14/03/2016

J'aime ma Carouge vivante pour tous !

Zone_pietonne1.jpgBien le bonjour,

Les Carougeois s'exprimeront cet automne, ou avant, sur l'initiative sortie de l'arrosoir de signataires exprimant le désir de créer une zone piétonne couvrant le coeur même de Carouge.

Certes bien intentionnées pour la qualité de vie du centre de la Cité Sarde, ces signataires n'ont pas bien réfléchi aux conséquences de la mise à disposition totale de l'espace aux piétons. C'est ainsi à chaque initiative ou d'un référendum, l'électeur marche dans la combine présentée d'un bon sentiment et réfléchi ensuite.

Actuellement, une partie de la place du Marché et de la rue St-Joseph est fermée, laissant la place aux badauds. Après un certain nombre de mois, il semblerait que l'expérience n'est pas concluante chez les commerçants.

A ce sujet j'ai lu la définition suivante : « l’aire piétonne est un espace public dont l’usage est dédié aux piétons. Le piéton y est prioritaire sur tous les autres usagers autorisés à y accéder à l’exception des modes guidés de façon permanente de transports publics.

Une telle zone vise à faciliter avant tout les déplacements à pied, puis l’usage du vélo à faible vitesse ; la présence des véhicules motorisés devant rester exceptionnelle.

Bien évidemment toute la réglementation s’applique, que ce soit par exemple la législation pour les personnes à mobilité réduite, la signalisation, etc. »

Je ne suis pas contre les zones piétonnes pour autant que :

  1. les places de parking supprimées soient compensées en totalité,

  2. que les commerçants n'y laissent pas des plumes,

  3. que les rues fermées soient aménagées de telle façon que la vie y est animée.

A Carouge, avant de créer une zone piétonne élargie, nécessité d'abord de prendre le pouls de l'actuel fermeture. Pour l'instant, le définitif n'a pas l'air concluant.

A ceci, je trouve un peu culotté d'avoir lancé une initiative avant de connaître les avantages et les désavantages de l'existant.

De plus, je crois, j'en suis même certain, que sous les nuages économiques recouvrant notamment Genève, les commerçants vont souffrir et souffrir pour le plaisir de quelques « gauchos caviars » c'est la mort du poumon de Carouge.

Je dirais que fermer le centre de Carouge est totalement irresponsable et fera indéniablement mourir la qualité de vie existante.

Le centre de Carouge c'est un grand mariage entre piétons, commerçants, sociabilisation, verdure, et réseau routier.

Animé de ces sentiments, d'ores et déjà, je voterai NON.

J'aime ma Carouge vivante pour tous !

Allez bonne journée

 

 

 

11:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.