01/09/2008

Madona au Stade de la Praille ?!

Madona au stade de la Praille ?!

 

madona.jpg

Cette soirée a même attiré l’attention des Grands !  La Conseillère fédérale Doris Leuthard et del’exconseiller fédéral  Chrisoph Blocher accompagné par son épouse ont assisté au spectacle.

Après le concert, le plus grand de Suisse à Dübendrof, réunissant environ 70'000 personnes, Madona pourrait remplir le stade de la Praille. Une manne financière indéniable pour un meilleur fonctionnement financier de la société en charge de la gestion de cet édifice.

Il y quelques jours j'évoquais la possibilité  de bonnes organisations de spectacles dans notre stade de 30'000 personnes sur les gradins, auxquels viendraient s’ajouter les places debout.

Evidemment qu’il faut avoir la volonté d’organiser dans le sens profond du terme. J’imagine que ce n’est pas simple de trouver la vedette qui couvrirait l’ensemble du stade de la Praille.

Ce spectacle est le plus grand que la Suisse n’ai  jamais connu. 8 changements de costumes de la reine de la pop et à a prestation de pas moins de 16 danseurs et d’un orchestre d’une douzaine de musiciens.

Selon la TdG, Madonna a pris avec elle une garde-robe de prés de 3'500 vêtements, ses meubles, ses tapis et des jouets pour ses enfants.  Il aura fallu 50 camions, oui j’ai bien dit 50 camions pour transporter tout le matériel nécessaire au concert.

Fait bizarre, tous les billets n’ont pas été vendus. Pourtant un tel concert aurait dû remplir l’aérodrome de Dudendorf. N’est pas le plus grand concert jamais organisé en Suisse. Est-ce que l’endroit a déconvenue, est ce que tout simplement l’artiste attire moins de monde que nous pourrions penser.

J’en reviens au stade de la Praille. Si Genève organisait avec pugnacité  des concerts à cet endroit, je pense que les dettes d’exploitations diminueraient grâce à ce genre de méga-spectacle.

Ce stade devrait offrir d’autres prestations que du sport. Faut-il que cette idée soit acceptée par toutes les parties. Faut-il que les Autorités, les politiques, les investisseurs réfléchissent si cette idée pourrait apporter un plus à la gestion du Stade de la Praille.

Genève, ne devrait-il pas être un brin moins Calviniste et plus ouvert à la vie quotidienne d’une grand ville style Paris, London, que sais-je ?!

Je pense qu’une réflexion devrait être menée sur ce sujet.

Bonne continuation  

55DON1CAE4Z9SYCAHVCBZHCAB6VORGCA8LFFPTCAZNU10JCALFW52VCAZ1833ECAJTUYLVCABSFBSPCAQHXUXXCA5EUMJ2CAC7UBODCAYTHLINCA8F3OL2CAVGGSBTCAHTL25CCAVJR08TCAC1X7Q7.jpg

                       

 

12:15 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook

21/08/2008

Sont-ils devenus fous ?

Mais, sont-ils devenus fous !!!

Que se passe-t-il ? Un pt’tit vieux étouffe sa femme atteinte à haut degré d’Alzheimer, un pépiniériste est tué à Thônex, un meurtre à Châtelaine, un pilote iranien abattu aux Pâquis, j’en passe et des meilleurs, des gens sont à côté de la plaque.

En plus, où est la peur du gendarme. De nos jours, celui-ci n’intimide plus. Dernièrement, j’ai vu un fait incroyable : route de Veyrier en face de la piscine de Carouge. Une voiture de police en travers de la route, manifestement entrain de bûcher un cyclomotoriste. Fait anodin, classique. En outre,  ce qui m'a choqué c’est la personne fautive qui rigolait, qui racontait des histoires aux deux gendarmes. A mon humble avis, il n’était nullement incommodé par cet arrêt. Je crois même qu’il aurait encore plus rit s’il était arrêté. Manifestement, la crainte du gendarme s'estompe. Pourquoi ? Sont-ils trop gentil, avenant, mieux instruit psychiquement. La Justice en va de même ?

En définitive, ce n’est plus l’uniforme qui fait peur, c’est le porte monnaie, car brûler un feu rouge c’est Frs 250,--. Là je ne peux qu’approuver les gendarmes qui non seulement fon leur boulot, mais qui plus est font régner l’ordre dans la ville et la campagne. Il mérite le respect et de la reconnaissance.

Je me demande comment fonctionne l’esprit de la police. Ca ne doit pas être tous les jours facile, les gens ne leur apportant moins de respect. De plus, ils sont à la merci  de coup, de flingue, d’armes blanches et surtout d'implitesses.

Bref, c’est incroyable ces incivilités au quotidien.

Entre les vols à la tire, le de code la route non respecté, des crimes, des meurtres, mais où va-t-on ?

Fonçe-nous dans le mur ?

Certes, la vie est belle, il faut se la faire belle, nous vivrons encore mieux. Et soyons respectueux des codes de la vie.

13:00 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

22/04/2008

2000 lampions pour le 1er août pas un de plus !

Je suis un peu déçu. Ca frise l'indécence.

Pourquoi ?

Lors de la prochaine fête du 1er août, il n'y aura pas de Conseiller fédéral pour parler à la "Nation". C'est tout de même incroyable mais vrai. Les valeurs liées à nos traditions sont violées. Je n'aurais jamais imaginé une seconde à ce que l'on arrive à une telle mesure pour des raisons de sécurité.

Je comprends tout à fait que les organisateurs de cette fête commémorative oeuvrent dans le moins. Qui peut le plus peut le moins ! La simplicité est parfois pour ne pas dire toujours plus joyeuse que les flonflons. Néanmoins, pour la fête historique du 1er août, s'il n'y a pas de saucisse et du vin chaud, il pourrait y avoir à tout le moins le discours du Président du conseil National où celui du Conseil aux Etats.

Où je suis dubitatif c'est sur le fait du caractère fédéral de la fête. Si j'ai bien compris, si un Conseiller fédéral ne va pas sur la prairie du Grütli ce n'est pas par principe, c'est par mesures de sécurités. Je mets ce dernier mot au pluriel, car il faut plusieurs surveillances, par lac, par terre et pourquoi pas par air.

Et bien ; Mesdames et Messieurs, je trouve bien triste que pour ces raisons la Fête Nationale soit baffouée. Je ne veux pas être un oiseau de mauvaise augure mais je trouve cela triste.

Est ce qu'en France le 14 juillet est écourté et mis sous haute protection. Je vois mal Nicolas Sarkosy se voir privé de discours aux Français. Qu'en est-il le 4 juillet aux Etats-Unis ?

Nous aspirons tous à la Paix. Cela dit, mettre en sourdine le discours d'un Conseiller fédéral à l'endroit même où la Suisse est née, c'est impensable.

Mais alors où seront nos Conseillers fédéraux ce soir là. J'imagine le Président Couchepin dans son Valais natal, les autres ?

La Suisse, petite enclave dans la grande Europe, doit donc vaincre ses peurs. Au fait, c'est incroyable de penser qu'une cohorte de "résistants" à la chemise noire ou brune provoquent autant de peur !

Bon vent aux 2000 convives qui prendront le bâteau le 1er août 2008 pour fêter à moitié, puisque pas d'Autorités fédérales, la fêtes nationales.

Au fait, la soicété organisatrice, n'oubliez pas d'acheter 2000 lampions pas un de plus !

Et pour terminer, je dirais que les organisateurs pensent mal en ne donnant pas au Grütli sa vocation Mère et son importance historique. 

 

François Velen

 

20:20 Publié dans Monde | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook