16/07/2014

Carouge : mon coup de gueule !

Unknown.jpgBien le bonjour,

Les folies démesurées du Conseil administratif continuent !

En effet, après le théâtre de Carouge à 54 millions, le futur centre parascolaire vers la rue de Lancy passé de 4 à 8 millions, voici un centre de Polices à 30 millions (voir TdG de ce jour), et tous les projets non connus des bons citoyens de Carouge.

Si l'Etat et d'autres institutions devraient participer à concurrence de promesses, que des promesses, on peut se poser la questions de savoir si Carouge ne vit pas au dessus de ses moyens.

Surtout en période fiscale nuageuse. Incertitude quant au manque à gagner dû à la taxation des personnes physiques, non plus au lieu de travail mais au domicile, selon les dire d'un CA, - environ 6 millions, l'impôts sur les sociétés, 13 au lieu de 18 %, X Frs, et la probable suppression de la taxe professionnelle, - 17 millions, soit plus de 23 millions envolés des caisses de la Carouge et que le Conseil administratif de gauche devra trouver. A ce sujet, qu'elles sont les potions magiques du Département des finances pour compenser le manque à gagner des Communes genevoises ? Quelles mesures compensatoires proposées par l'Etat ?

Il n'est pas question que le Conseil administratif de Carouge comble les futurs déficits par une augmentation d'impôts.

Il n'est pas question que les jeunes, les familles, les aînés voient les intérêts de la dette publique exploser.

En tant que Président de l'UDC Carouge, je dis tout haut et tout fort, les démesures outrancières liées aux projets pharaoniques de la gauche caviar de Carouge, ça suffit.

Ca devient de la folie pure et simple de dépenser sans connaître l'avenir fiscal, sans certitudes quant aux promesses de dons de l'Etat et autres.

De surcroît, l'UDC Carouge veut un dette publique pliée à Frs 0,-- alors qu'elle est à ce jour de 48 millions.

Le Conseil administratif de gauche met-il en péril l'avenir de la jeunesse et nous UDC nous ne voulons pas que les jeunes fer de lance de Carouge paient plus tard les folies de la gauche.

Il est clair que l'UDC Carouge ne va pas s'opposer à renforcer la sécurité de Carouge.

L'idée de réunir sous le même toit polices cantonale est municipale ne peut qu'améliorer la qualité de vie sécuritaire de Carouge et surtout créer une synergie intelligente créant ainsi une efficience bien plus performante.

Toutefois, elle veut des garanties de financement, sur les annuités de remboursement, un réel budget de fonctionnement, et être sure que la dette publique ne sera pas augmentée.

Et de savoir en finalité si le Conseil administratif de gauche n'obère pas d'une manière générale les finances de Carouge.

J'encourage l'UDC Carouge à dire non et NON et de mettre un aulà.

Je vais proposer à mon parti de demander au Conseil administratif un plan financier très exhaustif sur les projets à venir pour voir ou on va ces prochains 10 ans.

Les citoyens sont en droit d'être inquiets et de lever le carton jaune.

Les Carougeois doivent y voir clair quant à l'utilisation de leur argent.

Les impôts ne sont pas la propriété du 14 place du Marché.

Les folies carougeoises, ça suffit.

Allez bonne journée !

 

 

10:37 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.