06/03/2014

"Carlos" nous met à nouveau au tapis !

Unknown.jpgBien le bonjour,

Il y a des faits dans cette société qui font grimper les rideaux et ce n'est pas peu dire.

Pourquoi ?

Le délinquant « Carlos » au bénéfice d'un traitement de Frs 19'000,-- par mois en Suisse, ainsi en avait décidé le Tribunal fédéral, a été transféré dans un super hôtel Spa aux Pays-Bas. Avec sa salle de fitness + un sauna + une piscine, le condamné occupe une place de rêve. Ainsi, il pourra pratiquer ses sports de combats en toute quiétude.

Vous trouvez ça normal ?

Moi pas du tout !

Et de rajouter que ce prisonnier a parcouru 700 kilomètres, de Zurich à son palace hollandais, afin d'éviter qu'il soit reconnu dans un train ou un avion.

Vous trouvez ça normal ?

Moi pas du tout !

Avant ces nouvelles « vacances » de prestige, on peut lire dans sa biographique carcérale que « Carlos » bénéficiait depuis 2013 d'un encadrement très coûteux et que force de son « putin » de caractère il n'a eu de cesse de casser ses cellules, de mettre sur pied de défense tous ses gardiens. Plus inadmissible au regard de la famine qui règne dans ce monde, il jetait sa nourriture contre les murs du couloir de la prison, a cassé des lavabos et bien d'autres vandalismes. Tous ces caprices de jeune « con » au théâtre de bagarres rangées a indéniablement provoqué la révolte des gardiens et ceci est tout à fait compréhensif. Mais pourquoi il n'a pas été enfermé au cachot, la cellule d'emprisonnement particulièrement obscure et étroite, les oubliettes.

Pourquoi autant de velours pour ce monsieur  pas ordinaire?

Au bas mot c'est choquant pour les simples citoyens que nous sommes.

Bref, tous ces traitements de faveur auront coûté à Zurich plus d'un million ; il a mis chaos tout Zurich !

Vous trouvez ça normal ?

Moi pas du tout !

Et pour laisser tomber le rideau d'or, les juges du Tribunal fédéral ont approuvé un recours du jeune délinquant de 18 ans qui demandait de sortir de prison. Il a pu être dès lors libéré du centre fermé où il résidait pour gagner un centre d'hébergement approprié à ses exigences afin qu'il puisse intégrer sans opposition un programme de réinsertion et de boxe thaïe.

Vous trouvez ça normal ?

Moi pas du tout !

Et voilà, qu'on continue à le choyer en le plaçant dans un lieu garni que de luxe.

Au regard des simples prisonniers à l'étroit à Champ Dollon et dans les prisons Suisses surpeuplées ceci est totalement démesuré et insupportable.

Mais que diable, ce boxeur n'est pas un enfant de coeur et ils lui déroulent le tapis rouge garni de pétales de rose. Vous en conviendrez cette situation de « Dieu » de la prison peut susciter la colère, la révolte et surtout l'incompréhension. Combien de dessous de table pour des barreaux en or ? Ce n'est pas possible autrement.

Une chose est certaine, il ne coûtera plus rien à la Suisse.

Au fait, combien d'autres cas semblables en Suisse ?

Allez bonne soirée !

 

 

 

 

 

17:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.