28/05/2015

FIFA ne doit pas laisser une sombre empreinte dans les dictionnaires.

images.jpgBien le bonjour,

FIFA

Faillite

Institutionnelle

Franchir

Au-delà

Qu'est-ce ?

Avec le carton rouge infligé à la FIFA, on peut dire que c'est la faillite de la confiance institutionnelle et qu'aujourd'hui, il est urgent de franchir le cap et aller au-delà de la justice en créant un nouvel avenir « blanc » du monde du football international.

Avec ce qui a été diffusé dans tous les médias, il était temps de mettre de l'ordre et d'arrêter certaines dominations financières extérieures.

Une fois de plus, d'aucuns ont acheté des pontes à des fins personnelles et surtout financières bien juteuses.Ceci doit être en effet dénoncé, jugé et puni.

On ne peut pas dire que certains dirigeants de la FIFA méritent des félicitations en matière du respect de la charte étique du foot.

Enfin, la justice commence à faire le ménage en prenant de lourdes mesures. A cela, avec ce séisme de nombreux signes nous encouragent à penser qu'il faut persévérer la notoriété du foot et mettre à plat le « binz » de saleté entachant le monde du foot afin qu'enfin la loyauté éthique règne à la FIFA.

L'histoire a construit au cours des décennies un essaim de personnes voulant gérer légalement les affaires internationales du foot. A ce jour, force est de constater que l'argent est fois de + plus fort que la loyauté.

C'est dire que le subtil équilibre entre gestion et confiance s'est progressivement frité laissant place à la gestion déloyale, aux intérêts personnelles, à son petit nombril.

A ce sujet, on constate comme dans tous milieux dès qu'il y a de l'argent, les gens ne sont plus eux-mêmes et tombent dans la spiral de la corruption, des malversations, des faux, j'en passe et des meilleurs.

Est-ce humain ? A ce stade, je sais que c'est juteux de malhonnêteté.

Personnellement, je suis content de la résistance judiciaire à ces hommes et femmes qui ont péché en toute connaissance de cause. Qu'ils-elles soient punis-es.

Maintenant, il faut encourager la FIFA à poursuivre la lutte contre la corruption, remettre l'église au milieu du village et continuer à conjurer le cauchemar « Fifavien » qui menace l'ensemble du monde du football.

Les escrocs du foot doivent être déracinés et punis.

A contrario, les consommateurs loyaux du foot doivent s'encourager à poursuivre le sport humain , sans ambitions financières, et faire figure de personnes préservant les fondements mêmes de la pratique du sport haut en couleur humaine.

En agitant le boycott de la « bouse » nauséabonde, les activités sportives en sortiront grandies.

L'histoire de la FIFA ne doit pas laisser une sombre empreinte dans les dictionnaires.

Allez bonne journée !

 

 

 

12:36 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.