07/05/2015

l'opus des CFF : 10'000 nouveaux psy !

images.jpgBien le bonjour,

Le dernier opus des CFF est dont de sauver les personnes tentées de se suicider.

Woua, les bons petits anges !

C'est clair que les dégâts psychologiques d'un chauffeur face à un suicide sont une souffrance.

A cela, le traumatisme peut être grand et s'interprète et se soigne
au coup par coup et selon les mécaniciens-chauffeurs. Là, je pense en effet qu'une aide psy est nécessaire.

Non, cela ne suffit pas et les CFF veulent faire rouler le wagon du bon samaritain psy.

En effet, leur nouvelle révélation angélique consiste à diminuer les tentés de la mort en complétant la mission de 10'000 collaborateurs avec des séminaires de sensibilisation.

. Formation de patrouille pour décourager la personne tentée de se donner la mort,

. Renforcement de la sécurité sur les voies,

. Une large communication,

. etc.,

Dissuader une personne au bout du rouleau est un long chemin.

Pourquoi, en arriver à se donner la mort ?

Par ce qu'en amont les services idoines n'ont peut être pas administrés les bonnes méthodes, n'ont pas compris, n'ont rien vu venir. Ou alors la personne a vraiment décidé de quitter nos sociétés malgré toute la machine psy.

Se donner volontairement la mort appartient presque à la science fiction tellement l'acte permet une multitude de questions sans réponse.

Bien évidemment il faut faire de la prévention, toutefois, elle ne se fait pas au moment de passer à l'acte.

Je pense que l'opus des CFF est agréable à entendre cependant elle ne rassure pas pour autant.

Si une être humain a décidé de se donner la mort par ras le bol, si je puis dire ainsi, ont ne pourra l'en empêcher.

Est-ce la mission des CFF ?

Les CFF n'ont pas la maîtrise des nombreux kilomètres de voies.

Comment dissuader un déprimé-total de se jeter sous le train entre Saxon et Martigny ?

Un employé des CFF à chaque kilomètre ?

La personne qui veut tourner le dos à notre bonne vieille terre le fera de toute manière.

Rappelons-nous Mike Brant !

Non, il ne faut pas se réjouir de cette opus.

De tout les suicidés, seuls 8 % se jettent sur les voies, partant, cette nouvelle mission psychologique se veut-elle rassurante pour les employés des CFF ou sont-ce les CFF qui veulent se donner bonne conscience.

La fibre sociale de la grande « régie » est louable mais fait sourire.

Au fait combien ça coûtera ?

Est-ce l'emprunt de 160 millions qui pour partie couvrira les frais de formation ?

Les CFF feraient mieux d'investir purement et simplement dans le rail et donner encore plus de satisfaction au nombreux utilisateurs du train.

En conclusion, les CFF ne devraient pas avoir pour vocation de se substituer à la grande machine psy Suisse.

Bientôt dans notre société tout humain sera le psy de son prochain.

Un jour, arriverons-nous à une société d'assistés ?

A chacun sa place et les vaches seront bien gardées !

Allez bonne journée.

 

10:54 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.