28/04/2015

Fêtes de Genève ? Les Genevois d'abord !

images.jpgBien le bonjour,

10 jours est-ce bénéfique pour le bon peuple genevois ?

Alors des Fêtes de Genève au régime ?

Lorsque l'on sait que Genève vit au dessus de ses moyens, que la dette publique va gentiment atteindre les 14 milliards, que la classe moyenne, encore plus la basse classe, vit sans cesse avec des augmentations du panier et sans augmentation de salaire, j'approuve l'idée de fêtes sur 7 jours.

Aujourd'hui, celles-ci ne satisfassent pas l'ensemble de la population, car elles ne sont pas le miroir d'authentiques festivités pour les genevois.

Pourquoi ?

En marge du célèbre feu d'artifices, c'est la fête des étrangers. Quel % de stands d'ici ?

Genève investit dans des fêtes gavées de stands pas d'ici au lieu de vendre le terroir et l'histoire de Genève compatible avec le grand réseau genevois.

De plus, à mon humble avis, les fêtes de Genève devraient se dérouler au coeur de la ville, c'est à dire dans la vieille ville et ce pour faire mieux découvrir et connaître tout ce qui est lié au terroir genevois; à l'image de la super kermesse des Clefs de Saint-Pierre en je ne sais plus qu'elle année.

Au coeur de « Calvin », un parcours touristique et historique pourrait descendre vers le lac pour un « village spécial international » et surtout pour les feux d'artifices.

Les fêtes en vieille ville seraient tellement genevoises, festives, mariant l'architecture, l'histoire et la découverte du coeur même de la Genève international. Est-ce que les résident et les étrangers le connaissent ?

Il suffit de fermer la vieille ville pendant une semaine et aménager des stands, des scènes sur la Treille, sur le parc St-Antoine.

Au surplus, avec les moyens techniques modernes, je subodore que les feux pourraient être tirer en vieille ville.

La Lake parade ? Le samedi autour du lac ne gênerait pas.

Je suis utopiste ?

NON, du tout !

J'aimerais tout simplement que ces fêtes soient plus patriotique et plus proche de tous nos secteurs économiques, culturels et humains.

Paysans, vignerons, artisans, commerçants, associations, industries, banques, j'en passe et des meilleurs pourraient se présenter, se faire apprécier et vendre leur commerce.

En prime abord Genève Tourisme.

Une synergie populaire et solidaire serait le moyen de souder les liens qui unissent la ville et la champagne.

Mais pourquoi d'aucuns de Genève, pour autant qu'ils soient genevois et domiciliés à Genève (!), veulent absolument créer un événement démesuré.

Rendons à Genève ce qui appartient à Genève et soyons moins « diva » et ne pas « ... plus haut que son .... » !

Vendons Genève est sa région avant de vendre de l' « étranger » si j'ose dire ainsi.

Ce sont les étrangers qui doivent arborer notre bonne vieille terre.

Ce sont aux genevois de dévoiler leurs secrets.

Les Genevois d'abord !

Allez bonne soirée !

 

 

15:48 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.