09/10/2014

Des vélos ne respectent pas la LCR. Un coup de vis ? OUI !

Même une élue carougeoise ne respecterait pas le règlement et engueulerait les gens sur les trottoirs !


images.jpgBien le bonjour,

Dans la TdG de ce jour on pouvait lire « Tolérance zéro pour les voitures et indulgence pour les deux-roues ».

Les ex-gentils fonctionnaires, dès ce jour ils le sont moins, ont été priés de se taire et appliquer la tolérance zéro, alors qu'avant le dialogue s'entamait facilement avec les « chauffards ». Blablabla on fait du « confessionnal » !

Imaginez, s'ils « blablataient » avec tous les chauffeurs, les 85 agents du Service du stationnement faisaient manquer bien des millions aux caisses de l'Etat. Dès aujourd'hui, en ne parlant plus il est clair que les gardiens des horaires de places de parking vont faire péter la caisse à 34 millions !

Avant étaient-ils des assistants sociaux ?

Là où je ne suis pas d'accord, c'est la continuité du laxisme avec les motos et les scooters. Ils ne sont pas plus dommageables que les conducteurs de voiture et doivent aussi passer à la casserole sans discuter. Pourquoi ce laxisme à leur égard ?

Vous trouvez ça normal ?

Pas moi !

A mon humble avis, c'est pour démotiver les voitures au centre ville et encourager les deux roues motorisées à y venir. Si tel est le cas que les autorités devraient aménager plus d'emplacements de parking.

Comme toutjours à Genève il y a deux poids et deux mesures.

La loi n'est pas la même pour tout le monde.

Pas de laxisme.

Mais au fond, c'est vrai, tu es en infraction, donc tu es amendable, donc tu paies sans discuter, un point c'est tout. La loi est la loi un point c'est tout; NA ! Et la loi est pour tout le monde.

Certes, se sont les « genevoiseries ».

ET LES VELOS ?

Les Polices cantonales et municipales devraient elles aussi ne plus parler avec les gens à vélos qui roulent sur les trottoirs, sur les rails de tram, à contre sens. Pourquoi, jouer les bons « pasteurs » avec d'aucuns qui ne respectent pas la loi sur circulation routière ? Surtout que les vélos sur les trottoirs mettent en danger les autres et sur les voies de tram ils s'exposent eux-mêmes au mal.

Nombreux sont les exemples.

Un Carougeois me narrait qu'une élue à vélo sur le trottoir du pont Neuf, ou pont de Carouge, engueulait les piétions qui ne la laissait pas passer. Une élue, oui une élue !

Dernièrement, j'ai vu à la rue Ancienne des vélos à contre sens, sur les voies de tram, passer devant des policiers. Ceux-ci sont restés silencieux.

Pas plus tard que ce matin, un vélo roulait sur le trottoir devant la Migros rue Ancienne. Je lui ai dit qu'il n'avait pas le droit de rouler sur les trottoirs. Vous savez quoi ? Il a m'a traité de noms d'oiseaux.

Bref, combien de vélo sont en infraction à la LCR ? Et personne ne dit rien.

Non, mes chers Amis, je ne suis pas « vieux cons râleurs », je suis tout simplement soucieux de la sécurité pour tous et surtout du respect des règles.

A Genève, ça devient la loi de la jungle !

Un bon coup de vis ne fera pas de mal.

Une fois par semaine un contrôle itinérant ci et là, histoire de dissuader et d'apprendre les bonnes manières.

Pourquoi certains respectent et d'autres bravent les lois et s'en foutent carrément ?

Allez bon week-end.

 

 

18:26 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.