01/07/2015

Luc Barthassat fait une "insolation" !

images.jpgBien le bonjour,

Conséquence de la canicule ?

Luc Barthassat fait une « insolation » avec son idée de péage aux frontières franco-genevoises ?

Que faut-il penser si ce n'est qu'il quitte l'idéologie PDC pour se marier sur ce coup là avec le MCG, car c'est bien ce dernier qui avait fait cette proposition il y a quelques années.

A cela, dans le Grand Genève, « bébé » de François Longchamp, est-ce une bonne idée de taxer de cette manière les automobilistes transfrontaliers ?

Vraiment on peut se demander quelle collégialité au sein du Conseil d'Etat. Luc Barthassat l'électron libre ?

Luc Barthassat le MCG ? Tout comme Mauro Poggia ou Philippe Joye et bien d'autres.......

Compétence fédérale ?

Ce genre de taxe ne découle nullement du droit cantonal et dépend de plein fouet de la Constitution fédérale :

  • article 82 sur la circulation routière, dit bien que la Confédération légifère sur la circulation routière et exerce la haute surveillance sur les routes d'importance nationale; elle peut déterminer les routes de transit qui doivent rester ouvertes au trafic. Cet article dit aussi que l'utilisation public est exemple de taxe. L'Assemblée fédérale peut autoriser des exceptions.

Sur ce dernier point, est-ce que Luc Barthassat a bien reçu, comme il le dit, l'aval de la Ministre fédérale Doris Leuthard, où est-ce une promesse de coin de table ?

Non à de nouvelles taxes !

Encaisser une taxe comme si l'on entrait à Londres est dans une période où l'argent est plus que nécessaire dans les familles un accroissement des impôts indirects.

Avec une nouvelle fiscalité en travail est-ce le bon moment de venir avec une telle ineptie ?

Ceci n'est pas pensable tant pour les frontaliers que pour les habitants de Genève.

De plus, sachant que la vignette autoroutière va passer à Frs 70,-- à court terme, à long terme Frs 100,--, une nouvelle taxe est-ce une idée de génie ?

En outre, les Genevois allant en France devront-ils payer en rentrant chez eux ?

Non l'idée du Ministre PDC est à tout le moins complétement « loufoque ».

Elle est égale à un caprice de jeune Conseiller d'Etat.

Comme les chats, Luc veut marquer son territoire en se faisant remarquer et essayer de se faire bien voir.

La « casserole » de Luc chauffe vraiment et il conviendrait que ces collègues lui mette en place le plan « canicule » !

3 voeux pour Genève ?

Allez comme Luc Bartassat, j'ai été touché par le soleil car pour Genève j'ai trois voeux d'intérêt publique.

A oui ? Lesquels ?

  1. rendre la Cathédrale aux catholiques,

  2. couvrir la rade et y faire un grand parking,

  3. rouvrir toutes les maisons closes !

Comme « Lucky », en pleine canicule ça fait du bien de plaisanter, les gens d'ici et d'ailleurs sauront comprendre et rire aussi des « genevoiseries » d'aucuns, même d'un Conseiller d'Etat.

Allez bonne soirée !

 

18:55 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.