Olivier où est l' "éléphant" de Pierre ?!

Imprimer

Jornot-Maudet.jpgBien le bonjour,

Alors quoi ?

Si l’affaire Maudet contenait juridiquement un « éléphant » le mettant sur le carreau, il y a déjà bien longtemps que le Procureur général aurait envoyé le Conseiller d’état devant ses juges.

Alors quoi ?

A ce jour, rien de transcendant ne fait surgir un réel lot d’accusations si ce ne sont que des faits mineurs avérés ; sinon l’inculpation aurait sonné depuis longtemps le glas.

Alors qu’attend le Procureur général pour rédiger son acte d’accusation.

Pourquoi attendre, attendre, et attendre encore si ce n’est chercher des infractions mineures, des petites puces reniflant une fausse ampleur du sujet, des poux et pas un « éléphant ». Alors Pierre Maudet, n'a pas volé, ne s’est pas enrichi illégitimement, n'a pas fait de faux, n'a  pas fait de gestion déloyale.

Certes il a menti ce qui n’est pas pénale au demeurant.

Alors quoi ?

Avec les mois qui passent sans nouvelles, nous pourrions croire que le Procureur général n’a en fait rien de transcendant dans son dossier.

Et si tel est le cas il aura mis au tapis un jeune Conseiller d’état intelligent, visionnaire, empli d’une rare énergie, une « bête » politique sans conteste.

A ce sujet, le Procureur général est bien connu pour son look à faire d’une tête d’épingle une botte de foins.

Alors quoi ?

Comprendre la raison de ce silence, est simple. En effet, réfléchissons un brin : au mois d’avril 2020 aura lieu l’élection du Procureur général, Olivier Jornoz est candidat sortant (il sera reconduit par son parti le PLR) et s’il rend une page blanche ou que des petites broutilles à l’instar d’un « éléphant », les Genevoises et Genevois risque de ne pas le reconduire dans sa lourde charge parce qu’il aura déclenché une fausse tempête à Genève, dans toute la Suisse. Par contre, s’il publie son « mince » acte d’accusation après sa réélection, no blême il est élu pour 6 ans.

Alors quoi ?

Le Procureur général nous laisse penser à ce stade qu’il n’y a pas d’éléphant dans son dossier et qu’il attendra bien gentiment dans son fauteuil jusqu’au mois de mai 2020 pour dire « Mesdames et Messieurs, il n’y a pas d’  « éléphant » juste des têtes d’épingles.

Comme quoi l’affaire Maudet tient certainement à une élection d’un homme qui ne veut aucune embûche sur la route de son succès.

C’est ce que pensent d’aucuns sur la place publique.

Comme Christian Luscher qui a appelé Pierre Maudet à quitter le parti, je demande au Procureur général d’activité la procédure et d’avoir le courage de rendre sa copie avant sa pseudo élection.

Pierre Maudet a le droit de savoir rapidement, si ce n’est pour sa paix intérieur et pour celle de sa famille.

Monsieur le Procureur si tel le cas, ne voyez pas vos propres intérêts, mais celle de l’authentique justice.

Allez bonne soirée.

 

Lien permanent 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.