02/05/2016

Asile : A 150 km/h vous avez un mur en face, vous arrêtez d'accélérer ?

Unknown.pngBien le bonjour,

LOI SUR L'ASILE ?

Le moment est venu de donner certaines explications quant aux effets néfastes de la Loi sur l'asile faisant l'objet d'un référendum. Loi qui sera votée le 5 juin prochain, et à laquelle je vais dire non.

Pourquoi ?

Lorsque vous roulez à 150 km/h et que vous avez un mur en face, vous arrêtez d'accélérer ?

Avec la révision de la loi sur l'asile il faut savoir lever le pied et s'arrêter avant que la Suisse n'accroît ses capacités d'accueil par des expropriations et des séquestres d'immeubles. En effet, avec la nouvelle loi il sera juridiquement possible que la Confédération nous enlève nos maisons et appartements pour y loger des migrants illégaux.

Il faut savoir que l'an passé près de 40'000 requérants d'asile sont venus en Suisse.

Que ces prochain mois, années, ils seront 120'000.

Ces requérants sont pour la grande majorité des personnes qui ne proviennent pas de régions en guerre. Les Erythréens constituent le groupe le plus important. Viennent ensuite les Afghans – qui n'arrivent pas d'Afghanistan, mais d'Allemagne. A cela très peux de Syriens qui pourtant eux sont en guerre.

La route des Balkans étant actuellement fermée, la pression migratoire par la Méditerranée augmentera à nouveau. Le gouvernement Autrichien parle de 800'000 personnes qui attendent en Afrique du nord de pouvoir traverser la mer. Par conséquent, l'affluence sera énorme. Au fait, précisons que l'Autriche ferme ses frontières !

Et la Suisse ? Avec la nouvelle loi, elle étend sa culture de bienvenue sous la conduite de Madame Sommaruga à des réfugiés, pour la plus part économiques. Si la loi sur l'asile passe il faut être conscient que les comités d'accueil aux frontières seront renforcés par des avocats gratuits. Partant l'actuel forfait à la charge des contribuables de Frs 1'361,-- devra être augmenté pour de nombreuses procédures puisqu'il doit couvrir les frais.

Il est bien clair que les avocats seront tentés de prolonger les procédures pour gagner encore plus d'honoraires. Et de rajouter, que le client étant roi (le requérant) c'est ce dernier qui décidera de recourir et de continuer la procédure aux frais des Suisses.

Economiquement, les requérants coûtent aujourd'hui à la Confédération plus d'un milliard deux cent mille francs. Demain, le Conseil fédéral a prévu au budget 2017 le double, soit 2 milliard quatre cent mille francs. Sur le dos de qui ? Des Suisses bien évidemment.

En définitive, il faut le dire haut et fort pour qu'aucune erreur de casting ne doit être faite – Suisses ou requérants d'asile - cette loi sur l'asile est toxique en choisissant les requérants. Chemin faisant, cette loi veut à tout le moins favoriser les demandeurs d'asile avec les avocats gratuits et dans un deuxième temps avec les expropriations. Elle est totalement contradictoire avec la situation internationale actuelle alors que des pays, hormis la Grèce et l'Italie, commencent à réagir fermement en fermant leurs frontières.

Enfin, la grande majorité des requérants ne répondent pas aux critères du droit d'asile et obtiennent sans difficulté le droit de rester.

Il faut dire non au business de l'asile !

Rajoutons qu'il est plus juste, humain et loyal, de favoriser d'abord nos bons vieux Suisses, les familles, les jeunes, et la culture de notre pays. Les requérants sont de cultures différentes tant sur le plan religieux qu'humainement. Subsidiairement, donner aux requérants d'asile, c'est diminuer la culture Suisse !

Oui à de vrai réfugiés politiques.

Non à de faux réfugiés économique qui veulent notre terre.

Allez bonne journée !

Un petit Suisse qui aime son pays et les petits Suisses !

 

10:52 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.