07/08/2014

Réfugiés : seuls ceux par avions ?

images.jpgBien le bonjour,

« Les centres d'accueil de réfugiés débordent » titre la TdG.

Le mois dernier 33 % de plus.

Chaque semaine plus de 550 personnes arrivent dans un centre Suisse.

Rien que pour Genève 4994 répartis sur 12 sites.

Enorme, non ?

Combien tout ce beau monde coûte à la Confédération et les cantons, alors que des gens à la retraite ne bénéficient même pas du 2ème pilier, et se suffise qu'avec l'AVS.

Je dirais que nous pouvons recevoir comme la Suisse l'a toujours fait des réfugiés très politique, victimes de conflits internes, voir externes.

Par contre, je n'épouse pas la venue de personnes pour des raisons économiques. Là, je dis non de chez non.

Ce qui m'interpelle le plus, sont ces gens qui pour la plupart traversent une frontière pour venir se réfugier en Suisse.

Or, avant de franchir les couleurs helvétiques, ces personnes ont bien du marcher sur un pays voisin, non déclarées comme des clandestins. Pourquoi venir en Suisse ?

Est-ce que l'air est meilleur en Suisse ou les conditions d'hébergements sont bien plus étoilées que chez nos voisins ?

Comment des pseudos réfugiés tunisiens en Suisse ?

Loin de moi de vouloir polémiquer par démagogie outrancière, toutefois je pense que la nouvelle initiative à l'étude sur l'asile de l'UDC a tout son pesant d'or.

En effet, à constater la simplicité pour entrer dans notre belle patrie, les requérants venant de pays sûr ne devraient plus obtenir l'asile en Suisse, puisque économique et non politique, d'une part, et d'autre part, les personnes touchées par un conflit politique devraient en premier lieu s'adresser au pays le plus proche.

Par ailleurs, l'idée pensant que seul les réfugiés venant par avion et non par un autre moyen est tout à fait recevable pourraient demander l'asile.

Nous ne pouvons pas jouer les St-Bernard à outrance et brandir le spectre de la cuisse hospitalière.

Aujourd'hui, le Conseil fédéral met au pied du mur les cantons en leur imposant des personnes dont le statut de réfugié peut être valablement discuté.

Vous trouvez ça normal ?

Pas moi !

Avoir le courage politique de dire OUI à la future initiative de l'UDC sera très légitime au regard des Suisses et résidents qui vivent que très moyennement. Certains très en dessous des moyens offerts aux réfugiés ! Sans oublier les chômeurs, surtout les jeunes et les familles. Le Conseil fédéral est presque plus généreux avec les réfugiés qu'avec la classe moyenne !

La triste réalité pour la Suisse est que Madame Simonetta Sommaruga ne maîtrise pas son dossier.

Pratiquement tous les pays européens sont confrontés à ce problème.

Face à cette escalade à quoi sert Bruxelles ?

Une fois de plus, la prochaine initiative de l'UDC pourra aider les réfugiés à ne plus venir en Suisse par terre. En premier lieu, que ceux-ci fassent la demande là où ils arrivent en Europe, ensuite on discutera. Celles et ceux qui ne respecteraient pas cette règle devront retourner dans le pays voisin.

Seuls ceux venant par avion pourront mettre pieds sur seul helvétique. Cela paraît juste et loyal.

Ceci est mon avis et n'engage que mon humble personne.

Et ne sautez pas sur votre clavier pour réagir à ce blog en arguant sur un coup de tête que ma position n'est pas chrétienne, ou crétine, mais pensez bien qu'elle est l'image d'une juste politique pour éviter toujours plus de requérants logeant très souvent dans des conditions très spartiates. Toutes les parties auront tout à y gagner 

Cette politique coûtera bien moins cher à la Confédération avec son corollaire, aux cantons.

Par solidarité envers les Suisses qui vivent chichement, entre le coeur et la raison il faut choisir la raison sans hésiter.

Attendez le texte de la nouvelle initiative de l'UDC pour "gueuler" scandale !

Allez bonne soirée !

 

 

16:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.