28/11/2016

Votes cachés, vote honteux ?

electionVoter.jpgBien le bonjour,

Brexit, Trump, Fillon, 9 février, Minaret, demain Le Pen ?

Ces derniers mois on s'aperçoit que les sondages ne sont pas fiables occasionnant des résultats contraire aux pronostics.

Pourquoi ?

En fait, je pense qu'il ne sert à rien de chercher bien loin et de dire en toute simplicité que les sondés mentent aux sondeurs.

A cela, force est de constater qu'en définitive le citoyen en a marre de tous ces sondages et disent exactement le contraire, d'une part, et d'autre part, n'osent pas avouer qu'ils voteront la raison et non le coeur.

Sur ce dernier point, en Suisse l'exemple est vérité.

En effet, prenez l'UDC, c'est le parti le plus représenté sous la coupole fédérale alors que nombre important de citoyens ne cautionnent pas publiquement l'idéologie politique menée par ce parti de droite. Surtout en Suisse romande.

Qu'en pensez ?

Que déduire ?

C'est dire que les votants livrés à eux-même devant leur bulletin de vote font le contraire de ce qu'ils disent car publiquement ils ne veulent pas avoir honte de dire qu'ils votent, par exemple, UDC.

Reconnaissons sans complexe que ce phénomène devenu à la mode ces derniers temps n'est plus un puits de fiabilité et que le contraire fait ses preuves.

Certes......

Alors quel est le poids de ces électeurs cachés qui tronquent les sondeurs.

Le débat peut être long très long raison pour laquelle que je vais pas vider ma plume ici et je conclue pas ces mots :

Votes cachés, votes honteux ?

Heureusement que les électeurs ne lèvent pas la main droite et disent « Je le jure » !

Dorénavant la prudence est de mise, les sondages n'étant pas parole « d'évangile ».

Allez bonne journée.

 

 

 

 

09:24 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

14/11/2016

Y aurait-il une "trump"erie chez Donald ?!

Trump.jpgBien le bonjour,

Y aurait-il une « trump"erie  dans la bergerie ?

Pour celles et ceux qui n'auraient pas compris, parlons français et traduisons « n'y avait pas une tromperie de la part de Donald »

A propos de ?

L'homme, sa façon d'être, ses mots, son intelligence, son pragmatisme, passons en et des meilleurs donne déjà l'impression d'un mauvais dirigeant, sans coeur, sans amour, froid. Est-il le "diable" ? Où simplement le patron de et pour l'Amérique ?

Et si nous nous trompions.

Sans regarder son passer, au contraire des peurs il était un chic type, intègre dans sa manière de diriger, de voir l'Amérique de demain, d'être le Président de tous les Américains. Qui sait ?

A l'officialisation de son élection, lui, qu'est-ce qu'il a fait ?

« Hillary » !

Au même moment, le monde tombait de l'urne en se disant, « non pas lui, ce n'est pas possible ».

Cet homme de 70 ans, marié, des enfants, croyant, certes populiste, à l'heure actuelle c'est un bien dans un monde « dégénératif », je ne l'hypothèque pas que de négativité et le gage d'une gestion prometteuse, car il donne de lui-même, il est lui-même, il dégage des idées nouvelles, il veut avant tout intégrer le sens de la nation à son pays, et lui dérouler dans l'avenir un tapis rouge pour la bonne marche de la qualité de vie américaine.

Dans sa jeunesse, peut être qu'il ne fut pas totalement clean; faillites, investissements « douteux », etc.

Le 20 janvier 2017, va-t-il créer vraiment des tensions dans cette nouvelle Amérique, car il s'agit bien d'un renouveau au sein d'un pays sous tensions au quotidien.

Favorisera-t-il les plus démunis, réduira-t-il le fossé entre pauvres et riches, va-t-il donner aux familles les moyens de réussir, garantir une qualité de vie où il fait bon vivre. Va-t-il créer des emplois en masse, diminuer les impôts, pourra-t-il donner un élan à l'économie. Sera-t-il à même de garantir la sécurité, les frontières, gérer le dossiers des migrants. Reformera-t-il, protéger, restaurer, renforcer, aider, alléger, tailler, faciliter, fabriquer, revitaliser, réussir, etc. ?

En quelques mots, aura-t-il les moyens du « Rêve américain » en renouvelant la compétitivité intérieure et extérieure.

A tout cela, les uns, les autres, s'en donnent à coeur joie pour clamer ses peurs, ses angoisses, pour affirmer le faux choix, sans pour autant l'avoir vu au commande du paquebot.

Et si en définitive, tous ces aprioris n'étaient que de l'émotion du moment et que ce 45ème Président faisait entrer au coeur même de son pays le sens des responsabilités, les valeurs des classes, un enseignement du respect, du savoir vivre, du contre-égoïsme, de la consommation non pas à outrance mais intelligente, pour chaque américain et par là même insuffler à une Amérique mondiale, un pays avec un grand « P ».

Le changement de l'Amérique peuvent-ils y croire avec Donald Trump.

L'homme tant critiqué, aux gourdes diplomatiques, d'un charisme refroidissant, sera-Sera-il le bon Capitaine ?

Sera-t-il vraiment en faveur des classes moyennes, aidera-t-il vraiment tous les américains comme il le prétend, va-t-il rendre chaque américain heureux et plus fort.

Blablabla, c'est du blablabla ce que j'écris !

Laissons Monsieur Donald Trump prêter serment et accomplir les 100 premiers jours. Ensuite, le monde mais surtout les américains pourront dire si oui ou non leur Président gouverne en leur faveur ou plus tôt au service de la mondialisation.

Parfois les promesses rendent les fous encore plus fous.

Certes, espérons que la Maison Blanche ne soit pas le plus grand asile de la 1ère puissance mondiale.

Et pis regardons d'abord chez nous comme Donal Trump veut le faire dans son pays.

Une chose est certaine avec une droite déterminée, le changement ils peuvent y croire.

Demain, l'Amérique offrira un soulagement à une urgence vitale : « LES NOTRE DE AMERIQUE D'ABORD ».

Et pis, occupons nous de notre Suisse avant d'émettre un avis sur cet homme. Car chez nous comme dans cette Europe aux soins intensifs, nous n'avons pas de leçons à donner.

Allez bonne soirée !

 

 

 

16:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/11/2016

29, 30 septembre et 1er octobre 2017 ? La libido musicale genevoise !

logo-musiques-en-fete.pngBien le bonjour,

Faire de la politique c'est bien.

Faire de la musique c'est encore mieux !

Peut-on vraiment changer les choses de la vie en chantant, en jouant d'un instrument.

C'est certain.

« Les hommes meurent, les idées restent ».

Bien évidemment on retrouve cette notion en politique mais plus encore dans la musique car elle reste indélébilement inscrite sur la partition.

En effet, l'expression musicale c'est le meilleur moyen pour perdurer une mélodie, des paroles, alors qu'en politique la plus par du temps elles s'envolent le lendemain, à moins d'être Président des USA ou Churchill ou encore Kennedy !

Et ce n'est pas culotter de rajouter que « La chanson, la musique, sont la meilleure propagande pour transmettre un message, c'est bien plus rapide.

A cela, on remarque que dans toutes sociétés et civilisations, le monde entier pratique la musique, le rythme, les paroles, transportées sur une partition.

Dans le canton de Genève nombre de musiciennes et musiciens l'ont bien compris, pratiquer la musique d'une manière ou d'une autre c'est véhiculer un message, des émotions, des idées, des revendications; c'est utiliser une forme de langage universelle.

Nombre de sociétés transmettent un message de joie de vivre, de paix, d'amour de la vie et ceci est super important dans un monde où au quotidien les nouvelles nuageuses pleuvent de terreur, de peur, d'instabilité, etc.

La musique s'installant chez nous, dans notre esprit, à l'extérieur, c'est rendre la vie plus heureuse, c'est renforcer les liens, l'amitié, la fraternité, la famille.

Les tâches de la vie sont moins ennuyeuses avec la musique c'est bien connu.

Certes....

En tant que Président de la Fédération des musiques genevoises (campagne) je suis heureux de pouvoir assister aux concerts de ces sociétés de musiques.

Chacune travaille, répète, se sacrifie une voire plusieurs soirées pour présenter un programme de choix. Pour toux la musique a un lien direct avec le bien-être et la satisfaction personnelle de pouvoir pratiquer la musique pour soi et pour les autres.

Animés de ces sentiments de foi musicale j'en viens à l'annonce d'un délire musicale l'an prochain.

En 2017, aura lieu un grand rassemblement de tous les musiciennes et musiciens du canton.

Il s'agira de fêter les 120 ans de la Lyre de Chêne-Bougeries, présidée par Frédéric Gueniat, et les 125 ans de la Fédération des musiques genevoises (campagne) dont humblement j'ai l'honneur de Présider.

Le comité d'organisation de cette future bonne humeur a été confié à Frédéric Gueniat, et "bibi" comme vice-Président. Tant des membres de la Lyre que de la Fédé oeuvrent déjà à la réussite de cette future belle manifestation soutenue tant moralement que financièrement par la Commune de Chêne-Bougeries.

Quand en 2017 ?

29, 30 septembre et 1er octobre.

Ces trois journées emplies de dièses montreront à quel point les musiques existent bien, et partant, qu'elles ne sont pas passives au sein de la vie associative genevoise.

Tous sur la place du Colonel Audéou, les airs dégageront indéniablement des effets positifs liés à la musique, à la danse, à l'officiel, et ainsi la vie se décuplera en joie de vivre.

En effet, plus de 1000 musiciennes et musiciens nous conduiront directement à un tempo de 150 sur la partition de ces trois journées heureuses.

C'est dire que la fête à la musique genevoise changera la vie chênoise et tout le canton; toutes et tous s'en réjouissent déjà.

Enfin, les musiques genevoises sont en premier lieu un « site » de rencontre basé sur le savoir vivre et le respect des valeurs de notre société et c'est normal qu'elles le prouvent en se réunissant sous une même bannière, celle de l'énergie associée à des sentiments de confiance en la vie.

« La musique adoucit les moeurs » !

Vive la vie d'artiste !

Allez belle journée.

 

 

 

11:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook