Les Tibétains ont littéralement vécu un enfer sur Terre", a accusé le bonze. "Conséquence immédiate de ces campagnes: la mort de centaines de milliers de Tibétains", a-t-il fustigé.

"Nous, les Tibétains, sommes en quête d'une autonomie légitime et significative qui nous permettrait de vivre dans le cadre de la République populaire de Chine".

 

Le dalaï lama sollicite fermement une « autonomie légitime et significative » pour le Tibet face au régime chinois. De main pas morte, il a accusé Pékin d’avoir fait du Tibet « un enfer » et tué des « centaines de milliers de Tibétains ».

 

La dépêche de bluewin rajoute :

En Chine, les autorités ont accusé le dalaï lama de "propager des rumeurs" sur le Tibet. Elles ont aussi appelé le Congrès américain à ne pas examiner un projet de résolution de soutien au Tibet. Ce texte prévoit de "reconnaître la détresse du peuple Tibétain à l'occasion du 50e anniversaire de la fuite du dalaï lama et d'appeler à un effort multilatéral soutenu pour apporter une solution durable et pacifique au problème du Tibet".

"La clique du dalaï lama ne distingue pas le vrai du faux. Elle propage des rumeurs", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

J’ai trouvé sur Wikipedia la situation du Tibet, je vous la livre pour info. Ca peut intéresser.

Le Tibet est l'aire asiatique habitée par le peuple des Tibétains. Cette zone linguistique tibétaine ainsi que « le grand Tibet historique » revendiqué par le gouvernement tibétain en exil sont composés de trois régions : le Ü-Tsang (dont la plus grande partie du territoire est aujourd'hui comprise dans la Région autonome du Tibet), l'Amdo (correspondant aujourd'hui globalement aux provinces chinoises du Qinghai et du Gansu) et le Kham (dont le territoire est partagé entre les provinces du Sichuan et du Yunnan et la Région autonome du Tibet). Le nombre de Tibétains dans l'ensemble de ces régions est de 5 020 000, selon le bureau des statistiques de Chine[1]. Le gouvernement tibétain en exil à Dharamsala (Inde) donne une estimation proche de ce chiffre de 6 millions de Tibétains vivant actuellement au Tibet. Il faut ajouter qu'environ 150 000 Tibétains ont fui le Tibet et vivent actuellement en exil, principalement en Inde.

La superficie du Tibet varie de 1 221 600 km2 (pour la région administrative, qui correspond à peu près au territoire qui était indépendant de facto entre les deux guerres mondiales, mais est plus réduite que celle du territoire administré par les dalaï-lamas sous la dynastie Qing)[2] à 2 500 000 km2 pour le Grand Tibet revendiqué par le gouvernement tibétain en exil. La population de la Région autonome comptait 2 616 000 habitants en 2000[3]. La capitale historique qui, traditionnellement, concentre l'autorité religieuse et temporelle du Tibet, est Lhassa.

Je ne veux pas prendre trop de votre temps en évoquant l’histoire exhaustive du Tibet. J’y reviendrai en plusieurs propos.

Pour l’instant recevez mes respects.

 

 

13:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

28/02/2009

Mariage PLR, qui est la femme et l'époux ?!!!!!!!

Héhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhéhihihihihihihihihihihihihihihhihihi un peu de dôleries ne font pas mal !

Ca y est les Radicaux et les Libéraux se sont « mariés » pour le pire tout comme pour le bien.

 

Bravo !

 

Du riz sur la mariée. Mais au fait qui est la mariée ? Cette question devrait être le premier souci de cette union. Qui fait l’homme, qui fait la femme !!!!

 

La déduction quant à l’époux c’est Fluvio Pelli, premier président du nouveau parti PFL est donné entrant. Il est Libéral. Imaginons que le sexe féminin soit des Radicaux !!!

 

Quatre vices Présidents, dont les deux actuels vice-présidents du PRD. Deux libéraux font la contre partie. Bref, 4 personnes super engagées.

 

De ce « mariage » se sont les témoins !!!

 

Evidemment que je rigole à me taper le popotin parterre !

 

Evidemment le présent blog est entouré d’un flux de clins d’œil amicaux.!!!!

 

Evidemment,  il faut bien mettre de l’humour surtout par cette belle journée ensoleillée. C’est bientôt le printemps.

 

Conclusion de ce coin d’humour : dans 100 ans nous nous souviendrons encore de ce dernier jour de février 2009. Des noces politiques en Suisse. C’est un évènement qui s’inscrit dans l’histoire de Dame Helvétie.

 

 

Bravo l’ensemble des deux partis et longue vie sans discorde dans cette union.

 

Bonne poignée de main de la part d’un humble blogueur carougeois, la plus belle ville du monde !!!!!!!!!!!!.

 

13:17 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Les élections scucitent l'intérêt....

Elections 2009

 

Genève commence à s'agiter. Je trouve la période électorale très intéressante. On reçoit un tas de docs. Les programmes électoraux, la "bobines" des candidats. C'est une ambiance super. J'irais jusqu'à dire que c'est une période super excitante.

 

Nous sommes en pleine année électorale. Les instances des partis politiques commencent à s’organiser, à s’agiter.

 

C'est le feu, mais ou a-t-on mis les lances !!!

 

Les candidats.

Le programme.

Les stands.

Les conférences.

La publicité ici et ailleurs.

 

C’est la mobilisation générale.

 

Les candidats doivent être blanc comme neige. Casier vide, pas de poursuite…..

Le programme des idées qui seront défendus pendant 4 ans…..

Les stands, les emplacements sont choisis selon et réservés

Les conférences : les dates sont ou restent à fixer

La publicité : publicitas, les affiches, les flyers……..

 

Tout ce délire pour élire 100 députés + 7 Conseillers d’Etat.

 

Déjà les questions, les plans, les stratégies se sont mises en route sur le chemin de la salle du Grand-Conseil.

 

« Tu crois qu’ils vont avoir le quorum, qu’ils vont gagner ou perdre des sièges, t’as lu leur programme, rien de transcendant, t’as vu leur gadget ce que c’est kitch, la soirée électorale ne casse rien à comparer avec…..

 

Et, et, et…..

 

Et combien toute cette mise en scène de la « Politik Adademy » coûte. A propos du résultat ce ne sont pas des nominés ce sont des « merci au revoir à dans 4 ans pour une nouvelle candidature ».

 

J’oubliais les apparentements. Qui va s’associer les uns aux autres. Les stratégies à ce sujet ?

 

Est-ce que la population s’intéresse à ce feu d’artifice de candidats-es. A tout le moins, j’espère que tout le travail fourni dans cette campagne déplace les foules pour voter électroniquement ou au bureau de vote.

 

Toutes ces questions, oui Chères Amies, chers Amis, elles se posent. Personnellement, je suis témoin d’une dizaine de gens qui m’ont posé des questions relatives à ce qui précède.

 

Les gens d’intéressent aux élections, aux futurs parlements, à la vie genevoise.

 

C’est tant mieux. C’est réjouissant de savoir que les partis politiques ne travaillent pas pour rien, que l’on ne défend pas ses idées dans le vide.

 

 

13:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/02/2009

Doris Leuthard cheffe de lolomotive !

Elle est réaliste. Il faut réagir bien et vite. Le temps c'est de l'argent.

Doris Leuthard au charbon. Elle met du charbon dans la locomotive qui a pour but de conduire le train vers les positions du Conseil fédéral quant sa position sur la question de l’évasion fiscale. Car elle Cheffe de train !

 

Face à un Conseil fédéral mou, la Ministre va de l’avant. Elle veut rapidement des résultats.

 

« La délégation doit préciser la position de la Suisse sur les délits fiscaux qui tombent sous le coup de la loi dans d’autres pays, alors qu’ils ne sont pas punissable en Suisse, estime-t-elle (TdG).

 

Et paf. Elle enfonce le clou. Enfin un membre du Conseil fédéral qui n’a pas peur de faire mal si besoin est.

 

Sur ce sujet, elle aurait voulu que le train aille beaucoup plus vite.

 

Il résume maintenant que les faits soient établis. Qu’une ligne de conduite soit dictée. Qu’une authentique politique soit dictée.

 

Eveline Widmer-Schlumpf et Micheline Calmy-Rey et Hans Rudolf Merz font partie de cette délégation stratégique.

 

L’ensemble de l’arsenal touchant de prêt ou de loin le secret bancaire doit être approché.

 

Emanent de la TdG pour celles et ceux qui n’auraient pas lu l’article :

 

Première réunion

Constituée mercredi, la délégation stratégique s'est réunie pour la première fois le jour même. Elle regroupe les chefs des Départements des finances Hans-Rudolf Merz, de justice et police Eveline Widmer-Schlumpf et des affaires étrangères Micheline Calmy- Rey.
Elle a pour mandat de «défendre les intérêts de notre pays dans l'affaire qui secoue l'UBS aux Etats-Unis, mais aussi vis-à-vis de l'Union européenne et d'autres pays», selon Hans-Rudolf Merz.

La stratégie comprendra plusieurs volets. En feront partie la visite lundi à Washington d'Eveline Widmer-Schlumpf et la participation de Hans-Rudolf Merz à une réunion, élargie, prévue mi- mars à Londres pour préparer le G20 d'avril auquel la Suisse n'a pas été conviée.

 

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/02/2009

Eric Stauffer, 1er de classe !

images.jpg

Oh que c’est pas gentil de dire qu’Eric Stauffer et le plus horripilant du Parlement de mémoire de presse. A propos est-ce vraiment vrai ? Mais alors, il est premier de classe !

 

Je fais confiance à la TdG, le leader maximo du MCG n’a plus de dette à l’Office des poursuites. De plus ça ne nous regarderait pas si on n’en parlait pas.

 

Il y aurait tout de même une ardoise dont on ignore le montant ce soir qui doit être discutée au niveau du Conseil d’Etat. Pourquoi ? Il n’est pas taxé sur les chiffres réels mais ceux qui tiennent de la fiction. Mais alors qu’est ce que l’Etat fait endurcir moralement au leader maximo. En définitive et très honnêtement qu’en est-il ? D’aucuns seraient curieux de savoir le pourquoi du comment de ces négociations avec l’Etat de Genève. Qu’est ce ces fictions ? Tout ou rien dire !

 

Eric Stauffer s’est fait élire Président du MCG. Dieu sait sous quelle pression !

 

Après tout, il en a les capacités puisque semble-t-il que tout dépend d’un super travail fourni non seulement en sa qualité de Président, mais aussi de député et de membre de Conseils d’Administration si important que les HUG et les SIG. Number one !

 

Mais quel citoyen modèle. Mais quel homme aux hautes responsabilités. Mais quel homme……………

 

Il est tellement en haut de la pyramide, je ne crois pas voter pour lui au Conseil d’Etat de peur qu’il règne en pharaon !

 

Et pis pourquoi donner sa voie encore à un homme lorsque l’on pense qu’il y a déjà 7 candidats masculins et 3 candidatures féminines à ce jour. 7 – 3 = 4. 4 hommes, 3 femmes, Cette composition me plaît assez bien.

 

15:45 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Les britanniques et notre secret bancaire.

Ca y et voici encore un Ministre qui a envie de s’amuser avec le secret bancaire suisse.

 

Il s’agit du britannique Alistair Darling.

 

Ce bon Ministre selon la TdG a estimé que l’évasion fiscale ne pouvait être tolérée. M. Darling a souligné que les Autorités helvétiques devraient réformer les lois fiscales et bancaires du pays pour les s'aligner avec celles en vigueur en Europe.

 

«Je pense qu'il est important qu'il y ait de la transparence. Personne ne sait ce qui se passe. Ce n'est pas bien, en fait plus de la moitié des problèmes découlent du fait que l'on ne sait pas ce qui se passe», a dit le ministre cité par le journal.
«C'est l'une des choses que la Suisse doit régler. Si (la Suisse) veut faire partie de la communauté internationale, elle doit être ouverte», a-t-il encore poursuivi ».

 

Et de rajouter dans ces propos :

«Le secret qui permet aux gens d'abriter leur fortune sans payer d'impôts comme il se doit, on ne peut pas le tolérer. C'est injuste pour ceux qui n'ont pas d'autre choix que de payer», a insisté le ministre.
«The Observer» a également ajouté que la Grande-Bretagne ne pouvait toutefois faire figure de bon élève de l'Europe en ce qui concerne la transparence fiscale, puisque la City de Londres est à l'origine de nombreux systèmes ingénieux permettant aux plus riches «d'optimiser» leurs paiements aux impôts grâce aux territoires offshore qui se trouvent sous la protection de la Couronne britannique.

Par ailleurs la Grande-Bretagne a traîné les pieds à participer aux réformes destinées à apporter plus de transparence dans les paiements des impôts dans les différents pays européens pour lutter contre l'évasion fiscale, souligne encore le journal ».

Ca devient monnaie courante que les pays s’attardent politiquement à notre secret bancaire.

A moins d’une procédure pénale pour fraude fiscale le :

Le secret bancaire devrait être inscrit dans la constitution.

Ne serait-ce pas une manière de protéger ce secret bancaire qui dérange.

Une étude de faisabilité devrait être menée à ce sujet.

On parle beaucoup d’évasion fiscale. Je parlerai plus tôt de protection de fonds placés en Suisse.

J’avoue que la situation devient difficile et cahotique pour la Suisse. Elle ne tient pas toutes les cartes et va devoir jouer son joker pour sauvegarder sa force bancaire.

En l’Etat, attendons que le Tribunal Fédéral Administratif apporte les bons jugements dans cette affaire qui pèse depuis des mois sur notre Pays.

Il serait agréable aux lecteurs, dont je fait partie, que le TdG consacre deux, trois pages pour procéder à un récapitulatif sur la force du secret bancaire et tout ce qui s’est passé ces derniers mois, ainsi qu’une vue sur l’avenir. Mettre l’église au milieu du village, à la portée de n’importe quel lecteur. Bref une supervision des faits. Tout le tointoin !

Clin d'oeil : c'est toutes l'Europe qui s'intéresse pour épier ou défendre notre secret bancaire

13:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

23/02/2009

Pürro-Beer, le choix "Les feux de l'amour politique" !

 

images.jpg

images.jpg

La chasse des socialistes aux meilleurs candidats est terminée.

Serait-ce le couple politique recherché par les genevois ? Ils cadrent bien !

 

Ce sera un homme Charles BEER et une femme Véronique Pürro. BRAVO !

 

C’est drôle ces désignations faites ces derniers temps dans différents partis. Chez les socialistes un « couple » d’enfer, chez les Libéraux, un couple plein de venin pour parvenir à deux sièges.

Restent les autres partis.

 

Revenons aux socialistes. Je vous retranscris ici, n’étant pas sûr que vous l’ayez lu un interviewe de l’heureuse élu. Les propos proviennent du site de la TdG :

 

Le département des Institutions est magnifique »

Quelques minutes après avoir été désignée par 196 militants socialistes (son adversaire Anne Emery-Torracinta a obtenu 152 suffrages), Véronique Pürro espérait avoir l'opportunité de faire pencher la politique du gouvernement plus à gauche.

Vous accompagnerez Charles Beer dans la course au Conseil d’Etat. Que ressentez-vous ?
Je suis émue. Ce n’était pas gagné d’avance. Il était temps que la campagne se termine. J’ai douté jusqu’au bout. Je suis surtout heureuse de gagner dans ces circonstances, suite à une campagne argumentée.


Plusieurs socialistes jugent que l’actuel Conseil d’Etat, à majorité rose-verte, mène une politique « d’extrême-centre ». Partagez-vous ce point de vue ?

Le Conseil d’Etat n’est pas assez à gauche. Mais à sa décharge, il faut aussi prendre en compte que le Parlement est très à droite. On aurait cependant pu imaginer qu’il prenne plus de risques, quitte à ce qu’il se fasse plus souvent gifler par le Grand Conseil.

Vous sentez-vous particulièrement attirée par un département?
Il faut se laisser toutes les portes ouvertes. On ne sait pas quels départements seront libres, ni lesquels seront remodelés. Mais pour répondre à votre question, le département des Institutions, que laisse Laurent Moutinot, est un magnifique département.

Les dès sont donc pipés. Il faudra dont attendre le résultat des élections au Grand Conseil pour voir si ce ticket tiendra la route. Ils ne sont pas seuls à gauche.

 

Aussi, attendons qu les jeux soient faits à droite. Nous connaissons 2 Libéraux, 1 PDC et les radicaux ?

 

Ah un peu plus la gaffe, les deux candidats chez les Verts.

 

Et si les PDC obtenait des sièges, le vent en poupe, le résultat totalement surprise, présenterait-il un deuxième candidat surprise ?

07:02 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

16/02/2009

L'UDC perde des votes

images.jpg

 

L’UDC perdrait des plus plumes, au profit du Parti bourgeois-démocratique.

Lorsqu’il y a un schisme, il y a un risque de dégâts. Il faut le savoir qu’il s’agit là d’une division, d’un groupe de personnes qui séparent. C’est ce qui c’est passé à l’UDC. Des dissidents ont voulu créer une section en marge de l’UDC.

 

Ce phénomène de récession, de remaniements va se faire sentir un peu partout et surtout en Suisse allemande. Serait-ce la fin de l’UDC première de classe !

 

A Genève, nous avons bien vu de quelle manière se sont passées les divisions, les réunions des partis d’extrêmes gauches. Me semble aussi l’UDC et le MCG à Genève pas très copains.

 

L’UDC est un parti agrarien sûr de lui avec le meilleur pignon sur la scène politique.

 

Le Parti bourgeois démocratique part sur des bases quelque peu identiques. C’est la mauvaise humeur à l’interne qui a provoqué cette division.

 

S’il n’y avait pas eu l’affaire Blocher, le Tribun de l’UDC, rien de tout cela ne serait arrivé.

 

Prenons à Genève, si Christian GROBET n’avait pas semé la zizanie dans les extrêmes gauches, cette dernière serait encore au Grand Conseil genevois.

 

Humblement, je ne vois une grande division avec pertes et fracas.

 

Et pour la Suisse une division de l’UDC est un bien ! Peut être que le visage politique de la coupole changera-il si le nouveau parti venait à cartonnner. La vérité en automne 2011

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

10/02/2009

Elles sont belles nos Conseillières Fédérales!

 

images.jpg

images.jpg
KKBKIYCAG69LNFCAJTWWB3CA3RQAG4CAHH8RDRCACO32LRCAU4LVGWCA7N2418CA6QKX8ZCALQKKU4CAICMNYKCAXQGU3UCA901B1ICAYOGK0MCA0SUHGFCAHL4CA0CANKAJD4CAD3O5R4CA5YXJ7E.jpg

 

Elles affichent un large sourire. Ca fait plaisir, c’est rassurant, c’est motivant. Elles ont le vent qui souffle dans le bon sens. Ce n'est pas la bise !

 

Je veux parler de nos trois Conseillères fédérales Doris LEUTHARD, Eveline WIDMER-SCHCLUPF et Micheline CALY-REY. A ce sujet, elles sont nanties toutes les trois d’un joli sourire !

 

Elles peuvent être satisfaites des résultats des votes de dimanche dernier.

 

Un vote contraire au bon sens aurait été complètement débile.

 

Ces résultats sont sans appel.

 

A Genève, ce sont 62,4 %, c’est magnifique. Cela veut dire que les Genevois ont réfléchi, qu’ils ne sont pas coincés et surtout qu’ils n’ont pas été épris par les pièges de certains partis politiques.

 

Je ne suis pas UDC, cela dit je profite de cette occasion pour féliciter les jeunes UDC qui se son battus sur le sujet dont ils avaient la ferveur. Ils étaient dans la cour des grands et ce n’est que mieux pour eux. Ils ont perdu une bataille, mais par le fait d’être mieux connu.

 

Dorénavant, les JDC ont, comme le dit la TdG, une force politique capable d’influencer la politique national. Soyons honnête en disant Bravos les jeunes.

 

A Genève, j’ai apprécié la déclaration suivante, parue dans la TdG « 

  «La crise économique a eu l’effet inverse de ce que beaucoup imaginaient, analyse René Schwok, de l’Institut européen de l’Université de Genève. Au lieu de rejeter la libre circulation et d’ouvrir une période d’incertitudes, les gens ont plutôt décidé de voter de manière pragmatique.»

Le Genevois souligne «la dimension historique du scrutin. Avec la confirmation de l’accord bilatéral le plus important, nous avons atteint un point de non-retour. On pourra certainement avoir des tensions sur certains dossiers, mais la voie bilatérale sera désormais considérée comme un acquis.»

Quel beau dimanche. Il a jouer « Au centre l’humain » slogan cher au PDC !

07:01 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/02/2009

Le MCG et l'UDC, ne boivent pas le champagne en Suisse?!

Un des seuls à boire le champagne en France doit être le Tribun du MCG et son équipe du MCG et de l'UDC. Les genevois ont largement dit oui, à comcurrence de 62 %. Ces derniers ont bien réfléchi aux conséquence d'un "non".

Un grand avancement dans le progrès Genève dit "oui" à l'introduction du vote électronique et ce à concurrence de 70,4 %. C'est l'avenir. Pour le surplus, faudra suivrent les commentaires dans la TdG.

Ce qui m'a interpellé à écrire un mini blog repose sur cette passionnante inititiative sur les bilatérales. Preuve est que les genevois sont des gens intlligents, qui ont du bon sens, de la réflexion. Le score est important et en dit long sur l'ouverture de Genève à l'Europe et certains autres pays.

Bon dimanche à demain.

 

14:05 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

Dans 1 heures le MCG boira-t-il le champagne ?!

Dans une heure et plus, le verdict de la libre circulation tombera. Sur Genève est ce que le MCG parti ultra Consevateur gagenera-t-il face aux frontaliers. Si tel est le cas, Genève serait la risée de la Suisse. Partant, beaucoup de gens sont suspendus à ce résultat. Nous devons admettre le principe de la démocratie; je veux dire par la si un "Non" était prononcé nous devrions nous y soumettre pas sans regret. Le MCG boirait le champagne les aures auront perdu leur sourire.

La TdG le dit très justement : La Suisse joue de nouveau son avenir europééen. L'issu de la votation fédérale sur la reconduction de la libre circulation pourrait être serrée vue les fééticences à l'étard de ces pays et la crise. Est ce que le MCG fait partie de ce raisonnement.

A Tout à l'heure pour les résultats.

Bon appétit.

PS MCG ne mettez pas trop de champagne au frais ! C'était un clin d'oeil

 

11:13 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

31/01/2009

La diplomatie Suisse

C’est un roman l’affaire Kadhafi !

 

Ils se sont plongés dans le cœur du problème. Ils l’ont traitée  intelligemment. La diplomatie Suisse a toujours été un des fleurons du Pays.

 

Au nom de la diplomatie ils se sont rencontrés. Qui ça ? Madame Calmy-Rey et Monsieur Sayf al-Islam Khadafi. Evidemment, ils ont parlé des problèmes diplomatiques qui agitent la Libye et la Confédération Suisse.

 

Il suffit de quelques ingrédients pour que la Libye passe l’éponge et classe le dossier. Enfin si elle le souhaite vraiment.

 

45 minutes de pris sur l’agenda de notre Ministre des Affaires étrangères est énormes à l’image du dommage commis il y a 6 mois contre le fils Kadhafi.

 

Bien du temps à perdre. Heureusement que nous avons une Ministre des Affaires étrangères intelligente, maligne, la fibre diplomatique bien plombée.

 

Je trouve que notre société devient compliquée et ce n’est pas bon pour le moral. Encore moins dans une période économinque-financière bientôt en berne. A contrario, je trouve le dialogue important, il permet de résoudre bien des problèmes. Tout dépend du différend.

 

Parfois, la diplomatie est difficile à mener à orienter. Mal dirigée elle a déclenché des frictions, des guerres.

 

Dans le cas qui préoccupe le différend à  la Lybie, après 6 heures de rencontre, une solution sera bien trouvée. En attendant, l’eau continue à couler sous les ponts !

 

Une dizaine de séances, autant de repas et hop l’affaire devraient être honorée.

 

07:00 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

12/01/2009

Srip Politique !

Sarkosy, Poutine et Obama à torse nu.

Est ce une forme de montrer leur torse, comme à la hauteur de leur présidence.

Allez dans l’ordre, on donne Obama gagnant, puis Poutine et enfin Sarkosy ; il faut bien un petit dernier.

3 jeunes hommes à la tête du monde.

Est-ce que pour être élu, ce qui compte actuellement repose sur l’habillement, sur le torse, sur les rides, sur les mollets de coq. Ca devient un peu comme la presse people. On recherche la meilleure image. La jambe de Velen avec un super fixateur externe.

Heureusement, qu’ils existent l’intellectualité de ces personnages, l’intelligence, le savoir vivre, la fibre politique.

Est-ce un symbole de vérité sociale. Montrer qu’ils sont fabriqués comme toutes et tous. Qu’ils n’ont rien de plus à montrer. Dans dix ans, nous les retrouverons au Crazi Horse. En attendant se sont des chefs d'état respectable.

Revenons au moment présent. Se montrer à moitié nu n’est ce pas une marque de virilité. Je suis fière d’être façonner de cette façon. Ca me donne des ailes, du punch, Me voici grandi dans tout ce monde politique. Il n’y a pas que ces trois chefs d’état. Faudrait-il que les autres participent à ce challenge, se voir préférer à tout point de vu OBAMA, les deux autres, ont dirait des nains de jardins dans leur propriété.

Je suis content d’avoir lu cet article. Il m’apporte une bonne image des 3 gardiens de la paix dans le monde. Ne faudrait-il pas étendre le concours à tous les chefs d’état.

Je trouve le titre de l’article bien approprié « Bienvenue dans l’ère de la strip-politique ».

C’est recherché, finement trouvé. C’est attirant, ça soulève une certaine intellectualité. A faire exposer le pellicule ! 

Et qui sait demain se seront les meilleurs blogueurs de la TdG à torse nu dans la une.On fait bien de la pub pour des sous vêtements, pourquoi pas pour les chefs d’état.

Plus près de chez nous, le classement des députés et des Conseillers d'Etat.

11:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook