06/07/2009

Dehors les roms !

Bonjour,

 

C’est incroyable ces roms. Ils n'ont de cesse de s'agriper à nos murs !

 

images.jpg

Non seulement ils font la manche à même le trottoir, mais il se propose de laver vos vitres lorsque vous êtes arrêté au feu rouge. Ca m’énerve ce genre de situation. Et puis en plus ils insistent. Mais non d’une pipe, je croyais que c’était interdit.

 

Ils sont comme des sangs sues, tenaces.

 

Souvent, ils font croire qu’ils sont difformes alors qu’ils ne sont pas plus estropiés que vous et moi.

 

Le matin, ils arrivent en voitures à Genève, partie se réunit sur la plaine de Plainpalais pour la répartission des sites où ils mendieront. Et hop au boulot toute la journée jusqu’au soir où ils viennent les rechercher. Ils sont en France.

 

Je trouve qu’il n’y a pas assez d’interventions de la police. Mais que fait la police !!!

 

Je suis chrétien et croyant, donc je devrais donner pour qu’ils reçoivent. Et bien non, au contraire je suis pour l’expulsion ; retour chez eux comme ils sont venus chez nous.

 

Ce petit blog me fait du bien, il me permet de me lâcher !

 

Allez bonne journée.

 

 

11:45 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (84) | |  Facebook

Manifestations, merci à elles, à eux !

Bonjour les « gens » !

 

Bonne semaine.

 

Cette période estivale permet le développement de manifestations.

 

 Samedi le succès, tout a baigné dans la quiétude. Celui de la lake parade et de Johnny Hallyday.

 

Plus sombre dans le cadre des artistes, les obsèques de Michael Jackson. 1millions 600 fan’s qui désirent assister à la cérémonie d’adieu.

 

Revenons à Genève. En effet, une super journée que ce samedi 4 juillet, jour de la fête américaine.

 

Tous les ingrédients étaient réunis pour que cette journée soit belle.

 

Genève enflammée. Genève déjantée. Genève, tableau des festivités réussies.

 

Bientôt les Fêtes de Genève. Un lustre de divertissements que chacune et chacun apprécieraont. A ce sujet, je me rappelle, il y bien des années, des corsos fleuris, c’était magnifique. L’ambiance était différente. Attention je ne critique pas celle de ces dernières années. A chacune, chacun son époque de « folies » artistiques !

 

Derrière ces festivités, travaillent des « petites mains ». Tout d’abord les organisateurs, puis la police, les sociétés de sécurité, les « gardiens de la paix », les sauveteurs auxiliaires, les pompiers, le Service travaux voirie, les urgences des HUG, les médecins de permanences, les journalistes, en l’occurrence ceux de la Tribune de Genève, et tous ceux qui gravitent autour de ces fêtes. Merci à vous toutes et à vous tous.

 

On a tendance à les oublier tous ces gens qui bossent en marge du devant de la scène. Ils ont leur importance et il est important qu’ils soient présent. Sans eux pas de fêtes.

 

Un grand MERCI à elles, à eux.

 

A Genève, il se passe toujours un « truc » pour le bonheur des uns et des autres. Il y en a pour tout les goût. Même de lire la Tribune de Genève sur les quais du lac !!!

 

A tout soudain.

 

Bonne journée.

 

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

04/07/2009

Genève ravagée par les mites à béton !!!

    

plan_1.jpg

Mais non, Genève n’est pas ravagée par les mites à bétons mais par les chantiers

 

En ces périodes de vacances, Genève comme toutes les autres villes devient un gruyère, des trous partout. Une multitude de marteaux piqueurs, des bennes, des machines de chantiers ont pris d’assaut en cette période estivale la ville de Genève. De quoi énerver celles et ceux qui se trouvent en plein dans les ralentissements.

 

Conséquence, il devient de se déplacer. Cela provoque des bouchons, des accidents, des engueulades, bref la loi de la jungle.

 

Les chantiers du tram n’arrangent par les bidons. Nombreuses rues sont fermées.

 

Surtout que certains chantiers évolus lentement.

 

D’autant plus chaotique ce jour en raison de la Lake parade, ce soir Johnny et la comédie « Cléopâtre ».  

 

La carte ci-dessus vous montre les chantiers ouverts.

 

Vous aurez besoin de patiente à certains endroits. Utilisez les transports publics pour vous déplacer depuis now.

 

Sinon, je ne vous explique pas vos nerfs à fleur de peau.

 

A vous de choisir.

 

15:24 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

La constituante coûte trop cher ?

Bonjour,

 

La constituante coûte cher, est-ce vrai.

 

En quatre ans, la facture sera de 20 millions.

 

Naturellement si l’Etat facture les locaux et le personnel, ce que je ne trouve pas vraiment normal, le coût est cher. De toute manière au bout du compte c'est l'Etat qui paiera la facture !

 

Par contre ou je suis étonné, ce sont les ordinateurs à Frs 2'500,--. C’est bien trop cher. Chez Prodimex, ils sont certainement bien meilleur marché.

 

Si la constituante doit fonctionner objectivement et constructivement, évidemment qu’il faut lui donner des moyens. Des moyens financiers, du personnel et du matériel. Mais pas à n'importe quel prix.

 

Bien entendu, la question se pose du comment du pourquoi de la différence financière existant entre Vaud et Genève. 4 x moins de frais en Vaud ! Cherchez l’erreur.

 

Sûr que si le Conseil d’Etat facture Frs 120'000,-- le loyer par an et Frs 20'000,-- par an pour la présence d’huissier, plus le personnel, Frs 25'000 de mobilier, on comprend mieux le coût induit par la Constituante. Je ne comprends pas que ses frais revus à la baisse soit géré par l’Etat de Genève. Après tout c’est sa constituante. Cela dit tout est trop cher. Et je comprends pas pourquoi facturer alors qu'au bout du compte c'est l'Etat qui paiera la facture ?!

 

Je râle juste sur le prix des ordinateurs et d’une manière générale je trouve que cette constituante n’est pas la porteuse de la sagesse de la République et canton de Genève. Ils veulent le beurre, l’argent du beurre et la crémière.

 

Lorsque le peuple a voté la constituante, il aurait dû également voter le budget de celle-ci.

 

La question que je me pose en marge de ce côté périphérique de la constituante, va-t-elle se mettre au travail, va-t-elle être perturbée par le côté financier. On a l’impression que ces détails financiers prennent une certaine ampleur et que les travaux on de la peine à prendre forme. Il serait intéressant d’avoir un premier bilan des travaux entrepris par cette grande « société publique ». 4 ans ça passe vite, très vite.

 

Encore un bon sujet de discussion à Genève alors que c’est une aiguille dans une botte de foin. Je suis quasi certain qu’un arrangement va-t-être trouvé.

 

Pas très passionné par ce sujet j’en resterai là en vous souhaitant une excellente journée.

 

Bien à vous toutes et à vous tous.

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

03/07/2009

Et "PAV" dans les recours !

Bonjour,

 

Je rebondis sur l’article TDG Praille Acacias Vernets paru hier.

 

Genève reflète un côté un peu spécial.

 

A chaque projet sorti du tiroir, il faut manifestement qu’il y ait une opposition, un référendum, un avis négatif.

 

Mais pourquoi ?

 

Le genevois est timide, il est râleur, ronchoneur. Politiquement, autant à gauche qu’à droite, on manifeste de la prudence d’où des blocages.

 

A Genève, on n’a pas peur de bloquer un projet et d’oublier l’avenir. Le logement ? Depuis que je fais de la politique, c'est-à-dire à l’âge de 17 ans, je suis dans ma cinquantaine unième, j’entends parler de crise du logement. Ce sont des années de palabres avant de donner les clefs aux locataires.

 

Avant de construire, les poules on le temps d’avoir des dents ! En effet, il faut passer par le plan localisé de quartier, puis lever les oppositions au tribunal, puis passer par les autorités législatives puis exécutives. C’est un vrai parcours du combattant.

 

Le PAV, Praille Acacias Vernets, verra-t-il le jour ces prochains dix ans. Déjà, ils, les gens, montent aux barricades pour contester sa construction. N’oublions pas qu’il s’agit là de 14'000 logements, un authentique poumons d’air frais pour Genève qui manque radicalement de logements. Si le projet est bien étudié tant sur le plan de l’implantation des immeubles, la réalisation de parkings, l’urbanisme, les places de jeux, l’herborisation, l’arborisation, les gens ne devraient pas soulever de la mauvaise humeur. Et « PAV ! » il y a des oppositions déposées par des insatisfaits, qu’ils soient de gauche tout comme de droite. Je crois que c’est caractériel à Genève. Nécessité de fonctionner en s’émouvant dans le mauvais sens du bon sens devant un projet.

 

Evidemment, lorsqu’une demande de construire est déposée, l’Etat se met dans tous ses états. Le projet va passer de bureau en bureau, chacune ou chacun va donner son avis, ceci pendant plusieurs mois, ça va passer dans la FAO Feuille d’Avis Officielle, suivie des éventuelles oppositions. Bref, entre le moment du dépôt et l’autorisation des mois s’écoulent. C’est vraiment cahoteux.

 

Je proposerais une ou un cordinateur/trice chargée du suivi des projets. Ayant pour mission de bousculer les fonctionnaires qui doivent de par les protocoles suivrent les dossiers. Et au final, faisant l’arbitre des oppositions et enfin présenter au Conseil d’Etat les projets. En quelque sorte une arme décisive.

 

Alors Mesdames et Messieurs les concernés, un peu de courage politique pour faire avancer de manière rapide le projet du PAV. N’attendons pas l’arrive des perches au Creux de Gentod.

 

Bonne journée à toutes et à tous.

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

02/07/2009

Mettre le feu à Genève ?!

Des bouchons, et alors ?!

 

images.jpg

 

On le sait, à pareille époque la lake parade va embraser les quais. De plus, Johnny enflammera le stade de la praille. Mais c’est super, Genève va vivre des moments culturels intergénérationnels.

 

images.jpg

 

Ce n’est pas tous les jours que l’on s’amuse à Genève. Il faut en profiter avec ces deux festivités d’envergure.

 

Evidemment, il va y avoir des restrictions de circulation. Et bien pour une fois ne monter pas dans votre voiture et jouissez des transports publics. Ou encore à pied, cela serait un bon exercice !

 

De la tolérance, il en faudra. S’énerver n’y changera rien. A moins d’un ouragan, la fête sera là et bien là.

 

Bravo les organisateurs de ces fêtes. Grâce à vous, la Genève internationale va vibrer de toutes ses cordes. Et pis, vous savez, les râleurs et bien laissez les râler !

 

Je suis ravi que les genevoises et les genevois s’amusent.

 

Dont acte.

 

Bon après midi.

12:40 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

30/06/2009

Augmenter les Conseillers administratifs

Bonjour,

Mot de félicitation, d'encouragement et d'idée !

 

Qu’en pensez-vous ? La ville de Genève dotée de 7 Conseillers administratifs en guise des 5 actuel,

 

Nous avons de la Chance, la Ville de Genève est dotée d’un excellent Conseil administratif.

 

Les cinq Conseillers administratifs s’entendent à merveille. Il est important de travailler de manière solidaire sans broutille. Pour les affaires courantes, ils parlent d’une même voie.

 

Chaque Conseiller administratif a sa personnalité, en l’occurrence constructive, solidaire, priviligiant la solidité des dossiers.

 

Des sujets brûlants comme l’aménagement des quais de la rade battent des ailes pour l’avancement les travaux. Le Conseil administratif d’une même voix s’accélère pour les travaux.

 

Enfin, des dossiers enterrés depuis longtemps  sortent subitement des tiroirs.

 

Evidemment, il subsiste des dossiers où il y a un désaccord total. Il n’y a pas de rancune.

 

Le Conseil administratif de la Ville de Genève est flexible et prend en charge avec intérêt chaque situation.

 

Les lenteurs que les citoyens peuvent rencontrer sont dues souvent aux procédures juridiques, aux recours, aux référendums. La tâche n’est pas facile.

 

Une bonne équipe s’expose à des résultats positifs. C’est encourageant. Genève n’est pas simple à Gérer. Râle rie, oppositions, référendums, jongleur d’idées, tels sont les quelques défauts en marge des autres des genevoises et des genevois. De l’extérieur on ne s’imagine pas la masse de travail des Conseillers administratif.

 

Cela dit, dit je ne suis pas sûr que 5 Conseillers administratifs suffisent pour mener totalement en bien les affaires de la Ville de Genève. Je verrais assez 7 hauts Cadres. Décharger les tâches des Conseiller administratif seraient une bonne chose. Ainsi chaque Conseiller pourrait mieux s’investir dans les dossiers ce qui permettrait le désengorgement de la masse d’affaires à traiter. Une petite révolution du Conseil administratif ferait à mon humble avis mouche.

 

Je subodore que mon idée est bonne. J’en ai parlé également pour le Conseil fédéral de passer de 7 à 9 Conseillers fédéraux. C’est une pise à étudier.

 

A mon avis, les administrations sont dépassées par le développement rapide de notre société.

Pour y faire face nécessitée de trouver des solutions et celle que je propose à du bon.

 

Il en va de même notamment à Carouge, augmenté de 3 à 5 Conseillers administratifs. A ce sujet les employés de Carouge ont tout mon appui et mon soutien moral.

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Bonne journée à toutes et à tous.

08:46 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

25/06/2009

Enfin une nouvelle infrastruture hospitalière

C’est le moment !

La construction d’une nouvelle infrastructure hospitalière à Genève. L’actuelle se fait vieillotte, obsolète.

 

Bravo Pierre-François Unger !

 

Car à l’actuel hôpital ces chambres à 7, parfois 8, lits n’est plus viable. Il faut dire qu’entre la volonté de construction et l’ouverture de l’établissement, il s’écoule 20, voire 40 ans.

«La construction de cet édifice répond à un besoin impérieux, a poursuivi Pierre-François Unger. L’actuel bâtiment des lits a été mis en service en 1967, mais sa conception datait d’avant-guerre. Genève est probablement le dernier endroit où l’on trouve encore des chambres d’hospitalisation de sept ou huit lits.» Ce n’est plus acceptable. Et ce n’est pas le seul défaut: l’absence de sanitaires dans les chambres, l’état de la façade et des installations techniques font de l’Hôpital cantonal une véritable pièce de musée.

Mais pourquoi avoir attendu si longtemps? «L’importance de l’investissement a provoqué plusieurs fois le report du projet, répond l’ancien chef des Urgences. Du coup, d’autres infrastructures hospitalières ont été réalisées à la place. Comme le bâtiment OPERA en 98 ou la troisième étape de la Maternité.»

Il est important que les patients soient à l’aise. Les besoins d’un nouveau bâtiment se justifient.

Je vois au CHUV, ils ont également transformé les chambres à 6 lits en chambres de 2 lits. Ainsi l’intimité et la qualité des soins s’en ressentent positivement.

Je dirais que cette initiative de Pierre-François Unger se justifie donc.

Nous bénéficierons d’une unité hospitalière d’époque. Cette annexe répondra à une demande indéniable.

Bonne journée.

 

10:34 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Signez, faite signer la pétition soutenant le logement

Bonjour,

 

J’ai reçu dans ma messagerie une « pub » pour faire signer une pétition favorisant la création de logements à Genève, voici les propos que j’ai reçu à ce sujet :

 

« Chère Madame, Cher Monsieur,

 

Signez et faites signer la pétition www.urgence-logements.ch

 

Pour demander au Grand Conseil de la République et canton de Genève de :

 

- Considérer la construction de 14'000 logements dans le quartier de Praille Acacias Vernets comme une priorité majeure ;

- Accepter le projet de déclassement tel que présenté par le Conseil d’Etat ;

- Favoriser la mise en œuvre de toutes les conditions utiles pour mettre rapidement ces logements à disposition des Genevois.

 

Ce soutien est nécessaire au regard des référendums contre les préavis positifs des Villes de Genève et de Carouge au projet de déclassement proposé par le Conseil d’Etat dans le cadre de la procédure en changement de zone initiée au début 2009. Ces référendums sont issus d’une démarche incompréhensible des syndicats et de… l’ASLOCA !

 

C’est inadmissible, les blocages ça suffit !

 

La pénurie de logements est un fléau auquel il faut mettre fin, prenez 5 minutes et faisons connaître la volonté de la majorité des Genevois :

 

 

Par le biais de www.urgence-logements.ch

 

1)      Signez la pétition en ligne

2)      Imprimez la pétition en format A4 et faites la signer

3)      Cliquez sur vos réseaux sociaux (oui, c’est cela… en bas à gauche, sous « envoyer à un ami ») le lien URGENCE LOGEMENTS se met sur votre page et envoyez-le à tous vos amis

4)      Téléchargez la bannière URGENCE LOGEMENT à mettre sur votre site Internet

5)      Prenez connaissance des détails et convainquez en téléchargeant l’argumentaire PDF

 

Transférez ce mail à tous vos contacts

 

 

 

Comité URGENCE LOGEMENTS

( en cours de constitution…) »

 

Michel Chevrolet, Président

Louise Kasser

Béatrice Gisiger

Beat Burgenmeier

Pierre Scherb

Thomas Buchi

Benoit Genecand >

 

Je suis enclin à cette petition.

 

Genève manque manifestement de logements. Signer cette petition est l’occasion de montrer notre determination à activer le développement de la PRAILLE, ACACIAS, VERNETS.

 

Signez faite signer.

 

Bonne journée.

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/06/2009

200 zones piétonnes.....

Rebonjour.

 

Les verts ont raison, il faut plus de rues piétonnes.

 

A ce sujet, les verts ont déposé une initiative populaire « 200 rues sont à vous ».

 

Cette idée a été discutée au Conseil municipal de la Ville de Genève.

 

Un débat animé d’interventions sur le fond de l’initiative à savoir si elle était invalide ou valide.

 

Sur la forme je laisserai le dernier mot aux juristes et aux politiciens. Je ne vais donc pas entrer en matière sur le côté juridique.

 

Il faut savoir que toutes modifications de rues appartiennent au canton. En effet, c’est lui qui gère ce secteur. Le département à Robert Cramer.

 

L’initiative doit être encore validée par le Conseil d’Etat et ensuite le dernier mot reviendra au peuple.

 

Sur le fond, je trouve intéressant la fermeture de 200 rues dans Genève, car à certains endroits ça devient infernal pour les piétons le corollaire,  bien vivre sur la chaussée. Et pis, il y a le côté écologique qui prime. Moins de pollution serait agréable pour les piétons, les vélos, l’environnement.

 

La droite qui prône la mobilité douce devrait être à même d’accepter le bon sens de cette initiative. Il faut arrêter les clivages gauche-droite et agir intelligemment, avec une lucidité totale sur les problèmes de circulation en Ville de Genève. De toute manière, il y a beaucoup trop de voiture en ville.

 

Il est vrai qu’il est agréable d’avoir des rues piétonnes, à l’image des villes françaises qui ont osé se lancer dans ce domaine..

 

Evidemment, la facette urbanistique doit être bien étudiée. Rien de chez rien ne doit être laissé de côté. Faut savoir encore quelles rues fermer. Des travaux devront être aménager,  que le canton devra prendre en charge, puisque c’est le tout puissant en matière de circulation.

 

Je prends comme exemple à Carouge, on pourrait très bien fermer la place de Sardaigne et en prolongement la place du Marché. Carouge serait encore plus conviviale si on empêchait la circulation en centre de Carouge. Ce n’est pas pour demain, car il n’y a pas de volonté politique. Personne n’ose se lancer dans ce domaine. Et pourtant, les autochtones et les visiteurs en seraient heureux, j’en suis certain. Il n’y a que les commerçants qui râlent. Ceux-ci sont de mauvaises fois, car les rues piétonnes attirent du monde, donc de la clientèle potentielle.

 

Il y a trop de voiture en ville. Ca devient difficile de circuler. Avec l’autoroute de contournement, le nouveau réseau de trams, le CEVA, et pourquoi pas la traversée de la rade, le flux de circulation devrait s’améliorer en ville.

 

Des zones piétonnières, mais c’est merveilleux. Les zones piétonnes seraient appréciées, par les piétons, j’en suis presque certain. Bien organisé, c’est faisable, donc réalisable. Faut-il avoir le courage politique. Gauche-droite pourrait pour une fois se mettre d’accord sur un projet des plus intéressant pour la Ville de Genève. Nous verrons ce qu’en pense le peuple.

 

Que le peuple passe aux urnes !

 

Bonne journée.

08:29 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook

23/06/2009

SOYONS SOLIDAIRES envers l'ass. "PARTAGE"

Bonjour,

 

images.jpg

 

J’ai reçu dans ma boîte aux lettres une pub pour  « Partage », partenariat alimentaire genevois.

 

Ce papillon dit « soyons solidaires »

 

Il s’agit d’une action liée à la banque alimentaire de Genève, créée pour répondre à la demande de personne ayant des complications en tout genre.

 

«  A Genève, 1600 repas gratuits par jour et autant de colis alimentaires par semaine sont distribués par plus de cinquante associations et services sociaux venant en aide aux familles et personne en difficulté ainsi qu’une plus démunis ».

 

« Partage » récolte les surplus alimentaires du canton de Genève : entre 800 et 1000 tonne chaque année. Ces denrées sont contrôlées, triées, stockées et redistribuées gratuitement aux associations et services sociaux qui soutiennent les personnes précarisées ».

 

« Partage s’inscrit dans un mouvement de lutte contre le gaspillage et met en œuvre concrètement le développement durable et social : Partage est active dans les filières de gestion et de valorisation des déchets ».

 

« Partage offre des prestations de services aux entreprises privées et propose des partenariats aux collectivités publiques pour la gestion globale des déchets ».

 

« Soutenir les récoltes de denrées alimentaires auprès de plus de 150 commerçants, producteurs et importateurs du canton de Genève. Distribuer chaque jour plus de 16 tonnes de marchandises à 52 associations caritatives et services sociaux du canton de Genève. Fournir 24 personnes en emploi de solidarité de poursuivre un programme d’acquisition de compétence et de formation facilitant leur retour à l’emploi. P

 

Partage est reconnue est soutenue par le Canton, la Ville de Genève, les Communes genevoises et l’ensemble de leurs fournisseurs et commerces locaux ».

 

« Comment aider cette association : en faisant connaître des entreprises alimentaires, en participant financièrement à son fonctionnement, en faisant un don en nature ou en faisant un don financier ».

 

SOYONS SOLIDAIRES !

 

Partage CCP 17-584813-4 « Association Partage, 1227 Carouge GE.

 

Un grand merci de soutenir cette association qui se donne sans compter au profit des plus démunis, des pauvres, des gens présentant de multiples complications tant physique que moral.

 

Merci « Partage ».

 

Bonne journée.

 

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

21/06/2009

Fête de la musique : MERCI

 

images.jpg

Un grand merci à Laurence Felder, Thierry Sartoretti ainsi que toutes et tous qui œuvrer au sein de l’organisation de leur 6ème édition de la Fête de la Musique.

 

Je ne savais pas que la Fête de la musique genevoise existe depuis 18 ans. Evénement ne concernant pas moins de 120 pays et des milliers d’artistes.

 

Lorsque la TdG dit que c’est un gros paquebot, c’est vrai.

 

En fait c’est grâce à Jacques Lang, ancien Ministre de la culture en France, que la Fête de la musique a vécu.

 

Un véritable bonheur offert à la population. C’est une palette d’artistes qui nous communiquent le chemin de la musique. Pour la Ville de Genève uniquement ce ne sont pas moins de 500 concerts. Tous gratuits. N’est pas magnifique de mettre en avant cette vitrine culturelle. Faut rajouter les groupes qui se sont produits dans les Communes. Notamment à Carouge c’est une énorme bastringue offerte à la région genevoise.

 

Il y en a pour tous les goûts.

 

Que c’est beau de voir tout ce public qui se bouscule  pour écouter les musiques. C’est un moment de détente, de régal musical, de découverte, d’amour entre Nous et les musiciennes et les musiciens.

 

Mais c’est aussi la fête des musiciennes et des musiciens. C’est super de pouvoir se produire, se faire découvrir, se faire connaître du tout un chacun. Il y a le vrai mélomane qui suit un certain style de musique et d’autres qui courent dans tous les sens pour animer l’esprit des musiques.

 

Faire connaître et se faire connaître, voilà ce que l’on peut dire des nombreux « acteurs » de cette Fête de la musique et du public très attentif.

 

Donc je me répète : un grand MERCI aux organisatrices et organisateurs de cette édition 2009.

 

Clin d'oeil au temps : merci à qui de droit pour la clémence admosphérique.

 

Etant le 21 juin, bon été à toutes et à tous.

images.jpg

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

19/06/2009

Merci la police !

Du rififi à nouveau à la Police.

 

La cour des comptes a rendu son rapport sur l’Eurofoot 2008.

 

Ce rapport est rempli d’arguments sur ci et ce là de la manifestation.

 

J’interviens, car je trouve injuste que l’on s’en prenne à nouveau à la Police. Il n’y a qu’un point où l’on peut être d’accord, évidemment,  avec la Cour des compte, ce sont les heures supplémentaires. Est-il normal qu’elle soit doublée par rapport au budget initial. Pourquoi les heures supplémentaires n’ont pas été discutées au sein de la Direction de la police et du Département des Institutions. A la police fait-on comme on veut ?! Cette situation paraît légère à savoir que les gendarmes font comme ils veulent ? Mais que fait la Direction de la Police et leurs supérieurs politiques ?

 

Lisez le résumé de la TdG qui évoque le rapport de la Cour des Comptes et apprécions.

Quant à savoir le bien du mal de ces tracas, il appartient au Conseil d’Etat et au Grand Conseil d’apprécier les termes de ce rapport.

 

Ce que je retiens, c’est le sérieux de la Police durant la manifestation;  rien d’évident ne s’est produit lors des festivités. Et on ne peut que féliciter la Police.

 

Encore bravo la police pour son boulot. Pour le surplus, la responsabilité des commentaires du rapport devra faire à mon avis l’objet d’une discussion au sein du Grand Conseil.

 

Amitiés.

 

14:47 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

La Justice laxiste ?

L’affaire Stern aura fait couler de l’ancre et laissez la place aux joutes verbales juridiques.

 

L’affaire très médiatisée se termine sur une condamnation que je trouve un peu légère pour un meurtre. Tirer 4 balles à bout portant sur son amant ne doit pas être évident. La raison en est claire, l’argent.

 

Il faut être dans un état second et un sacré courage pour tuer aussi froidement.

 

La femme tueuse a fait des excuses, a reconnue sa culpabilité.

 

Résultat 8  ans et demi de prison. C’est peu. Si j’avais été dans le jury, j’aurais appliqué le maximum, soit 20 ans.

 

Cette sentence de 8 ans et demi est la même pour l’accusée des bébés congelés. Procès aussi médiatique à Paris. Là aussi, cette sentence est trop légère à mon avis.

 

Cécile B pourrait sortir de prison fin 2010. Oui, c’est vrai elle a purgé déjà 4 ans.

 

D’une manière générale je trouve la justice trop laxiste.  Dans le cas présent c’est un meurtre froid. Tirez 4 balles à bout portant n’est pas évident, il faut vraiment avoir une pierre à la place du cœur. C’est clair que les regrets se disent après l’acte.

 

Cécile B. est une condamnée chanceuse. Ses avocats l’ont défendu habilement. Bravo !

 

Aussi, le Jury a été clément.

 

Ces drames passionnels ne sont pas assez chargés d’une peine juste. 8 ans et demi c’est peu.

 

On dit que la meurtrière, appelons un chat un chat, s’est repentie, je pense que le jury en a été influencé.

 

Une histoire d’amour qui c’est terminée plus que bêtement. Car, en marge de l’argent, de ce fameux million qu’elle réclamait, il y avait de l’amour. La façon de vivre cet amour appartient aux amants. Ils ont vécu de bons moments. Ca c’est mal terminé.

 

Dans ce procès on a peu parlé de l’amour entre Edouard Stern et Cécile B. Malgré les divergences entre eux, l’amour primait.

 

Le but de ce blog est de dénoncé une justice trop gentille. Dans 17mois elle sera déjà dehors. Ne pensez-vous pas que l'inculpation est trop légère.

 

Cette histoire qui s’est mal terminée, pourrait faire l’objet d’un film.

 

Bonne matinée.

 

 

09:44 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

16/06/2009

Un point des points forts des Fêtes de Genève

Les fêtes de Genève 2009.

 

La plus grande manifestation de Suisse promet d’être riche en évènements. Certes elles ressembleront à celles des années précédentes, mais sa vie ne pourrait être survie.

 

L’invité d’honneur étant le Sultanat d’Oman. Félicitations aux organisateurs de faire connaître cette région à celle de Genève. C’est une contrée que moi-même ne connaît avec certitude. Le concert de l’orchestre du Sultan sera un atout de cet hôte d’honneur.

 

Les 150 stands de restauration, la fondue pour 3000 personnes le 1er août sur le pont du Mont-Blanc seront des endroits importants quant on sait que les fêtes de Genève ramène environ 15 millions de spectateurs sur 10 jours.

 

Le présent blog voudrait relever une intervention importante. C’est le but de ces propos. Un des points forts lié à l’organisation de ces fêtes.

 

Ce qui est intéressant dans ces fêtes 2009, c’est la mise en place d’une cellule préventive d'une trentaine de colloborateurs sociaux. Un centre de prévention contre les abus d’alcool et de conflits. Il est vrai qu’il est important dans une telle manifestation d’assurer la sécurité. Pouvoir faire la fête sans être importuné. Boire un verre sans être interpellé par des alcoolos de service.

 

Donc une édition 2009, haute en couleur genevoise et étrangère. Espérons que le soleil brille à tout le moins qu’il ne pleuve pas.

 

Bonne soirée

15:44 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/06/2009

Et les élections genevoises ....?????

Du français qui n’en est pas un ! A la genevoise, Attention aux Knies ! Pour rire le 11 octobre 2009.......

 

Au beau fixe ! Les trois partis de l’entente se portent à merveilles. Fabiano Forte, a faison, il ne plaisante pas. A quelques mois des élections entre PDC, Libéraux et Radicaux semblent plutôt cordiaux. L’entende parait bonne. Les femmes aussi. Elles se donnent à fond. Pas de verrée à la genevoise.

 

Contrairement à 2005, le nombre de candidates de l’entente au Conseil est au magnifique fixe.

 

Cette année, c’est un grand classique. Une grande symphonie de candidats.

 

La répartition des sièges se fera là où elle doit l’être.

 

Rien n’empêchera les 48 candidats du PDC de se présenter.

 

A gauche, ils ont tous la trouille. Entre 35 et 38 % des voix. En 2005, ce fut la grande concurrence entre MCG et UDC. Cette année, bof 35 candidats

Ce qu’il y a de bien avec toutes ces déclarations est ce que l’on veut bien dire. Bien parler

 

Le parti libéral n’est pas très confiant.

 

Les radicaux mettent une veste bien chaude.

 

Tout ce binz apporte de la bonne graisse à des partis politiques. La droite se porte au beau fixe.

 

Quelle belle forêt, que de bons candidats. Planète Hollywood, cirque nique, 11 octobre, les grandes balançoires à Uni mail.

 

Les carottes sont cuites pour la gauche. Des jetons à droites.

 

Ce qu’il y a bien dans ces texte c’est que l’on peut tout dire et rien dire.

 

Mais c'est bourré de faute et c'est fait exprès !!!!!! A quoi pensent-ils ?

 

Et à gauche qu'en sera-t-il ? Le bout du tunnel ? Et le MCG et l'UCD où vont-ils ?

 

Mais rient tous, mais ils pleurent tous !

 

Splendides ces futures élections. Du rire aux larmes !

 

Mettez-vous devant ces futures élections, il y aura à boire et à manger !

 

48 gouttes d'eaux pour le PDC !!!

 

 

 

06:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

03/06/2009

Les radicaux et le sport : Bravo

Le Parti radical frappe fort !

 

Tout d’abord bonjour,

 

La motion visant à sauver le sport populaire en zone urbaine est bonne. Elle pratique et maintient le sport, elle déploie un effet sur l’économie et apporte le tourisme.

 

Comme dirait la TDG, « titillé par la possible disparition du marathon de Genève, et celle, bien réelle, du triathlon international de Genève », il faut agir. Les Radicaux l’ont compris.

 

Organiser des marathons, sports populaires en zone urbaine, ne peuvent qu’être que porteur d’un bénéfice à l’égard d’une ville sportive. Genève connaît un fort taux culturel, elle en doit autant au sport.

 

Genève, ville internationale a les moyens de devenir un interlocuteur incontournable pour les épreuves helvétiques et bien au-delà de ses frontières. Tout s’y prête, un bord du lac, une vieille ville bien conditionnée. Rien de plus simple qu’organiser un marathon à Genève. Tous les ingrédients sont réunis. Genève possède également tout le matériel nécessaire pour de tels organisations.

 

Nécessité est donc de soutenir la motion radical et donc de demander au Conseil d’Etat de présenter un projet de loi allant dans ce sens. La Ville de Genève et les 44 Communes sont concernées par le sport.

13:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les Juges bien payés sont-ils !

Bonjour,

 

Les juges sont-ils bien payés. Evidemment que les anciens oui, les nouveaux un peu moins.

Ils peuvent gagner entre Frs 13'000,-- et Frs 17'000,-- par mois + le 13ème salaire. Naturellement, ils sont pas les salaires de certaines Etudes d'avocats ou de service juridique bancaire.

 

Ce montant est bien plus  élevé qu’un jeune interniste aux HUG qui, après 6-7 ans d’études gagne environ Frs 6'000,--.

 

Je ne suis pas juge partie prenante dans cet engrenage, je trouve toutefois que la magistrature est bien payée.

 

Réintroduire la prime de fidélité en plus du 13ème salaire pour tous les juges pourraient  faire cas d’école et être réintroduite dans toute la fonction publique. Or, comme le dit la TdG, la nouvelle grille salariale de l’Etat adoptée l’année dernière visait justement à corriger un système qui favorisait excessivement l’ancienneté au détriment du recrutement de collaborateurs bien formés venant du domaine privé.

 

La différence ne serait pas de taille puisqu’elle passerait à Frs 13'700.—à Frs 18’500.—par mois. Ce qui voudrait dire le passe d’une 31 en 32. Rejoignant un Conseiller d’Etat.

 

Dans l’ensemble de la fonction publique, je trouve que chaque salaire à sa place d’autant plus que le 13ème salaire vient d’être introduit. Où râler ?

 

Dans cette affaire salariale, les nouveaux juges gagneront toujours plus que ceux qui ont de la bouteille.

 

Si le bon peuple devrait se prononcer sur ce genre d’augmentation dirait-il non ?

 

A plus rien n’y comprendre, nous sommes en crise économique, on nous demande des hausses de salaires.

 

Toc toc, comment ça va le ciboulot.

 

A ces fonctionnaires quant ce ne sont pas les uns qui revendiquent ce sont d’autres.  Et pourtant, ils ont beaucoup d'atouts. Moî-même ancien fonctionnaire, voulant bien revenir, je tiens à retrouver mon salaire dans temps.

 

J’espère na pas avoir à faire un juge sinon, je vais avoir le double de condamnation !

 

Pour concure il n'ya pas de cour de cassation pour les salaires du Tribunal ! J'ajoute qu'ils ne sont pas à plaindre. D'autres fonctionnaires, car les Juges ne sont que fonctionnaires, mériteraient d'être mieux, par exemple les assistants sociaux du Servic des tutelles adultes !

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

31/05/2009

Les cafés-restaurants se fichent de nous

Bonjour,

 

Incroyable les disparités des prix dans les restaurants à Carouge. Par respect, je ne nommerai pas.

 

Place du Marché, d’un côté le café est Frs 3,--. Droit en face il est Frs 3,40. Un écart de plus de 10 %.

 

Au bourg de four le café atteint Frs 4,--. Au centre ville il est Frs 4,20. Du VOL.

 

Rue Jacques Dalphin, c’est la foire d’empoigne. Certains établissements cassent les pris pour un plat raisonnable, d’autre pour un plat pas meilleur présente un écart avoisinant les 50 %.

 

Les eaux minérales. Alors là c’est hallucinant, ça va du simple au double.

 

Il n’y a aucune harmonie dans les prix. Chacun fait ce qu’il veut.

 

Il devrait y avoir des prix imposés pour le midi. Le soir chacun fait comme il veut.

 

Et il ne faut pas parler de crise, les terrasses sont bondées.

 

Il n’y a pas qu’à Carouge que ce phénomène se répand c’est un peu partout en ville de Genève.

 

Il y a même des disparités dans les sandwicheries. Ce sont les arts ménagers ; les prix varient d’une étale à une autre.

 

J’avais envie poussé un coup de gueule, c’est fait et il fait du bien.

 

Bonjour chez vous.

 

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

De chien de chien, non mais....

Bonjour,

images.jpg

 

Je reviens à l’article d’hier sur le droit de naviguer.

 

Est-ce que les Ambassades sont des cloîtres ? Depuis la route Suisse on a pas le droit de s’arrêter et sur le lac de s’immobiliser à moins de 300 mètres.

 

Les trouillards !

 

Et ils ont même besoin d’être armés. Ils ne sont pas en Turquie où un autre pays à tendance tendancieuse.

 

Ce n’est pas à Genève qu’ils risquent le plus.

 

Et pis, je trouve qu’au bord du lac, un chemin devrait, appartenir aux promeneurs. Genève-Versoix à pieds le long de la rive, pas belle ne serait-ce la vie ?!

 

Décidément, les lois sont faites pour les étrangers prestigieux. Jusqu’où s’arrête la démocratie.

 

La protection est adaptée selon les degrés de dangereusement.  Les tensions au sein même des pays jouent un rôle protectionnisme.

 

En fait c’est Berne qui décide de ces mesures de sécurité.

 

Bah, allons balbutier plus loin là où les eaux ne sont pas minées.

 

Et si j’avais le pouvoir, je créerai un chemin le long pour les promeneurs qui ne demandent pas mieux de flâner le long des rives du léman.

 

Bon dimanche.

07:00 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook