10/01/2016

L'Opéra "bouffe" 3 millions de plus !

Théâtre-Ephémère Paris © C. Raynaud de Lage.jpgBien le bonjour,

Le majestueux escalier menant à la scène éphémère le temps de rénover le Théâtre de la place Neuve nous enthousiasme toujours, mais crée de nouveaux soucis au porte-monnaie. L'Opéra des Nations grillera quelques millions de plus. Des questions ?

C'est vendredi dernier, que la TdG portait à notre connaissance que l'opéra des Nations transféré des Jardins du Palais Royal sur la campagne Rigot près de l'ONU coûtera 3 millions de plus.

Oui, l'Opéra bouffe 3 millions de plus, venant se rajouter aux 66 millions, coût du pavillon.

Pourquoi ?

Dans les coulisses des politiques on parle de fauteuils ne respectant pas les normes de sécurité genevoise, ils seraient inflammables, les prises électriques françaises ne feraient pas bon ménage avec nos systèmes, elles ne sauraient pas compatibles.

Au sujet des fauteuils, il faut savoir qu'une « opération fauteuil » a été lancée au prix de Frs 2'000,-- pour une personne privée et Frs 5'000,-- pour des groupes. A ce jour, plus 8 millions ont été récoltés.

Comme quoi cette affaire de parrainage a enflammé d'aucuns chauffant les portes-monnaie.

Voilà le tableau du nouvel acte joué sur les planches de l'Opéra bouffe d'Offenbach.

Mais !

Même si les liquidités auraient été trouvées, on ne peut passer à côté de questions, comme lors de la visite à Paris et des discussions qui on suivies, les spécialistes genevois ne se sont-ils pas inquiétés de ses détails.

N'ont-ils pas réfléchi, analysé, enquêté, au delà des 300 pieux en épicéa provenant de notre canton qui supporteront cet opéra ?

Pourtant les exigences genevoises sont claires et nettes.

Espérons que d'autres surprises ne viendront pas développer d'autres enveloppes financières supplémentaires.

Comme quoi être assis dans un confortable fauteuil, tel un Conseiller administratif de la ville de Genève, ne permet pas d'être toujours au courant des inepties !

Encore une Genferei !

Allez bonne journée !

Certes,

 

18:49 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.