15/08/2016

Facile de faire des Fêtes de Genève très genevoises !

Fêtes de Genève.jpgBien le bonjour,

Ce matin en lisant le blog réaliste et plein de dièses de Jean-François Mabut, et à écouter le citoyen lambda, force est de constater que « Geneva Lake Festival » a réjoui certains, à contrario, dans l'esprit des autres développer bien des nuages gris.

Tout d'abord ce qui a rendu triste les Genevois, c'est la page d'histoire de notre canton en voulant donner une nouvelle image plus design « Geneva Lake Festival ».

Pourquoi avoir changé cette traditionnelle enseigne faisant partie des incontournables connus et reconnus bien au delà de nos frontières naturelles ?

LES FETES DE GENEVE.

Est-ce le fait du nouveau visage « GO » venant de Paris voulant vendre un label ?

Bonne question dont la réponse reste au fond du lac.

Espérons que l'an prochain le Comité d'organisation reviendra à de meilleurs sentiments en respectant la Genève et tous ses atouts.

Bon, les feux certes magnifiques à lire les critiques positives n'a pas manqué de faire râler les résidents de Genève : « Ces feux d'artifices, nous les avons payés en partie grâce à nos impôts » ou encore « En raison des palissades grises, je n'ai pas vu les feux en rade ». Les amendements ne manquent pas !

Bref, je ne vais pas épiloguer sur le chemin des Genevoiseries parisiennes, la plume de Jean-François Mabut l'a fait bien mieux que la mienne!

IL FAUT REVOIR LE CONCEPT DANS SON ENSEMBLE.

C'est certain, il y a un mécontentement général qui plane sur la rade et ses quais.

En l'état, les fêtes sont-elles encore la meilleure prouesse de Genève ?

Fort des méandres des uns et des applaudissements peu soient-ils des autres, la manifestation de l'année de Genève est devenue obsolète.

Si une démarche politique très démocratique va -t-être discutée des prochains mois au Conseil municipal de la Ville de Genève, il n'est pas superflu d'amener des idées concrètes, surtout viables.

FETE DE GENEVE DANS LA VIEILLE VILLE ?

Allons au but, celui de satisfaire la Genève économique, associative, culturelle, familiale, les citoyens de ce magnifique canton plein de vie dans tous les sens du termes.

Chemin faisant, ces fêtes pourraient tout à fait se centrer au coeur de la vieille ville comme celles des Clefs de Saint-Pierre au siècle passé (1978).

MIEUX CONNAÎTRE ET FAIRE CONNAÎTRE LA CITE.

Faire connaître Genève aux étrangers, aux visiteurs, à travers ses atouts tels que les sociétés locales, la 1602, les Vieux-Grenadiers, etc., le monde de la terre, les commerçants, l'artisanat, l'histoire de Genève, la vie économique, le social, etc.

A travers ceci et cela, un chemin didactique et ludique ne ferait certainement pas d'ombre.

Au sons des musiques et groupes de tous genres animer les places, les rues, pendant une semaine.

Sans oublier le traditionnel feu d'artifice tirer sur la rade. Mouvement des foules d'un soir remontant dans la vieille ville en fin de gerbes bien coloriées.

Et les forains, soit sur la Plainpalais, soit sur l'esplanade du parking de St Antoine.

Je vous laisse imaginer la qualité de vie de ses fêtes ouvertes à toutes les générations, toutes les classes sociales, et accueillant les bras ouverts les étrangers et les visiteurs.

Ce projet n'est pas un pied de nez à Genève tourisme et ses grands hôtels et autres, mais bien au contraire de faire vivre Genève au coeur de son histoire avec ses atouts.

N'oublions pas un cortège historique !

Alors, preneur ou pas preneur ?

Est-ce que les Autorités auraient le courage d'appliquer un lifting radical et démocratique ?

Pourrions-nous faire fi du présent et revenir à des fêtes presque « patriotiques » ?

Ce concept je vais en parler à des Amis députés, des organisation, des gens capableS de comprendre très honnêtement que les traditionnelles Fêtes de Genève sont devenues obsolètes et qu'il faut revenir à l'essentiel.

MOBILISONS-NOUS POUR FAIRE DE GENEVE UN CENTRE VIVANT TRES GENEVOIS !

Allez belle soirée estivale.

 

18:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.