07/11/2016

29, 30 septembre et 1er octobre 2017 ? La libido musicale genevoise !

logo-musiques-en-fete.pngBien le bonjour,

Faire de la politique c'est bien.

Faire de la musique c'est encore mieux !

Peut-on vraiment changer les choses de la vie en chantant, en jouant d'un instrument.

C'est certain.

« Les hommes meurent, les idées restent ».

Bien évidemment on retrouve cette notion en politique mais plus encore dans la musique car elle reste indélébilement inscrite sur la partition.

En effet, l'expression musicale c'est le meilleur moyen pour perdurer une mélodie, des paroles, alors qu'en politique la plus par du temps elles s'envolent le lendemain, à moins d'être Président des USA ou Churchill ou encore Kennedy !

Et ce n'est pas culotter de rajouter que « La chanson, la musique, sont la meilleure propagande pour transmettre un message, c'est bien plus rapide.

A cela, on remarque que dans toutes sociétés et civilisations, le monde entier pratique la musique, le rythme, les paroles, transportées sur une partition.

Dans le canton de Genève nombre de musiciennes et musiciens l'ont bien compris, pratiquer la musique d'une manière ou d'une autre c'est véhiculer un message, des émotions, des idées, des revendications; c'est utiliser une forme de langage universelle.

Nombre de sociétés transmettent un message de joie de vivre, de paix, d'amour de la vie et ceci est super important dans un monde où au quotidien les nouvelles nuageuses pleuvent de terreur, de peur, d'instabilité, etc.

La musique s'installant chez nous, dans notre esprit, à l'extérieur, c'est rendre la vie plus heureuse, c'est renforcer les liens, l'amitié, la fraternité, la famille.

Les tâches de la vie sont moins ennuyeuses avec la musique c'est bien connu.

Certes....

En tant que Président de la Fédération des musiques genevoises (campagne) je suis heureux de pouvoir assister aux concerts de ces sociétés de musiques.

Chacune travaille, répète, se sacrifie une voire plusieurs soirées pour présenter un programme de choix. Pour toux la musique a un lien direct avec le bien-être et la satisfaction personnelle de pouvoir pratiquer la musique pour soi et pour les autres.

Animés de ces sentiments de foi musicale j'en viens à l'annonce d'un délire musicale l'an prochain.

En 2017, aura lieu un grand rassemblement de tous les musiciennes et musiciens du canton.

Il s'agira de fêter les 120 ans de la Lyre de Chêne-Bougeries, présidée par Frédéric Gueniat, et les 125 ans de la Fédération des musiques genevoises (campagne) dont humblement j'ai l'honneur de Présider.

Le comité d'organisation de cette future bonne humeur a été confié à Frédéric Gueniat, et "bibi" comme vice-Président. Tant des membres de la Lyre que de la Fédé oeuvrent déjà à la réussite de cette future belle manifestation soutenue tant moralement que financièrement par la Commune de Chêne-Bougeries.

Quand en 2017 ?

29, 30 septembre et 1er octobre.

Ces trois journées emplies de dièses montreront à quel point les musiques existent bien, et partant, qu'elles ne sont pas passives au sein de la vie associative genevoise.

Tous sur la place du Colonel Audéou, les airs dégageront indéniablement des effets positifs liés à la musique, à la danse, à l'officiel, et ainsi la vie se décuplera en joie de vivre.

En effet, plus de 1000 musiciennes et musiciens nous conduiront directement à un tempo de 150 sur la partition de ces trois journées heureuses.

C'est dire que la fête à la musique genevoise changera la vie chênoise et tout le canton; toutes et tous s'en réjouissent déjà.

Enfin, les musiques genevoises sont en premier lieu un « site » de rencontre basé sur le savoir vivre et le respect des valeurs de notre société et c'est normal qu'elles le prouvent en se réunissant sous une même bannière, celle de l'énergie associée à des sentiments de confiance en la vie.

« La musique adoucit les moeurs » !

Vive la vie d'artiste !

Allez belle journée.

 

 

 

11:19 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.