27/10/2014

Un fonctionnaire-fumeur ne travaille pas 8 h !

images.jpgBien le bonjour,

Je vais peut être me mettre à dos une petite poignée de fonctionnaires mais tant pis.

Il faut avoir le courage de dire les choses en toute sincérité.

Je me demande combien de temps travaillent sur 8 h quotidien les fonctionnaires-fumeurs.

Pourquoi cette question ?

De mes propres yeux j'ai constaté devant un service que d'aucuns sortaient sur le trottoir pour fumer leurs cigarettes. A chaque fois, au minimum 10 minutes et ce plusieurs fois par jour. Apparemment avec la bénédiction de la gentille Direction. Et de rajouter que les fumeurs jettent leurs mégots sur le trottoir !!!

Cet état de fait m'a été confirmé par d'autres chefs de service.

En cela, en plus de la pause « syndicale», vous additionnez les temps pour la clope, que j'appellerai « mauvaise image du fonctionnaire du trottoir », et vous serez obligés de vous rendre à l'évidence que ces personnes ne sont pas aux affaires de l'Etat durant 8 heures.

Regardons à la loupe le décompte journalier :

 

arrivée à 8 h 00,

- 15 minutes pour les bonjours et l'ouverture du PC,

- 10 minutes vers 9 h pour la première cigarette,

- 20 minutes (parfois augmentées) pour la pause,

- 10 minutes vers 11 h pour la seconde cigarette,

12 h pause de midi,

13 h reprise,

- 10 minutes pour la remise au boulot,

- 10 minutes vers 15 h pour la troisième cigarette,

- 10 minutes pour la fermeture du PC,

16 h 30 la personne pointe son départ et part les poumons bien « oxygénés »

 

Au total – 95 minutes pour les grands fumeurs. Il est bien clair que quelques un sont moins accroc à la cigarette; là je prends le cas extrême, s'il n'y pas pire.

 

8 h 00 – 95 minutes = 6 h 25 par jour x par 5 jours = 31,15 heures par semaine soit moins que les 35 heures des Français.

 

Au pire le ou la fonctionnaire sera rentable pour une période journalière de 6 h 25.

Vous trouvez ça normal ?

Moi pas, surtout envers les personnes qui ne fument pas et nombreuses sont-elles.

 

Alors je proposerais que les pauses cigarettes passent par la pointeuse. Chaque sortie sur le trottoir pour fumer la personne pointe, ainsi qu'à son entrée dans le bâtiment.

La différence à déduire du salaire, un point c'est tout.

 

D'autre part, fumer sur le trottoir est-ce la meilleure image pour un service de l'Etat, surtout si les mêmes sortent plusieurs fois par jour. Quelle belle vitrine offerte à l'extérieur. Pourquoi ne pas créer des fumoirs idoines ?

Vous avez compris le « binz » des fumeurs de l'Etat ?

Vous vous imaginiez cette situation ?

Et bien maintenant nobles contribuables, vous la savez.

Ainsi va la vie d'artiste des fonctionnaires-fumeurs.

Allez bonne journée.

 

 

11:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.